Menu du site

Nature Humaine
Méhari>Entretien>Trains roulant>Pneus

Première version: 2004-01-12
Dernière version: 2016-01-06

Pneumatiques

Choisir ses pneus ou les entretenir, savoir à combien les gonfler, les remplacer seul, etc.

Sommaire de la page


Entretien des pneus

Préconisations de gonflage

Les préconisations d'origine à 1,4 à l'avant et 1,8 bars à l'arrière sont dérisoires. Cela améliore un peu l'adhérence et la tenue de route. Sur les deuches d'avant 70, c'était meme 1.2 ! Donc ça améliore l'adhérence sur terrain mauvais ou pour une conduite agressive en virage, mais sur l'autoroute on peut regonfler à 2 bar à l'avant et 2,2 à l'arrière (meilleur roulement, usure moindre des pneus et baisse des consommations. Par contre le pneu s'use plus sur le centre).
Ne pas rouler sous gonflé, les pneus s'usent plus sur les deux côtés.

Protection contre les intempéries

Si possible, éviter de laisser ses pneus en plein soleil trop longtemps, sinon ils craquèlent (motif de refus au CT). Ainsi, si on laisse la voiture dehors pendant plusieurs mois, mettre des cartons devant les pneus.

Usure des jantes

Avec le temps, il se peut que la jante devienne poreuse, surtout si l'on utilise des tubeless avec une chambre à air à l'intérieur. En effet cette chambre à air va accumuler l'eau entre la jante en tôle et son enveloppe de caoutchouc (sans chambre la tôle de la jante n'est pas exposée à la stagnation d'eau car celle-ci tombe par gravité contre le sol, sur l'intérieur du pneu en caoutchouc), ce qui va provoquer d'une part la migration du caoutchouc de la chambre à air contre la jante, d'où accumulation de merde et chemin possible pour l'air intérieur de s'échapper, et en plus la jante va rouiller entre la peinture de la jante et la tôle, gonflement de la tôle et mauvaise étanchéité au final; l'air passant entre la peinture et la rouille en dessous.

Précautions lors du montage

Ne jamais mettre de l'huile entre le pneu et la jante, sans quoi sur un freinage un peu appuyé il y a un risque que la jante se bloque et que le pneu continue de rouler... privant la voiture de tout freinage.

Choix du type de pneu

Les dimensions

Pour savoir à quoi correspondent les différents chiffres composants la référence d'un pneu (comme 125/80 x15), aller voir la partie théorique.

Largeur de la bande de roulement

Si l'on veut rouler dans le sable ou la boue, autant prendre des pneus plus larges (135 ou 145). On peut aussi pour cela dégonfler ses bons vieux 125... Pour rouler tous les jours, les 125 suffisent, et ont l'avantage d'offrir moins de prise au vent et de résistance au roulement. Contrairement à une idée reçue, les pneus plus étroits offrent une meilleure adhérence sur un sol glissant (pluie, verglas, ...).
Réduire légèrement le rayon de braquage (vis de butée) car le pneu plus large risque de toucher le bras quand les roues sont complètement braquées. On peut s'en tenir aux 135 (une mesure au-dessus de la normale). La Méhari 4x4, plus lourde, était à 145.
Au delà d'une largeur de 145, il faudra prévoir une découpe dans les ailes arrières parce que ça va toucher.

Hauteur du pneu

Voir la partie théorique pour comprendre l'avantage d'avoir des pneus en taille haute. Cela apporte confort et meilleure garde au sol, de même qu'une meilleure motricité, meilleur freinage, meilleure inertie, etc.

Diamètre extérieur de la jante

Les premières deuches avaient une notation de jante en mm, la norme internationale, ce qui est le plus logique. Aujourd'hui, on s'exprime en pouces, autant dire que l'on a l'impression de régresser au temps des hommes préhistoriques mais bon...
Les anciens pneus de 400 correspondent aujourd'hui à du 16 pouces (du bon "tunning" avant l'heure!).
Les anciens pneus de 380 correspondent aujourd'hui à du 15 pouces.

Quelques tailles autorisées pour la deuche:
>135/80 R15
>155/70 R15
>165/65 R15
>175/60 R15
>185/55 R15
>185/60 R15
>195/55 R15
>205/50 R15

Les types

Tubeless

Pour les pneus en tubeless, les jantes doivent être spéciales pour avoir des pneus sans chambre (tubeless).
Diamètre valve+étanchéité des soudures pas toujours évidente sur d'autres jantes (pertes de pression si jante pas adaptée).
De plus il est TRES dangereux de monter des tubeless dans une jante "normale" (pas le même talon) le pneu risque de glisser sur la jante, et donc de continuer à rouler alors que la jante est bloquée par les freins.
Si les jantes sont un peu abîmées (mauvais contact pneu-jante => pneu qui fuit), il est conseillé de ne pas mettre des chambres a air mais de poncer la jante et de la repeindre correctement. S'il y a trop de rouille (cavités importantes dans le métal) il se peut qu'un simple ponçage ne suffise pas...

Tubetype

Les tubetypes, c'est à dire avec chambre à air, ne sont montables que sur des jantes adaptées (celles d'origine le sont évidemment !) Il est DANGEREUX de monter des pneus tubeless, c'est à dire sans chambre, sur une jante tubetype. Les talons d'accrochage, l'endroit ou le pneu est en contact avec la jante est différent sur les jantes. Il est également DANGEREUX de monter des chambres à air dans des pneus tubeless, risque d'explosion du à l'échauffement de l'air contenu entre la chambre et le pneu ! Pour plus de renseignements voir le site internet www.propulsion-unlimited.com

 

Comparatif des différents pneus du marché

Les pneus de Smart sont en taille basse (/70), ça diminue la garde au sol et le confort. Mais le dessin des sculptures est plus moderne et tiendrait mieux la route, tout en étant du coup moins cher.

Les Michelins sont les meilleurs ... mais aussi les plus chers! Ils peuvent tenir plus de 100 000 kms à l'arrière, pour les modèles des années 80.

Les réchappés en général sont de mauvaise qualité et s'usent très vite (15 000 kms), se transformant en savonnettes.

Démonter / monter un pneu sur la jante

Le plus facile c'est d'aller voir un garagiste ou un spécialiste du pneu. Certains peuvent le faire gratuit si on achète le pneu chez eux, mais c'est quand même bien plus cher que sur internet! Certains garagistes locaux sont en association avec le vendeur internet.

On peut aussi le faire chez soi. Attention, ces opérations de démontage/remontage sans machine spéciale ça reste du sport, et 4 pneus d'affilés ça peut être fatiguant...
Avantage, on peut nettoyer la jante et passer de l'antirouille voir la repeindre tranquillou.

Nous allons décrire comment faire nous-même le montage – démontage d'un pneu.

Matériel

Préparation

Tout d'abord enlever la roue de la voiture, dévisser le capuchon de valve et enlever l'obus de valve avec un démonte-obus (attention à ce qu'il ne saute pas et ne pas le perdre) pour que le pneu se dégonfle rapidement.

Ensuite on sort le pneu, toujours par le côté extérieur de la roue (le côté intérieur est plus difficile car prévu pour empêcher le déjantage).

La figure 4.1 indique en résumé ce qu'il faut faire pour sortir le pneu.

Fig. 4.1 : 5 opérations de démontage du pneu :
1 : Décoller le pneu de la jante
2 : Amener un côté du pneu au centre de la jante
3 : Faire la même chose avec l'autre côté du pneu
4 : Avec des démonte-pneus sortir de la jante le côté extérieur du pneu
5 : Sortir par le même chemin le côté du pneu encore prisonnier de la jante.

Mais voyons toutes ces opérations plus en détail :

Décollage du pneu de la jante (opération 1, 2 et 3)

C'est le plus dur, surtout si ça fait un moment qu'il y est. En effet, la gomme à tendance à fondre un peu et à se coller au métal, et celui-ci en rouillant améliore le collage... Pour décoller on appuie toujours sur le pneu le plus près possible de la jante.

Tout d'abord, préparer la séparation en posant la jante à plat et en versant sur la jonction jante/pneu de l'eau avec du liquide vaisselle ou le savon liquide préalablement préparé. Pour que le liquide rentre bien appuyer fort sur le pneu pour le décoller le plus possible. Si on utilise de l'huile ou du dégrippant, il faudra bien dégraisser jante et pneu par la suite. Ensuite, pour décoller, plusieurs techniques possibles, de la plus simple à la plus compliquée (essayer en premier les plus simples) :

Méthodes non destructrices :

Méthodes destructrices, car on appuie sur la bande de roulement qui est écrasée, et sur les pneus un peu cuit par le soleil on voit des fissures s'ouvrir. Méthodes déconseillées si vous voulez récupérer le pneu, mais plus rapides si le pneu doit finir à la déchetterie :

Quand on entends un "pof" cela veut dire que le pneu s'est décollé. On peut voir l'intérieur de la jante à l'endroit où le pneu est enfoncé. 
A ce moment là on peut mettre au milieu le reste du pneu sans problème.
Si c'est bien collé, ne pas relâcher la pression car le pneu se rebloquerait à nouveau (mais moins qu'avant, sauter dessus devrait suffire à le redécoller). Insérer alors un démonte-pneu dans l'ouverture, tourner un peu le pneu puis enfoncer de nouveau pour décoller une autre partie du pneu. Replacer un autre démonte pneu 20 cm plus loin.

Une fois le pneu complètement décollé sur sa face intérieure, il se trouve alors au milieu de la jante (dans le creux).

On enlève les démonte-pneus éventuels, on retourne le pneu et on fait la même opération pour l'autre face ... Après quelques efforts de plus le pneu est placé dans le centre de la jante.

A ce niveau-là, si l'on ne veut que peindre les bords de jante, il suffit de serrer les flancs avec du fil de fer.

Sortie du pneu (Opération 4 et 5)

Sens de sortie du pneu

On sort le pneu par le côté extérieur de la jante (face extérieure quand la roue est monté sur la voiture). En effet, le dessin de la jante favorise l'extraction du pneu par ce côté et l'empêche par l'autre côté, pour éviter en conditions de roulage le déjantage.

Sortie

Il faut d'abord mettre le pneu vertical, serrer les 2 bords du pneu en bas pour qu'ils rentrent dans le creux de la jante, cette dernière descend par rapport au pneu et laisse plus de marge en haut, là où on va commencer à sortir la première face.
Avec deux ou trois démonte-pneus cela suffit pour sortir un côté du pneu (le côté extérieur). Pour cela glisser le démonte-pneu entre jante et pneu, faire levier sur le bord de la jante pour écarter le bord du pneu puis le sortir de la jante. Bloquer le démonte pneu puis en placer un autre 15 cm plus loin. Une fois la moitié du pneu sorti c'est gagné! Attention lors de cette opération à ne pas abîmer la valve ou la chambre à air s'il y en a une.

Ensuite il ne reste plus qu'un bord du pneu dans la jante. Enlever la chambre à air s'il y en a une.

Pour sortir le reste du pneu, se mettre à cheval dessus et essayer de donner une forme de 8 au pneu en poussant la jante, qui va venir toute seule (c'est le plus facile).

Reconditionnement de la jante

Quand la jante est nue, en profiter pour gratter la merde avec un tournevis, le mieux étant ensuite de la sabler et de la peindre, plus elle sera lisse et plus les démontages extérieurs seront aisés.

Remontage

S'assurer tout d'abord que le corps étranger responsable de la crevaison n'est plus dans le pneu.

Au remontage mettre du savon liquide ou du liquide vaisselle (pas de graisse!) dilué à 10% d'eau sur le bord du pneu et sur l'intérieur du talon de jante pour faciliter son introduction (toujours par le côté intérieur de la jante). La pâte utilisée par les garages permet aussi d'éviter la corrosion. Il existe aussi maintenant une pâte noire genre blaxon qui améliore l'étanchéité des vieilles jantes poreuses.

Comme au démontage il faudra bien veiller à ne pas pincer la chambre à air avec le démonte-pneu. Pour éviter cela, avant de rechausser le côté libre du pneu sur le jante, gonfler un peu la chambre, juste pour qu'elle prenne sa forme : ainsi on ne risque pas trop de la coincer sous le démonte-pneu. Utiliser le côté remontage du démonte-pneu, toujours pour ne pas pincer la chambre à air.

Attention à bien maintenir les démontes-pneus, ils volent rapidement si l'on n'y prends pas garde. 

Ensuite il faut coller le pneu contre les bords de la jante, puis gonfler le pneu avec un compresseur puissant. Le débit d'un petit compresseur de gonflage ou de la pompe à vélo est souvent insuffisant pour gonfler suffisamment vite pour coller d'un coup. En dépannage une chambre à air peut gonfler le pneu, mais l'utilisation à long terme d'une chambre sur un pneu tubeless est à proscrire.

Comme l'obus de la valve avait été démonté pour augmenter le débit de remplissage, le remonter maintenant (sans serrer comme une brute).

Équilibrage de la roue

Normalement il n'y a pas besoin d'équilibrer un pneu sur une deuche (vitesses atteintes trop faible au regard de la souplesse de la suspension).

Retirer quand même tous les anciens pombs d'équilibrage, qui étaient adaptés à l'ancien pneu mais plus au nouveau (ou à la nouvelle position de l'ancien pneu si vous l'avez conservé).

Une technique assez simple est de remettre la roue sur son moyeu, en essayant d'avoir la voiture la plus à l'horizontale possible vue de face (valable qu'avec les 2cv et dérivés et leurs bras poussés à l'avant, ou toutes les voitures à bras tirés à l'arrière). En effet, si la traverse est horizontale, l'axe du moyeu l'est forcément.

Enlever la vitesse ou le frein à main qui pourraient bloquer la rotation de la roue à tester (libre pour les roues arrières de la 2cv).

Ensuite, laisser la roue s'arrêter dans sa position naturelle, balourd vers le bas. Marquer un trait sur la jante, en haut à l'opposé de ce balourd du pneu. Faites osciller plusieurs fois pour vérifier que c'est la bonne position (d'où l'importance de ne pas avoir de frottements parasites comme des freins grippés, des roulements fatigués, etc.

Avec des petites masses de 5g collées avec un bout de scotch sur la face interne de la jante, le plus prêt possible du voile, par essais successifs trouver la masse qui compense exactement le balourd (il n'y a plus de points d'arrêt préférentiel). Avec l'expérience, vous pourrez utiliser directement des 10 g voir plus pour aller plus vite.

Vous pouvez aussi utiliser les masselottes externes de la jante récupérées lors de vos précédents démontages.

Une fois la masse déterminée, bien gratter la merde, un coup de papier de verre, du dégraissant, un scotch double face appliquée sur une face de la masse, et on le colle à l'emplacement déterminé. Si on n'a que plusieurs masses de faible importance, on les répartit uniformément autour du point déterminé. Vérifier que la masse ne va pas toucher en bas contre le pivot. Sinon la masse peut être accrochée par l'extérieur.

Réparer un pneu crevé

Réparer une chambre a air

Une chambre se répare avec une rustine et de la colle spéciale, des nécessaires sont en vente. Le trou est réparé en plongeant la chambre à air dans de l'eau (ça fait des bulles à l'endroit du trou). Il est aussi possible de faire tourner la chambre à côté de l'oreille et de détecter le sifflement produit par le trou (même à côté d'une voie express on doit pouvoir l'entendre).
Sécher, poncer légèrement l'endroit, appliquer la colle puis la rustine en appuyant bien fort... il faut serrer TRES fortement lors du séchage (étau par exemple). Bref, c'est comme la vulcanisation à froid d'une chambre de bicyclette, sauf que les efforts ne sont pas les mêmes.

Réparer un pneu tubeless

Si c'est juste un corps étranger dans la bande de roulement, pas de problème. Si c'est une déchirure sur le flanc (ex : une hernie suite à un coup de trottoir), le pneu est mort.

Il ne faut pas de chambre à air dans le tubeless (normalement c'est le cas, mais j'en connait pleins qui sont persuadés que les tubeless c'est de la merde et qui rajoutent une chambre à air dedans, ce qui provoque des crevaisons suite à l'usure de la chambre).

Il est toujours possibles en dépannage de visser dans le trou une vis à placo qui va ou limiter le dégonflement, voir l'empêcher tout à fait.

Pour réparer un trou dans la bande de roulement, il suffit d'utiliser un kit de réparation Tubeless qu'on peut trouver en supermarché à 1,5 euros. J'ai gardé le mien au fond du coffre pendant 5 ans avant de m'en servir, et il était toujours en état.
Ce kit de réparation est très léger, et est constitué de :
- une tarière pour élargir le trou existant
- un passe cheville ou tire laine pour enfoncer la cheville enduites de caoutchouc
- 2 types de chevilles, un petit et un gros diamètre suivant les dégâts à réparer
- de la colle de vulcanisation
- d'une notice d'emploi rendant en théorie inutile le laïus qui va suivre...
Inutile de démonter la roue, du coup le temps de réparation peut être plus rapide que de remplacer la roue crevée par la roue de secours.
Commencer par sortir le corps étranger. Si c'est une vis, il se peut que le pneu qui ne se dégonflait pas se dégonfle maintenant...
Passer la filière pour arrondir le trou.
Passer la cheville caoutchouc dans le passe cheville, l'enduire de colle, enfoncer le passe cheville à fond dans le trou, en laissant dépasser les 2 brins de la cheville (c'est difficile à enfoncer, surtout que le pneu est dégonflé donc s'écrase quand on appuie. Ne pas hésiter à repasser un coup de filière si nécessaire).
Tirer en arrière la passe cheville, la cheville reste en place dans le trou et se vulcanise avec le pneu. Couper au cutter les bouts de cheville qui dépassent. Regonfler, puis repartir.

Monter une roue sur la voiture

La petite astuce qui tue, trouvée dans le manuel d'utilisation des 2cv6 : pour remonter la roue sur le moyeu, mettre un toc (un des 3 filetages qui tiennent la roue) de moyeu en bas, et poser la roue sur ce toc en premier. Ainsi, le poids de la roue maintient le moyeu immobile, plus facile de rentrer les 2 trous supérieurs ensuite quand le moyeu ne bouge pas tout le temps, comme ça se passe quand on commence à positionner la roue sur un toc en position haute.

à suivre...


Retour menu sup