Menu du site

Nature Humaine
Qi>Non dualité

Première version: 2014-10-27
Dernière version: 2018-03-03

Non dualité

Sommaire de la page


Préambule

Merci à Peter pour cette causerie d'aout 2017 dont je livre un résumé. Il tire ses infos d'une retraite effectuée auprès de Mickael A. Rodrigues, et s'entraîne/se renseigne sur la non-dualité depuis 5 ans. C'était compliqué pour moi car Peter parle en anglais c'est dur de traduire !

Dans le texte qui suit, conscience est ce que j'appelle le qi (l'énergie vitale consciente) et "awareness" la pleine conscience (ressentir ce que nous sommes, ce qu'il y a en nous ou d'un événènement extérieur ressenti comme étant nous, être la conscience qui est tout).

Pas mal de cette théorie vient de la mode du moment, associer les expériences quantiques de la double fente, en mélangeant la notion de système de mesure avec celui d'observateur, pour faire ensuite un amalgame avec la conscience (sensation d'exister). Pour l'instant je ne cautionne pas cette partie, que les choses n'existent que si on les observe. Selon Peter, si je ne regarde pas la table, elle n'existe pas. Ce ne sont que mes yeux et mes sensations de toucher qui me font croire que la table existe. Pour moi, si je ne regarde pas la table (donc que je ne connait pas son existence), ça n'empêche que je ne puisse pas la traverser (je me suis suffisamment cogné dans ma vie pour le savoir !).

Tout est conscience

Tout ce que nous ressentons ne vient que des capteurs physique. Tant que nous croyons que c'est réel ça devient réel pour nous.

L'univers est dans la conscience. Nous n'avons pas de conscience individuelle. Si nous cherchons en nous notre limite (les limites de notre corps ou de notre conscience), nous le trouvons pas, et du coup on s'aperçoit qu'il n'y a pas de limite entre nous et les autres, nous sommes tous un.

Par conséquent, nous ne pouvons prendre du recul ou analyser la conscience qui est partout et qui est nous. Nous ne pouvons nous analyser nous même.

Méditation = investigation

La connaissance de la conscience ne vient que de l'expérience, d'être la conscience. On ne peut la définir, ni l'analyser mentalement, on peut juste "être" la conscience. Être là, maintenant (sachant que pour la conscience le temps n'existe pas).

La méditation se fait en tout lieu, à tout moment, quelque soit l'action que l'on fasse. Elle consiste à être présent/conscient dans ce qu'on fait, à ressentir qu'il n'y a pas de limites et qu'on ne fait qu'un avec l'univers. La méditation ce n'est pas faire le vide, c'est investiguer et chercher où est la limite de ma conscience. C'est que l'on s'aperçoit qu'il n'y a pas de limite, qu'on est tout, sensation d'amour fraternel. On est dans tous les objets et êtres vivants, et il faut le ressentir. Ce n'est pas un concept, une idée, une croyance, une chose, c'est une expérience directe.

Le langage peine à décrire ces choses que nous expérimentons avec autre chose que le mental. La méditation c'est être la non-dualité, être un avec tout.

Être, tout simplement.

Comment créons nous la dualité ?

Les enfants font cette expérimentation naturellement, la société leur inculque des formatages qui s'ajoute sur cette expérience de non dualité, dans le but de créer la dualité (moi et le reste de l'univers, dont je suis coupé et qui ne m'intéresse pas). Le moi ou l'égo devient le centre du monde.

Selon les bouddhistes, nous créons nos propres souffrances. Ça se passe quand nous voulons croire à la séparation.

Si nous voulons voir le mal (par exemple les illuminatis) nous le créons (pouvoir créateur) et penser au mal lui envoit de l'énergie et du pouvoir sur nous, qu'on pense à lui en bien ou en mal peut importe. Plutôt que lui envoyer de la haine qui nous fait mal, on lui envoit de l'amour pour le changer en bien.

Comprendre qui on est

(Note Am : à partir de là je n'ai pas tout compris, je vous livre tel quel...)

Il faut changer les 99 singes d'une île, et les autres singes des autres îles, même sans communication, suivront aussi.

Nous ne pouvons être lié à la conscience et avoir notre libre arbitre (? nous ne pouvons être relié à Dieu et choisir de faire ce qu'on veut, au détriment des autres ?). Nous (l'ego, le cerveau/mental) ne sommes pas aux commandes, nous devons nous rendre compte de la situation. Il n'y a à chaque fois qu'une seule solution à la situation.

D'où vient les idées ? Différentes de la cloche entendue (viens d'ailleurs, de l'âme ?).

Tout est continu car pas de distance ou de temps (j'imagine au niveau divin de la conscience pure), seulement la conscience.

L'égoïsme est une façon rapide de se rendre compte de la non-dualité (?).

à suivre...


Retours aux menus supérieurs