Menu du site

Nature Humaine
Glossaire général

Première version: 27/03/2002
Dernière version: 2016-06-16

GLOSSAIRE GÉNÉRAL

Il reste des définitions trop longues, il faudra les insérer dans des pages définition et d'ici pointer sur ces pages. On ne doit pas donner la définition complète (par exemples pour les liaisons, les angles, etc (pas d'images)) mais juste dire de quoi on parle.

Si vous rencontrez un mot dont vous ne savez pas ou plus le sens, reportez vous à cette page comme d'un aide mémoire. Pour accéder plus rapidement à un mot, sous "internet explorer" faire CTRL+f, puis taper le mot à rechercher.

Voir aussi la liste des symboles et abréviations utilisés.


Le sens du mot dépend du domaine dans lequel il est employé. Les domaines sont notées ci-dessous :
[Acc] = Accoustique
[Aéro] = aérodynamique
[Alg] = Algèbre

[Astro] = Astronomie
[Auto] = Automobile
[Autom] = Automatisme
[Chim] = Chimie
[Elec] = Electricité
[Electro] = Electronique
[Elec-chim] = Electrochimie
[Esot] = Esotérisme
[Geom] = Géométrie
[Inf] = Informatique
[Magn] = Magnétisme
[Mat] = Matériaux
[Math] = Mathématiques
[Mec] = Mécanique
[Mec.cont] = Mécanique des milieux continus solides
[Mec.flu] = Mécanique des milieux continus fluides
[Metall] = Métallurgie
[Moul] = Moulage
[NatHum] = Nature Humaine
[Opt] = Optique
[Phys] = Physique
[Plast] = Plasturgie
[Scient] = définition donnée sur le site du CEA.
[Sign] = Analyse des signaux
[Therm] = Thermique
[Thermo] = Thermodynamique
[VE] = Véhicules électriques


-A -B -C -D -E -F -G -H -I -J -K -L -M -N -O -P -Q -R -S -T -U -V -W -X -Y -Z -


- A -

A: [Chim] Symbole de la masse atomique.
Ab initio : calcul effectué à partir de données théoriques, sans modèles simplificateurs recalés sur l’expérience, et censé être totalement prédictif.
ABS:
* [Auto]. Anti Blocage System. Système de freinage permettant de relacher le freinage d'une roue si celle-ci se bloque, en dehors de toute action du pilote.
* [Plast]. Acrylonitrile Butadiène Styrène, plastique amorphe très employé dans l'industrie (carrosserie de méhari). Obtention de pièces finies par injection ou thermoformage principalement.
Absorption: [Chim] Lorsque les molécules d'un corps A (en général un gaz ou un liquide) pénètre profondément à l'intérieur d'un corp B jusqu'à l'imprégner (comme l'eau qui imprègne une éponge). Ne pas confondre avec l'adsorption, où le corps ne pénètre qu'en surface.
[Scient] mise en solution d’une phase vapeur dans un milieu liquide (voir aussi absorption/désorption solide).
Absorption/désorption solide : [Scient] phénomènes d’échanges entre une phase gazeuse et une phase solide, se traduisant par l’établissement / la rupture de liaisons entre les molécules constituant le gaz et le substrat.
Ac1[Metall] Pour les aciers hypereutectoïdes, la température d'austénitisation est au-dessus (Ac1+50°C) et celle de revenu est au-dessous.
Ac3[Metall] Pour les aciers hypoeutectoïdes, la température d'austénitisation est au-dessus (Ac3+50°C) et celle de revenu est au-dessous de Ac1.
Accostage: [auto] endroits de la carrosserie où l'eau est susceptible de s'introduire puis de stagner (comme l'intérieur des longerons, entre les ailes et la caisse, etc.), donc de développer la corrosion.
ACD: [Chim]. Analyse calorimétrique différentielle.
ACEA: [Auto]. Association des constructeurs européens d'automobiles. Constituée de 13 constructeurs d'auto, camions ou autocars, ils sont chargés de défendre leurs intérêts auprès des politiques et institutions (lobbying).
Acide aminé : [Scient] Molécule de construction des protéines contenant un groupement amine (NH2) et un groupement carboxylique (COOH).
Acide nucléique : [Scient] Polymère constitué par l'enchaînement de nucléotides. Il en existe deux types : les ARN (qui interviennent dans la réplication de l'information de l'ADN) et l'ADN (support moléculaire de l’information génétique).
Acronyme: Remplace une expression utilisant plusieurs mots par l'initiale de ceux-ci. Par exemple l'a cronyme de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord est OTAN.
Actinides : [Nucl] Radioélément naturel ou artificiel, de numéro atomique compris entre 89 (Actinium) et 103 (lawrentium). Quatre actinides existent à l'état naturel : l'actinium, le thorium, le protactinium et l'uranium.
Actinides majeurs : [Scient] noyaux lourds d'uranium et de plutonium présents ou formés dans le combustible nucléaire
Actinides mineurs : [Nucl] noyaux lourds formés dans un réacteur par capture successive de neutrons à partir des noyaux du combustible. Ces isotopes à vie longue sont principalement le neptunium (237), l'américium (241, 243) et le curium (243, 244, 245).
Action : le quantum d'action est la constante fondamentale de Planck. Pour déplacer un corps, on lui fournit des quantum d'action, dont leur nombre est en général entier.
Actions à distance : Voir interaction.
Actionneur: [Auto] Voir actuateur.
Activation : [Nucl] action tendant à rendre radioactifs certains nucléides, en particulier au sein des matériaux de structure des réacteurs, par bombardement par des neutrons ou d'autres particules.
Activité: [Nucléaire] C'est le nombre de particules émises par secondes par un volume ou une masse de matière.
[Scient] nombre de désintégrations par unité de temps au sein d'un radionucléide ou d'un mélange de radionucléides. Elle est exprimée en becquerel (Bq) qui correspond à une désintégration par seconde
Actuateur :[Auto] C'est un appareil commandé qui exécute une action (petits moteurs électriques, bobinage d'injecteur, ...)
Adénome : [Bio] tumeur épithéliale bénigne affectant une glande.
adiabatique : [Scient] se dit d'un système dont les transformations se font sans échange de chaleur avec le milieu extérieur.
ADIVI : [Auto] Alterno-démarreur intégré au volant d'inertie. C'est un Dynalto (voir ce terme) placé entre le volant moteur et l'embrayage.
Admission (circuit)
: [Auto] tout ce qui amène le mélange dans le cylindre (collecteur, carburateur, etc.).
Admission (temps moteur) : [Auto] moment du cycle 4 temps où le piston descend et aspire l'air dans le cylindre.
Adsorption: [Chim] Il y a pénétration de surface d'un corps A (en général un gaz ou un liquide) dans un corps B. La pénétration étant de l'ordre d'une molécule, il s'agit plutôt d'une adhésion forte (un collage) du corps A sur la surface du corps B. Il y a dissociation de la molécule de A, ou du moins affaiblissement de ses liaisons. C'est ce phénomène qui intervient pour la catalyse. Ne pas confondre avec le terme absorption, qui constitue une pénétration de A dans B en profondeur.
[Scient] fixation d’une phase vapeur sur un milieu solide.
Aérosol : [Chim] suspension de particules solides ou liquides très fines dans un gaz. Un nuage est un aérosol, c'est pourquoi il est visible, la vapeur d'eau (molécules d'eau libres et non agrégées sous formes de goutelettes) étant invisible.
A/F (rapport) : [Auto] masse d'air divisée par la masse de carburant contenus dans le mélange
Affolement(régime d') : [auto] Régime moteur pour lequel la vitesse de remontée du piston est supérieure à celle de remontée des soupapes.
agrégats : [Scient] petits grains de matière composés d'atomes "collés" les uns aux autres avec des forces extrêmement faibles.
air : [Scient] mélange de gaz contenant 78% d'azote, 21% d'oxygène, environ 1% d'argon et des traces de néon, de krypton, de xénon et d'hélium.
Aire: [Math] C'est la taille de l'enveloppe mathématique d'un corps. Cette aire est virtuelle, il ne faut pas la confondre avec la surface d'un corps, cette surface étant l'interface qui entoure un corps réel. On touche une surface, on approxime son aire par calcul.
Alcalin: [Chim] se dit d'un corps très électropositif (cédant facilement ses électrons en excès).
Alesage : Diamètre intérieur d'un trou.
Algorithme : [Info]Enchaînement des opérations logico-mathématiques nécessaires à l’accomplissement d’une tâche de calcul.
Allotropie[Chim] propriété de certains corps (carbone, phosphore, soufre) d'exister sous plusieurs formes physiques (ex: le carbone donne du graphite et du diamant, des fullérènes, etc. qui sont des arrangements de molécules différents)
Allumage : [Auto] Système générant l'étincelle enflammant le mélange (rupteur, cable HT, bougies, etc.)
Alpha (rayonnement) : [Scient] Les particules composant le rayonnement alpha sont des noyaux d'hélium 4, fortement ionisants, mais très peu pénétrants. Une simple feuille de papier les arrête. Voir aussi rayonnement.
Alphabet grec: cet alphabet est utilisé pour nommer les grandeurs des modèles scientifiques.

A

α

a - alpha

I

ι

i - iota

R

ρ

r - rhô

B

β

b - bêta

K

κ

k - kappa

Σ

σ

s - sigma

Γ

γ

g - gamma

Λ

λ

l - lambda

T

τ

t - tau

Δ

δ

d - delta

M

μ

m - mu

U

υ

u - upsilon

E

ε

e - epsilon

N

ν

n - nu

Φ

φ

p aspiré (f) - phi

Z

ζ

dz (z) - dzêta

Ξ

ξ

ks (x) - xi

C

χ

k aspiré (c) - khi

H

η

e (h) - êta

O

o

o - omicron

Ψ

ψ

ps (y) - psi

Θ

θ

t aspiré (q)- thêta

Π

π

p - pi

Ω

ω

o (w) - oméga

Alphagène(élément) [Metall] Quand un élément d'addition impose sa structure αau matériau auquel il est associé (ex:Chrome)
Alternateur: [Auto] Génératrice de courant électrique pour recharger la batterie après le démarrage du moteur et fournir du courant aux appareils électriques de bord. Le courant en sortie de l'alternateur est en triphasé, puis il est redressé par un pont de diode en courant continu, compatible avec la présence de la batterie. La tension fournie par l'alternateur est de 14 V à peu près.
Alterno-démarreur: [Auto] Moteur électrique qui remplace l'alternateur et le démarreur, réduisant le poids de la voiture. Il permet ainsi le fonctionnement en stop and go (arrêt du moteur lorsque la voiture s'arrête, celle-ci redémarrant sur le moteur électrique), et ajout de puissance à la demande par combinaison du moteur thermique et électrique. Appelé Dynalto chez Citroën.
Ambre jaune : résine fossile provenant de conifères de l'époque de la deuxième période de l'ère tertiaire. En frottant l'ambre jaune, Thalès arrive à attirer les corps lègers. Les grecs appellent l'ambre jaune elektron, et le phénomène d'attraction de l'ambre jaune deviendra la base de l'électricité, auquel le mot grec à donné son nom.
AMDEC: Analyse des Modes de Défaillances Et de leur Criticité. Méthode pour vérifier la sécurité d'un système.
Amorce : [Nucl] (d'un engin thermonucléaire) charge nucléaire à fission, mise en conditions par un explosif chimique, destinée à fournir l’énergie nécessaire à la fusion des atomes (éléments légers) de l’étage thermonucléaire.
Amorphe : [Mat] état caractérisé par l'absence d'ordre dans la répartition des particules de matière, par opposition à l'état cristallin.
amorphisation : [Scient] perte totale de périodicité de la structure cristalline dans les trois dimensions. L’ordre à grande distance de l’empilement atomique est perdu.
Amplification génique : [Bio] Augmentation forte du nombre de copies d'un ou plusieurs gènes. In vivo, elle se produit au cours de la transformation cancéreuse des cellules ou en réponse à un traitement toxique pour la cellule.
Anaérobie : [Bio] milieu caractérisé par l'absence totale d'oxygène. Ce sont des bactéries vivant en milieu anaérobie qui sont responsables de la transformation des résidus végétaux en hydrocarbures comme le pétrole.
Aneuploïdie : [Bio] nombre anormal de chromosomes dans une cellule, en plus ou en moins
Angle:[maths]
Angle de came: [Auto] Voir Dwell
Anion
: [Chim] ion négatif. C'est une charge négative (il y a une charge électrique négative (électron par exemple) en trop dans l'atome ou la molécule).
Anisotrope : [Mat] milieu dont les propriétés varient suivant la direction.
Annunaki : [NatHum] Groupe d'Homo Habilis emmené sur Nibiru par les ET reptiliens il y a plus de 4 millions d'années, qui ont évolués et sont revenus sur terre en -450 000, pour créer l'homme de néanderthal puis se faire passer pour des dieux auprès d'homo sapiens. Connus sous le nom d'elohim ou Nephilims dans la bible, les dieux sumériens, babyloniens, toltèques, grecs, celtiques, etc. On les reconnait dans l'histoire humaine car ils imposent les structures hiérarchiques pyramidales, ils sont grands (2,5 à 3,5 m de haut), barbus, avec une protubérance sur le haut du crâne, et sont vindicatifs, coléreux et hautains.
Anode: [Elec-Chim] C'est le lieu la réaction d'oxydation (le métal de l'électrode recevant les e- résultants de l'oxydation).
C'est l'électrode par laquelle, en fonctionnement normal, le courant entre dans le milieu de conductivité différente. Le courant étant de sens inverse au déplacement des électrons, c'est donc par l'anode qu'entrent les électrons dans le circuit électrique. Dans un tube à vide, les électrons sont attirés par l'anode chargée positivement.
En pratique, c'est l'électrode reliée au potentiel positif, sauf s'il s'agit d'un générateur (l'anode est alors la borne "-" de la pile).
Antibiotique : [bio] Substance, habituellement produite par un micro-organisme ou une plante, toxique pour certains micro-organismes
Antigène : [bio] molécule capable de provoquer une réponse immunitaire (induction d'anticorps).
Antimatière : [Phys] A chaque particule de matière correspond un particule d'antimatière ayant les mêmes caractéristiques (même masse et même spin) mais de charge électrique opposée. Certaines théories disent que l'antiparticules est une particule en train de remonter le temps.
Antineutrino : [Phys] antiparticule du neutrino, de même masse (très faible) et de charge électrique nulle
Anti-oncogène : [bio] gène qui empêche la transformation cellulaire, donc la formation de tumeurs
Anti-patinage: Système permettant de freiner la roue privée d'adhérence tournant dans le vide sous l'effet du différentiel, afin de reporter le couple sur la roue qui adhère (comme une sorte de blocage de différentiel). Il réduit aussi le couple sur les roues si les deux roues motrices patinent. Ne peut pas remplacer les chaînes neige.
AOA - Avance Ouverture Admission : [Auto] La soupape s'ouvre avant le PMH
AOE - Avance Ouverture Echappement : [Auto] La soupape s'ouvre avant le PMB
Apoptose : [Bio] suicide cellulaire (mort programmée de la cellule).
Ar1: [Metall] Température de fin de transformation austénite-Perlite, elle est en dessous de Ar3.
Ar3: [Metall] Température de début de transformation austénite-Perlite, elle est au dessus de Ar1.
Araignée: [Auto 2cv] Collecteur d'admission soudé aux deux canalisation de l'échappement. C'est cette pièce qui soutient le carburateur.
ASIC: [Electro] Application Specific Integrated Circuit. circuit intégré spécialisé, produits généralement en petites quantités (c'est du sur-mesures).
Assemblage (combustible) : [Nucl] ensemble formé d'éléments combustibles et chargé d'un seul tenant dans un réacteur nucléaire (constitué par exemple de 264 crayons combustibles dans le cas d'un réacteur à eau sous pression).
Astable: Voir -Stable (lettre S).
Asynchrone: [electro] Mode d'émission ou de réception de bits, nécessitant d'utiliser un bit de départ et un bit de fin d'octet encadrant chaque octet envoyé.
ATAC: [Auto]. Active Thermo-Atmosphere Combustion.
Atalante : (ATelier Alpha et Laboratoires pour ANalyses, transuraniens et Etudes de retraitement). Ensemble de laboratoires équipés de chaînes de cellules blindées, implanté au CEA/Marcoule et dédié aux études sur le traitement des combustibles usés et le conditionnement des déchets de haute activité.
atome :
Atome: [Scient] La matière (eau, gaz, roche, êtres vivants) est constituée de molécules, qui sont des combinaisons d'atomes. Les atomes comprennent un noyau chargé positivement, autour duquel se déplacent des électrons chargés négativement. L'atome est neutre. Le noyau de l'atome comprend des protons chargés positivement, et des neutrons. C'est lui qui se transforme en émettant un rayonnement lorsque la radioactivité d'un atome se manifeste.
[Chim] Un atome (ou élément) est formé d'un noyau et d'électrons e- (de masse négligeable) se trouvant dans des orbitales autour du noyau. On ne peut déterminer en même temps la position de l'e- et sa vitesse. L'e- a une charge (électrique) négative. En plus de graviter autour du noyau, l'e- tourne sur lui-même (le spin), ce qui génère un micro champ magnétique polarisé autour de l'atome.
Le noyau est formé de charges positives, les protons, reliés entre eux par des neutrons (à charge neutre). La charge électrique d'un proton est l'opposée de celle de l'e-, et le nombre des e- et des protons est le même afin d'assurer la neutralité électrique de l'atome. Entre deux charges électriques de même nature, il s'exerce une force coulombienne tendant à éloigner les deux charges l'une de l'autre. Le rôle des neutrons est de contrer cette force pour permettre aux protons de rester dans l'espace très petit du noyau.
Le noyau est 10 000 fois plus petit que l'atome.
Représentation dans la classification périodique: ZXA avec:
- X le symbole de l'atome ("Au" pour l'or par exemple),
- Z le nombre de protons et donc d'électrons,
- A la masse atomique, exprimée en uma (en général l'unité n'est pas notée).
Les masses des protons et neutrons étant très proches (pratiquement 1 uma), on fait la simplification suivante:
A = nombre de protons + nombre de neutrons, et A-Z est le nombre de neutrons.
A est dans ce cas-là appelé le nombre de masses. Il sert à différencier deux isotopes d'un même corps (nombre de neutrons différents).
A noter que au même endroit que l'on place le A, la chimie place le nombre d'électrons excédentaires (signe -) ou déficitaires (signe +). Ce nombre d'électrons en plus ou en moins sera placé après le nombre A, et  ne pourra être confondu avec lui par la présence d'un signe devant.
Dans l'atome, les e- ont des orbites bien déterminées, correspondant à l'énergie que possède l'e-. C'est pourquoi on appelle ce sorbites des niveaux d'énergie. Pour son énergie la plus basse, l'électron est dans l'orbite la plus proche du noyau. Quand un électron passe d'un niveau d'énergie à un autre, inférieur, il émet un photon (envoi d'énergie).
Les niveaux d'énergie sont quantifiés, et ont des valeurs négatives dans l'atome (car l'origine est choisie lorsque les charges sont seules et sans énergie cinétique, c'est leur énergie la plus forte. Les particules se regroupent afin de faire diminuer leur énergie).
D'après le principe d'exclusion de Pauli, deux électrons dans l'atome ne peuvent avoir le même état quantique. C'est pourquoi ils se regroupent en couche, d'abord les couches de niveau d'énergie les plus basses, puis on monte progressivement en niveau d'énergie. Les électrons des dernières couches sont donc ceux qui ont le plus d'énergie, et qui partiront le plus facilement.
Les électrons ont tendance à offrir comme couche externe une couche complètement remplie, ce qui explique les réactions chimiques (échanges d'électrons pour arriver à une couche externe remplie).
Représentation en mécanique quantique:
Atome = noyau + électrons
Les électrons sont des particules élémentaires (insécables).
Le noyau est séparable en nucléons (neutrons + protons)
Les nucléons sont séparables en quarks, particules élémentaires.

Atome

Noyau

électrons

protons

neutrons

2 Quark u

1 Quark d

1 Quark u

2 Quark d


Atome-gramme: [Chim] Aujourd'hui, cette unité est assimilée à la mole. Voir mole. C'est la masse atomique exprimée en grammes. Par exemple, pour H, A=1,008, et l'atomes-grammes d'hydrogène vaut 1,008 g. C'est aussi la masse d'une mole de l'élément considéré, donc l'atome-gramme est la masse de 6,022 136 7.1023 atomes de l'élément considéré.
Atomique: [Chim] se dit de certaines grandeurs qui sont mesurées par rapport à une quantité de matière valant un atome-gramme (voluma atomique, masse atomique, etc.).
ATP : [Bio] Adénosine-TriPhosphate. C'est la molécule d'énergie du vivant, qui permet la vie des cellules. Cette molécule est constituée d’une base (adénine) et d’un sucre (ribose) possédant une chaîne de trois groupements phosphate. Synthétisée par les plantes grâce à la photosynthèse.
Austénite: [Metall] Phase de l'acier notée A. Constituée de la phase γdu fer, avec solution solide d'insertion de carbone.
Auto-induction: [Elec] C'est la variation du flux magnétique dans une inductance qui induit une f.é.m. dans le circuit électrique relié à l'inductance. On parle aussi d'induction propre ou de self-induction.
Automaticité: [Auto] Dans le système de mélange de l'air et de l'essence (comme le carburateur), c'est ce qui permet une régulation du dosage air-essence parfaite quelque soit le régime.
Autoprotection : [Nucl] dans un réacteur à neutrons thermiques, pour éviter que les neutrons se ralentissant par diffusions successives ne disparaissent à cause des gigantesques sections efficaces de capture résonnante de l’uranium 238, deux mécanismes, qualifiés de phénomènes d’autoprotection des résonances, permettent d’abaisser le nombre de neutrons concernés. D’une part, les neutrons sont ralentis par le modérateur de façon discontinue et perdent ainsi à chaque diffusion une quantité finie d’énergie, ce qui leur permet de sauter par-dessus une résonance. D’autre part, une structure hétérogène dans laquelle la zone où les neutrons se ralentissent se trouve séparée de celle contenant les noyaux résonnants est adoptée.
Auxiliaires de fonctionnement moteur: [Auto] Ce sont tous les appareils nécessaires au fonctionnement du moteur (refroidissement, système d'allumage, alternateur, etc.).
Avogadro(nombre d') : [Chim] C'est le nombre d'atomes ou de molécules d'une même espèce contenus dans une mole. N = 6,022 136 7.1023 atomes ou molécules/mole. Historiquement, c'est le nombre d'atomes d'hydrogène contenus dans 1 g d'hydrogène. On peut aussi dire que 6,022 136 7.1023 atomes d'hydrogène pèsent un gramme.
Axiome: [Maths]. C'est un postulat plus intuitif ou plus communément admis.
Azimut: C'est la ligne horizontale, donc perpendiculaire à la hauteur.

- B -

Bactérie : [Bio] micro-organisme vivant mesurant moins de quelques micromètres, généralement unicellulaire, sans noyau et se multipliant rapidement.
Balayage des gaz: [Auto] C'est le renouvellement de la charge du cylindre (gaz frais + gaz résiduels).
Balmer (Formule de) : Formule permettant de relier entre elles les longueurs d'onde des raies du spectre de l'hydrogène, et qui est à la base de la découverte de la quantification des atomes.
Bainite[Metall] Structure de l'acier constituée de Austénite+Ferrite+Cémentite, apparait juste au-dessus du domaine matrensitique dans les diagrammes de phases (TTT et TRC).
Bandes d'énergie
: [Phys] plages d'énergie disponibles pour les électrons dans l'atome.
Bandes électroniques : [Phys] plages d’énergie disponibles pour les électrons dans la matière, liées à la nature périodique de l’arrangement atomique dans le cristal et à la nature ondulatoire des électrons.
Barrières : [Nucl]
1- dans un réacteur nucléaire, ensemble des éléments physiques qui isolent les radionucléides du combustible de l'environnement. Dans un réacteur à eau sous pression, il s'agit successivement de la gaine de l'élément combustible, de l'enveloppe du circuit primaire (qui comprend la cuve) et de l'enceinte du réacteur.
2- dans une installation de Stockage de déchets radioactifs, dispositifs interposés entre les déchets et le milieu qui les reçoit et capables d'empêcher ou de limiter la dispersion des matières radioactives. Il peut s'agir successivement de la Matrice elle-même (cas des verres), du colis, des barrières ouvragées de remplissage et de scellement, chargées de protéger les colis et d'empêcher ou de ralentir le flux de radionucléides vers la géosphère en cas de dégradation, et enfin du milieu géologique d'accueil.
Bases : [Bio] désigne les purines (l’adénine et la guanine sont des exemples de bases puriques) et les pyrimidines (la thymine et la cytosine sont des bases pyrimidiques) dans l’ADN et l’ARN.
Batterie : [Elec] contraction de "batterie d'accumulateurs" utilisés à la fin du siècle 1800 pour les premières batteries constituées de plusieurs cellules élémentaires.
[VE] Le terme des années 2010 est module.
Batterie de traction : [VE] Module destiné à la traction électrique, c'est à dire à décharge lente comparé aux batteries de démarrage. Par absu de langage désigne aussi la somme des modules d'un véhicule électrique.
Becquerel : [Nucl] Nombre de désintégrations de noyaux par secondes d'un élément radioactif. C'est aussi l'unité servant à mesurer l'intensité du rayonnement radio-actif (la radio-activité).
Bêta (rayonnement) : [Nucl] Les particules composant le rayonnement Bêta sont des électrons de charge négative ou positive. Un écran de quelques mètres d'air ou une simple feuille d'aluminium suffisent pour les arrêter. Voir aussi rayonnement.
Bicylindre
: [Auto] Moteur possédant deux chambres de combustion (donc 2 cylindres).
Bicylindre à plat(Flat-twin): [Auto] Les deux pistons du moteur sont paralèles au sol, et en général sont chacun d'un coté du vilebrequin, comme sur les types A.
Bielle : [Auto] Tige reliée d'un coté au maneton du vilebrequin, de l'autre à l'axe du piston. Sur la deuche on ne peut la séparer du maneton. Avec le maneton, elle permet de transformer le mouvement linéaire du piston en rotation du vilebrequin.
Bilan neutronique : [Nucl] résultante des productions et des pertes de neutrons en réacteur.
Bio-gaz : [Energ] gaz issu de la décomposition des matières organiques (comme le méthane), constitué d'hydrogène et de carbone.
Biomasse : [Bio] masse de matière vivante, végétale (à plus de 99%) et animale présente à la surface de la Terre.
Biomimétique : Sciences reproduisant des conceptions ou des procédés inspirés de la nature.
biopsie : [Bio] prélèvement d'un petit fragment de tissu sain ou tumoral effectué dans un but de diagnostic.
Biosphère : [Bio] ensemble des écosystèmes de la planète, comprenant tous les êtres vivants et les milieux où ils vivent.
Bistable: Voir -Stable (lettre S).
Bit: [Electro] (BInary digiT) : Chiffre binaire, ne pouvant prendre que deux valeurs (comme 0 ou 1).
Block Diagram: [electro] Organisation interne d'un CI.
Blow By : [Auto] Phénomène de passage de gaz lors de l'explosion à travers les segments du piston, ces gaz se retrouvant dans le carter moteur. Sur les diesels à segmentation très fatiguée, ce passage important génère un flux de vapeur d'huile à travers le reniflard suffisamment important pour emballer le moteur sans action sur l'accélérateur.
Boson : [Phys] Ce sont les particules élémentaires médiatrices des interactions. Contrairement aux Fermions, ils peuvent s'amasser dans un même état quantique. Voir particules élémentaires.
Branly(Edouard) : Physicien français, connu pour son "cohéreur" de Branly en 1890.
Break: [auto] Voiture bicorps, dont le coffre est le prolongement de l'habitacle, permettant ainsi de charger plus d'affaires, le coffre étant plus haut et offrant du coup le double du volume d'un coffre de berline. En général plus courte de quelques centimètres que la version berline.
Break'up: [auto] Voiture break dont on peut transformer le coffre en plateau de pick-up.
Brillance : [Phys] nombre de particules par seconde et par unité d’angle solide.
Broche(Pin) : [Electro] "Patte" d'un CI.
Bulleur: Appareil servant à volatiliser un liquide (passage de l'état liquide à l'état gazeux).
Bus: [electro] système de liaison informatique sur lequel peut circuler en parallèle un grand nombre d'informations.
By wire: [auto] Toutes les commandes d'actionneurs sous forme électrique. Voir drive by wire.

- C -

Caisse en blanc: [auto] carrosserie nue, sans les ouvrants.
Calculateur: [auto] c'est un système électronique qui décide en fonction des données (informations) reçues des capteurs de la stratégie à appliquer pour la fonction qu'il pilote. C'est stratégie est en général définie dans un logiciel (cas du calculateur numérique). Chaque calculateur est en général dédié à une fonction, comme l'injection de carburant, l'allumage, l'ABS, la boîte électronique, etc... Un calculateur peut gérer plusieurs fonctions, comme l'allumage et l'injection, pour piloter le moteur en lui-même. Les calculateurs partageant souvent les mêmes informations (ex : régime moteur pour calculateur moteur et calculateur de BV), ils sont de plus en plus interconnectés via un intersystème, le bus CAN par exemple. Un calculateur peut ainsi agir sur un autre (ex : la BV automatique demandant ainsi au moteur de se couper le temps de passer la vitesse).
Dans le futur, un calculateur pilotera de plus en plus de fonctions (20 calculateurs pour 600 fonctions), ce qui rend les logiciels très lourds et complexes.
Le calculateur gère une fonction, mais peut recevoir des ordres d'un superviseur pour adapter l'utilisation de sa fonction à une stratégie de plus haut niveau (ex : les clignotants peuvent se déclencher si le conducteur actionne le commodo, mais peuvent aussi se déclencher en warning si le superviseur de sécurité a détecté un freinage brutal).
Caloporteur : [Therm] Matière (le plus souvent un fluide) utilisée pour transporter de la chaleur. On exploite en général ses changements de phases pour emmagasiner à l'intérieur de ce fluide le maximum de chaleur, et permettre d'atteindre des températures permettant un rendement optimum pour les échangeurs de chaleur.
[Nucl] fluide (gaz ou liquide) utilisé pour extraire la chaleur produite par les fissions. Dans un réacteur à eau sous pression, l'eau joue à la fois le rôle de caloporteur et celui de modérateur.
Canaux de coulée: [Moul]. Canaux permettant l'écoulement de la matière fondue d'une empreinte à l'autre à l'intérieur du moule, et permettant de remplir le moule.
Cancérigène : [Bio] agent physique ou chimique entraînant une augmentation de l'incidence de cancers pour les personnes qui y sont exposées.
cancérogenèse : [Bio] ensemble des étapes conduisant à l'apparition d'un cancer.
CAO : Conception Assistée par Ordinateur.
Capillaires (effets) : [Meca flu] forces se développant à la surface d'un liquide et intervenant dans la forme de sa frontière avec le milieu ambiant (le ménisque), à l’influence d'autant plus sensible que les dimensions de l'interface liquide-milieu ambiant sont faibles.
Capture neutronique : [Nucl] absorption d'un neutron libre (par un noyau) ne conduisant pas à une fission
Carburant: [Chim] C'est le produit qui s'enflamme au contact d'un comburant. En général il est constitué de molécules contenant des atomes d'hydrogène et de carbone, qui se dissocient pour se recomposer avec l'oxygène de l'air en CO2 et H2O. Utilisé dans les moteurs et propulseurs, au contraire du mot combustible plutôt utilisé pour les chaudières (génération de chaleur plutôt que de mouvement).
Carotte: [Moul]. Pièce permettant de réaliser des vides dans une pièce moulée et pouvant se retirer de la pièce refroidie.
Carcinome : [Bio] cancer des cellules épithéliales.
catalyse : [Chim]processus impliquant une substance (catalyseur) capable d'accélérer une réaction chimique sans subir elle-même de modifications, sinon temporaires.
Cathode: [Elec-Chim] Électrode où à lieu la réaction électrochimique de réduction (le métal de l'électrode donnant au conducteur ionique les e- nécessaires à la réduction). Ces électrons proviennent de la cathode, et sont fournis par le circuit électrique.
C'est l'électrode par laquelle, en fonctionnement normal, le courant sort du milieu de conductivité différente (comme un électrolyte). Le courant étant de sens inverse au déplacement des électrons, c'est donc par la cathode que sortent les électrons du circuit électrique et entre dans le milieu de conductivité différente. Dans un tube à vide, les électrons sont éjectés de la cathode chargée négativement, pour aller vers l'anode.
En pratique, c'est l'électrode reliée au potentiel négatif, sauf s'il s'agit d'un générateur (la cathode est alors la borne "+" de la pile).
Cation : [Chim] Ion positif, c'est une charge positive (il manque une charge électrique négative (électron par exemple) à l'atome ou à la molécule).
CdC : Cahier des Charges. Dans un projet, c'est ce document qui donne les grandes orientations que devra respecter le produit. Par exemple, la 2cv devait pouvoir transporter 4 paysans et 50 kg de bagages à 60 km/h, et être capable de traverser un champ sans casser des oeufs dans un panier. Sa vitesse ne devait pas dépasser celel d'un cheval au galop, et devait être la voiture la moins chère du marché. Elle devait être capable de parcourir en tout confort les routes dévastées de l'après-guerre.
Cellule : [Electro-Chim] C'est une pile électrochimique, par similitude avec l'anglais cell.
[VE] C'est l'élement de base d'une batterie, constituée d'une cathode et d'une anode et de tension valant celle du couple électrochimique utilisé (ex : 1,2 V pour le Ni-Cd).
Cellule souche : [Bio] cellule pouvant se diviser indéfiniment et donner naissance à des cellules filles capables de subir une différenciation.
Cémentite[Metall] Phase de l'acier notée C. Constituée de Fe3C, apparait quand le taux de carbone dans un acier dépasse 0.8%.
Centre rédox : groupement moléculaire participant aux transferts d'électrons par échange d’électrons entre ses molécules.
Céramiques : Composés minéraux élaborés à haute température par frittage.
Cercer : matériau céramique intégré dans une Matrice également céramique.
Cermet : matériau céramique intégré dans une Matrice métallique.
CEMV: [Auto] énergie disponible par unité de volume de mélange carburé gazeux (kJ/dm3 de mélange air atmosphérique-carburant, à la richesse 1, pression 1 bar et 25°C).
CFR (moteur)
: Moteur à rapport volumétrique variable et résistant à un cliquetis prolongé, utilisé pour déterminer l'indice d'octane d'un carburant.
Chaleur: [Thermo] : C'est une énergie thermique, contenue dans un corps ou échangée entre 2 corps. Elle mesure l'énergie cinétique de TOUTES les molécules d'un corps (Et = N *1/2 m V², avec N le nombre de molécules considéré et m et V leur masse et vitesse moyenne), elle dépend donc de la densité du corps.
A ne pas confondre la température, qui elle ne mesure l'énergie cinétique que d'UNE seule molécule du corps (elle est donc indépendante de la densité du corps).
Plus le milieu contient de molécules par unité de volume, plus les chocs moléculaires (donc la transmission d'énergie) sont importants.
Il y a 3 paramètres qui influent sur l'énergie thermique :
- La vitesse des molécules
- La densité du corps (lié à la pression ou à son état liquide, gazeux ou solide)
- La masse de ses molécules
Plus ces 3 paramètres seront élevés, et plus un corps pourra emmagasiner ou transmettre de l'énergie thermique.
L'eau, plus dense et plus lourde que l'air, permet ainsi une meilleure diffusion de la chaleur.
Un corps ayant des molécules de masse supérieure aura la même énergie thermique qu'un corps plus léger dont les molécules sont plus rapides.
Par exemple, un doigt posé dans l'eau chaude va recevoir de l'énergie, d'autant plus intense qu'il y a beaucoup de molécules qui frappent (pression élevée) ou que ces molécules ont une vitesse élevée (plus grande agitation moléculaire, ou entropie plus élevée) ou encore que les molécules sont lourdes. Ainsi, un gaz à basse pression mais très chaud (grande agitation moléculaire) peut exercer la même température sur le thermomètre qu'un gaz avec des molécules de moins grande vitesse (moins d'énergie communiquée lors de chaque choc) mais plus comprimé (plus grand nombre de molécules donc "plus de chocs de moindre énergie", ce qui peut donner autant d'énergie que "peu de chocs très énergétiques") =>
La chaleur est une donnée qui sert à quantifier l'information reçue par le doigt.
Chambre de combustion : [Auto] Volume situé entre le piston au PMH et la culasse. C'est là qu'a lieu l'explosion du mélange, à température et pression élevée.
Champ: [Maths] Variation d'une grandeur (scalaire, vectorielle, tensorielle, etc.) dans l'espace. Chaque point de l'espace est ainsi caractérisé par l'amplitude de cette grandeur. Exemple : le champ magnétique. Ce champ varie dans l'espace, c'est à dire que si l'on est éloigné d'un aimant, la force d'attraction ou de répulsion sera moins forte que si l'on est plus près. Le champ magnétique est l'évolution autour de l'aimant de la force magnétique. Ce champ est dit vectoriel car en plus de la force d'attraction exercée en ce point, cet endroit de l'espace est aussi caractérisé par la direction dans laquelle cette force va s'exercer.
Champ proche : [Nucl] partie d'une installation de Stockage de déchets radioactifs soumise à des perturbations thermiques, hydrauliques, mécaniques et chimiques notables, par opposition au champ lointain, partie de la géosphère non soumise à ce type de perturbations.
Charge:
[Elec] Les charges électriques sont choisies par rapport à celle du neutron, posée à zéro de manière arbitraire. électron: - 1,6027733.10-19 C (coulomb) - proton: 1,6027733.10-19 C.
[Chim] C'est un élément porteur d'une charge électrique, cela peut donc être un anion, un cation ou un électron.
Charge moteur : [Auto] C'est la masse d'air (injection) ou de mélange (carburateur) admise dans le cylindre. Cette masse est fonction de l'ouverture du papillon (moteur essence) et du régime (étranglement à hauts régimes). C'est pourquoi, quand l'accélérateur est enfoncé à fond ( => papillon complètement ouvert), on dit que l'on fonctionne à pleine charge. Cette masse est l'énergie injectée au moteur lors de chaque explosion.
Charge d'air relative: [Auto] pourcentage de l'air admis par rapport au remplissage d'air maximal au régime considéré (dépend donc uniquement de la position papillon).
Cherenkov (effet) : C'est l'émission de lumière résultant de l'intéraction d'un neutrino avec le deutérium de l'eau lourde.
Chimie: [Chim] Transformation de la matière (échange des e- de la couche externe).
Chlorophylle : [Bio] pigment absorbant la lumière, jouant un rôle essentiel dans la photosynthèse.
Chloroplaste : [Bio] organite présent dans les cellules chlorophylliennes des organismes photosynthétiques, siège des transformations de l'énergie lumineuse en énergie chimique.
Chromatographe : Appareil servant à déterminer la composition d'un liquide ou d'un gaz (chromatographie en phase gazeuse). Chaque composants de la matière à son propre coefficient de difusivité. En regardant jusqu'à quel point les composants ont migré, ont peut déterminer leur nature.
Cinétique (d'un réacteur) : [Nucl] vitesse à laquelle se produisent les changements de puissance.
Circuit imprimé: [Electro] circuit dessiné sur une plaque par des liaisons conductrices d'électricité (appelés des pistes). C'est sur lui que l'on soude des composants électroniques.
Circuit intégré(ou puce ou CI) : [Electro] Composant électronique contenant à l'intérieur un circuit électronique (circuit constitué de plusieurs composants électroniques miniaturisés et invisibles à l'oeil nu, et noyé dans une résine polymère pour les protéger). Le CI est caractérisé par plusieurs pattes de fixations (minimum 3). Ces pattes ou broches permettent de recevoir ou d'émettre des informations, et d'alimenter électriquement le CI par un + et un -.
Le CI doit réaliser une fonction précise et suffisamment générale pour être produit à grande échelle (ex: les bascules, les timers, ...).
On les distingue par :
- leur fonction (timers, amplificateurs, etc.)
- leur niveau d'intégration. Dans l'ordre : SSI (moins de 10 composants), MSI (< 100), LSI (< 5.000), VLSI (< 50.000), SLSI (< 100.000), ULSI (et plus encore).
- leur structure : DTL, CMOS (à base de transistors), ECL, HMOS, HNIL, IIL, MOS, RTL, SOS et TTL.
CIS : [Mat] pour CuInSe2, diséléniure de cuivre et d'indium, de la famille des chalcopyrites composées d'atomes de métalloïdes (soufre, sélénium) et de métaux.
Clone : [Bio] population de cellules (ou organisme) formé(e) par divisions répétées à partir d’une cellule commune. Si les cellules appartenant à un même clone prolifèrent plus vite ou meurent moins que les autres cellules de la population, elles vont en représenter un pourcentage de plus en plus important car elles ont un avantage prolifératif : il y a expansion clonale.
Cloner : [Bio] Produire de multiples copies grâce à des cycles répétés de réplication (duplication).
Clonogénicité : [Bio] test qui permet d'évaluer la transformation cellulaire et ce dans des conditions peu favorables, en très faible concentration ou sur un support empêchant tout accrochage des cellules.
CMOS: [électro] Complementary MOS. Technologie de gravure de CI permettant une faible consommation électrique des CI.
CMS: [electro] Composants Montés en Surface. Les composants (très petits) sont collés sur une seule face (pas de pattes traversant le circuit imprimé). Utilisé dans les ordinateurs par exemple.
CNTP:  [Chim] Conditions normales de température et de pression (0°C, 1 atm).
Code de couleur des résistances : [electro] permet de connaître la valeur de la résistance en fonction des couleurs sur le composant.
Coefficient de réactivité : [Nucl] variation du facteur de multiplication résultant du fonctionnement d'un réacteur, c’est-à-dire des changements de température et de composition dus au dégagement d’énergie et à l’irradiation neutronique.
Coefficient de traînéedans l'air : Noté Cx, il dépend du profil du véhicule. Encore appelé en automobile coefficient aérodynamique.
Coefficient de vide : [Nucl] coefficient qui traduit la variation du facteur de multiplication d'un réacteur lorsque le modérateur forme plus de vides (zones de moindre densité telles que des bulles de vapeur dans l'eau) que la normale. Si ce coefficient est positif, un excès de vapeur se traduira par une augmentation de la réactivité et, par conséquent, une augmentation de la puissance. S'il est négatif, l'excès de vapeur tendra au contraire à arrêter le réacteur.
Coffre : [VE] bac en plastique recevant plusieurs modules (batteries).
Cohéreur de Branly: Petit tube de verre rempli de limaille métallique, dont l'oxydation superficielle est suffisante pour rendre la limaille non conductrice. Sous l'effet d'un champ magnétique (comme une décharge électrique à distance), la limaille s'agrège, devient cohérente. Le cohéreur est alors conducteur. Un choc le ramène à son état initial.
Cogénération : [Thermo] production simultanée d'électricité et de chaleur (chaleur entropique perdue autrement lors du processus de production d'électricité).
Colis de déchets : [Nucl] Le colis est l'ensemble constitué du contenu (déchet ou combustible irradié) et du conteneur. Un colis est typiquement constitué d'un conteneur (métal, béton...), d'une Matrice (verre, béton, bitume,...) et de déchets immobilisés ou enrobés dans la matrice, ou directement placés à l'intérieur des conteneurs.
Comburant: [Chim] C'est le produit qui mis en présence du carburant provoque une combustion. Dans le cas des moteurs à explosion d'automobile, il s'agit de l'oxygène de l'air.
Combustible : dont la combustion, c'est-à-dire la réaction avec un comburant (souvent l'oxygène) produit une énergie utilisable. On utilise ce terme si le but de la réaction est de produire de la chaleur, sinon (production d'énergie mécanique) on utilise de préférence le terme carburant.
Combustible nucléaire : [Nucl] matière fissile constituant la partie active du cœur d'un réacteur. Pour qu'une réaction de fission en chaîne soit possible, l'uranium naturel, mélange comprenant 0,7% d'uranium 235 - fissile - et 99,3% d'uranium 238 - non fissile -, a dû être préalablement enrichi à 4% en uranium 235. Cet uranium est utilisé sous la forme d'oxyde d'uranium, particulièrement stable chimiquement.
Combustion: [Chim] Réaction d'oxydation d'un carburant mis en présence d'un comburant, dans les conditions adéquates de pression et de température, déclenchée par l'apport d'énergie sous forme d'étincelle ou de flamme généralement.
Complexation : [Chim] formation d’un édifice (ou complexe) neutre ou chargé, constitué par des ions et des molécules (organiques ou minérales), plus rarement des atomes, liés par covalence (liaison chimique produite par la mise en commun d’une ou de plusieurs paires d’électrons) à un ion métallique.
Complexe: [Chim] édifice covalent, neutre ou chargé, constitué par des ions et des molécules, plus rarement des atomes.
Composé: [Chim]. molécule.
Compression (temps moteur)
: [Auto]
Compton (Effet) : Collision d'une particule de lumière avec un électron. La particule de lumière cède alors à l'électron une partie de la quantité de mouvement qu'elle possède.
Concentration: [Chim] s'exprime en Mole. C'est la quantité de matière d'une espèce dissoute présente en solution. On la représente par des crochets encadrant le symbole de l'espèce. Ex: [H3O+]
Concept car : [auto] Voiture prototype censée montrer au public soit la voiture de demain, soit le savoir-faire technologique ou design du constructeur.
Conditions normales [thermo] : Comme les propriétés d'un corps varient en fonction de la température et de la pression, quand on donne des valeurs numériques de ses propriétés (comme sa masse volumique par exemple), on précise que le corps est placé dans des conditions précises de température et de pression.
Conditionnement : Le conditionnement est un processus industriel qui met en œuvre :
- un matériau de blocage qui immobilise les déchets au sein d'une Matrice dont la nature et les performances dépendent du type de déchet,
- une (ou plusieurs) enveloppe, dans laquelle les déchets bloqués sont placés, facilitant ainsi la manutention. L'ensemble est appelé colis.
Conditions standards: [Chim] température à 25°C et pression à 1 atm.
Conducteur : milieu dans lequel les charges électriques peuvent se déplacer. Ce déplacement se fait différemment suivant le milieu.
Conduction électronique ou ionique : phénomène par lequel un électron ou un ion se déplace dans un matériau
Conduction thermique : phénomène par lequel, dans un milieu, la chaleur s'écoule d’une région à haute température vers une autre à plus basse température, ou entre deux milieux en contact
Conductivité : caractérise la capacité de conduction (électrique, thermique) d'une substance. La conductivité électrique s'exprime en siemens par unité de longueur.
confinement : [Nucl] Dispositif de protection qui consiste à contenir les produits radioactifs à l'intérieur d'un périmètre déterminé fermé
Consommation spécifique(be, en g/kWh) : [Auto] Masse de carburant utilisée pour obtenir une énergie de 1 kWh.
Constante de Planck h: [Phys] appelée aussi quantum d'action, la constante de Planck vaut 6,626 10-34 J·s (joule·seconde). Une action (nécessaire pour déplacer un objet du point A au point B) est donc une somme de cette constante fondamentale. Voir aussi Planck (constante de) pour l'application à l'énergie lumineuse.
Continuum : [Phys] états électroniques formant un ensemble continu en énergie.
Contrainte: C'est une force en Newton divisée par une surface, donc analogue à une pression. Unités en Pa (force d'une pomme sur une table de 1m² =>N/m²) plus généralement exprimée en MPa (10-6 Pa soit des N/mm²).
convection : [Therm] échange de chaleur avec un fluide. Moins efficace au niveau transfert de chaleur que la conduction. L'échange de chaleur est favorisé s'il y a plus de molécules qui absorbe de la chaleur, c'est à dire par :
- la vitesse du fluide (nombre de molécules absorbant la chaleur par seconde augmenté),
- la densité du fluide (plus de molécules dans un même volume si le fluide est dense)
- la nature du fluide (la molécule d'eau absorbe plus de chaleur que les molécules d'air)
- la surface de contact (plus de molècules touchent la surface et absorbent la chaleur)
La conduction est aussi augmentée par la différence de température entre le fluide et la surface de contact (les molécules emmagasinent plus d'énergie lors de chaque bref contact avec la surface de contact).
Le refroidissement à air de la deuche est en fait un refroidissement par convection, d'une part entre les ailettes des cylindres (surface de contact augmentée) et d'autre part avec l'air accéléré et densifié grâce au ventilateur.
[Scient] mouvement d'un fluide avec transport de chaleur, sous l'influence de différences de température.
Copenhague (école de) : [Phy] C'est l'ensemble des disciples de Bohr lors de la naissance d'une mécanique quantique non déterministe.
Co-protéase : [Bio] facteur nécessaire à l'activité de dégradation enzymatique d'une protéine.
Corde : [Phys] Selon une conception théorique non encore validée, les particules éleméntaires sont de minuscules cordes unidimensionnelles, et non des points comme dans le modèle standard. Ces cordes pouvant vibrer suivant une dimension supplémentaire (la longueur de la corde, située dans une autre dimension que la notre), les particules auraient ainsi des degrés de liberté supplémentaires.
Coriolis (Force de) : [meca] C'est un terme de l'équation de l'énergie cinétique qui explique pourquoi un lavabo qui se vide génère un vortex dans le sens trigo si on est situé dans l'hémisphère nord, et dans le sens horaire si l'on est dans l'hémisphère sud.
Corps pur : [Chim] c'est un corps composé de molécules identiques.
cos ϕ: C'est le facteur de puissance pour les courants monophasés ou triphasés. ϕest l'angle entre les vecteur de puissance active et de puissance réactive dans un diagramme de Fresnel. Plus il est élevé (proche de 1) et moins il y aura de pertes de puissance.
Cosmogonie : C'est la science étudiant la formation des corps composants l'univers.
Coulomb: [Chim] La force coulombienne tend à éloigner l'une de l'autre deux charges électriques de même nature. C'est aussi l'unité permettant de mesurer la charge électrique d'une particule.
Couple d'embrayage: Couple du moteur présent en sortie de vilebrequin : c'est le couple de combustion auquel on enlève les pertes de frottement dans le moteur, d'alternances de charges et de l'énergie absorbée par les auxiliaires de fonctionnement (ventilateur, alternateur, pompe à huile, etc).
Courant électrique I : C'est une grandeur mesurant la quantité de charges en Coulomb (en quelques sorte le nombre d'électrons) qui passe dans une section de conducteur électrique en une seconde. Cette grandeur, en C/s, s'exprime au niveau des unités internationales en Ampères (A).
Courant rotorique :  VoirRotorique (courant).
Course : [Auto] Dans un moteur à cylindre, c'est la distance que parcourt la calotte de piston, correspondant à l'entraxe du maneton de vilebrequin.
COV (Composés Organo-Volatils) : composés organiques passant facilement à l'état de vapeur et comprenant notamment certains aldéhydes, cétones et hydrocarbures aromatiques tels que le benzène, le toluène et les xylènes.
CPU: [Electro] (Central Processing Unit) Microprocesseur qui lit et exécute les instructions d'un programme.
Craquage ou cracking : procédé de raffinage des hydrocarbures par modification de la structure moléculaire sous l'effet de la chaleur, de la pression et parfois d'un catalyseur.
Cristal : assemblage d’atomes, d’ions ou de molécules régulièrement répartis selon les trois directions de l’espace.
Cristallin (système ou réseau): [Chim] Constitué d'une maille primitive (il y en a 7 dans la nature):
Il y a trois grand réseaux: Le CC (cubique centré), le CFC (cubique face centré) et le HC (hexagonal centré).
cristallographie aux rayons X : méthode d'observation de la structure de la matière consistant à placer un échantillon, généralement un cristal, dans un faisceau de rayons X et à enregistrer un diagramme de diffraction sur un détecteur.
Criticité : [Nucl] Un milieu contenant un matériau nucléaire fissile devient critique lorsque le taux de production de neutrons (par les fissions de ce matériau) est exactement égal au taux de disparitions des neutrons (absorptions et fuites à l'extérieur).
Critique : un système est qualifié de critique lorsque le nombre de neutrons émis par fission est égal au nombre de neutrons disparaissant par absorption et par fuite. Dans ce cas, le nombre de fissions observé pendant des intervalles de temps successifs reste constant. La criticité est l'expression d'un équilibre exact entre les productions de neutrons par fission et les disparitions par absorption et par fuite.
Croisement : [Auto] Temps pendant lequel les soupapes d'admission et d'échappement sont ouvertes simultanément.
Crossover: [auto] Concept de voitures 4x4 ressemblant à des coupés.
CS: [Auto]. Voir consommation spécifique.
CSTP: [Chim] Conditions standards de température et pression (25°C, 1 atm).
CTC: [inf] Circuits électroniques s'occupant de produire des signaux périodiques.
Culasse : [Auto] Pièce bouchant le cylindre du côté opposé au piston, et percée de lumières obturables permettant l'entrée du comburant et du carburant, et la sortie des gaz brûlés. Pour les moteurs à allumage commandé, elle possède aussi le dispositif d'allumage (la bougie).
CVD (Chemical Vapour Deposit) : Dépôt en Phase vapeur. Technique utilisée pour réaliser des constructions de pièces en matériaux très durs comme le diamant ou les céramiques techniques, et qui est impossible en usinage traditioonnel (matériaux de dureté bien supérieure aux aciers utilisés dans les outils).
Cx : [Auto] Voir Coefficient de traînée.
Cyanobactérie : (du grec kuanos, bleu sombre) bactérie capable d'utiliser l'énergie lumineuse de la même manière que les plantes. Certaines de ces bactéries sont capables de synthétiser de l'hydrogène, et sont une piste pour obtenir dans le futur le carburant des PAC.
Cycle du combustible : [Nucl] Ensemble des opérations industrielles auquel est soumis le combustible nucléaire. Ces opérations comprennent notamment : l'extraction, le traitement du minerai, la conversion, l'enrichissement, la fabrication du combustible, le retraitement, le recyclage des matières fissiles récupérées et la gestion des déchets. Le Cycle du combustible est dit " fermé " s'il comprend le retraitement du combustible irradié et le recyclage de matières fissiles issues du retraitement. Le cycle " ouvert " ou " à un seul passage " comprend le dépôt définitif du combustible après son utilisation dans le réacteur.
cyclines : [Bio] protéines intervenant dans la régulation du cycle cellulaire.
Cylindre : [Auto] Dans un moteur, c'est la pièce dans laquelle coulisse le piston, et dans laquelle se déroule la combustion.
Cylindrée : [Auto] C'est la cylindrée unitaire multipliée par le nombre de cylindres.
Cylindrée unitaire : [Auto] Dans un moteur à piston, c'est le volume balayé par un piston.
cytogénétique : [Bio] Basé sur l’étude de la structure des chromosomes.

- D -

ddp: [elec] C'est la différence de potentiel existant entre deux points d'un champ électrique.
Degré vilebrequin (°VIL)
: [Auto] C'est l'angle (par rapport à la verticale) qu'à parcouru le vilebrequin depuis le PMH. Permet de décrire l'instant où se déclenchent les différents organes assurants le fonctionnement du moteur (allumage, distribution et injection principalement). On donne ces instants en angle plutôt qu'en temps écoulé depuis le PMH car l'angle est indépendant de la vitesse de rotation du moteur.
Densité: C'est la masse volumique ρ d'un corps, rapportée à celle de l'eau. La densité est donc un nombre adimensionnel. densité corps = ρcorps / ρeau. Si la densité est inférieure à 1, le corps plongé dans l'eau va flotter.
Dépouille: [Moul]. Permet à une pièce moulée de se retirer facilement du moule après refroidissement grace à sa forme cônique.
Désorption solide : Voir absorption/désorption solide
Détente (temps moteur)  : [Auto] Temps pendant lequel le piston redescend sous l'effet de la combustion du mélange.
Deutérium : [PHy] De symbole D ou 1H2 , c'est un isotope de l'hydrogène qui contient 1 proton, 1 électron et 1 neutron qui a été absorbé. Il a donc une masse atomique de 2. Deux fois plus dense que l'hydrogène, ses propriétés chimiques sont similaires, mais pas au niveau physique. Deux atomes de Deutérium accolés à un atom d'oxygène forment l'eau lourde. Cet isotope est présent naturellement dans l'eau, en faibles quantités. Lors d'une électrolyse, c'est l'eau normale qui est dissociée en premier, ce qui provoque une augmentation de la concentration d'eau lourde. Cette eau est capable d'absorber le rayonnement issu d'une fission nucléaire ou d'une fusion nucléaire (neutrinos envoyés par le soleil).
Diester: [Auto] mélange de gazole et d'huile de Colza, utilisé dans les moteurs Diesel.
Dispersion : [Auto] Capacité de l'huile moteur à acheminer des impuretés vers le filtre à huile
Dissociation : [Chim] Séparation d'une molécule (liaison covalente ou ionique) en ions. C'est ce qui arrive lors d'une électrolise ou lors d'une dissolution dans un solvant.
[Phys] énergie de dissociation : voir liaison (énergie de liaison).
Distribution  : [Auto] Partie du moteur assurant l'ouverture et la fermeture des soupapes.
DMA: [inf] Circuits électroniques gérant les accès direct à la mémoire.
DON: [Auto]. Distribution Octane Number.
DOT: Department Of Transportation, organisme de normalisation américain.
Down sizing: [Auto] tendance du début des années 2000 à réduire la cylindrée des nouveaux moteurs tout en gardant la même puissance. Il en résulte lors des plages d'utilisation normales du moteur une consommation réduite, et l'utilisation d'artifices comme le turbo permettent de conserver la puissance d'un moteur de cylindrée supérieure.
Drive By Wire: [Auto] Commande automobile (Direction, frein, ...) se faisant uniquement par fil électrique, sans lien mécanique. Synonyme de mécatronique.
Dwell : [Auto] rapport en pourcentage entre le temps de fermeture et la somme des temps de fermeture/ouverture du rupteur. On y associe l'angle de came (en °VIL), est l'angle que fait le volant moteur avec le rupteur fermé.
Dynalto: Démarreur-alternateur. Ce "moteur électrique" à pour but d'assurer les fonctions de l'alternateur et du démarreur en un seul appareil (fonctions de démarrage et de maintien de la tension du circuit électrique), en même temps que la fonction "Stop and Go" (coupure du moteur thermique à l'arrêt de la voiture) et de l'ammortissement des vibrations moteurs acycliques.
Dynamique moléculaire: Méthode de calcul au sein de la matière (par ex : diffusion, conduction de chaleur) consistant à regarder le trajet de chaque atome dans son environnement. L'atome est modélisé avec comme caractéristique sa masse, ses propriétés électromagnétiques, etc... et sa trajectoire est calculée en fonction de l'équation fondamentale de la dynamique (ΣF=mΓ).

- E -

Ebullition: [Chim] Vaporisation rapide d'un liquide sous forme de bulles prenant naissance au sein même du liquide. Pour un liquide pur, cette ébullition se passe à température constante, toute la durée de l'ébullition. Cette température est celle pour laquelle correspond la pression maximale de vapeur égale la pression supportée par le liquide en ébullition.
Echangeur de chaleur à contre-courant
: Transfert thermique entre deux fluides parallèles mais de sens de circulation opposé. L'avantage est d'avoir une différence de température constante le long de la surface d'échange, pour au final transmettre une grosse partie de l'énergie d'un corps à l'autre (au lieu de simplement égaliser les deux températures). Ainsi la température en sortie du corps 1 est quasiment la même que celle en entrée du corps, et inversement pour le corps 2. Par exemple, cela permet d'évacuer l'air chaud et vicié des bâtiments à l'extérieur, et de le remplacer par de l'air pur mais froid extérieur, sans trop de pertes de chaleur.
Echappement (circuit) : [Auto] Circuit permettant aux gaz brulés de rejoindre l'atmosphère, après traitement pour réduire le bruit (silencieux), les contre pression (pot de détente) et les polluants (pots catalytiques, inexistants sur une deuche).
Echappement (temps moteur) : [Auto] Temps du cycle pendant lequel les gaz brûlés sont évacués du cylindre, avant (moteur 4 Temps) ou pendant (moteur 2 Temps) que les gaz frais ne les remplacent dans le cylindre.
Echelles: macroscopique, mésoscopique, microscopique et nanoscopique (voir les définitions de chaque terme).
ECU: [Auto] (Electronic Control Unit). Boitier électronique (ou contrôleur) contenant une unité de contrôle électronique (un micrcontrôleur en général), pour piloter l'injection, l'ABS pour le freins... Il reçoit une information des capteurs, et après l'avoir traitée fournit un message pour commander les actionneurs (comme les injecteurs ou la bobine d'allumage).
EEPROM: [Electro] (Electrically Erasable Programmable Read Only Memory) mémoire morte (ROM) pouvant être effacée et reprogrammée, comme la mémoire flash.
Effet Compton : Voir Compton (Effet).
Efficace (grandeur électrique) : [Elec] C'est la mesure de "l'efficacité" d'un signal périodique. On prend en compte la puissance du signal, quand sa valeur est positive et négative. Mathématiquement, cela se traduit par l'intégrale de la valeur absolue de la fonction au carré, divisé par sa période.
EFI: [Auto] (Electronic Fuel Injection = Injection électronique de carburant). Il s'agit de tout le système d'injection d'essence, incluant la partie électronique de commande (contrôleur ou ECU) et la partie mécanique (injecteurs, capteurs, pompes, ...)
EGR: [Auto]. Exhaust Gas Recirculation (recirculation des gaz d'échappement). Dispositif permettant de faire rentrer dans le cylindre, en même temps que le mélange frais, une portion de gaz brûlés, afin de diminuer la température max de combustion et de favoriser le remplissage.
Elasto-plastique (comportement):[Mec.cont]

Electrodes: [Electr-Chim] Extrémités conductrices du circuit électrique plogeant dans un électrolyte ou un milieu différent du circuit électrique métallique (le vide, le silicium pour les composants électroniques, etc.).
Electrolyse: [Electr-chim] Dissociation en ions de molécules, sous l'effet d'un courant électrique dans une électrolyte. Il faut 96 600 Coulombs pour libérer une valence-gramme d'un corps produit par électrolyse. Dans beaucoup d'électrolyse, une f.c.e.m s'oppose au passage du courant.
Electrolyte: [Electr-chim] acides, bases, sels fondus ou dissous dans une solution. C'est un conducteur électrique ionique.
Electron : [Phys] Particule élémentaire légère, constituants essentiels de l'atome, les électrons forment avec leurs associés, les neutrinos (électron ayant perdu sa charge électrique), une famille de six membres, dits leptons, qui font pendants à la famille des quarks (elle aussi composé de 6 membres). Voir particules.
[Elec] Dans un conducteur métallique, les électrons sont les principaux vecteurs de l'électricité.
Electron-Volt(eV): Unité d'énergie utilisée quand on se place au niveau atomique (énergies en jeu très faibles). C'est l'énergie qu'il faut fournir à un électron, de charge e=1,6.10-19 C, pour le passer à un potentiel supérieur d'1 volt. 1 eV = 1,6.10-19 J. Ou encore c'est l'énergie que gagne un électron lorsqu'il est accéléré par une ddp de 1 V.
L'énergie interne d'un électron au repos est d'environ 511 000 eV.
Elément: [Chim]. Voir atome
[VE] Ancienne désignation chez SAFT (pour les VE PSA des années 1990) d'une cellule.
Empattement: [Auto] Distance entre l'axe des roues avant et l'axe des roues arrière. Sur une Renault 4L, du fait de la présence de 2 barres de torsion à l'arrière, et donc d'une roue ARD plus reculée, l'empattement droit est plus long que le gauche.
Endothermique: [Chim] Réaction qui absorbe de la chaleur.
Energie (basse ou haute) : [Phy] Dans la physique des particules, un phénomène qui est dit se manifestant à haute énergie est un phénomène qui apparait pour des distances d'interaction qui sont inférieures au diamètre du proton.
Les phénomènes se manifestant à notre échelle (gravitation et interaction électromagnétique) sont dit à basse énergie.
Energie cinétique: [Phys] A l'échelle quantique, la valeur de cette énergie moyenne est T=p²/2m, avec p=mv la quantité de mouvement et m la masse. Cela montre que un système qui diminue de taille augmente son énergie cinétique, ce qui explique que l'électron ne tombe pas sur le noyau de proton, car l'énergie cinétique croît plus vite que ne diminue l'énergie potentielle V(r).
Pour des valeurs de vitesse élevée, on ne peut négliger la vraie formule de l'énergie cinétique, E=mc²/[1-(v²/c²)]. Ce qui explique qu'on ne puisse dépasser la vitesse de la lumière pour quelque chose qui à une masse, l'énergie à lui fournir devenant infinie.
Energie d'ionisation: [Phys] C'est l'énergie à fournir à un électron pour qu'il quitte un atome, un ion ou une molécule, et cela sans que l'électron ne possède d'énergie cinétique. Cette énergie à lui communiquer doit donc lui permettre d'atteindre son énergie d'état dissocié. Etat dissocié = électron suffisamment éloigné d'un proton (pas d'énergie potentielle Coulombienne V(r)) et sans énergie cinétique T. Cette énergie est exprimée en eV, unité plus commode que le Joule.
Energie du photon: Voir longueur d'onde.
Energie Potentielle CoulombienneV(r) : [Phys] C'est l'énergie, proportionnelle à 1/r, due à l'attraction électrostatique entre deux particules chargées, placées à une distance r.
Energie spécifique: [Auto]
EnthalpieH : [thermo] Fonction d'état, H=U+pV (U=énergie interne, p pression et V le volume. Lors d'une réaction (changement de produit comme une combustion) ou d'une transformation (changement de phase), la quantité de chaleur reçue par le système est égale à sa variation d'enthalpie. L'enthalpie d'un gaz parfait ne dépend que de sa température.
L'enthalpie est la partie de l'énergie d'un système que l'on peut transformer en travail.
Enthalpie libreG : [thermo] synonyme de fonction de Gibbs. G=H-TS, avec H l'enthalpie, T la température thermodynamique et S l'entropie. Pour une température et une pression données, l'équilibre d'un système correspond au minimum de G.
Entropie: [thermo] C'est l'énergie de désordre, c'est à dire la partie de l'énergie d'un système que l'on ne peut transformer en une autre énergie exploitable, à part la chaleur. C'est aussi une notion de probabilité, par exemple une goutte diluée dans un verre peut très bien, au gré de l'agitation des molécules, revenir à un moment à son état initial de goutte : ce cas est très improbable. L'entropie d'un système isolé augmente spontanément, en même temps que son enthalpie diminue.
EPA: [Auto] Environmental Protection Agency.
ES: [Auto]. Voir Energie Spécifique.
Esotérisme : Du grec "intérieur", ce sont toutes les sciences qui se rapportent à l'âme/côté spirituel de l'homme. Avant le 21ème siècle, terme confondu avec occultisme (les sciences interdites au public!).
Espèce: [Chim] Composé défini ou constituant d'un mélange. C'est le plus souvent une molécule, avec des liaisons covalentes ou ioniques.
On écrit le symbole des atomes constituant la molécule, chaque atome étant indicé par son nombre d'occurence dans la molécule. Par exemple, H2O, H est indicé par deux car il y a deux atomes d'hydrogène dans la molécule d'eau. Si la molécule contient un excès (-) ou un déficit (+)d'électrons, on met en exposant, à la fin de la molécule, le nombre de charges en excès par rapport à l'éatta neutre (quand le nombre d'e- equivaut au nombre de protons).
Etats: [Chim]. Fluide (gazeux, liquide) ou Condensé (liquide, solide)
Etat d'oxydation: [Chim] C'est le nombre d'électrons total de tous les atomes du composé moins le nombre de protons total de ce composé.
Etats physiques de la matière:[Chim]


  Gaz

Vaporisation

-

Condensation


Liquide

Fusion

-

Solidification


Solide


Gaz

Sublimation

-

Désublimation (condensation)


Solide

Evaporation: [Chim] vaporisation lente à la surface libre (en contact avec l'atmosphère) d'un liquide, progressive et continue. La vitesse d'évaporation est proportionnelle à l'aire de la surface libre, croît avec la température, diminue plus l'atmosphère se sature en vapeur de ce liquide, est augmentée par agitation de l'air (diminution de la saturation atmosphérique en vapeur), et augmente proportionnellement quand la pression de l'atmosphère diminue.
Exothermique: réaction dégageant de la chaleur.
Explosion: [Chim] Combustion très rapide d'un carburant et d'un comburant.
Explosion (temps moteur) : [Auto] Partie du cycle moteur où l'étincelle permet l'inflammation du mélange.
Extrusion: [Plast]. Manière de fabriquer des objets plastiques. Le plastique est écrasé et fondu dans une vis sans fin avant de passer dans une filière et d'être ainsi formé à sa forme finale. Procédé d'obtention du plastique fondu similaire à celui de l'injection.
EV : [Auto] Electric Vehicle.
eV = voir électron-volt.

- F -

Faraday(constante de) F : [Chim] F = 96485,309 C/mole. C'est la quantité de charge nécessaire pour obtenir 1 mole d'hydrogène atomique par électrolyse de l'eau.
Fermions : [Phy] Famille des particules élémentaires matérielles (12 particules réparties en deux catégories, les quarks et les Leptons). On peut aussi classer les Fermions en trois catégories, les générations 1, 2 et 3.
Les Fermions doivent leur nom aux niveaux de Fermi, c'est à dire qu'un Fermions ne peut se trouver simultanément dans le même état quantique qu'un Fermion identique. C'est ce qui explique les couches d'énergies électroniques autour du noyau, un électron (qui est un Fermion) ne pouvant être au même endroit qu'un autre électron. Voir particules élémentaires.
Ferrite: [Metall] notée F. Phase Constituée de la phase α du fer, avec solution solide d'insertion de carbone, jusqu'a 0.8%.
Ferromagnétique: Corps qui conservent l'aimantation acquise sous l'influence d'un champ magnétique extérieur (c'est la rémanence magnétique, qui est plus faible que l'aimantation à laquelle à été soumis le matériau).
Le fer et ses oxydes, le cobalt et le nickel (et leurs alliages) sont ferromagnétiques.
Opposé aux corps paramagnétiques, qui perdent leur aimantation quand ils ne sont plus soumis au champ magnétique.
Au delà d'une certaine température (le point de Curie), les matériaux ferromagnétiques deviennent paramagnétique.
FFV: [Auto] Flexible Fuel Vehicle. Véhicule fonctionnant avec deux modes d'énergie.
Flat-twin : [Auto] Voir bicylindre à plat.
Filtre à particules: [auto] Filtre conçu à la fin des années 1990. Placé dans l'échappement, il permet de diminuer l'émission de particule des moteurs diesel.
FOD: [Auto]. Fuel Oil Domestique.
Force:

Foucault (Courants de) : [Elec]  Ce sont les courants électriques qui se mettent à circuler à l'intérieur d'un matériau conducteur lorsque ce matériau est placé dans des champs magnétiques qui varient dans le temps. C'est tout simplement un phénomène d'induction.
Ce phénomène provoque une dissipation d'énergie et un échauffement par effet Joule. En régime sinusoïdal (fréquence f), ces pertes sont pF = kF (Bm)² f² avec Bm la valeur max de l'induction magnétique et kF un coefficient inversement proportionnel à la résistivité du matériau.
Pour diminuer ces pertes dans les machines électromagnétiques (alernateur auto par exemple), les circuits magnétiques ne sont jamais massifs mais constitués d'un empilage de tôles minces (grande résistivité comme le silicium, isolées sur une de leurs faces, leur plan étant parallèle au champ d'induction magnétique pour leur tranche embrasse le flux magnétique).
Les courants de Foucault donnent lieu à quelques applications.
FPGA: [Electro] : Field Programmable Gate Array. Circuit intégré programmable.
FTP:
* [Auto]. Federal Test Procedure (cycle de conduite normalisé).
* [Inf]. File transfer Protocol (transfert de fichiers par internet).
FVI: [Auto]. Fuel Volatility Index. Indice permettant de mesurer la volatibilité d'un carburant.

- G -

g: [électrotech] désigne le glissement d'une machine asynchrone.
[Phy] Symbole du gramme, l'unité de masse.
[Meca] Symbole de l'accélération due de la pesanteur. Varie à la surface de la terre, elle est calculée grâce au rayon de la terre et à la constante de gravitation G. Elle vaut à peut près 9,81 m/s². Par exemple, P=m.g est le poids d'une masse, c'est à dire la force qui l'attire vers la terre.
G : [Meca] Constante de gravitation attirant deux masses entre elles en fonction de la distance qui les sépare et de leurs masses respectives.
Gammagène(élément) : [Metall] Quand un élément d'addition impose sa structure γau matériau auquel il est associé (ex:Nickel).
Garde au sol: [Auto] Distance entre un point du bas de caisse (défini par le constructeur) et le sol, véhicule en ordre de marche.
GC: [Auto]. Chromatographie gazeuse (Gas Chromatography). Permet de déterminer l'indice de volatibilité des différents constituants d'un mélange.
Gluons
: famille d'objets quantique qui permettent la communication entre les quarks. Ce sont des bosons, vecteurs de l'interaction nucléaire forte. Ce sont ceux qui permettent aux neutrons et protons du noyau d'être collés ensemble, d'où leur nom.
GMP: Génie Mécanique et Productique, discipline étudiant les techniques de l'industrie et les sciences physiques.
[aéro] Groupe Moto-Propulseur, c'est un moteur à piston qui entraîne une hélice afin de déplacer l'avion.
GNC: [Auto]. Gaz Naturel Comprimé.
GNL: [Auto]. Gaz Naturel Liquéfié.
GNV: [Auto]. Gaz Naturel pour Véhicules.
GPL: [Auto]. Gaz de Pétrole Liquéfié.
GPL-C: [Auto]. Gaz de Pétrole Liquéfié ultilisé comme Carburant.
GTP: [aéro] Groupe Turbo-Propulseur, c'est un moteur à turbine qui entraîne une hélice afin de déplacer l'avion.
GTR: [aéro] Groupe Turbo-Réacteur, c'est un moteur à turbine qui fournit directement la poussée en sortie de tuyère afin de déplacer l'avion. Voir turboréacteur.

- H -

HC: [Auto]. HydroCarbures (polluants).
Hétérogène(Mélange) : [Chim] Les parties sont différentes et visibles a l'œil ou au microscope optique (ex : le granit (quartz, mica, feldspath))
Homogène(Mélange) :
* [Chim]. Toutes les parties sont identiques à l'échelle Micro et Macroscopique
Ex: l'eau, l'air, l'eau de mer (sel dissout)
* [Maths]. De mêmes unités (ex: la pression en Pa est dite homogène à une contrainte. Leur signification physique est d'ailleurs très proche, la contrainte s'exercant dans un corps solide et la pression dans un fluide).
Huile minérale: [Auto] Huile extraite du pétrole brut. C'est la base la plus courante pour une huile, elle est obtenue par raffinage du pétrole, et on lui ajoute des additifs. Grade SAE typique : 15W40, 20W40. C'est la moins chère.
Huile minérale hydrotraitée: [Auto] Huile minérale purifiée et améliorée par des procédés complexes. Elle est plus fluide aux basses tempértures et moins volatile. Grade SAE typique : 10W40, 5W30.
Huile multigrade: [Auto] Huile gardant une viscosité quasi constante sur une grande plage de température (cette plage étant approximée à partir des indices encadrant le W).
Huile de synthèse: [Auto] Repose sur des bases issues non du pétrole mais de la réaction de divers gaz, acides, alcools... Les indices de viscosité sont bons ce qui diminuent les besoins en additifs. meilleure tenue à la température, à l'oxydation et faible volatilité. Pour les semi-synthèse, on mélange de l'huile de synthèse à une huile minérale pour améliorer les propriétés de cette dernière.
Hybride (moteur) : [auto] Groupe moto-propoulseur associant un moteur thermique générant de l'électricité grâce à un alternateur, et tournant à son régime optimal pour diminuer la consommation et réduire le bruit. Un moteur électrique utilise cette électricité pour faire tourner les roues, apportant plus de souplesse à la conduite.
Hybride(pièce): [Mat] Pièce dans laquelle des matériaux différents sont utilisés, afin de cumulés les avantages de chacun. Par exemple, on associe le plastique (possibilité de réaliser des formes complexes) à l'acier (résistance mécanique).
Hydrogène : L'hydrogène est constitué d'un proton et d'un électron, c'est l'élément le plus simple que l'on puisse trouver dans l'univers, et c'est pourquoi c'est aussi l'élément le plus abondant.
L'orthohydrogène et le parahydrogène sont deux isomères de l'hydrogène. L'orthohydrogène est un état de la molécule d'hydrogène dans lequel les spins des deux nucléons (protons) sont paralèles. Dans le parahydrogène, les spins des protons sont antiparallèles. Ces différences conduisent à des propriétés physiques elles-mêmes différentes.
Par exemple, l'orthohydrogène est hautement combustible (combustion rapide) tandis que le parahydrogène brûle plus lentement. C'est pourquoi ces deux isomères sont utilisés pour des applications différentes. Le parahydrogène est très difficile à produire conventionnellement.

- I -

IAO: Ingéniérie Assistée par Ordinateur. Système informatisé permettant de réaliser la conception en grande partie sur l'ordinateur, depuis le maquettage, le montage des pièces et la mise au point/réglages (MAPAO), Prise en charge du CdC de l'après-vente dans la conception.
Illuminati : Groupe de personne ultra-riches séparées en plusieurs familles, cachés, qui manipulent l'homme depuis 6000 ans afin de maintenir un système de société hiérarchique. Ils se servent d'outils comme les sociétés secrètes de banquiers, le skull and bones des conservateurs US, ou encore les francs-maçons. Ils dirigent les sociétés humaines de manière occulte.
Induction propre: [elec] Voir auto-induction.
Inflammabilité: [Auto] Capacité d'un carburant à s'auto-inflammer s'il est placé à sa température d'inflammation (surtout pour le gazole). S'exprime en indice de cétane. L'indice 100 est très inflammable, au contraire de l'indice 0.
Inflammabilité(limite d') : [Auto] Limite du pourcentage de gaz dans le mélange (en volume) en-dehors dsquelles le mélange ne peut s'enflammer (soit trop riche soit trop pauvre).
Injection
: [Plast]. Procédé d'obtention de plastique fondu similaire à l'extrusion. La différence provient du fait que le plastique fondu est ensuite injecté par pressage dans un moule, à haute pression.
Interactions : [Phys] C'est l'équivalent des forces de la physique classique, appliquée aux particules. Il y en a quatre recensée, dont trois sont décrites et reliées entre elles par le modèle standard. La gravitation échappe au modèle standard. Dans la théorie des particules du modèle standard, les particules médiatrices des interactions sont les Bosons.
Ces quatre interactions sont :
- la gravitation (attraction entre les masses, c'est l'interaction qui a la plus grande distance d'application), assez faible.
- l'attraction électromagnétique, distance d'application de quelques cm, assez forte pour les courtes distances.
- l'attraction nucléaire faible, à l'origine du rayonnement beta et qui participe à la formation des éléments chimiques.
- l'attraction nucléaire forte, à l'origine de la cohésion du noyau atomique (est supérieure à l'attraction électromagnétique en dessous d'une certaine distance). Les fameux gluons collant les neutrons et les protons ensembles.
Voir le modèle standard pour en savoir plus sur l'interaction entre particules.
Interface homme machine: [auto] transmet une commande du conducteur en langage machine (exemple : accélérateur électronique, un potentiomètre traduit l'enfoncement de la pédale en tension).
Intersystème: [auto] C'est le système s'occupant de la communication entre les systèmes électroniques (calculateurs principalement) d'un véhicule. Les capteurs et actuateurs sont partageables par tous les calculateurs. L'intersystème est orchestrée par un ou plusieurs superviseurs (donnent des ordres de haut niveau aux calculateurs).
Ion : [Phys] Atome qui a gagné (ou perdu) un ou plusieurs électrons (par rapport au nombre d'e- qui le composent normalement). H+ est l'ion de l'atome d'hydrogène qui à perdu un électron.
Ionosphère : Ensemble de régions atmosphériques présentant, par photo-ionisation (perte d'électrons par les molécules à cause du rayonnement solaire), une forte teneur en ions et en électrons (plasma froid), et susceptible de réfléchir certaines ondes électro-magnétiques. La ionosphère est séparée en 3 régions : région D entre 60 et 90kms d'altitude, E entre 90 et 140 kms, F entre 140 et 600 kms (ces distances varient). Pour traverser la ionosphère, les ondes électro-magnétiques doivent dépasser plusieurs kHz.
Ionisation (Energie d') : voir Energie d'ionisation.
IOR: [Auto]. Indice d'Octane Recherche (on trouve chez certains auteurs Route au lieu de Recherche).
Isotope: Atome qui contient plus de neutrons (A - Z) que l'atome normal (ou naturel, celui qui est inscrit dans la classification périodique et que l'on rencontre le plus souvent), suite à l'absorption d'un ou plusieurs neutrons. Son comportemnet nucléaire est modifié, pas son comportement chimique.

- J -

J : Joules
Joint spi : Joint de forme circulaire, toujours en caoutchouc. il permet de réaliser l'étanchéité entre un tube coulissant ou tournant (comme le vilebrequin) et son enveloppe (la portée sur carter dans le cas du vilebrequin). Au centre du joint on retrouve un système de ressort permettant de la plaquer sur le tube. La portée extérieure est rigide (fixe avec son support) et la portée centrale (en mouvement relatif avec le tube) est constituée d'une lèvre.
Joint torique : Joint en forme de tore (un tore c'est comme une bague de mariage). En caoutchouc ou en cuivre, son principe est de s'écraser entre 2 pièces. A remplacer après démontage dans le cas d'un joint en cuivre (à moins de resserrer plus fort lors du remontage pour obtenir de nouveau un écrasement).
Joule : Unité d'énergie du système métrique international.

- K -

 

 

- L -

λ(Lambda - coefficient d'excès d'air) : [Auto] C'est l'inverse de la richesse. Surtout utilisé depuis l'apparition de l'injection électronique régulée par mesure de la richesse par sonde Lambda (donnant l'excès d'oxygène).
λ: en μm. Voir longueur d'onde.
LEV: [Auto]. Low Emission Vehicules. Véhicules satisfaisant aux normes d'émisisons de polluants de plus en plus contraignantes.
LHM: [Auto] Liquide Hydraulique Minérale. Liquide de frein spécifique à Citroën, ultime évolution des produits recherchés afin de fiabiliser la DS et son circuit hydraulique haute pression.
Liaisons: [Chim] Interactions entre atomes conduisant à la formation d'agrégats permanents (comme les molécules). L'ordre de liaison est un nombre égal à la moitié de la différence entre le nombre d'électrons liants et le nombre d'électrons antiliants. Toutes les liaisons chimiques sont de nature électrostatique (les charges + attirent les charges -). Les atomes qui possède une liaison ont une énergie plus faible que lorsque ils sont seuls. C'est ce qui explique l'énergie de liaison (voir plus bas).

[Phys] : Energie de liaison: C'est l'énergie qu'il faut fournir à un système pour qu'il casse sa liaison. Par exemple, deux atomes seuls ont plus d'énergie que les deux mêmes atomes réunis en molécule, cette énergie manquante s'est dissipée sous forme de chaleur lors de la constitution de la liaison. C'est la même énergie qu'il faudra fournir pour défaire la liaison. Les nucléons ont une forte énergie de liaison (quelques MeV). Dans la théorie quantique, ces énergies sont quantifiées.
L'eau et ses changements de phase illustrent la notion d'énergie de liaison. Pour faire passer la glace à l'état liquide (donc casser les liaisons de Van der Waals), il faut fournir de l'énergie (on chauffe). Pour faire passer de l'eau liquide en glace, on refroidit (on prend de la chaleur car la réaction de formation des liaisons de Van der Waals fournie la même chaleur (réaction exotherme) que celle que l'on a fournie pour fondre la glace). C'est la même chose pour l'ébullition de l'eau avec la destruction des liaisons hydrogènes.
Longueur d'ondeλ: C'est la période d'une onde lumineuse, en μm (distance parcourue entre deux ondulation de l'onde électromagnétique lumineuse, dont la célérité est celle de la lumière). A une longueur d'onde peut être associée un photon, d'énergie Eph (eV ou J) = h.υ, où h est la constante de Planck (h=6,62.10-34 J.s) et υ la fréquence en Hz correspondant à la longueur d'onde (ou période) λ(avec υ(Hz)= c (m/s) / λ(m), c la célérité de la lumière). A une longueur d'onde correspond aussi une couleur, si cette longueur d'onde fait partie du spectre de la lumière visible.
LSI: [Electro] Large Scale Integration. Circuit à haute intégration, comprenant des centaines de transistors au centimètre carré. Voir Circuit intégré.
Lumière: [Auto] C'est l'orifice qui permet de faire rentrer le comburant et le carburant dans le cylindre, et permet d'évacuer les gaz brûlés. Dans un moteur, ce sont des trous dans le cylindre obturés par le piston, dans un moteur 4 temps ces lumières sont obturées par des soupapes.
-Lyse: [Chim] suffixe désignant la cassure des liaisons d'une molécule sous l'action du préfixe. Par exemple, l'électrolyse désigne l'emploi de l'électricité pour casser les liaisons, pyrolyse l'emploi du feu ou de la chaleur, hydrolyse l'emploi de l'eau.

- M -

M0, M5 ..., M85: [Auto]. Carburants refermant 0, 5, ..., 85% de méthanol.
MACI: Moteur A Combustion Interne.
Macroscopique
(échelle): [Chim] C'est la pièce à l'échelle humaine, avec ses défauts de forme, ses essais de traction, etc.
Magnétisme: Discipline parallèle à l'électricité étudiant le champ magnétique. Le champ magnétique est le lieu où des corps aimantés subissent une force.
Maille primitive: [Chim] C'est le plus petit élément de volume dont dont la répétition dans les trois directions de l'espace donne le volume lorsqu'a chaque noeud est associé un motif.
Maître-couple: C'est le coefficient de la résistance totale du véhicule pour se déplacer dans l'air. C'est le produit S.Cx, de la surface frontale S par le coefficient de pénétration dans l'air Cx.
MAPAO: Mise Au Point Assistée par Ordianteur. Voir IAO.
Maneton : [Auto] Manivelle reliée d'un côté à l'axe vilebrequin, de l'autre au pied de bielle. Avec la bielle, il permet de transformer le mouvement linéaire du piston en rotation du vilebrequin.
Manhattan (projet) : [Phy] Programme américain initié le 13 aout 1942, suite à une lettre d'Einstein en 1939,  visant à construire une bombe atomique. Directeur scientifique Robert Oppenheimer. Y participent le gratin de la physique de l'époque, avec notamment Edward Teller, Glenn Seaborg, Ernest Lawrence, Arthur Compton, James Chadwick, John Von Neumann, Enrico Fermi, Wolfgang Pauli et Niels Bohr. Le 16 juillet 1945, la première bombe A explose, 3 semaine avant Hiroshima.
Martensite: [Metall] Phase hors d'équilibre de l'acier (apparaissant lors d'une trempe) constituée de phase αdont le réseau est distordu par la présence aux arêtes d'atomes de carbone. C'est le constituant le plus dur de l'acier.
MAS: [Elec] Moteur électrique Asynchrone.
Masse atomiqueA : [Chim] C'est la masse d'un atome de l'élément considéré, exprimé en uma (souvent on ne met pas d'unités). C'est donc le rapport de la masse d'un atome de l'élément considéré par le douzième de la masse du Carbone 12 (voir la définition de l'uma). La différence entre la masse atomique et l'atome-gramme c'est que ce dernier est exprimé en grammes.
En approximant la masse du proton et du neutron à 1 uma, et en négligeant la masse de l'électron, la masse atomique est le nombre total de protons et de neutrons de l'atome.
Dans cette optique d'approximation, comme l'hydrogène vaut 1 uma(son atome-gramme valant 1 g), et qu'il est constitué d'un seul proton, tous les autres atomes, constitués de protons et de neutrons (de même masse chacun), auront une masse atomique qui sera un multiple entier de l'hydrogène. Ainsi, le carbone (A=12), sera 12 fois plus lourd que l'hydrogène. La masse atomique sera toujours un entier, égal au nombre de proton et de neutrons du noyau.
Masse moléculaire: [Chim] C'est la même chose que la masse atomique, mais appliqué à une molécule. On additionne les masses atomiques de chacun des atomes présents dans la molécule. Par exemple, la masse moléculaire de l'eau est H2O = (2*1)+16 = 18 = 18. Sa molécule-gramme est 18 g.
La masse moléculaire permet aussi de connaître le pourcentage en masse de chaque élément dans la molécule (dans 100 g d'eau, il y a (2*1)/18=0,055 soit 5,5 g d'hydrogène et 16/18 soit 88,8 g d'oxygène).
Masse volumiqueρ: [Chim] s'exprime en kg/m³, c'est la masse d'un mètre cube d'une matière quelconque. Le symbole utilisé est ρ. Ne pas confondre avec la densité. Dépend de la température et de la pression. On peut la retrouver (en kg/m³) en divisant la masse moléculaire (masse d'une mole, en g) par le volume molaire d'un gaz (soit le volume occupé par 1 mole gazeuse de la molécule recherchée, ce volume étant de 22,4 l)
MCC: [Elec] Famille de moteurs électrique synchrones à collecteur, qui diffèrent selon leur mode d'excitation.
MCC-AP: [Elec] Moteur électrique synchrone à collecteur à excitation par aimants permanents
MCC-C: [Elec] Moteur électrique synchrone à collecteur à excitation Compound (excitation parallèle et série à la fois)
MCC-P: [Elec] Moteur électrique synchrone à collecteur à excitation parallèle (encore appelée indépendante)
MCC-S: [Elec] Moteur électrique synchrone à collecteur à excitation série
MCU: [electro] Abréviation de MicroContrôleur.
MD: [Plast]. Mot Anglais (Machine Direction). Indique le sens de déroulement d'une feuille de plastique, donc le sens de la machine. Opposé à TD (Transversal Direction).
Mécatronique: Système mécanique commandé par électronique (par exemple, la bobine d'un injecteur commandée par le calculateur électronique).
Médiane : C'est le milieu de quelque chose, quand on parle d'une ligne médiane c'est une ligne coupant une atre ligne en son milieu.
Mélange: [auto] C'est le mélange d'un carburant (comme l'essence) et d'un comburant (comme l'oxygène de l'air). Ce mélange est explosif.
Mélange pauvre : [Auto] Mélange contenant une proportion d'air plus importante que le mélange stoechiométrique.
Mélange riche : [Auto] Mélange contenant une proportion d'essence plus importante que le mélange stoechiométrique.
Mélange stoechiométrique: [auto] Mélange contenant juste assez d'air pour obtenir une combustion complète du carburant présent dans ce mélange.
Mesoscopique(échelle): [Chim] C'est l'échelle médiane entre le micro et le macro. La pièce vue au microscope optique est constituée de grains, de précipités, etc.
MFT:[Plast]. Indice de fluidité d'un plastique fondu.
MHD: Magnéto-Hydro-Dynamique. Principe permettant de récupérer de l'électricité ou une force mécanique à partir de la circulation d'un plasma dans un champ magnétique et un champ électrique.
Microscopique(échelle): [Chim] (μm=10-6m) Il y a une échelle 1000 fois plus petite que la mesoscopie.
Mions: [Chim] particules négatives aussi massives qu'un proton.
Mise au mille: [auto] c'est le rapport entre la quantité de matériau acheté et la quantité réellement utilisée dans la pièce. Il permet d'estimer les chutes lors de la mise en forme.
MMI: [Auto] Man Machine Interface : Interface home machine.
Module : [VE] batterie électrique constituée de plusieurs cellules élémentaires. Désignation des années 2010 plus proche du terme anglo saxon.
Mole: [Chim] Abréviation de molécule-gramme. C'est une masse dans laquelle est contenue 6,022 136 7.1023 atomes (on parle aussi d'atome-gramme) ou molécules. 6,022 136 7.1023 est le nombre d'Avogadro NA. La mole est donc une quantité de matière (exprimée en grammes) définie arbitrairement.
Il y a le même nombre de molécules dans une mole d'oxygène O2 que dans une mole d'hydrogène H2. Leur masse sera par contre différente, la molécule d'oxygène étant 16 fois plus lourde que celle d'hydrogène.
La mole d'un gaz quelconque occupe un volume de 22,4 litres (c'est le volume moléculaire) dans les conditions normales.
Molécule: [Chim] Association de plusieurs atomes entre eux (grâce à des liaisons covalentes ou ioniques) pour former un corps pur. On représente une molécule en notant le symbole des différents éléments qui la constituent, avec en indice le nombre de fois ou un même élément est présent dans la molécule. Par exemple, la molécule d'hydrogène H2 (appelée aussi dihydrogène pour ne pas la confondre avec l'élément atomique H), qui est un assemblement de 2 atomes d'hydrogène de symbole H. L'indice 1 ne s'écrit pas (ex : CO2).
Molécule-gramme: [Chim] Voir mole.
MON: [Auto]. Motor Octane Number. C'est l'indice d'octane moteur d'un carburant correspondant aux conditions de fonctionnement les plus sévères. Il est donc plus faible que le RON (Indice d'octane recherche). C'est un nombre sans dimension entre 0 et 100. Voir Octane.
Monobloc : [VE] Ancienne désignation chez SAFT (pour les VE PSA des années 1990) d'un module.
Monostable(One Shot): Voir -Stable (à la lettre S).
MPG: Miles Per Gallon. Distance (en miles) parcourue avec un gallon d'essence. Façon américaine de mesurer la consommation d'essence. En France, on raisonne plutôt de manière inverse, en nombre de litres pour faire 100 kms. Pour passer de l'un à l'autre : MPG =1 / (0,00354 * litres/100) et litres/100 = 1 / (0,00354 * MPG).
MRVDS: [Elec] Moteur électrique synchrone sans collecteur à excitation fer, dit à réluctance variable à double saillance.
MSAP: [Elec] Moteur électrique synchrone sans collecteur à excitation par aimants permanents.
MSRB: [Elec] Moteur électrique synchrone sans collecteur à excitation par rotor bobiné.
MSyRV: [Elec] Moteur électrique synchrone sans collecteur à excitation fer, dit à réluctance variable.
Multiples: C'est le préfixe devant le nom d'une unité, pour utiliser des nombre avec moins de chiffres. Par exemple, au lieu de dire 120 000 Joules (symbole d'unité J), on dira 120 kiloJoules (symbole de préfixe k et d'unité J donnant kJ), ou en notation scientifique, 120.103 Joules.
Le symbole du préfixe est accolé avec celui de l'unité, et l'ensemble forme une unité propre (comme le kilogramme (103 grammes), un multiple du gramme).
Ne pas utiliser des composition de préfixes (par exemple, dkm (décikilomètres)).
Ne pas utiliser de préfixes pour les unités d'angle (degré, minute, seconde), pour les unités de temps supérieures à la seconde (an, mois, jour, heure, minute) et pour les températures en degrés Celsius.
Dans le système décimal, on utilise surtout les multiples de 1000 en 1000 (103).
Le suffixe de nom "ième" indique que l'on divise par le préfixe. Par exemple, millième de mètre signifie que l'on divise un mètre par mille, dixième que l'on divise par dix, etc.

Préfixe

Symbole de préfixe

Puissance de 10

Nom

atto

a

10-18

trillionième

femto

f

10-15

billiardième

pico

p

10-12

billionième

nano

n

10-9

milliardième

micro

μ

10-6

millionième

milli

m

10-3

millième

centi

c

10-2

centième

déci

d

10-1

dixième

déca

da

101

dix

hecto

h

102

cent

kilo

k

103

mille

méga

M

106

million

giga

G

109

milliard*

téra

T

1012

billion*

peta

P

1015

billiard

exa

E

1018

trillion

* Attention, aux Etats-Unis, 109=1 billion, et 1012 = 1 trillion.

Multiplexage: [Auto] Fait passer plusieurs informations à travers un seul fil électrique, évitant ainsi la multiplication des cables électriques dans un véhicule moderne avec beaucoup de capteurs et de boitiers électroniques à gérer.
Muons: issus de la désintégration des rayons cosmiques dans la haute atmosphère. Mesurés à 10 000 particules/m²/min. Ils pénètrent la matière 40 fois mieux que les rayons X. Ce sont des particules chargées, leur trajectoire dévie plus ou moins selon la densité de l'objet traversé. Voir particules élémentaires.
MVEG: [Auto]. Motor Vehicles Emission Group.

- N -

NAAQS: [Auto]. National ambient Air Quality Standards.
Nanomatériaux: [Mat] Matériaux dont le cristal atomique est réalisé synthétiquement par agencement d'atomes, permettant d'obtenir des configurations non trouvées dans la nature. On peut ainsi augmenter les caractéristiques mécaniques (carrosseries plus solides et plus légères, plastiques se dilatant moins), électriques (photovoltaïque, électronique, etc), magnétiques (moteurs électriques), chimiques, d'adsorption (réservoir d'hydrogène de piles à combustible, ou catalyseurs plus performants), des tissus s'adaptant au temps, etc. Le premier nanomatériau fut la fullérène, un assemblage de 60 atomes de carbones sous la forme d'un ballon de foot, permettant par exemple de libérer progressivement des médicaments dans le corps, etc. On peut aussi citer les nanotubes, qui augmentent la résistance des plastiques à la chaleur.
Nanoscopique(échelle): [Chim] (nm=10-9m) Echelle atomique (microscope électronique, diffraction des rayons X).
Neutrino : [Phys] Electron ayant perdu sa charge, de la catégorie des Leptons (famille des Fermions). C'est l'agent de la transmutation, interaction au cours de laquelle un quark d est transformé en quark u, le neutrino devenant lui-même un électron. Le soleil bombarde continuellement la terre d'un flux de neutrinos dont l'immense majorité la traverse comme si elle n'existait pas, tant est faible leur propension à réagir.
Neutron: [Phy] Particule non élémentaire présente dans le noyau atomique (c'est un nucléon), de charge électrique nulle. Elle est constituée de 2 quarks d et d'un quark u (neutron = udd). Voir particules.
Noeud: [Chim] associé à la notion de maille primitive. C'est une entité élémentaire. Chaque noeud est associé à 8 mailles.
Nombre de massesA : Si l'on considère égales la masse du proton et celle du neutron, alors la masse atomique A est la somme des masses des protons et des neutrons présents dans le noyau de l'atome, comme ces masses valent 1 uma, alors A = nombre de protons + nombre de neutrons.
Nombre d'or: 0,618, résolution de l'équation 1/x=x/(1-x) : répartir de manière homogène.

NOx: [Auto]. Ensemble des Oxydes d'Azote (polluants produits par la combustion).
Numéro atomiqueZ : [chim] C'est le nombre d'électrons ou encore le nombre de protons de l'atome considéré. Ce numéro permet de classifier les atomes dans le tableau périodique des éléments.
Nucléons: [Phy] Ce sont les particules non élémentaires, constituants le noyau atomique, les protons et les neutrons. Les protons et les neutrons sont les deux états du nucléon, qui ne différent pratiquement que par leurs propriétés électromagnétiques (le neutron étant un proton ayant perdu sa charge électrique, et pratiquement de même masse que le proton).

- O -

Occultisme : Sciences occultées par le pouvoir avant le 21ème siècle (alchimie, kabale, magie, géobiologie, etc.) et réservées à des initiés de ce pouvoir.
Octane (indice) : [Auto] Caractérise la résistance à l'inflammation incontrôlée (phénomène de cliquetis) d'un mélange sous l'effet de la pression. C'est un nombre sans dimension entre 0 et 100. Avec un indice de 0, un carburant s'auto-inflammera aisément sous une faible pression, et au contraire, un carburant d'indice 100 ne s'inflammera pas sous de fortes pression. On distingue 2 indices, le RON et le MON, obtenus chacuns dans des conditions de fonctionnement moteur différentes. Le RON correspond à un fonctionnement tranquille du moteur, son indice est donc plus élevé que le MON, obtenu dans des conditions plus sévères entraînant un cliquetis plus précoce.
OEM
: [Auto] Operating Electronic Motor? => carte de contrôle de l'injection électronique.
Onde (forme d') :[Electro] C'est le signal, ou plutôt sa forme. Elle peut être déterminée, comme un signal sinusoïdal ou carré.
[Phy] Aspect mathématiques relié à la notion de champ.
Ordre de marche (véhicule en) : [Auto] Cela signifie que on considère le véhicule réservoirs pleins, roue de secours et outillage de bord en place. Cela permet de mesurer le réglage des hauteurs sous châssis.
Ouvrants : [auto] Terme désignant tout ce qui s'ouvre dans la carrosserie, des portières, du capot, du hayon arrière au toit ouvrant.

- P -

Panneaux solaire: Ancien nom donné aux panneaux solaire utilisés pour réchauffer l'eau sanitaire et alimenter le chauffe-eau (transformation de l'énergie solaire en chaleur). Lors de la démocratisation des panneaux de cellules photovoltaïques (transformation de l'énergie solaire en électricité), le grand public à préféré le nom de panneau solaire, plus facile à prononcer.
Aujourd'hui, le panneau solaire fait donc référence aux panneaux de cellules photovoltaïques, et les panneaux utilisés pour le chauffage sont appelés chauffe-eau solaire.
Paramagnétique: Corps qui s'aimante sous l'influence d'un champ magnétique extérieur, mais se désaimante quand ce champ disparaît. C'est le cas de l'aluminium, de l'oxygène, du sodium. En opposition avec ferromagnétique.
Particules : [Atom] On considère comme particules les protons et les neutrons, qui sont un assemblage de quarks (voir particules élémentaires), donc qui ne peuvent à proprement parler être insécables. Ce ne sont pas des particules élémentaires (voir Particules élémentaires). Les protons, neutrons et électrons sont les 3 constituants de l'atome (l'électron étant lui une particule élémentaire).

Les deux classes de particules constituants le noyau :
- Nucléons : constituent le noyau atomique. Il y en a 2 sortent, les protons et les neutrons (le neutron est un proton ayant absorbé un électron).
Les protons ont une charge électrique égale et opposée en signe à celle de l'électron, et le neutron est neutre électriquement. Neutron et proton ont pratiquement même masse.
Les nucléons sont collés entre eux par les gluons, ce qui permet la cohésion du noyau atomique.
Les nucléons sont constitués de Quarks.

- Leptons : particules non contenues dans le noyau atomique, comme l'électron et le neutrino.

Particules α(alpha) : [Phys] Particule constitué par 2 neutrons et 2 protons (donc un atome d'hélium). Voir énergie nucléaire.
Particules β(béta) : [Phys] C'est un électron. Voir énergie nucléaire.
Particules
élémentaires : [Phys] Composants élémentaires (ne pouvant être décomposés en sous-unité à ce jour) du modèle standard en mécanique quantique (encore appelée physique des particules).
Il y a 2 grandes familles, les Fermions  et les Bosons.

Les Fermions (12 particules), particules matérielle sont séparés en deux catégories :
- Les Quarks (confinés à l'intérieur du noyau de l'atome, constituants essentiels de la matière lourde)
- Les Leptons (particules légères, comme l'électron, le neutrino, etc).

1ère classification des Fermions en deux catégories, les Quarks et les Leptons :

- Quarks : Le nom vient d'une oeuvre de James Joyce. Ce sont les constituants des nucléons (par exemple, deux quarks "u" et un quark "d" forment un proton (uud), tandis qu'un "u" et deux "d" forment un neutron (udd)).
Il y a 6 sortes de quarks connues jusqu'a présent, définis par une saveur particulière :

- Quark up (le "u")
- Quark down (le "d")

- Quark charmé (le "c")
- Quark étrange (le "s" pour strange)

- Quark top (le "t")
- Quark beauté (le "b")

- Leptons : particules non contenues dans le noyau atomique, dont trois formes de neutrinos.
- électron (e-)
- neutrino-électronique (νe)

- muon (μ)
- neutrino-muonique (νμ)

- tau (τ)
- neutrino-tauique (ντ)

2nde classification des Fermions, en trois groupes (appelés génération) :

- 1ère génération (celle de la matière commune, Quark u et d, électron et neutrino électronique)
- 2ème génération (Quark c et s, muon et neutrino muonique)
- 3ème génération (quark t et b, tau et neutrino tauique).

Les Bosons (5 particules) sont les médiateurs des interactions (voir ce mot).

- Les Bosons avec masse : W et Z (interaction nucléaire faible), puis le Boson de Higgs (il confèrerait leur masse aux autres particules en interagissant avec elles)
- Les Bosons sans masse : Le photon (interaction électromagnétique) et le gluon (interaction nucléaire forte).
- Boson non encore décrit dans la théorie : le graviton (interaction gravitationnelle).

On peut résumer les particules dans le tableau de masse ci-dessous :
Les masses sont données en énergie (giga électron-volt) d'après la relation d'Einstein E=mc².
La masse des neutrinos étant encore inconnue, on donne dans le tableau des masses cohérentes avec les observations actuelles.
La première génération de fermions est constituée des quatre particules constituants la matière ordinaire. Toutes les générations sont identiques à l'exception de leur masse.
Les masses indiquées à gauche du tableau donnent l'ordre de grandeur (c'est la valeur de la ligne du bas de la case) de la masse de la particule. La masse précise sera trouvée dans les caractéristiques des particules.
Une particule au-dessus de l'autre dans la même case est plus massive.

Masse
GeV

Fermions

Bosons

1ère génération

2ème génération

3ème génération

102

 

 

Quark top

Higgs



101

 

 

 

Z
W



100

 



Quark charm


Quark bottom
Tau

 



10-1

 


Quark étrange
Muon

 

 



10-2

 

 

 

 



10-3

Quark down
Quark up

 

 

 



10-4

Electron

 

 

 

---
10-10

------------

------------

------------

Bosons sans masse

Photon
Gluon


10-11

 

 

Neutrino tauique


10-12


Neutrino électronique

Neutrino muonique

 

<>Voir les caractéristiques de ces particules.
Particules de matière : [Phys] ce sont les trois particules élémentaires de la matière ordinaire, à savoir l'électron, le quark "d" et le quark "u".
Particules γ(gamma) : [Phys] Photon de longueur d'onde similaire à celle des ondes radio (de l'ordre du mètre, fréquence de 95,1.1012 Hz). Très dangereux car ils rentrent profondément dans la matière et l'ionise. Ce sont les plus difficiles à arrêter (plusieurs mètres de béton ou de plomb). Voir énergie nucléaire.
Particules hypothétiques : Modéliser des transports (c'est la vision particulaire d'un phénomène, comme la lumière peut être analysée comme une suite de particules, les photons, ou une onde lumineuse (variation sinusoïdale d'une grandeur, le champ électrique couplé au champ magnétique)). La plupart de ces particules ne sont plus utilisées aujourd'hui :
- les gravitons (véhiculent la gravitation) non inclus dans le modèle standard.
- les photons (véhiculent la lumière) : manière de voir corpusculaire.
- les phonons (véhiculent le son ou les vibrations).
- les thermons (véhiculent la chaleur).
- les magnétons (véhiculent le magnétisme, théorie abandonnée de nos jours)
PCI: [Chim] (voir Pouvoir Calorifique Inférieur)
PCS: [Chim](voir Pouvoir Calorifique Supérieur)
Peinture multicouche: [auto] la carrosserie métallique reçoit plusieurs traitement, principalement anti-corrosion : cataphorèse, apprêt, base, vernis. Des traitements complémentaires sont possibles, comme la cire puis le mastic.
Perlite[Metall] Structure constituée de Austénite+Ferrite+Cémentite, apparait juste au-dessus du domaine bainitique dans les diagrammes de phases (TTT et TRC) vers 700°C
pH: [Chim] mesure le degré d'acidité du milieu. Un pH de 0 est un milieu très acide, pH=7 est un milieu neutre, pH=14 est un pH acide. pH= -log[H3O+]. Plus la concentration de H3O+ est élevée, plus l'acidité est élevée (milieu très oxydant).
Phase: [Chim]. partie homogène d'un système (isolé)
[Elec] Dans une machine synchrone, c'est le nombre d'enroulements dans l'induit.
[Metall] Les différents arrangements du réseau cristallin que prend un métal en fonction de sa température. On remonte l'échelle des températures et chaque fois que l'on voit une nouvelle phase apparaitre on lui attribue la lettre grecque dans l'ordre de l'alphabet. Ex, le fer:
à 20°C, il a une structure CC => phase α; à 190°C c'est la perte de magnétisme (point de Curie)=>phase β(bien que la structure reste identique en CC); à 906°C la structure devient CFC, c'est le fer γ.
Phonon : Aspect particulaire d'une onde sonore (véhicule les sons, les vibrations, etc.). Voir particules hypothétiques.
photo-ionisation : Molécules ou atomes perdant des électrons suite à une exposition à des rayons lumineux.
PIO: [inf] Peripherals Input/Output. Ce sont les circuits périphériques permettant de lire et d'écrire sur le bus d'un microprocesseur.
Piston : [Auto] Pièce mobile permettant de boucher une des extrémités du cylindre moteur (l'autre extrémité étant bouché par la culasse, fixe). Il permet donc de faire varier le volume dans le cylindre. Lorsque la pression monte dans le cylindre sous l'effet d'une explosion, le piston est repoussé en arrière dans un mouvement de translation, transmettant ainsi de transmettre un mouvement à la bielle à laquelle il est lié.
Planck (constante de) h : h=6,626 075 5.10-34 J.s.
[Phys] c'est la constante fondamentale, ou quantum d'action.
[Elec] C'est la quantité d'énergie portée dans une période d'une l'onde électromagnétique. Permet de calculer l'énergie contenue dans un photon, en fonction de la fréquence lumineuse : Eph (eV ou J) = h.υ.= h.c/λavec c la célérité de la lumière et λla longueur d'onde du photon. Cette énergie Eph est intégralement fournie à un électron, ce qui lui permet de changer de niveau d'énergie si la fréquence de l'onde lumineuse (onde électromagnétique) est suffisamment élevée. Voir aussi Constante de Planck.
Plasma: gaz ionisé (contenant des charges électriques libérées).
PMB : [Auto] voir Point Mort Bas
PMH : [Auto] voir Point Mort Haut
Pompage: [Auto] Pertes de charges provoquées par le passage de l'air d'admission dans le venturi du carburateur ou par un papillon des gaz pas ouvert en grand. Le pompage diminue le rendement moteur en augmentant l'effort demandé sur le piston pour aspirer l'air dans le cylindre.
Point éclair: [Chim] Température à laquelle un liquide s'enflamme au contact d'une flamme.
Point d'injection: [Moul]. Orifice par lequel la matière fondu est injecté sous pression dans le moule.
Point Mort Bas (PMB) : [Auto] Moment où le piston est en bas du cylindre (le plus proche du vilebrequin). A ce moment, le volume dans le cylindre est maximal.
Point Mort Haut (PMH) : [Auto] Moment où le piston est en haut du cylindre (le plus proche de la culasse). A ce moment, le volume dans le cylindre est minimal.
Point de trouble: [Chim]
Pôles : [Elec] Dans une machine synchrone, c'est le nombre de masses bipôlaires (Nord et Sud) présentes sur l'inducteur (le rotor dans le cas d'un alternateur).
Porte à fauxavant (arrière): [Auto] distance entre le pare-chocs avant (arrière) et l'axe de roue avant (arrière).
Positron : [Phys] antiélectron, c'est à dire électron constitué d'antimatière.
Postulat: [Maths]. Ce qu'on demande d'accepter comme base de discussion. On ne pourra le démontrer par la suite.
Potentiel d'ionisation: [Phys] C'est la ddp qu'il faut appliquer pour ioniser un atome (lui enlever 1électron). Pour lui en enlever 2, on parle du potentiel de seconde ionisation. Ce potentiel, en Volts, a la même valeur que l'énergie d'ionisation.
Pouvoir Calorifique : [Auto] C'est une grandeur associée au carburant. Le pouvoir calorifique massique ou volumique représente la quantité d'énergie (en J) dégagée par unité de masse (PCm) ou de volume (PCv) du carburant, lors de la réaction chimique de combustion complète conduisant à la formation de CO2 et H2O. Le carburant est pris, sauf mention contraire, à l'état liquide et à une température de référence, généralement 25°C. L'air et les produits de combustion sont considérés à cette même température.
On l'appelle le pouvoir calorifique supérieur (PCS) si l'eau obtenue par combustion se trouve à l'état liquide, et pouvoir calorifique inférieur (PCI) si cette eau est sous forme gazeuse. Dans les moteurs, l'eau de combustion est sous forme vapeur, c'est donc le terme PCI qui est employé, c'est à dire que l'on retranche au PCS l'énergie absorbée par l'eau produite pour se vaporiser.
Si le réactif initial est à l'état gazeux, on ne retranche pas au PCI l'énergie nécessaire pour vaporiser le carburant.
Pour les hydrocarbures, ce gain reste modéré, puisque leur enthalpie massique de vaporisation, comprise entre 300 et 500 kJ/kg, ne représente qu'environ 0.8 à 1% du PCI. Pour les alcools, l'enthaplie massique de vaporisation à 25°C (1100kJ/kg pour le méthanol par exemple) atteint 5.5% de son PCI à l'état liquide. Une vaporisation gratuite du méthanol grace à l'enthalpie sensible des gaz d'échappement est donc un moyen efficace d'accroitre les performances de ce type de carburant. C'est la même chose pour le GPL, plus performant s'il est brûlés en phase vapeur qu'en phase liquide. Mais le système mécanique employé (détendeur) consomme de l'énergie.
Pouvoir Calorifique Inférieur(PCI) : [Chim] Quantité de chaleur dégagée par la combustion d'un gaz ou d'un combustible liquide, en tenant compte du fait que la vaporisation de l'eau (issue de la combustion) absorbe de l'énergie (en J).
Pouvoir Calorifique Supérieur(PCS) : [Chim] Quantité totale de chaleur dégagée par un gaz ou un combustible liquide en brûlant. Ne s'applique pas aux produits dont l'eau est un produit de la combustion, ou au fonctionnement dans un moteur (où l'eau résultante est sous forme vapeur).
Pouvoir Calorifique Utile: [Chim] (voir Pouvoir Calorifique Inférieur).
Portable : Initialement, abréviation utilisée pour désigner les ordinateurs portables. Après l'apparition des téléphones et leur démocratisation, le terme portable désigne aujourd'hui le téléphone portable.
ppm: [auto] Particules Par Million, soit 1 ppm = 0,0001 % en volume. C'est l'unité utilisée pour mesurer les polluants issus du pot catalytiques.
Préfixe: Voir Multiples.
Pression: [thermo] C'est la force communiquée par un corps (comme l'air) à un autre (le sommet du piston).
Cette force provient de l'arrêt brutal d'une molécule de l'air sur une molécule du piston. Une partie de l'énergie cinétique de la molécule d'air est transmise à celle du piston.
La pression est proportionnelle à la température et à la densité. Plus l'air est dense (masse d'une molécule fois le nombre de molécules dans une unité de volume), plus il est chaud (vitesse des molécules) et plus il exercera de pression.
Pression fin de compression(pc) : [Auto] Pression régnant dans le cylindre au PMH fin de compression. Cette pression est liée au taux de compression, à la température de l'air d'admission, à l'avance à l'allumage, à l'étanchéité des segments, du joint de culasse et des soupapes.
Pression Moyenne(PM) : [Auto] C'est la pression constante théorique qui, appliquée sur le piston pendant sa course de détente, fournirait le même travail par cycle que celui fourni par le moteur. Sur le diagramme (P,V), c'est donc l'aire du rectangle variant d'un volume V-v et de hauteur égale à la pression PM.

Pression moyenne du piston(pe) : [Auto]
Pression moyenne effective(PME) : pression moyenne se rapportant au travail effectif. Ce terme augmente avec la charge moteur (c'est une manière de quantifier la charge et le travail du moteur). Elle dépend de la pression max de combustion, donc est fonction du remplissage, du taux de compression et de la durée de combustion.
Pression moyenne indiqué(PMI) : pression moyenne se rapportant au travail indiqué.
Proton : [Phy] Particule non élémentaire présente dans le noyau atomique (c'est un nucléon), de charge électrique positive (la valeur de la charge étant celle de l'électron, au signe près). Constitué de 2 quarks u et d'un quark d (proton = uud). Voir particules.
Prototypage rapide: Technique utilisée en bureau d'étude pour fabriquer très rapidement et à moindre coût la pièce que l'on est en train de concevoir, et que l'on a du mal à visualiser uniquement sur l'écran de l'ordinateur.
PTAC: [Auto] Poids Total Autorisé en Charge. C'est le poids maximal que peut peser le véhicule seul. si on retranche le poids à vide en ordre de marche, on obtient la charge utile du véhicule.
PTRA: Poids Total Roulant Accepté. C'est le poids maximal du véhicule munie d'une remorque freinée ou non (si non freinée, le PTRA est inférieur).
Puissance dissipée(Pf) : [auto] Puissance dissipée au niveau du moteur lui-même pour vaincre les frottements des éléments mobiles (piston, soupapes) et entraîner les accessoires (alternateur, pompe à huile, etc.).
Puissance effective: [Auto] C'est la puissance mesurée, pour un régime donné, sur le vilebrequin d'un moteur muni de tous ses auxiliaires de fonctionnement.
Puissance indiquée(Pi) : [Auto] C'est la puissance recueillie sur la jonction bielle/piston (puissance totale développée dans les cylindres moteurs résultant de la pression du fluide moteur agissant sur les pistons).
Puissance nette: [Auto] Pour la norme DIN 70 020, c'est la puissance effective.
Puissance nominale: [Auto] Puissance utile maximale d'un moteur fonctionnant à pleine charge.
Pyrolise: [Chim] Séparation d'une molécule en atomes élémentaires, grâce à la chaleur.
PWM(contrôleur) : Pulse Width Modulation = Modulation par largeur d'impulsion, contrôleur de vitesse d'un moteur électrique à courant continu qui modifie le rapport cyclique du signal carré en entrée (de fréquence suffisamment importante par rapport à la constante de temps mécanique du moteur pour simuler le courant continu) pour augmenter ou diminuer la tension aux bornes du moteur DC, la tension étant proportionnelle à la vitesse de ce dernier.

- Q -

QCDP : [mat] Qualité, Coût, Délais et Poids, ensemble de paramètres servant au choix des matériaux.
QC passed
: Sur un objet manufacturé, signifie que ce dernier à passé un contrôle qualité (Quality Control passed).
Quarks : [mec] Particules actuellement élémentaires (modèle standard de la physique quantique). On ne peut donc pas les décomposer en sous-ensembles. L'assemblages des ces particules forment les protons et les neutrons par exemple, eux-même constituants des atomes, les atomes constituants les molécules, les molécules constituants les protéines, les protéines constituant les cellules vivantes, les cellules constituants les organes, les organes constituant les être vivants, etc.
Confinés à l'intérieur du noyau, ils forment une catégorie de Fermions de 6 membres.

 

- R -

r : [Auto] Voir rapport stoechiométrique.
Radiateur d'huile: Permet le refroidissement de l'huile par sa circulation forcée dans un radiateur, ce qui augmente sa surface de contact avec l'air.
Raie : [Phys] en spectroscopie, c'est l'image d ela fente du spectrographe produite par un rayon lumineux sur la plaque photographique.
Raksasas : voir reptiliens.
RAM: [électro] (Random Access Memory) mémoire vive, volatile (perdant les données s'il n'y a plus mise sous tension).
Rapport cyclique(Duty cycle): [Electro] Dans un signal carré (encore appelé signal à créneaux ou encore train d'impulsions (pulses en anglais)), c'est le rapport de la durée de l'état haut (temps pendant lequel le signal est à sa tension max) par la période (temps total du temps d'état haut (ou niveau haut) et du temps d'état bas).
Rapport volumétrique : [Auto] Voir taux de compression.
Rayonnement α, β ou γ: [Phys] Rayonnement (similaire au rayonnement lumineux constitué de photons) constitué par les particules α, β ou γ(voir particules).
RDS: Radio Data System. Système permettant de capter des informations en plus, comme l'heure ou le nom de la radio, le type de musique diffusée, système pour chercher la fréquence la plus forte de la station écoutée.
Réaction chimique: [Chim] Il faut qu'elle soit équilibrée, c'est à dire que l'on retrouve des deux côtés de la réaction le même nombre de constituants (atomes) et le même nombre d'électrons.
Régime moteur : C'est la fréquence de rotation, exprimée en nombre de tours moteurs par min, ou encore en nombre de tours par secondes (en Hertz (Hz), unité SI).
Reniflard : [Auto] C'est le dispositif qui maintient d'une dépression dans le carter d'huile moteur, en envoyant les vapeurs d'huile dans le filtre à air. Dans la deuche il est inséré sous l'orifice de remplissage d'huile.
Revue Technique Automobile: [Auto] Périodique mensuel consacrant ses articles à l'entretien complet des différents modèles du marché automobile, à leur évolution technique dans le temps. Ces articles sont ensuite regroupés dans un recueil, dédié à un modèle particulier, et en vente dans les grandes surfaces ou sur commande au 01.46.99.24.24. Publiée par les éditions ETAI (Editions Techniques pour l'Automobile et l'Industrie).
Remplissage : [Auto] Voir taux de remplissage.
Reptiliens : Nom donnés à l'espèce Raksasas, et par extension à tous les ET de type reptiliens, globalement de type hiérarchistes. Les Raksasas sont arrivés sur terre il y a 5 millions d'années pour piller les ressources de la terre, ont créé homo habilis pour leur servir d'esclaves, puis ont ascensionnés dans la dimension supérieure il y a 3 millions d'années.
RFA - Retard Fermeture Admission : [Auto]
RFE - Retard Fermeture Echappement : [Auto]
Richesse : [Auto] S'entend comme la richesse en essence du mélange admis dans le cylindre (paramètre ϕ). Il peut aussi s'agir de la richesse en air du mélange (le paramètre λ), de plus en plus utilisé avec l'arrivée de l'injection électronique.
RMN : Résonnance Magnétique Nucléaire, appareil d'analyse des composés de la matière.
RMS: [Electro] (Angl; Root Mean Square) c'est la grandeur efficace d'une onde sinusoïdale. Par exemple, Vrms est la tension efficace d'un signal périodique sinusoïdal (comem celui du secteur). Si le signal n'est pas sinusoïdal, on utilise la fonction true RMS (TRMS) pour connaître sa valeur efficace.
ROM: [electro] Mémoire morte (Read Only Memory), permanente (conservant les données en l'absence de mise sous tension).
RON: Research Octane Number. Correspond à un fonctionnement moteur à faible charge. C'est un nombre sans dimension entre 0 et 100. Voir Octane.
Rotorique (courant) : c'est le courant induit dans les enroulements ou les barres du rotor.
RTC: [inf] Circuits électroniques s'occupant de compter le temps.

- S -

SAV: Service Après-Vente
SCx : Maître-couple S multiplié par le coefficient de traînée aérodynamique Cx. Plus ce terme est élevé, plus la résistance aérodynamique empêchant l'avancement est forte.
SDF: Sécurité De Fonctionnement. Méthode estimant la sécurité d'un produit.
Self-induction: [elec] Voir auto-induction.
Signal: [Electro] C'est une onde (variation d'une grandeur dans le temps ou l'espace) porteuse d'une information.
Un signal analogique à une variation continue. Un signal numérique (digital en anglais) est une suite de valeurs déterminées (0 ou 1 en informatique par exemple, donc c'est une suite de numéros).
Soluble: [Chim] une espèce est dite soluble dans l'eau si elle possède un défaut ou un excès d'électrons au niveau de la molécule. Sinon la molécule va précipiter dans la solution(forme solide).
Soupape : [Auto] Pièce assurant un rôle de clapet. Elle permet de faire passer ou non un flux, en étant ouverte ou fermée. Dans un moteur, c'est le nom que l'on donne au dispositif permettant d'ouvrir ou de fermer la culasse.
Spécifique: [Auto] En général, c'est un adjectif employé pour dire que l'on considère le nom qui précède par rapport à une unité de la puissance effective (en kW) du moteur. Par exemple, la consommation spécifique est la consommation d'essence du moteur par rapport à sa puissance (on divise la consommation en kg/h par la puissance du moteur, ce qui nous donne la quantité d'essence que consomme le moteur pour fournir un kW), la masse spécifique (kg/kW) est la masse du moteur par rapport à la puissance qu'il délivre, ...
Il peut aussi être employé par rapport à un volume (cylindrée pour la puissance spécifique), ...
Spectre : [Phys] désigne l'image colorée produite sur un écran par une lumière diffusée après son passage dans  un prisme.
Spin : [Phys] Bien que les particules élémentaires soient considérées comme des points en mécanique quantique, elles sont quand même dotées d'une rotation interne, le spin.
Le spin peut aussi être vu comme mesurant le nombre de "tours de roue" nécessaires pour compléter un pas lors du mouvement d'une particule.
Stable: Monostable: ne comporte qu'un seul état stable (porté dans un état instable, il retombe à son état stable lorsque que l'on cesse de le solliciter). Bistable: Comporte deux états stables (quand on le met dans un état autre que celui d'origine et que cesse la sollicitation, il y reste). Astable: (ou multivibrateur) ne possède pas d'état stable, et passe spontanément d'un état à l'autre.
Stoechiométrie : [Auto] Se dit d'un mélange de carburant et de comburant, quand la proportion des deux permet une combustion complète, c'est à dire qu'il ne reste après la combustion aucune trace des deux réactifs, seulement les produits brûlés.
Structure(du réseau cristallin): CC = Cubique Centré; CFC = Cubique Face Centré; HC = Hexagonal Compact.
Superviseur: [auto] Il synchronise et distribue les tâches entre les systèmes électroniques (comme les calculateurs). Par exemple, pour le freinage, en fonction des conditions météo, il décide dans quelle part interviennent et les freins et le moteur. Les superviseurs sont spécialisés dans de grands domaines, comme le freinage, la gestion de l'énergie, etc. Voir intersystème.
Surface frontale: C'est l'aire du véhicule vue de face.
Surface libre: [Chim] Surface d'un liquide en contact avec l'atmosphère, plane et horizontale.
Synchrone: [electro] Mode d'émission ou de réception de bits, chaque bit étant synchronisé sur un signal d'horloge.

- T -

TAG: Turbine à Gaz.
Tarer: Pour un ressort, c'est régler la force qu'il doit exercer (donc régler son enfoncement). Pour une vanne pneumatique, c'est régler la pression à laquelle elle va s'ouvrir.
Taux d'admission: dépendant de la position du papillon et du régime moteur : max pour le régime de couple max et de pleine charge (correspond à la pression d'admission la plus élevée).
Taux de compression : [Auto] C'est le rapport adimensionnel entre le volume max du cylindre (piston au PMB) et le volume min du cylindre (piston au PMH), le volume min étant considéré égal à 1.
Taux de remplissage: [Auto] Rapport entre la pression dans le cylindre en fin d'admission et la pression atmosphérique. On le définit aussi comme le rapport entre la masse de mélange introduite dans le cylindre et celle contenue dans le cylindre dans les conditions ambiantes à l'extérieur du moteur. Sur une 2cv, il est au mieux de 0,89.
TD: [Plast]. Mot anglais (Transversal Direction): direction transversale de la machine (voir MD)
Température : La température traduit le degré d'agitation des molécules d'un corps. Plus la température monte, plus les molécules s'agitent, c'est à dire qu'elles vont vite. Or, un corps massique (une molécule par exemple) en mouvement contient de l'énergie cinétique, Ec = 1/2 m V² (avec V la vitesse d'agitation thermique, environ 340 m/s dans l'air, c'est la vitesse du son). Or, si l'on somme l'énergie cinétique de TOUTES les molécules d'un corps, on obtient l'énergie thermique (ou chaleur) du corps.
La température c'est la prise en compte de l'énergie cinétique d'agitation d'UNE seule molécule (alors que pour la chaleur on considère toutes les molécules). La température est donc indépendante de la densité du gaz, seulement de la masse de ses molécules et de leur vitesse.
Quand on plonge le doigt dans de l'eau chaude, c'est l'énergie thermique du corps que l'on mesure, donc la chaleur transmise, et non sa température.
La température n'est pas algèbrique. Si l'on place deux corps de températures T1 et T2, la température qui en résulterat ne sera pas T1 + T2 mais une température entre les deux, fonction de la masse et de la capacité d'absorption de la chaleur des deux corps (mesuré par la quantité de chaleur à l'intérieur de chacun des corps).
Temps moteur : [Auto] Période d'un cycle, par exemple la phase de compression dans un cycle à 4 temps est un temps moteur.
Tension superficielle d'un liquide: [mec.flu]. A l'intérieur d'un liquide, toutes les molécules sont attirées entre elles. A la surface, il n'y a pas attraction du côté de l'atmosphère (surface libre), la surface se comporte donc comme un film élastique ne travaillant qu'en tension (traction). C'est pourquoi sur une table une goutte d'eau garde sa forme de goutte, et que l'on peut légerement surremplir un verre sans qu'il déborde. La tension de surface permet de contenir la pression supérieure de l'eau. C'est pourquoi dans un injecteur il faut une pression légerement supérieure à celle régnant du côté à envoyer le liquide, pour combattre cette tension de surface.
Thermoformage: [Plast]. Une feuille de plastique, de préférence amorphe comme l'ABS, est réchauffée aux IR par exemple, avant de franchir sa Tv puis d'être soufflée ou aspirée dans un moule dont elle prendra les formes. Attention à la perte de matières si le moule est trop profond, le film deviendras de plus en plus mince.
Timer: [electro] Sert de base de temps en générant des signaux à intervalles réguliers, ou en comptant des évènements.
Titre de vapeur: [thermo] est le pourcentage de masse de vapeur par rapport au mélange total. Il n'a pas de sens en dehors de la courbe en cloche (il ne peut être inférieur à 0 et supérieur à 1).
X = mv / (mv+ml) avecmv = masse de vapeur et ml = masse de liquide.
Transformée: [Math]. C'est une opération permettant le passage d'un domaine dans un autre. Transformée de Laplace du temporel au imaginaires, Fourier du temporel au fréquentiel, en Z, etc...
TRC(diagramme): [Metall] diagramme de phase pour un refroidissement continu (trempe).
Tritium : Isotope de l'hydrogène contenant 2 neutrons supplémentaire (un de plus que le deutérium). De masse atomique 3, il est radioactif et instable
TRMS: [Electro] Voir RMS.
True RMS: [Electro] Voir RMS.
TTHLE (acier) : [mat] Nouvel acier de plus de 1 000 MPa.
TTT(diagramme): [Metall] diagramme de phase pour un refroidissement a température continue (étagée). Par exemple pour le revenu.
Turboréacteur: [avion] Moteur à réaction directe, aspirant l'air servant à la combustion, les gaz de cette combustion étant évacués à haute vitesse vers l'arrière. Cette réaction entraîne une action tendant à propulser l'avion vers l'avant. La force de réaction des gaz est appelée poussée.

- U -

ua : [Astro] Voir Unité Astronomique.

UAL : [Electro] Unité Arithmétique et logique (ALU en anglais).
UART : [inf] Circuit d'un PC permettant de transmettre (émission/réception) des données en série (synchrone ou asynchrone).
U.M.A. : [Chim] Unité de Masse Atomique. C'est une unité de masse (proportionnelle au kg). L'unité (1 uma) est définie comme étant la masse de l'atome de carbone 12 (le C12) que l'on divise par 12. La masse unitaire est ainsi très proche de celle de l'atome d'hydrogène (1,008 uma), l'élément le plus simple qui soit (1 électron + 1 proton). Le choix du carbone 12 comme unité de référence s'est fait pour des raisons de commodité de mesure.
1 uma = 1.6604.10-27 kg.
C'est une manière d'exprimer la masse des autres atomes en fonction de la masse de l'atome d'hydrogène (par exemple, l'atome d'oxygène O, de masse atomique 16, est 16 fois plus lourd que l'atome d'hydrogène), comme on le fait pour la densité.

Unité astronomique : [Astro] c'est la distance terre-soleil en km.
Unité de masse atomique : [Chim] voir uma.
UV : Ultra-violet. Courte longueur d'onde du spectre solaire, en deça du spectre visible, très énergétique. Très destructeur pour les matériaux exposés directement au rayonnement solaire (yeux, peau, plastiques, ...).

- V -

Valence: [Chim] C'est le nombre d'électrons que perd un atome pour s'ioniser (devenir un cation). Par exemple, la valence de l'hydrogène H+ est de 1, la valence du sodium Na2+ est 2.
C'est aussi le nombre d'atomes auxquels est lié l'atome considéré, au sein d'une molécule.
Les atomes au sein d'une molécule peuvent être monovalent (valence=1), bivalent (valence=2), trivalent (valence=3) et tétravalent (valence=4). Suivant la molécule dans laquelle il se trouve, un atome peut avoir une valence différente.
Valence-gramme: [Chim] C'est le quotient de la masse atomique par la valence d'un atome. Sachant que la libération d'une valence-gramme lors d'une électrolyse s'accompagne du passage de 96 500 coulomb.
Vaporisation: [Chim] C'est le passage d'un corps de l'état liquide à l'état gazeux. Les deux principaux modes de vaporisation sont l'évaporation et l'ébullition. La vaporisation est un changement de phase endothermique.
Veine gazeuse: [Auto] C'est tout l'air qui circule à travers une tubulure, cet air ayant la forme de son récipient.
Vélocité : c'est la vitesse d'une grandeur non matérielle (comme une onde, sans masse).
Ventilateur: [Auto] compresseur permettant de donner de la vitesse à l'air servant au refroissement des cylindres et culasses.
Venturi(effet):  D'après la loi de Bernoulli, quand un écoulement fluide passe dans une section rétrécit, le débit restant constant, il faut faire passer plus de molécules par unité de temps donc les accélérer. Pour les accélérer, il faut transformer l'énergie thermique d'agitation en énergie cinétique. La température baisse donc dans le venturi, ce qui fait chuter la pression.
Dans un carburateur, la buse tient lieu de venturi, la chute de pression permet d'aspirer l'essence et de la vaporiser dans l'air d'admission, mais la chute de température risque de givrer le carbu d'où les tubes de réchauffage.
Vertex : Equivalent de l'interaction en physique des particules.
Vilebrequin : [Auto] arbre moteur principal permettant de transformer avec les bielles le mouvement linéaire du piston en mouvement rotatif.
Vitesse: c'est la distance parcourue par une quantité de matière par unité de temps (s'exprime en km/h, en m/s, etc.). S'il n'y a pas transport de matière, on parle alors de vélocité (comme pour le déplacement d'une onde).
VLSI: [Electro] Very Large Scale Integration. Caractérise les circuits intégrés de très haute intégration (Entre 5.000 et 50.000 composants). Voir circuits intégrés.
Voie: [Auto] distance entre les roues d'un même essieu.
Volume atomique: [Chim] C'est le volume occupé par un atome-gramme (ou une mole de l'élément).
Volume moléculaire: [Chim] C'est le volume occupé par une mole.
Pour les gaz, ce volume moléculaire est 22,4 litres, c'est le même pour tous les gaz (par ex, une mole d'hydrogène H2 occupe le même volume qu'une mole d'oxygène O2, et comme il faut deux moles d'hydrogène (2H2) et une mole d'oxygène (O2) pour produire 2 moles d'eau (2H2O), le volume moléculaire de l'eau sera 2 fois celui de l'oxygène, et le même que celui des 2 moles d'hydrogène). On peut expliquer ce résultat que les molécules en mouvement dans l'air occupe un volume qui ne dépend pas de leur taille, mais de leur vitesse d'agitation, qui elle dépend de la température, et du nombre de molécules dans un volume donné, qui dépend de la pression. Le volume moléculaire dépend donc de la température et de la pression.
Donc, une mole d'H2 occupe le même volume que une mole d'O2, donc 2 g d'H2 et 44g d'O2 sont contenus dans 22,4l.
On peut ainsi calculer facilement la masse d'un litre de gaz : c'est la mole du gaz divisé par 22,4.

- W -

WatchDog (chien de garde) : [electro] Dispositif trouvé dans les microcontrôleurs. S'il n'est pas réinitialisé par le programme à intervalles prédéfinis, il provoque un reset matériel (hardware reset) car il y a problème au niveau logiciel.
Watt : Unité de la puissance, c'est des J/s.
Watt-électriques (We): Ce sont des Watts.

 

- X -

Xénon (phare au) : [auto] Gaz utilisé dans les nouvelles ampoules, comme une lampe au néon, c'est le gaz qui émet la lumière. La puissance d'éclairage est supérieure aux ampoule classiques avec filament. Ce phare coûte très cher de par l'électronique qu'il contient, c'est pourquoi sa surface vitrée est en polycarbonate (plastique transparent), plus résistant à la casse que le verre.

 

- Y -

 

 

- Z -

ZEV : [Auto] Zero Emissions Vehicle (véhicule non polluant).


Retour menu sup