Menu du site

Nature Humaine
Théorie & Technique>Technologie>actionneurs et moteurs

Première version: 2003-10-21
Dernière version: 2003-10-21

Actionneurs et moteurs

Sommaire de la page

Comparaison des différentes sources énergétiques


Préambule

Pour réaliser des actions (actionneurs) ou des mouvements (moteurs, terme plus général que les actionneurs puisqu'ils peuvent réaliser et des actions et des mouvements), on utilise des appareils divers, dont la source d'énergie doit être prise en compte.

1) Comparaison des différentes sources énergétiques

 

Production de l'énergie de puissance

Pneumatique

Hydraulique

Électrique

Sur site

Moteur électrique (1 pour plusieurs systèmes) + compresseur + réservoir

Moteur électrique (1 pour plusieurs systèmes) + groupe hydraulique

Réseau EDF (pour tous les systèmes)
Ou petite centrale

Embarquée

moteur thermique + compresseur + réservoir

moteur thermique + groupe hydraulique

moteur thermique + alternateur ou
Batteries + chargeur

Transport

Tubes et flexibles (pertes de charge selon distance et forme)

Câbles, fils et canalisations diverses

Rendement

0,3 à 0,5

0,7 à 0,9

env. 0,9

Coût

0,1 à 0,3F/m3 à 6 bars

c'est 2 fois celui du pneum.

0,6 F/kWh

Le rendement est celui de la transformation de l'énergie initiale (en général l'électricité du réseau EDF) en énergie de puissance.

 

 

Transformation de l'énergie d'entrée en énergie mécanique

Pneumatique

Hydraulique

Électrique

Caractéristiques fondamentales

p < ou = 10 bar
Débit Q

3bars<p<400 bars
Débit Q
Viscosité huile

Tension U (altern. ou cont.)
Intensité I
cos ϕ

actionneurs linéaires

Vérins à simple ou double effet

moteur linéaire
vérin électrique
électro-aimant

Moteurs rotatifs

Volumétrique
ou à turbine

Asynchrone
Synchrone
A courant continu
Pas à pas

 

 

 

Performances des actionneurs linéaires

Pneumatique

Hydraulique

Électrique

Poussée théorique

20 N à  50 000 N
(4 bar < p < 8 bar)

500 N à 2 MN
(8 bars < p < 300 bar)

- Vérins électriques :
Selon moteur et système de transf. de mvt :
1 500 N < F < 6 000 N
0,01 m/s<v<0,06 m/s
50 < course < 700

- Electro-aimants :
- Faible poussée
- Faible course
- Vitesse incontrôlable

- Moteurs linéaires :
de plus en plus employés
Chers

Vitesse

0,2 à 0,3 m/s

< ou = 0,5m/s

Rendement volumique

0,5

0,95

Précision de position

Assez bonne (air compressible)

Très bonne (huile incompressible)

avantages

- installation et maintenance facile
- Poids et encombrement faible

- Forte puissance possible
- Asservissement en vitesse et en position
- Vitesse variable en continu
- Blocage en position

- Travail possible en ambiance humide ou explosive

inconvénients

- Forte consommation d'énergie
- Fonctionnement bruyant

-Installation complexe
- Maintenance exigeante
- Fuites gênantes
- Coût élevé

 

 

 

Performances des moteurs rotatifs

Pneumatique

Hydraulique

Électrique

Régime

Fonction de la pression p

- Moteurs asynchrones :
750, 1 500 ou 3 000 tr/min
- Moteurs série :
n = f(I)
- Moteur à excit. séparée :
n = f(U)
- Moteurs pas à pas :
selon n pôles et f commande

- Moteurs volumétriques :
< 20 000 tr/min

- Moteurs à turbine :
< 120 000 tr/min

- Moteurs lents :
5 à 800 tr/min
(avec p à 200 bars).

- Moteurs rapides :
80 à 3 500 tr/min
(avec p de 100 à 180 bar)

Couple de démarrage

70% du couple max

70% à 90% du couple max

50% du couple max

Rendement global

0,1 à 0,5

0,7 à 0,9

0,8 à 0,95

avantages

- Vitesse variable en continu

- Moteurs asynchrones :
- Forte puissance
- Variation de vitesse possible
- Moteurs à courant continu :
- Variation de vitesse facile
- Asservissement en vitesse possible
- Moteurs pas à pas :
- Contrôle de la position angulaire
- blocage en position

- Poids et encombrement faible
- Blocage en charge possible sans détérioration

- Forte puissance possible
- Blocage en position
- Asservissement en vitesse n

- Travail possible en ambiance humide ou explosive

inconvénients

identiques aux actionneurs linéaires

- 10 fois plus encombrant qu'un moteur hydraulique équivalent
- peut être dangereux suivant l'ambiance (présence d'étincelles électriques).

Actuellement, la tendance est à remplacer les actionneurs hydrauliques par l'électrique.
En effet, si l'actionneur hydraulique en lui-même possède un meilleur rapport poids/encombrement/puissance, il nécessite un groupe hydraulique lourd, une maintenance exigeante et le poids total en comptabilisant le groupe hydraulique et les canalisations + le liquide grève les performances d'un système embarqué.

De plus, le liquide est inflammable, ce qui pose des problèmes de sécurité (dans les avions notamment).

De même, les fuites, les coupures de canalisations et autres diminue la fiabilité de l'ensemble (voir les multiples problèmes posés par les premières DS).

Enfin, l'hydraulique est relativement bruyant (le "pshitt-Kitt!" des Citroën oléo-pneumatiques), et les fortes pressions peuvent s'avérer dangereuses.

En remplaçant par l'électrique, on supprime le besoin d'une pompe hydraulique, seul l'alternateur déjà présent doit être redimensionné à la hausse pour faire face à la puissance supplémentaire qu'il faudra fournir.

Les rendements des actionneurs et moteurs électriques sont en général meilleurs que les autres actionneurs.

Mais des problèmes restent encore posés :
- Utilisation dans un milieu explosif
- Ondes électromagnétiques émises
- Fiabilité de l'ensemble, notamment des câbles et des connections dans le temps
- Actionneurs classiques relativement lourds.

Voir les caractéristiques des différents moteurs électriques dans ma page sur l'électrotechnique.

à suivre...


Retour menu sup