Menu du site

Nature Humaine
Citroën 2cv et méhari>Amélioration>Motorisation>Installer un réacteur Pantone multicarburant

Première version: 2002-07-07
Dernière version: 2015-05-08

Montage d'un réacteur PMC

Sommaire de la page


Avertissement de 2015

Ne marche pas sur les voitures

Je mets cette page en visible pour dissuader les derniers qui tombent encore sur le réacteur Pantone de se lancer là-dedans. Dans le milieu de la 2cv ou de l'automobile en général (diesel ou essence), je ne connais personne qui ai réussi à obtenir quelque chose de significatif. Rien de significatif au niveau économie d'essence (excepté une méhari qui passe de 5l à 4l, mais résultats pas développés), rien au niveau couple. Le plus avancé, JME, est celui qui m'a détruit le dernier avantage que j'y voyais, à savoir la baisse de pollution au CT. Au bout de 3 mois d'utilisation, il a découvert que les polluants qui ne sortaient plus du pot étaient en fait collés sur les parois internes de l'échappement à cause de la vapeur d'eau en excès, et tous les jours après refroidissement il voyait un gros liquide noir dégueuler par terre, tombant du pot.

Je n'ai personnelement jamais testé un tel montage, mais j'en ai vu tourner quelqu'uns. D'après les résultats obtenus par ceux qui ont réalisés des prototypes, on peut espérer diminuer un peu la consommation, mais seuls les moteurs diesel donnent de bons résultats et au prix de longs et coûteux efforts. Ne vous laissez pas embobiner par les pages aguicheuses qui vous promettent 1 l aux 100 avec un boulot d'une journée et seulement 50 € de matos au Bricomarché du coin.

Marche sur les tracteurs

Toutefois il se passe bien quelque chose dans le réacteur, mais cela est semble-t-il réglé pour un régime moteur précis (fonction de la charge), ce qui complique le montage et le contrôle sur les moteurs automobiles.

Le dopage à eau Gillier pantone marche du feu de dieu (principe, un gros tube avec plusieurs (moins de 10) barres de fer rouillées dedans, dans lequel on injecte les échappements après passage dans le bulleur). M. Gillier obtient 70% de réduction de consommation sur un vieux tracteur des années 70, qui d'origine consommait moins que les tracteurs des années 2010 de même puissance. J'ai rencontré plusieurs transformations réussies qui me font dire que sur un tracteur c'est direct 50 % de consommation de fuel en moins, et des gaz d'échappements moins polluants (un agriculteur m'a dit qu'il avait pu travailler dans sa grange à 2m70 de plafond avc son valet de ferme pendant une heure, alors qu'avant au bout de 30s il était asphyxié et devait sortir).

But de cette page

C'est pour aider les nouveaux arrivés, pour reprendre un peu tout ce qui a été fait sur le Pantone depuis la mise en place des premières pages qui hélas sont toujours sur le net et dispensent pas mal de conneries (comme le bulleur avec eau et essence mélangés) et l'on continue de voir de nouveaux venus sur les forum qui demandent pourquoi leur montage ne marche pas.

Concernant les informations que je donne en vrac, je ne peux garantir leur totale exactitude, de par le fait qu'à l'époque j'avais moins d'esprit critique et je consignais tout ce qui me passait par la main et ressemblait de près où de loin à du Pantone. Ensuite parce que je ne détiens pas le savoir absolu, parce que je comprends mal certaines choses, parce qu'il me reste beaucoup de lacunes à combler, etc. J'ai arrêté le Pantone en 2003 (mais je regarde de très loin sa non évolution), il se peut que j'ai manqué les derniers épisodes...

Voilà, c'était le Arnaud de 2015 qui parlait, place au Arnaud de 2002...

Préambule

Voir la partie théorique du PMC en premier pour comprendre les termes.

Cette page à pour but de rassembler toutes les astuces de montage pour vous éviter de perdre du temps sur autre chose que les essais. Nous ne touchons pas au circuit de fonctionnement initial, ce qui permet de rouler normalement en cas de problème sur le montage PMC. C'est un montage dit "en dopage".
Je partirais sur l'utilisation, en plus du carbu d'origine, d'un bulleur et d'un réacteur PMC, ce qui me permettra d'utiliser de l'eau énergisée pour favoriser la combustion de l'essence. Attention, si ce type de montage semble fonctionner sur les diesel, il reste à prouver qu'il est capable de fonctionner sur une voiture essence. L'énergie extraite de l'échappement sera de l'énergie qui ne sera pas prise dans le réservoir d'essence, d'ou une consommation d'essence diminuée (on peut voir ça comme un turbo au niveau gain thermodynamique).

Principe général

- Un bulleur vaporise l'eau,
- un réacteur produit à partir de la vapeur d'eau un gaz appelé HON (constitué d'hydrogène (H), d'oxygène (O) et d'azote (N), je n'ai pas dit sous quelle forme on les retrouve).
- Le gaz HON est injecté dans l'admission, en plus du mélange air-essence provenant du carbu.
- Le mélange et le gaz HON explosent dans le cylindre.
- La chaleur résiduelle non convertie en pression se retrouve dans l'échappement où son enthalpie (partie de son énergie que l'on peut transformer en travail) est récupérée par le réacteur.

Description des différents constituants

Bulleur

Réacteur

Injection dans circuit d'alimentation

Matériaux à ne pas utiliser

Ne pas mettre de téflon pour l'isolation ( c'est un plastique qui fond à 300°C en dégageant des vapeurs hyper toxiques ).

Isolations

Isolation des raccords de plomberie avec de la filasse ( comme en plomberie ), ou de la pâte spéciale de chez Castorama (pour les joints de cheminée....) qui tient la température.

Construction du réacteur

Dimensions retenues pour le flat twin :
- tige ronde diamètre 13 mm longueur 27 cm
- tube 15x21 (1/2')
- tube d'échappement de même section que la deuche d'origine, soit 36.5 mm pour l'extérieur, et le diamètre intérieur mm, soit une section à conserver de  mm².
La barre du réacteur est en fer doux comme les tubes et non en acier comme dit sur le site quanthomme (perte de rendement).
Veillez à ce que la tige et l'intérieur du tube soient bien lisse (polis à la finition miroir si possible), pour que les gaz ionisés tournent autour de la tige et pour favoriser la circulation du flux. Il semblerait que le rodage améliore les choses en lissant progressivement les parois, par déposition de saletés.
Le rodage de la tige pendant 20 minutes doit se faire avec un moteur tournant au maximum de sa puissance avec son carburant d'origine pour augmenter la vitesse des gaz dans le réacteur et en respectant l'orientation sortie réacteur au Nord, pour "initier" un sens magnétique dans la tige. Si ce n'est pas possible sachez que beaucoup ne font pas ça et ils obtiennent des résultats quand même.
Il est important de ne jamais inverser le sens de la tige après rodage.
Une fois que le réacteur est magnétisé, je pense que vous pouvez l'orienter comme vous voulez (meme verticalement), même si la pensanteur ( selon Pantone) influence sur la spirale des gaz dans le réacteur.

La tige doit être fixée solidement par des vis pointues, et non par des tétons soudés, avec lesquels la tige bouge quand même et vient obstruer l'entrée ou la sortie du réacteur. Ou alors prévoir une fixation par l'extérieur, au niveau du réglage de longueur de la tige dans le tube réacteur. Cela permet de régler au mieux la tige.
Attention!!! La tige doit pouvoir se dilater d'un côté (à cause de la température), donc avoir un côté libre (le mieux étant le côté qui sort, pour que la longueur de la tige dans le réacteur soit constante).

Le vide est important pour générer le plasma. Il faut donc soigner particulièrement l'étanchéité des raccords sur le circuit d'admission.

Comment souder des réducteurs si l'on n'en trouve pas

Pour ceux qui ont quelques difficultées à trouver les réducteurs 26x34 ->
15x21 en T utilisés pour la réalisation du réacteur endothermique, Il est possible de souder un tube ( par exemple une bobine de 15x21 de longueur 100mm ) sur un simple réducteur 26x34 - > 15x21. Les soudures côté chaud (
échappement moteur ) doivent supporter des températures > 800°C.
Les bobines et réducteurs doivent être en acier NOIR et non fer galvanisé et ce pour résister à la forte température du réacteur.
Vous trouverez tous les détails en français avec les plans du "rétrofit" de M.David sur le site :
http://jlnlabs.terrashare.com/geet/html/fp5kfr.htm
Vous trouverez de nombreuses explications en Français dans les excellentes vidéos réalisées par M. David à :
http://jlnlabs.terrashare.com/geet/html/mdvideos.htm

Concernant le tube en cuivre pour amener le gaz GEET, il semblerait qu'il faut du cuivre, même si ce matériau est un bon conducteur de la chaleur et nécessite une isolation thermique en plus.

Comment vérifier que ça marche ?

On mettra une boussole au dessus du réacteur, et ainsi vérifier la magnétisation le long du réacteur (sud côté bulleur).
On pourra tester aussi de mesurer le champ magnétique haché qui est produit par la circulation des ions dans le réacteur.
On peut aussi s'assurer que le pot d'échappement est froid, voir plus froid que l'air ambiant (là c'est que ça marche au top).

Où se procurer les composants

La plupart peuvent être trouvés au rayon bricolage d'une grande surface ou dans un magasin de bricolage.

Il est possible de trouver des flexibles inox, résistants à 600 °, étanches ou non, coupés à la longueur voulue avec les raccords correspondants. les diamètres vont de 6 à 150 mm. La maison qui fabrique ces flexibles s'appelle TUBEST, elle a des grossistes sur Rennes (Sonafi) et sur Lyon.
Voici l'adresse sur Lyon :
SFZ
6, rue des Frères Lumière
69680 Chassieu
Tél : 04 72 47 62 00
Fax : service administratif 04 72 47 62 01
Fax : service commercial compensateurs 04 72 47 62 02
Fax : service achat 04 72 47 62 06
Fax : service commercial tuyauterie 04 72 47 62 08

Utiliser un vaporisateur piézo, allez voir chez Casa, des petits vapo pour aquarium sont vendus pas trop chers et prêts à brancher (130 f).

Demander du tube gaz à un chauffagiste, prévois bien les dimensions et lui demander de fileter les deux bouts, de manière à visser les T réducteurs (qui ne sont pas faciles à trouver non plus) (le tube gaz n'a pas de joint intérieur)

Problèmes techniques à surmonter : Le plasma induit une augmentation de la température de fonctionnement moteur (peut-être trop de retard à l'allumage), difficile à gérer avec un moteur refroidi par air. Il faut donc une sonde de température pour vérifier que ça ne monte pas trop.

à suivre...


Retour menu sup