Menu du site

Nature Humaine
Théorie & Technique >Les énergies libres>Réacteur PMC

Première version: 2002-05-20
Dernière version: 2015-05-10 contenu :27/04/2004

Préparation du carburant par réacteur PMC

Sommaire de la page


Préambule

L'histoire du réacteur PMC

Les plans Pantone PMC de 1996

Tout est parti de l'américain Paul Pantone, qui en 1999, publie des plans gratuits sur internet de son invention.

C'est la société américaine GEET (Global Environmental Energy Technology) qui a développé ce produit depuis le début des années 80 (brevet international n° US005794601A1 pour un "processeur multi-carburants Geet", par Paul PANTONE).

Il s'agit d'un bidon remplit à 95% d'eau et 5% d'essence, dans lequel passent le gaz d'échappement, et qu'on fait repasser dans l'admission. Pantone précise bien que ça ne marche pas sur les moteurs diesel (ces derniers étant quasi inexistants sur le marché américain).

Aussitôt, partout sur la planète des gens essayent le système assez simple, et constatent que ça marche.... Dans le sens où le moteur continue à tourner comme avant. Il faut payer Pantone pour avoir des côtes plus précises à son moteur, où pour suivre des cours.

L'arnaque dévoilée

Las, d'après plusieurs témoignages de bonne foi, dont celui de Christophe Martz, que Paul Pantone soit plus en escroc qu'un réel inventeur, le PMC existant d'ailleurs bien avant lui. Son atelier ne correspond en rien à celui montré sur son site, et il n'est plus joignable une fois l'argent encaissé. La qualité technique des cours laisse à désirer.

Là dessus, Bernard André, un deuchiste français (le concepteur du 4x4 Bernard), semble être le premier à s'apercevoir que certes le moteur marche comme avant, mais qu'un bout d'un moment, les 5% d'essence qui flottent à la surface de l'eau sont aspirés, et que le moteur s'arrête. Il avait fait un trait avant du niveau de l'eau, et il s'aperçoit que le niveau d'eau n'a pas bougé. En fait c'est de l'arnaque...

Le dopage à l'eau Gillier-Pantone, 70% d'économie sur tracteur

L'histoire rebondit avec M. Gillier, un agriculteur qui malgré les recommandations de Pantone a essayé un système différent, le dopage à l'eau sur son tracteur diesel. Le moteur n'est plus contrôlé par le bulleur, mais le bulleur est en parallèle de l'alimentation classique en carburant. Il n'a pas respecté les côtes précise du réacteur, avec les fameux 1mm d'intervalle entre tube et tige, il a tout simplement mis en vrac 7 tiges de fer rouillées dans un tube plus gros, soudé tout ça à la va vite, et le miracle s'accomplit : le vieux tracteurde 100cv consomme 70% de moins (4 l à l'heure au lieu de 20l à l'heure, les tracteurs modernes étant aux alentours de 23l / h pour 100cv), est plus puissant (il laboure son champ plus vite) et émet moins de fumées toxiques. Que demande le peuple, pour un montage tout simple.

Tous les tracteurs avec ce montage semblent montrer 50% minimum de gain (ou alors il y a un problème).

Résultats décevants sur voitures

Par contre, sur toutes les voitures testées, seules les diesel ont un résultat mais assez faible au vu du temps passé dessus, le seul intérêt étant une pollution moindre, les particules se collant sur les parois du pot d'échappement humide de condensation, mais elles tombent à terre au bout d'un moment c'est dégueulasse.

Selon moi, c'est le régime variable automobile (entre 1200 et 4000 rpm) qui est incompatible avec la longueur de la tige centrale qui doit être fixe. Or cette longueur (apparition du point de bleuissement) dépend du régime moteur.

Ce que je pense du système

Voilà, j'avais mis ces pages de côté par manque de temps, et je n'avais jamais eu l'occasion de les publier. Je les donne telles quelles, à l'époque où je les ai écrites je croyais que ça marchait, mais maintenant ce n'est plus un domaine où je perdrais du temps.

Pour résumer, seul le dopage à l'eau marche (système nommé Gillier-Pantone), et sur les tracteurs.

Les pages sont des axes de travail, mais qui n'ont jamais donné de résultat pratique (du moins pour mon cas). Je pense plus efficace de se tourner vers le moteur électrique, mais ce n'est que mon avis du moment!

Principes de fonctionnement du dopage à l'eau

Les notions de base à avoir pour comprendre comment ça marche. Toutes les parties vues en détail. Attention, c'était le début des essais, on ne savait pas trop où aller, je n'ai pas eu le temps de bien mettre à jour cette page et d'enlever les fausses pistes. Se concentrer sur le dopage à l'eau (juste de l'eau dans le bulleur et le réacteur, qui débouche dans l'admission d'origine du moteur. L'essence ne passe pas dans le réacteur.

Réacteur PMC première version (peu pratique)

Cette partie n'a plus qu'un intérêt historique en 2015.

Plans et astuces de construction du PMC première génération

Plan global d'un système Pantone première génération, avec tutoriel pour construire le réacteur avec du matériel de plomberie.

Axes d'améliorations du réacteur

Quelques réflexions pour améliorer le système brut de fonderie.

Pour en savoir plus...

Quant'Homme : Sur LE site de référence des énergies libres, avec cette page recensant tous les conseils et exemples de réalisation au cours du temps.

à suivre...


Retour menu sup