Menu du site

Nature Humaine
Vie>Apparition : la cellule

Première version: 2014-10-27
Dernière version: 2018-02-13

Apparition de la vie : la cellule

Sommaire de la page


Préambule

Rappel des avertissements préalables sur les sources des infos de cette partie.

Nous allons voir comment la vie peut apparaître sur une planète, soit par création spontanée par voie chimique via la mobilité d'atomes dans l'eau, soit par ensemencement depuis une autre planète où la vie était déjà présente.

Création

Eau liquide

Il faut d'abord une planète où il y ai de l'eau liquide, pour que les molécules constituant l'ADN puissent se regrouper, donc être mobiles. Seul un milieu liquide permet cela, en l'absence de tout organe de déplacement des atomes et molécules de base.

Pour que l'eau soit liquide, il faut :

Le noyau d'ADN

Les atomes dissous dans l'eau se combinent entre eux par réactions chimiques, formant des molécules. Ces molécules de bas niveau d'énergie (CO2, O2, H2O) se complexifient à chaque éclair électrique (frottement de particules entre elles) ou proche des sources de chaleurs (volcanisme), ou par réactions chimiques, pour former des chaînes carbonées HC, les acides aminés ou protéines. Les molécules créées d'acides aminés sont assez stables pour résister à la plupart des autres molécules rencontrées.

Une des molécules stable qui se forme à partir des acides aminés est l'ADN (molécule en hélice), résistant à pas mal d'agression chimique, permettant de stocker de l'information et fabriquer les protéines nécessaires à sa construction puis à son développement.

Formation de la cellule

Au cours des millénaires, ces acides aminés s'organisent en noyaux. Ce noyau contient le code pour se regénérer à l'identique, fabriquer de la matière nécessaire à la survie, etc.

Ces noyaux, qui en se complexifiant deviennent plus sensibles aux agressions extérieures des autres molécules, finissent par se protéger du milieu extérieur avec une membrane cellulaire lipidique (goutte d'huile insoluble), donnant les premières cellules (le milieu interne étant de même nature que l'extérieur, c'est à dire de l'eau salée).

Cela se fait dans les premiers 500 millions d'années après la formation de la terre.

Energie de la cellule

Suivant l'organisation de l'ADN de la cellule, cette dernière va prélever sa nourriture dans l'environnement extérieur et la dégrader pour en tirer son énergie, soit par fermentation, soit par dégradation de matière via la lumière (photosynthèse) soit sous l'action d'un oxydant comme l'oxygène (oxydation).

Fermentation

Les premières réactions de récupération d'énergie se font par fermentation, sans oxygène, dans certaines de ces cellules primitives.

Photosynthèse

Puis la photosynthèse apparait, dans d'autres cellules spécifiques, les chloroplastes. Ces chloroplastes sont absorbées par des cellules plus grosses (la grosse cellule étant alors constituée de son noyau et des plus petites cellules choloroplaste, tout le monde étant protégés par la même membrane cellulaire). Entre la cellule avalante et les chloroplastes une coopération intervient, les choloroplastes apportant l'énergie à la cellule qui l'a absorbée et qui en retour le protège et lui fournit lamatière première.

Les processus de photosynthèse étant plus performant que la fermentation, les cellules à chloroplastes supplantent vite les cellules à fermentation, qui ne peuvent alors vivre que dans les milieux où elle est sans concurrence (où la phootsynthèse ne marche pas), à savoir les endroits sans lumière et sans oxygène.

Globalement sur la planète, il s'en suit une élevation dangereuse du taux d'oxygène dans l'air. La nature va alors trouver un moyen de régulation.

Oxydation

Une nouvelle façon de synthétiser l'énergie apparait dans de petites cellules simples, les mitochondries. Cette synthèse d'énergie est l'oxydation, utilisant l'oxygène de l'air. Cela permet de contrebalancer le processus de photosynthèse et là encore d'obtenir un équilibre. Ces mitochondries sont par la suite absorbées par des cellules plus grosses, comme cela s'était déjà fait pour les chloroplastes. Les cellules avec chloroplastes aussi absorbent des mitochondries, pour bénéficier des 2 modes dé génération énergétique, et ainsi fonctionner indifférement jour et nuit.

Apparition sur un grand nombre de planètes

Cette apparition et développement de la vie se retrouve sur un nombre incalculable de planètes de l'univers, chaque ADN étant favorisée ou non par son environnement, donc par les conditions de sa planète d'origine.

Origine extra-planétaire de la vie

La vie sur une planète peut provenir d'autres planètes.

à suivre...


Retours aux menus supérieurs