Menu du site

Nature Humaine
Monde 2.0>Nouvelle Normalisation

Première version: 2014-10-27
Dernière version: 2017-03-30

Nouvelle Normalisation

Sommaire de la page


Préambule

Je vous propose de revoir quelques uns de nos systèmes de mesures complètement archaïques et qui nous empêchent d'avancer.

Calendrier

Il faut à l'homme un calendrier qui lui donne le temps des plantations ou des moissons, donc lié à des périodes de l'année liées au soleil, un qui lui indique les années solaires passées pour situer les évènements dans le temps, des heures pour marquer le temps qui passe et lui dire combien de temps il lui reste dans une journée, et enfin si possible donner les phases de la lune sachant que le cycle lunaire n'est pas lié au cycle solaire. Ce calendrier doit être pratique et donner des dates utiles, comme les moments où la terre va subir son cycle de catastrophes.

Date de départ

Comme à l'heure actuelle rien ne dit que les cycles conservés par les mayas ou autres sont corrects, qu'au cours du temps il n'y en ai pas 1 ou 2 qui aient sauté dans la mémoire défaillante d'un chamane, qu'on ne connait même pas la vraie date de naissance de Jésus (né entre -7 et -8 av JC?), on ne peut que partir du premier passage de Nibiru en 2016. Le début de l'année solaire suivante marquera donc le début de notre nouveau calendrier.

Tous les cycles commenceront à 1 (1er cycle qui dure du début à la fin, même si au milieu de ce cycle il n'est toujours pas terminé on est dans le premier cycle). C'est un problème mathématique connu, de 1 jusqu'à 10 c'est la première dizaine, et la seconde va de 11 à 20, etc. bien que le dernier chiffre semble faire partie de la dizaine supérieure il appartient en fait à la dizaine inférieure). Par exemple, de 2016 à 5686 ans (date du prochain passage de Nibiru), nous serons dans l'année Nibirienne 1, puis ensuite année Nibirienne 2. L'année 2017 (du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017 inclus), nous serons dans l'an 1, puis 2018 sera l'an 2.

Cycles remarquables

La position de la terre se retrouve régulièrement à la même place de plusieurs points de vue/référentiels, et cette place à des conséquences pour l'homme. Il est donc bon de pouvoir les comptabiliser, pour savoir quand nous approchons d'une période faste ou au contraire de périodes plus difficiles.

Quadrant galactique

La terre, située sur un bras de la galaxie appelée la voie galactée, parcours l'espace car cette galaxie tourne sur elle-même. Tous les 200 millions d'années approximativement (la vitesse du système solaire par rapport au centre de la galaxie est encore sujette à caution), la terre retraverse la même position par rapport à l'univers (pas le même point de l'espace, car la galaxie se déplace dans l'univers, en ligne droite semble-t-il, mais l'homme n'a pas assez de recul pour répondre à cette question). Suivant la position dans le quadrant galactique, nous serions traversés par plus ou moins de rayonnement galactique, ce qui aurait une incidence sur notre psychée. Ce cycle est donc à mémoriser.

Précession des équinoxes

Au niveau spirituel il semble que ce cycle de 25 760 ans environ (temps que mets l'axe de rotation de la terre à revenir à la même orientation, ce qui influe sur la position des constellations visibles depuis la terre) servent à découper des périodes spirituelles marquant l'évolution spirituelle des êtres sur terre.

Pole Shift

Tous les 11 000 ou 15 000 ans semble-t-il (tous les 3 à 4 passages de Nibiru), le passage de Nibiru provoque un fort déplacement des continents (le pole shift) plus fort que d'habitude (dépendant de la position de Jupiter, qui serait ces passages là alignée dans l'axe soleil-Nibiru-Terre), et donc entraînant une reconfiguration drastique de la surface de la terre (la glace des pôles fond entraînant une remonté du niveau des mers, des continents disparaissent sous les flots, des continents tempéré se retrouvent sous les glaces polaires ou au niveau de l'équateur, etc.). Par exemple, la fin de la glaciation en Europe d'il y a 12 500 ans, dont le début commençait 12 500 ans plus tôt, et qui indique que le continent européen s'était retrouvé fortement au nord pendant ce cycle de 12 000 ans environ. Comme il est important de connaître ces passages (comme celui que nous allons vivre en 2016), ce sera un cycle à comptabiliser aussi.

Année Nibirienne

C'est le cycle entre 2 premiers passages de Nibiru, où encore le temps mis par Nibiru pour faire le tour entre le soleil et Nemesis. Ce cycle n'est pas parfaitement régulier, il peut varier de quelques années selon la position des planètes, mais vaut généralement entre 3 650 et 3 670 ans. Vu les catastrophes engendrées à chaque fois, sans parler du fait que la planète Nibiru n'est visible qu'au moment où c'est trop tard, il peut être intéressant de savoir à quel moment elle va se trouver dans les parages de la terre!

Année terrestre

C'est le temps que mets la terre à faire le tour du soleil. En hiver il fait froid et les jours sont courts, en été il fait chaud les jours sont plus longs. Il est important de savoir dans quelle partie du cycle on se trouve, pour savoir quand les moissons vont débuter, combien de jours avant que la terre soit suffisamment chaude pour être semée, etc. La connaissance de ces dates permet de planifier.

Comme chaque année est pareille (printemps puis été etc.) il faut numéroter les années pour noter les évènements marquants (grosse tempête de 1987, elles reviennent tous les 10 ans, sauf que depuis 2009 ces tempêtes reviennent 2 fois par an, etc.).

Le compte des années permet aussi d'évaluer l'âge d'une personne, etc.

Selon les géobiologues, le niveau de l'énergie tellurique varie en fonction de points marquants de l'année solaire, notamment les équinoxes et les solstices. La position de la terre sur son orbite semble corrélée aux fluctuations d'énergie tellurique (décalée de 3 à 4 jours).

L'année sidérale (position de la terre par rapport au soleil) est de 365 jours 6 heures 9 minutes 9,767 6 secondes (elle ralentit légèrement dans le temps, avec un ralentissement plus sévère après chaque passage de Nibiru). On pourrait prendre l'année tropique, qui tient compte de la précession des équinoxes pour donner la date exacte de ces derniers, mais cette année doit voir sa durée diminuer chaque année pour s'y retrouver, inutilement compliqué. Avec l'année sidérale, ce sont les équinoxes qui prennent du retard de quelques heures, mais ce n'est pas grave dans la mesure où à un jour près (21 ou 22 mars) ils ne sont pas primordiaux (si on s'en fout des fêtes rituelles imposées par les annunakis, liées semble-t-il aux montées d'énergie tellurique), et les solstices restent identiques.

Mois lunaire

La lune tourne en moins de 28 jours (27 jours 7 heures 43 minutes) autour de la terre, mais son orbite apparente vue de la terre (ou révolution synodique, intervalle de temps entre 2 phases identiques, la terre s'étant déplacée entre temps sur son orbite, la lune rentrant dans l'ombre de la terre et en sortant plus tard) est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes. Chaque jour, la lune se lève 50 minutes plus tard. Comme son orbite est à peu près alignée sur le plan de l'orbite terrestre, elle parcourt en un mois lunaire les 12 signes du zodiaque, à raison de 2 jours par signe.

Le cycle cinodique dépend de la date : il peut varier de 29 jours et 6 heures à 29 jours et 20 heures.

Pour des raisons mal élucidées (surement dues à la luminosité nocturne qui varie, où aux effets inconnus de la lumière solaire réfléchie s'opposant à celle qui traverse la terre) la lune influe sur les êtres vivants, notamment la pousse des végétaux. Savoir où on en est de son cycle est important pour les cultivateurs.

Comme c'est la phase de la lune qui nous intéresse, nous prendrons le mois lunaire synodique de 29 jours et demi. Il y a 12,36827 mois lunaires dans une année solaire sidérale, ce qui fait que d'année en année la nouvelle lune de fin d'année se décale de 11,25 jours plus tôt.

Eclipses

Ça peut être utile de connaître ce cycle si on veut se sortir d'un bûcher inca comme Tintin, ou du moins ne pas être surpris par chaque éclipse.

Les éclipses de Lune et de Soleil se succédent selon un cycle de 223 lunaisons synodiques : le Saros. Un Saros correspond à 18 ans 11 jours ou encore à 6 585,32 jours, à l’issue de laquelle les éclipses du soleil ou de la Lune reviennent selon le même ordre de succession, la Lune se retrouvant à peu de chose près sur l’un ou l’autre des nœuds de son orbite. Un Saros comprend 84 éclipses, 42 de Soleil et 42 de Lune.

Méton

Le cycle de Méton, cycle de 19 années solaires comprenant 235 lunaisons au terme desquelles les phases de la lune revenaient pratiquement aux mêmes dates dans le calendrier solaire (Temps entre 2 années qui commencent en même temps qu'un nouveau mois lunaire).

Journées

Le soleil qui se lève et se couche chaque jour est aussi un évènement remarquable de notre vie. Combien de temps me reste-t-il avant que le soleil ne se couche et que je doive aller me coucher? Ai-je le temps de faire les 2 h de marche pour rejoindre la maison ou dois-je m'arrêter à cet hôtel?

La journée est la base de notre temps.

secondes

Il faut une unité de temps assez courte pour mesurer différents phénomènes, pour savoir en combien de temps je vais faire tant de kilomètres, si j'aurais creusé le puit avant la nuit vu le volume de terre extrayé par unité de temps, etc.

Idéalement, ça serait l'occasion d'en finir avec ce reliquat sumérien de base 60 utilisé pour les heures, minutes, secondes, qu'il est impossible de calculer sans complexes divisions et multiplications (ils avaient décidé que 6 est un nombre parfait car la somme de ses diviseurs est égale à son double : 12 = 1 + 2 + 3 + 6, mais ça n'a aucune implication physique, ce n'est que de la masturbation intellectuelle). Il faudrait une mesure assez proche d'un battement de coeur humain (70 pulsations par minutes en moyenne) et dont l'addition arrive à un chiffre rond pour les 24h de la journée.

Il serait aussi possible de se caler sur un temps physique, par exemple le temps mis par une masse de 1kg pour parcourir 1 m avec une pesanteur de 10.

Cycles à ignorer

Zodiaque

Inutile de prendre la découpe par ère zodiacale (ex : l'ère du verseau de 2000 à 4000 après JC, qui suit l'ère du poisson de 0 à 2000 après JC). L'axe de la terre pointe sur une nouvelle constellation tous les 2.160 ans. Mais la notion de constellation (relier des étoiles pour en faire une figure), tout comme vouloir découper en 12 parts égales le ciel, n'est qu'une création annunaki (12 par exemple est le numéro de la planète Nibiru, la 12ème planète du système solaire). Ce décompte servait aux Annunakis pour savoir qui serait le chef tous les 2000 ans, eux qui peuvent vivre des centaines de milliers d'années. Ce décompte, d'après Harmonyum, n'a aucune réalité physique ou spirituelle.

Semaine

Le semaine est à l'origine la division en 4 du cycle lunaire de 28 jours. Mais c'est surtout histoire de placer le chiffre 7, symbole de la femme d'Enlil, qu'on retrouve dans le chandelier à 7 branches Hébreux. C'est ce qui a donné les 7 jours de création du monde dans la Genèse, qui n'ont évidement rien de réels. C'est surtout histoire de faire reposer les esclaves, de faire des fêtes ou des rituels divers. Je ne crois pas que l'on ai besoin par la suite de cette découpe.

Comment comptabiliser tout ça

Aucun cycle à mémoriser ne possède la même unité. Il faut adapter tant bien que mal. Pour rappel c'est la journée qui donne l'unité de temps. Au bout de 365 journées, le compteur repart à zéro pour une nouvelle année, et l'unité supérieure (qui n'est pas décimale, donc qui obligera à diviser par 365) est incrémentée. Comme il n'y a pas 1000 journées dans une année, on ne peut tout simplement pas utiliser les mêmes unités.

heures décimales

C'est la durée d'une journée qui dicte tout. Il faut donc la diviser en périodes pour compter le temps.

L'heure décimale date des Egyptiens (comme le mètre), donnée par le dieu égyptien Thot (le Enki sumérien, ou le Hermès des francs maçons, constructeur de Gizeh) et ce sont des unités qui, après avoir disparues suite surement à une guéguerre entre dieux (du genre Enlil impose le système 60 imbitable contre le système décimal métrique de son frère, qui voulait laisser plus d'autonomie aux hommes), est ressortie comme par hasard à la révolution en même temps que le mètre...

Les révolutionnaires français avaient donc adopté un truc pas mal, le jour de 10 heures décimales, l'heure de 100 minutes décimales (1 hd (heure décimale) = 100 md) et la minute décimale de 100 secondes décimales (1md = 100 sd).

Selon le principe des préfixes, la minute décimale (md) étant la base, les jours, heures et secondes n'ont plus besoin d'un nom particulier, 1hd (heure décimale) = 100 md = 1hmd (hecto minute décimale), 1 journée = 1 kmd (kilo minute décimale), 1 sd = cmd (centi minute décimale), puis ensuite ce sont les préfixes qui vont de 1000 en 1000 comme dans le système international.

Ainsi, 1 seconde décimale vaut 0,864 de nos secondes sexagésimales actuelles, à peu près une pulsation cardiaque humaine moyenne au repos de 70 pulse/min, qui est temps plus intuitif pour nous que la seconde sexagésimale.

Malheureusement, le coût imposé par le changement des rouages (rouages usinés manuellement à l'époque donc hors de prix) et des cadrans sur toutes les horloges de France, les guerres européennes à soutenir, et surement des tensions internes chez les francs-maçons (provoquées par les infiltrés du dieu Enlil, les illuminés de Bavière, qui ont fait en sorte que les pays anglo-saxons gardent les vieilles unités sumériennes/babyloniennes) ont fait que le système décimal, malgré les protestations de Robespierre, fut abandonné 1 an et demi après.

Aujourd'hui, l'"heure internet", avec une journée de 1000 .beat et un temps universel calqué sur le fuseau de Bienne (Biel) en Suisse, montre que l'heure décimale est utilisée tous les jours. Le .beat est une minute révolutionnaire.

Vu qu'on utilise de plus en plus nos smartphones pour connaître l'heure, le changement de système aujourd'hui ne coûterait que le temps d'installer l'appli androïd qui va bien.

1 heure décimale = 2 heures et 24 minutes

1 minute décimale = 86,4 secondes = 1 minute et 26 seconde

1 seconde décimale = 0,864 seconde

L'unité de la minute est celle qui nous sert le plus dans la vie de tous les jours. Oeuf à la coque 2 md, mollet 3 md, dur 7 md.

Année solaire

Le jour le plus court de l'année fait partie de l'ancienne année. Le jour d'après est la première année. Un année commence donc le 22 décembre.

Mois solaire

On n'utilisera pas un calendrier luni-solaire : en effet, ce type de calendrier est celui utilisé pour calculer la date de Pâques, qui selon les années tombe un 20 mars (on se caille) et d'autres un 30 avril (on à chaud). Ce type de mois liés à la lune donnerait des écarts de 11 jours d'une année à l'autre, incompatible avec les travaux agricoles qui sont liés au soleil. Mais il est quand même intéressant de savoir facilement où on en est de la lune, par exemple pour savoir quand planter. Il faut pouvoir relier le soleil et la lune (il fait assez chaud au soleil, regardons quand la lune sera favorable).

Pour ce faire, il faut adopter une longueur de mois lunaire. Le mois lunaire dure 29 jours et demis. On alterne donc les mois de 29 jours avec ceux de 30 jours. La précision n'est pas super importante. Le jour dans le mois indique la position de la lune dans le ciel. Cette position de la lune dans le mois solaire changera d'année en année, mais elle restera constante toute l'année. Par exemple, si le premier mois solaire comme à la lune pleine, tous les mois de l'année commenceront à la lune pleine.

Les mois seront appelés mois1, mois2, etc. Avec le temps on saura que mois7 est un mois chaud.

Pour le 13ème mois coupé par l'année solaire (il y a 12.37 mois de 29,5 jours dans une année solaire), il n'y aura que 11 jours. Les années bissextiles, on rajoutera 1 jour (chaque année solaire possède 1/4 de journée supplémentaire) et tous les siècles impaires on rajoutera 1 jour pour équilibrer les pouillèmes qui manquent. Sachant que ces calculs seront à approfondir que place, la valeur du jour et de l'années ayant légèrement changées suite au passage 2016 de Nibiru.

Pour les calculs numériques, on se basera sur le cycle métonique : 235 mois lunaires correspondent à près à 19 années solaires. 19 ans plus tard, on aura de nouveau le début du mois solaire qui verra la lune à la même position. Il n'y aura que 19 positions de lune à mémoriser pour ceux qui s'y intéresseront.

Pour les prochaines dernières nouvelle lune de l'année grégorienne :

29/12/2016

18/12/2017

07/12/2018

26/12/2019

14/12/2020

04/12/2021

23/12/2022

12/12/2023

30/12/2024

20/12/2025

09/12/2026

27/12/2027

16/12/2028

05/12/2029

24/12/2030

14/12/2031

02/12/2032

21/12/2033

10/12/2034

29/12/2035 la boucle est bouclée avec 2016

Semaines

Pour régler le travail humain, il est bon de lui changer son planning régulièrement, par exemple en mettant des jours de repos. C'est assez hiérarchiste comme principe, et ça oblige à avoir une notion précise des choses à faire, à découper le temps. Je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais plutôt que 7 jours il faut partir sur 5 jours (3 jours de travail 2 jours de repos), et on retombe sur nos pattes pour rentrer 73 semaines dans l'année. Ce calendrier se rajoute sur le calendrier solaire, les semaines ne représentent rien dans la vie naturelle.

Il s'agit donc d'un calendrier à part, où l'année solaire est découpée en numéro de semaine (semaine 73 pour la dernière de l'année).

Les angles

Là encore, il suffit de reprendre l'idée des grands savants de la révolution de diviser le tour (360°) en 400 unité (le grad) au lieu de 360 unités (le °). Ainsi, l'angle droit de 90° vaut 100°. Ce qu'il y a, c'est que les sumériens il y a 6000 ans ne connaissaient pas la virgule, ils appliquaient bêtement un système compliqué donné par leur dieu, et la complexité du système interdisait au bas peuple de faire les choses par lui même, étant obligé de le donner à des prêtres spécialisés, contre rétribution bien sûr.

Le système en 6 tombant sur des chiffres entiers pour quelques divisions comme 8 ou 12, il avait été utilisé. Mais avec les techniques de division euclidienne et l'invention des nombres réels, tout ça n'a plus de justification.

Pour en savoir plus...

Le temps décimal révolutionnaire, avec de superbes animations flash sur ce qu'est une montre analogique en système décimal.

Le cycle lunaire.

à suivre...


Retours aux menus supérieurs