Menu du site

Nature Humaine
Organisations humaines>Psychologie

Première version: 2014-08-31
Dernière version: 2017-02-09

Psychologie de l'homme moderne

Sommaire de la page


Préambule

Rappel des avertissements préalables sur les sources des infos de cette partie.

La psychologie de l'homme est souvent étudiée par les élites dans le but de mieu manipuler l'homme et orienter ses réflexes dans leur sens. L'éducation sociétale aide bien aussi à orienter nos comportements inconscients. Voyons un peu cela.

Manipulation mentale des peuples

Toutes les études de psychologie n'ont qu'un but : comment exploiter au mieux mon prochain?

Les fuites du projet cointelpro en 1971 sont édifiantes, même si depuis avec la surveillance généralisée et les statistiques issues de nos données informatisées les illuminatis ont beaucoup, beaucoup progressés, il est toujours intéressant de connaître quelques unes de leurs combinent pour savoir les repérer et ne pas tomber dedans.

Faire un résumé un peu plus complet, et rapatrier ici et dans la page fille les paragraphes de manipulation en dessous.

En savoir plus.

Le triple cerveau humain

Les humains à l'origine (sous forme d'homo erectus) n'ont qu'un cerveau, l'inconscient, directement relié à son corps astral et à l'entité supérieure qui le guide. Pour en faire du bétail docile, les annunakis ont créés l'homo sapiens par génie génétique. Il lui ont implanté un deuxième cerveau d'analyse et de réflexion (le conscient), coupé de l'inconscient par un troisième cerveau dit le sub conscient, qui analyse les messages de l'inconscient et les filtre).

Le sub conscient est conditionné par la société. C'est à cause de lui qu'on adore le dessin animé les cités d'or, puis qu'on se mets à le détester dès qu'arrive les Olmèques, qui ressemblent trop à des extraterrestres. Idem pour la fin de Indiana Jones et les crânes de cristal.

Ou encore qu'on se barre d'une conférence dès que le discours boulverse nos croyances.

La télépathie

La télépathie se fait au niveau de l'inconscient, mais les messages qui arrivent sont bloqués par le subconscient. D'abord parce que ce dernier considère ça comme impossible (donc toutes les infos venant de l'inconscient sous la forme télépathique sont tout simplement ignorées).

La peur est un frein puissant pour aider le blocage du subconscient. C'est pour cela d'ailleurs que la peur est un outil de propagande puissant (les infos télés sont très anxiogènes).

Autosabotage

Repris d'un texte d'Olivier Rives, psycho-énergéticien.

On l'a tous vu de sportifs de haut niveau, tout leur réussi et au moment de récolter la victoire, tout s'arrête, ils ne réussissent plus rien, tout foire et ils loupent la victoire d'un cheveu. Ca nous est à tous arrivé, cette envie de ne pas réussir et de se conformer à l'image qu'on croit que les autres ont de nous, un perdant. Il s'agit de l'auto-sabotage, qui permet à nombre de coach de faire leur beurre en faisant visualiser la victoire, croire que c'est possible. Et si on essayait juste d'enlever le frein à main et qu'on se laissait rouler?

Les petites voix négatives

Nous naissons dans un milieu, avec des parents qui ont une histoire, souvent elle-même venue du fond des temps familiaux. Nous sommes des paysans, la politique on n'y connait rien laissons faire les gens intelligents et instruits de la ville. Dans la famille on n'a jamais été très fort dans cette matière, tu n'est pas manuel, pas intellectuel, etc. Ton frère n'y est pas arrivé, c'est pas pour nous. J'ai eu une enfance très difficile, c'est pour ça que je n'arrive à rien, etc. Ca vous rappelle quelque chose?

Le cerveau et l'inconscient se construisent principalement avant les 4 ans, puis jusqu'à l'adolescence, le subsonscient se mets en place à ce moment-là et détermine ce qui est bon pour nous ou ne l'est pas. Il va filtrer ensuite tous les messages de l'inconscient selon ce filtre. Idem pour l'inconscient qui absorbe dans cette période tout sans remise en cause, et qui va se remplir de préceptes pas indélébiles mais tout comme (la reprogrammation ne se fera pas toute seule par la suite, mais c'est comme ça qu'on avance). Si dans cette période l'inconscient a interprété que l'on n'est pas digne de recevoir le bonheur, ou le plaisir de la vie (perso on m'a toujours rabaché que dans la vie on ne fait pas ce qu'on veut, soit le contraire de ce qu'est réellement la vie). Ces conceptions ancrées au plus profond de notre âme (l'inconscient) ressortent à tout moment dans la vie pour nous brider, nous retenir, nous faire avoir la mauvaise réaction qui nous tétanise et nous bloque.

Le subconscient censure les messages plus optimistes qui nous arrivent, car ils sont en contradiction avec nos croyances.

La petite voix négative a de nombreuses façons de se manifester, de nous limiter par son discours intérieur hypnotique. Cette petite s'exprime sous les formes suivantes (les cons ça osent tout, c'est à ça qu'on les reconnait) :

L'image qu'on a de soi

L'image que l'on a de soi est celle gravée (le terme est juste!) dans l'inconscient. Elle est issué de notre passé, de notre éducation. Elle est très souvent différente de l'image consciente que l'on a de soi, qui est celle qu'on voudrait avoir ou que les autres attendent de nous à l'instant T.

Malgré notre bonne volonté pour aller de l'avant, passer à l'action, nous réaliser, l'inconscient nous tire en arrière, et sabote plus ou moins à notre insu notre capacité à réussir, à vivre pleinement le bonheur et la paix.

Le sabotage prends racine dans la valeur qu'on croit avoir (et en général elle est basse, sauf pour une certaine partie de la population d'"héritiers" où au contraire elle est trop haute! car ils sont formatés dans l'enfance mais dans l'autre sens).

Les croyances négatives

Ces croyances nous ont été inculquées par la société pour nous maintenir en esclavage, les maîtres inculquant le contraire à leur progéniture. Elles ont été enfoncées dans nos têtes dans notre enfance, et tout cela par lignée héréditaire (que ce soit au niveau du fait que les parents ont reproduits le schéma de leurs parents, ou par transmission épigénétique dans les gênes).

Retirer les mauvaises croyances

Il s'agit de désherber son jardin intérieur des herbes toxiques. Comme la nature a horreur du vide, il faudra remplacer ces mauvaises croyances par des bonnes, pas assez actives dans son inconscient. Inclure dans la même phrase le pôle négatif qui nous freine et la pôle positif qui devra s'activer et prendre le relais. Comme si le feu rouge passait au vert.

Par exemple :

Certains ont une faculté naturelle à prendre soin d'eux, à débrancher le petit vélo dans la tête, à cultiver le bonheur source de plénitude. D'autres, comme moi, pas vraiment.

Les 10 règles de manipulation des peuples

Résumé de ce qu'on peut trouver ici : http://zorgonaute.wordpress.com/2009/12/11/strategie-de-manipulation-de-masse/

  1. La diversion
    Détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, en les noyant dans un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiante.
    Ex : Inondations dans le var, reportage sur cette famille qui a perdu sa télévision... Ce week-end, c'est le départ au ski! Suivons cette famille qui ... le Paris Saint Germain n'est plus qu'à 2 points de Marseille en cette 20 eme journée de ligue 1 ... Construction de 2 nouvelles centrales nucléaires ... Et enfin la météo, les pubs, le tiercé, les pubs, le jardinage, les pubs, ma maison, les pubs, le loto, les pubs, le film en exclusivité à la télé "Independance Day"...
  2. Créer des problèmes, pour faire accepter ses solutions
    Créer une situation qui provoque nécessairement une réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur de lois qui vont contre son intérêt (l'intérêt général).
    Ex : laisser se développer la violence urbaine, le terrorisme, pour que le public accepte des lois sécuritaires au détriment de sa liberté.
    Créer une crise économique pour faire accepter le recul des droits sociaux et des services publics.
    Laisser faire l'attaque du Lusitania ou de Pearl Harbor ou du World Trade Center pour justifier une entrée en guerre et le resserement de l'opinion derrière le pouvoir en place.
  3. Y aller progressivement
    Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, sur plusieurs années voir décennies. Comme la grenouille qui saute hors du verre si on la trempe dans l'eau chaude (changements brutal), mais qui restera si on la met dans l'eau froide et qu'on chauffe progressivement jusqu'à ce qu'elle meure.
    Ex : Des conditions socio-économiques radicalement nouvelles ont été imposées de 1970 à 1990 (Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent), qui auraient provoqué une révolution appliqués brutalement en 1970.
  4. Différer l'application
    Faire accepter une décision impopulaire en la présentant comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant aujourd'hui l’accord du public pour une application future (on espère toujours un peu qu'elle n'aura pas lieu, que tout ira mieux plus tard, l'effort n'est pas à fournir tout de suite).
    Laisser du temps au public pour s’habituer (en revenant régulièrement sur le sujet) et accepter avec résignation quand le moment sera venu.
    Ex : le passage à l’Euro (perte de souveraineté monétaire et économique) acceptés en 1994 pour une application en 2002.
    Augmentation de l'âge de la retraite en 2007, après des tentatives pendant 20 ans.
  5. Infantiliser
    Les messages adressés au peuple utilisent un ton débilitant (arguments, personnages), comme si on s'adressait à des enfants ou des retardés. Toute personne tendant à refléter l'image que son environnement se fait d'elle (la suggestibilité), elle aura les réactions attendues d'un enfant dénué de sens critique.
    Plus on cherche à tromper le spectateur, plus le ton sera infantilisant.
    Ex : la campagne TV du passage à l'euro.
  6. Emotion plutôt que réflexion
    Faire appel à l’émotionnel permet de court-circuiter l’analyse rationnelle, donc le sens critique des individus. De plus, l’émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…
    Ex : Les faits divers pour se rapprocher du pouvoir en place représentant la sécurité.
  7. Abrutir
    Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise pour qu'il soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage.
    La qualité de l’éducation des classes inférieures doit être la plus pauvre possible.
    Ex : Favoriser les syndicats dans l'éducation nationale pour en diminuer l'efficacité, ringardiser l'école aux yeux des élèves de banlieue, diminuer la difficulté du bac année après année.
  8. Inciter à rester en bas
    Encourager le public à se complaire dans la médiocrité, à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…
    Ex : regardez la star ac...
  9. Culpabiliser
    Faire croire au peuple qu’il est seul responsable de son malheur (insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts, mauvais choix passés). Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…
    Ex : la crise de la Grèce en 2011, le peuple est présenté comme responsable des erreurs (volontaires?) des gouvernements passés.
  10. Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent
    Depuis les années 1960, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.
    Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement, au point de mieux connaitre l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Ce qui lui donne un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur ces individus.
    Ex : Arsenal anti-émeute, bruits aigus anti-jeunes (seuls les moins de 16 ans les entendent), manipulation des masses, désignation d'un bouc émissaire comme le voile des musulmanes ou les gens du voyage quand les scandales du pouvoir commencent à énerver le peuple, un président sortant avec un passif déficitaire qui se refait une virginité dans l'opinion grâce à ces techniques. Hypnose des masses par Hitler dans ses meetings avec le scandement répétitifs.

Evidemment, à ces règles on peut rajouter toutes celles applicables dans le marketing, par exemple le besoin de sécurité, en faisant prendre un max de crédits ce qui permet de tenir les individus sous contrôle, allant de paire avec la peur de perdre son emploi, etc.

Etouffement (Cover-Up) et désinformation (Disclosure)

17 techniques pour enterrer la vérité

Des allégations d'activités criminelles fortes et crédibles peuvent faire tomber un gouvernement. Quand le gouvernement n'a pas une défense efficace et basée sur les faits, d'autres techniques doivent être employées. La réussite de ces techniques dépend grandement d'une presse coopérative et complaisante ainsi que d'un simple parti d'opposition symbolique.

  1. Gardez le silence. Si ce n'est pas reporté, ce n'est pas une actualité, ce n'est pas arrivé.
  2. Indigné de cire. Également connu sous le nom du stratagème "Comment oses-tu ?".
  3. Qualifiez toutes les charges comme étant des " rumeurs " ou, mieux, des " rumeurs folles ". Si en dépit de l'absence d'informations, le public est toujours mis au courant des faits suspicieux, ce n'est que par l'intermédiaire de " rumeurs. " (S'ils tendent à croire aux " rumeurs ", c'est probablement parce qu'ils sont simplement " paranoïaques " ou " hystériques. ")
  4. Démolissez l'argument épouvantail. Ne vous occupez que de l'aspect le plus faible des charges les plus faibles. Encore mieux, créez votre propre argument épouvantail. Inventez des fausses folles rumeurs (ou créez des fausses histoires) et faites les entrer en action lorsque vous semblez discréditer toutes les charges, réelles et fantaisistes à la fois.
  5. Utilisez des mots comme "théoricien de la conspiration", "barjot", "râleur", "fou", "cinglé" et, bien sûr, "comères" pour qualifier les sceptiques. Soyez bien certains d'utiliser des verbes et des adjectifs forts lorsque vous caractérisez les accusations et défendez le gouvernement "plus raisonnable" et ses défenseurs. Vous devez faire bien attention à éviter les débats ouverts avec toutes les personnes que vous avez ainsi calomniés.
  6. Contestez les motivations. Essayez de marginaliser les personnes critiques en suggérant fortement qu'elles ne sont pas vraiment intéressées par la vérité, mais qu'elles poursuivent simplement un but politique ou qu'elles veulent simplement gagner de l'argent.
  7. Invoquez l'autorité. Ici, la presse contrôlée et la fausse opposition peuvent être très utiles.
  8. Écartez les charges comme étant des "vieilles nouvelles".
  9. Crachez une moitié du morceau. Cela est également connu sous le nom de " confession et évitement. " De cette façon, vous pouvez donner une impression de franchise et d'honnêteté tandis que vous n'admettez que des " erreurs " sans conséquences et pas du tout criminelles. Ce stratagème requiert souvent l'existence d'un plan B, différent de celui d'origine.
  10. Décrivez les crimes comme étant incroyablement complexes et la vérité introuvable.
  11. Raisonnez à l'envers, utilisez la méthode déductive avec vengeance. Avec une déduction rigoureuse, les preuves pénibles perdent toute crédibilité. Exemple : Nous avons une presse totalement libre. Si les preuves existent comme quoi la lettre de " suicide " de Vince Foster a été falsifiée, ils l'auraient reporté. Ils ne l'ont pas reporté donc il n'y a pas de telles preuves.
  12. Demandez aux sceptiques de résoudre totalement le crime. Exemple : si Foster a été tué, qui l'a tué et pourquoi ?
  13. Changez de sujet. Cette technique inclut la création et/ou la publication de distractions.
  14. Signalez légèrement les faits incriminés, mais n'en faites rien. Cela est souvent assimilé au signalement " touche et cours ".
  15. Mentir effrontément sans détour. L'une des façons les plus efficaces de faire ceci est d'attribuer les " faits " fournis aux publics à une source au nom plausible, mais anonyme.
  16. Pour développer un petit peu plus les points 4 et 5, faites que vos propres compères " exposent " leurs scandales et défendent des causes populaires. Leur travail est de contrecarrer les vrais adversaires et de jouer au football sur 99 yards. Une alternative est de payer les gens riches pour ce travail. Ils vont prétendre dépenser leur propre argent.
  17. Inondez internet d'agents. C'est la réponse à la question, " qu'est-ce qui pourrait pousser quelqu'un à passer des heures sur les newsgroups d'internet pour défendre le gouvernement et/ou la presse et discréditer les critiques authentiques ? " Est-ce que les autorités n'ont pas assez de défenseurs avec tous les journaux, magazines, radios et télévisions ? Certains peuvent penser que refuser d'imprimer des lettres critiques et écarter les appels sérieux ou les interdire des talkshows à la radio est suffisant comme contrôle, mais, apparemment, ce n'est pas le cas.

J'espère que vous aurez appris des trucs et que maintenant, vous saurez un peu mieux lire entre les lignes de ce qui se passe sur le net et les forums.

Exemples de désinformations

Le phénomène OVNI

Depuis 1950 il y a un cover-up sur le phénomène ovni. C'est à dire que si un phénomène est observé, les médias ne doivent pas en parler (les rédacteurs en chef ont des ordres), les témoins sont menacés voir abattus. Si le couvercle / étouffoir n'a pas fonctionné assez vite, la désinformation entre en place. Par exemple Roswell, les journalistes n'étaient pas au courant et ont commencé à parler de l'affaire, le militaire Jesse Marcel qui avait dévoilé l'affaire à du donner une version officielle où il reconnaissait avoir confondu une soucoupe volante avec un ballon sonde, et il a été rapidement promu major pour avoir fait une aussi grosse erreur. Si d'autres gens parlent à côté (il y a eu beaucoup de témoins), et que l'info devient incontrôlable, on envoit alors des fausses informations mélangées aux vraies et on fait passer ça dans le domaine du conspirationnisme. Des fanzines puis des sites internet sont créés pour parler superficiellement de Rsowell, puis donner à côté des informations fausses abondamment détaillées, comme des fausses photos d'OVNI avec un couvercle de poubelle et des fils bien visibles, et un article sur le fake bien long et indigeste, que les médias officiels se feront un plaisir de démonter de manière scientifique.

Ex en octobre 2014 avec les ovnis au dessus des centrales nucléaires. En effet, les observateurs ne parlent pas de drônes mais de 3 lumières en triangle qui restent en vol stationnaire pendant une heure et ne peuvent être arrêtées par les autorités qui les suivent sur 9 km avant disparition. Loin des drônes, ces petits avions télécommandées qui ne peuvent embarquer plus de 500 g pour moins de 10 minutes de vol... La encore, les gendarmes ont arrêtés 3 jeunes qui jouaient avec un drône à côté, et les journalistes disent qu'ils sont interrogés, sous entendu qu'on va découvrir qu'ils vont expliquer toute l'affaire et on n'en parlera plus.

Le phénomène Poltergeist

Une maison en Lozère en 2013 avec des meubles qui se mettent sens dessus dessous, la version officielle relayée par le nouvel Obs (un des principal moyen d'information en France, ça fait peur) dit que tout est expliqué, que c'était parce que les meubles étaient à côté de prise électrique et que la mise à la terre avait été mal faite...

En Lorraine en aout 2014, pendant 3 h une maison est mise sens dessus dessous, des conseillers municipaux, des voisins, des gendarmes assistent à des faits hallucinant, comme une lourde statue qui tombe dans le jardin sans personne à côté, une télé devant 5 personnes dont 4 gendarmes tombe une deuxième fois de la table d'où elle vient d'être remise, et tous se rendent compte que personne ne l'a poussée.

Des fleurs qui sortent d'un vase, qui volent dans le couloir en prenant un angle droit, puis sortent de la maison pour se jetter sur une voisine qui arrivait avec une caméro pour filmer tout ça. Un objet lourd qui tourne 3 fois dans la pièce avant de briser la fenêtre. Et bien, croyez-le ou non, le dernier article qui a parlé de l'affaire a dit que la maitresse de maison avait avoué (quoi? on ne sait pas, ce n'est pas précisé), qu'elle risquait de faire de la prison, et tout s'arrête là, enquête bouclée...

Manipulation d'internet

Ce n'est plus un secret, les grandes multinationales, l'union européenne ou autres organismes "sympa" comme la NSA ou le mossad ont des unités constituées de personnes dont le boulot est de passer leur vie sur des forums, pilotant plusieurs comptes par une même personne.

Le trolleurs, comme il faut appeler cette personne qui possède plusieurs comptes par forum, peut ainsi lancer un message avec peu d'intérêt pour les lecteurs du forum, puis se répondre lui-même de manière violente pour lancer un débat (en utilisant d'autres avatars de lui-même si personne ne rentre dans son jeu). En lançant plusieurs sujets ininterressants en même temps, il dilue l'information importante en saturant les lecteurs.

Il peu aussi lancer des messages en demandant aux forumeurs de dévoiler des informations personnelles, il commence par lui mais ce sont bien sur de fausses informations, il peut ensuite connaitre le niveau psychologique des participants et les manipuler aisément par la suite. Ce qui est rigolo c'est qu'il peut encourager à donner des infos illégales, en faisant le bravache et en disant par exemple qu'il n'en a rien a foutre des retombées. C'est vrai pour lui, mais pas pour les autres forumeurs qui tomberaient dans son piège...

Il peut aussi se faire guide d'opinion, en disant par exemple qu'il a acheté tel produit et qu'il en est super content... ce produit étant évidemment intéressant à vendre pour son employeur.

Bien entendu, le trolleur, comme tout psychopate qui se respecte, doit devenir chef, acquérir du pouvoir sur les autres. Il fera tout pour devenir modérateur... Il supprimera ainsi les posts indésirables pour lui (par exemple, si c'est un employé du mossad ou de la CIA, il fera tout pour faire disparaitre les posts traitant du 11 septembre 2001). En censurant les posts intéressant, en supprimant les membres intéressants, en mettant régulièrement le forum hors ligne par "accident", il peut même ainsi provoquer le désintérêt pour un forum, voir sa fermeture, ce qui est pour lui la victoire ultime. Bien que des fois le but soit justement de maintenir à flot un forum "pot de miel" mais vide à l'intérieur, qui n'est là que pour la désinformation ou le receuil de données.

Les 8 traits du désinformateur (à résumer)

  1. L’évitement. Ils ne parlent jamais des problèmes de manière directe ni n’argumentent de manière constructive. Ils évitent généralement les citations ou les références. À la place, ils insinuent tout et son contraire. Virtuellement, tout à propos de leur présentation insinue que l’autorité et les experts en la matière ne possèdent aucune crédibilité.
  2. Sélectivité. Ils tendent à choisir les adversaires prudemment, soit en appliquant l’approche » frappe et cours » contre de simples commentateurs supportant leurs adversaires ou en se concentrant plus fortement sur les opposants clés qui sont connus pour aborder directement les problèmes. Si un commentateur devient trop discutailleur sans aucun succès, la focalisation va changer pour également inclure le commentateur.
  3. Coïncidence. Ils ont tendance à apparaitre subitement sur un sujet controversé avec pourtant aucun passé de participant sur une discussion générale dans l’arène publique concernée. Ils ont, de même, tendance à disparaitre une fois que le sujet n’est plus intéressant pour la masse. Ils étaient surement censés être ici pour une raison, et ont disparu avec cette raison.
  4. Travail d’équipe. Ils ont tendance à opérer en groupes auto-satisfaits et complémentaires. Bien sûr, cela peut arriver naturellement sur n’importe quel forum public, mais il y aura surement une lignée d’échanges fréquents de cette sorte, là où les professionnels sont impliqués. Des fois, l’un des participants va infiltrer le camp opposé pour devenir une source pour un argument épouvantail ou d’autres techniques conçues pour diminuer la force de frappe de l’adversaire.
  5. Anti-conspirateur. Ils expriment presque toujours un certain mépris envers les » théoriciens de la conspiration » et, généralement, pour tous ceux qui pensent que JFK n’a pas été tué par LHO. Demandez-vous pourquoi, s’ils possèdent un tel mépris pour les théoriciens de la conspiration, est-ce qu’ils se concentrent sur la défense d’un seul sujet discuté sur un newgroup abordant les conspirations ? Certains peuvent penser qu’ils sont là pour essayer de faire passer tout le monde pour des fous sur chaque sujet ou pour tout simplement ignorer le groupe pour lequel ils expriment un tel mépris. Ou, certains peuvent plus justement conclure qu’ils possèdent une raison cachée pour que leurs actions disparaissent de leur chemin.
  6. 6) Émotions artificielles. Un genre étrange de sentimentalisme » artificiel » et une peau inhabituellement dure – une capacité à persévérer et à persister même face à un flot accablant de critiques et d’intolérances. Cette technique provient d’un entraînement des services de renseignement qui, peu importe à quel point la preuve est accablante, réfute tout et qui empêche d’être émotionnellement réactif ou impliqué. Pour un expert de la désinformation, les émotions peuvent sembler artificielles.
    La plupart des personnes, si elles répondent avec colère, par exemple, vont exprimer leur animosité à travers leur rejet. Mais les professionnels de la désinformation vont généralement avoir des problèmes pour maintenir » leur image » et sont d’humeur changeante à l’égard de prétendues émotions et de leur style de communication plus calme et impassible. C’est juste un métier et ils semblent souvent incapables de » jouer leur rôle « . Vous pouvez piquer une colère absolue à un moment, exprimer un désintérêt ensuite et encore plus de colère plus tard – un yo-yo émotionnel.
    En ce qui concerne le fait d’avoir la peau dure, aucune quantité de critiques ne va les dissuader de faire leur travail et ils vont généralement continuer leurs vieilles techniques sans aucun ajustement aux critiques sur la mise au jour de leur petit jeu – alors qu’un individu plus rationnel va vraiment s’inquiéter de ce que les autres peuvent penser et va chercher à améliorer son style de communication ou tout simplement abandonner.
  7. Incohérent. Ils ont aussi une tendance à faire des erreurs qui trahit leurs vraies motivations. Cela peut éventuellement venir du fait qu’ils ne connaissent pas vraiment leur sujet ou qu’ils soient un petit peu » freudien « . J’ai noté que, souvent, ils vont simplement citer des informations contradictoires qui vont se neutraliser elles-mêmes. Par exemple, un petit joueur déclarait être un pilote de l’armée de l’air, mais avait un style d’écriture très pauvre (orthographe, grammaire, style incohérent). Il ne devait pas avoir fait d’études supérieures. Je ne connais pas beaucoup de pilotes de l’armée de l’air qui n’ont pas un diplôme universitaire. Un autre a notamment déclaré ne rien savoir d’un certain sujet, mais s’est prétendu, par la suite, expert en la matière.
  8. Constante de temps. On a récemment découvert, en ce qui concerne les Newsgroups, le facteur temps de réponse. Il y a trois façons de le voir fonctionner, surtout lorsque le gouvernement ou une autre personne avec un certain pouvoir est impliqué dans une opération de dissimulation.
    1. N’importe quel post sur un NG (Newsgroups) posté par un partisan de la vérité ciblé peut résulter en une réponse immédiate. Le gouvernement et les autres personnes habilitées peuvent se permettre de payer des gens pour s’asseoir devant et trouver une opportunité d’occasionner des dégâts. PUISQUE LA DÉSINFORMATION DANS UN NG NE MARCHE QUE SI LE LECTEUR LA VOIT – UNE RÉPONSE RAPIDE EST NÉCESSAIRE, ou le visiteur peut être aiguillé vers la vérité.
    2. Lorsque l’on a affaire à un désinformateur d’une manière plus directe, par email par exemple, LE DÉLAI EST NÉCESSAIRE – il y aura généralement un minimum de 48-72h de délai. Cela permet à une équipe de se concerter sur la réponse stratégique à adopter pour un meilleur effet et même » d’obtenir une permission » ou une instruction d’une voie hiérarchique.
    3. Dans l’exemple des NG 1) ci-dessus, on aura ÉGALEMENT souvent le cas où de plus gros moyens sont mis en place après le délai de 48-72h. Cela est surtout vrai lorsque le chercheur de vérité et ses commentaires sont considérés comme plus importants et potentiellement révélateurs de la vérité. Ainsi, un révélateur de vérité sera attaqué deux fois pour le même péché.

Pour en savoir plus...

Voir plus d'exemples : http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html.

Le manipulateur relationnel

extrait de de NAZARE -AGA I. « Les manipulateurs sont parmi nous », Ed. de l’Homme, Québec, 1997

Caractéristiques

Il faut au moins une dizaine des caractéristiques ci-dessous pour pouvoir parler de manipulateur.

  1. Il culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle, etc.
  2. Il reporte sa responsabilité sur les autres ou se démet de ses propres responsabilités.
  3. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et ses opinions.
  4. Il répond très souvent de façon floue.
  5. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.
  6. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
  7. Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et aux questions.
  8. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres: il critique sans en avoir l'air, dévalorise et juge.
  9. Il fait faire ses messages par autrui ou par des intermédiaires (téléphone au lieu du face à face, laisse des notes écrites).
  10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d'un couple.
  11. Il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne (maladie exagérée, entourage «difficile», surcharge de travail, etc.).
  12. Il ignore les demandes (même s'il dit s'en occuper).
  13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins (notions d'humanité, de charité, racisme, «bonne» ou «mauvaise» mère, etc.).
  14. Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.
  15. Il change carrément de sujet au cours d'une conversation.
  16. Il évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion.
  17. Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.
  18. Il ment.
  19. Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète.
  20. Il est égocentrique.
  21. Il peut être jaloux même s'il est un parent ou un conjoint.
  22. Il ne supporte pas la critique et nie des évidences.
  23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.
  24. Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.
  25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie répondent au schéma opposé.
  26. II utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.
  27. Il produit un état de malaise ou un sentiment de non-liberté (piège).
  28. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui.
  29. Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre propre gré.
  30. Il est constamment l'objet de discussions entre gens qui le connaissent, même s'il n'est pas là.

Nous avons tous un côté manipulateur ?

Cette question se pose souvent après la lecture de la liste qui précède. L'auto-observation de vos comportements vous aidera à trouver une réponse.

La première différence à souligner est celle qui existe entre faire et être. Le fait de mentir, de vous faire plaindre «pour un peu» ou d'être jaloux de temps en temps ne fait pas de vous un menteur, une victime ou un jaloux pour autant. Cette distinction est capitale, car le processus d'auto-évaluation globale est très fréquent. Il est cependant erroné. La plupart d'entre nous avons tendance à nous définir en fonction de tel ou tel comportement isolé. Par exemple, prendre la dernière banane d'une corbeille de fruits sans vous enquérir auprès de votre entourage si quelqu'un la désire ne fait pas de vous un égoïste. Ce n'est pas parce que vous faites que vous êtes!

Les pervers narcissiques

http://www.perversnarcissique.com/test-pervers-narcissique/

Le pervers narcissique est dans la droite ligne du manipulateur relationnel. Vous pouvez tomber dessus au boulot car en ce moment l'élite semble trouver un malin plaisir à nous les mettre comme chefs, vivre avec ce genre de sale individu qui donne des ordres qu'on est obligé de suivre c'est démoralisant. Je ne pense pas que ces gens-là connaissent de manière innée tous ces critères de manipulation : ils doit exister pour ces gens-là des formations, du genre fac de philo pour ceux qui n'arrivent à rien d'autre.

Ses armes de manipulation

Culpabilise sa victime en inversant les rôles

Se défausser de ses torts est une spécialité du manipulateur.

Ne communique pas clairement, nie les évidences

Il fait en sorte que sa proie soit perpétuellement en train de chercher à le comprendre, il répond souvent de manière à entretenir l’ambiguïté.

« T’as mal compris, j’ai pas dit les choses dans ce sens-là… »

Il est bipolaire, on ne sait jamais comment il va réagir.

Le début de sa phrase peut être le contraire de la fin de sa phrase, il change en permanence d'idée, il choisit la mauvaise solution alors que ça fait 10 minutes que vous lui expliquez pourquoi il ne faut pas la prendre. Il se justifie d'un "ta gueule, c'est moi le chef".

Vous devez composer avec un malade mental.

Il est armé de raisons logiques

Les demandes sont déguisées par la logique semblant implacable de son raisonnement : il enchaîne plusieurs arguments logiques dans des longues phrases techniques qui nous endorment, au milieu il glisse une chose illogique qui l'amène ensuite par d'autres arguments logiques à la conclusion de son raisonnement, qui semble logique mais qui est fausse.

Marionnettiste à vos dépens!

Vous devez être parfait. Il vous fait croire que vous ne devez absolument jamais changer d’avis et que vous devez répondre immédiatement aux questions qu’il pose.

Il sait parfaitement utiliser autrui pour obtenir ce qu’il veut.

Critique et dévalorise

Sa critique est discrète mais intense, il dévalorise sous couvert de l’humour au début (il vous demande même de rigoler car c'est nul, en usant de son autorité), puis émet des jugements sur vous. Il insinue le doute sur vos qualités, vos compétences et plus généralement votre personnalité ("Je t'ai démasqué", dans la plupart des cas on a tous un truc à se reprocher ou des points où on ne se sent pas très fort, mais bien demander en quoi on serait fautif!). Avec lui la personne que vous croyez être aura peu à peu perdu toute importance. Vous devenez banal, inintéressant, voire extrêmement inférieur.

Fait passer ses messages par les autres

Permet de ne pas se dévaloriser en attaquant les autres car c’est vous qui l’aurez dit et non pas lui. Ainsi, il peut être le bourreau d’une personne tout en réconfortant de cette même victime par derrière, faisant porter le chapeau au messager.

Divise pour mieux régner

D’une touche délicate, avec discrétion, il sème la zizanie tout en cultivant la suspicion. Il brise progressivement les amitiés et les groupes dans l’optique d’obtenir ce qu’il désire. Ne pas oublier d'attaquer le marionnetistes, pas les autres marionnettes.

Il se positionne en victime

Auto-élu victime, le pervers narcissique se place dans cette position pour être la vedette. Ainsi, son entourage compatit, le plaint, le comprend dans ses épreuves. Il est celui vers qui l’on se tourne et, après tout, qui pourrait se méfier d’une victime ? Il en profitera pour mieux vous manger.

Ignore les demandes

Oui, il répondra toujours positivement aux demandes qui lui sont formulées, mais ne les fera pas en prétextant toujours une raison valable.

Utilise les principes moraux des autres

Pour assouvir ses besoins, il utilise les principes moraux des autres tel un caméléon. Il peut intégrer totalement le mode de pensée d’un groupe et ses principes en faisant croire qu’il s’agit également des siens.

Il use et abuse de la politesse qui nous empêche de lui dire qu'on a autre chose à faire qu'écouter ses conneries, ou du fait qu'on ne doit pas interrompre quelqu'un.

Menaces cachées ou chantage ouvert

Dans les deux cas sa cible doit se plier à ses exigences.

Change de sujet ou s’échappe

Au cours d’une conversation, il change totalement de sujet sans crier gare. Pour esquiver une question qui le mettrait mal à l’aise ou le mettrait à jour, il change de sujet comme s’il n’avait pas entendu la question. Déroutant, il peut également s’échapper en quittant la discussion ou la rencontre.

Mise sur l’ignorance des autres

Il s'en sert inlassablement pour faire croire en sa supériorité. Il se sert de la crédulité des individus, de leur ignorance pour leur montrer qu’il est supérieur, et son besoin d’admiration est enfin reconnu. Il cherche souvent des personnes dans la détresse. Il utilise des mots savants pour cacher sa propre ignorance.

Il ment

Il ment souvent pour tout et rien, même pour des broutilles, s’inventera une vie et détestera par-dessus tout se faire démasquer. Il peut avoir des vies différentes avec plusieurs personnes en même temps. Ses mensonges sont souvent indécelables, car il va y ajouter une pointe de vécu pour les rendre crédibles assez longtemps.

Dit le faux pour connaître le vrai

Il prêche le faux pour savoir le vrai et cela s’applique à tous les domaines de sa vie. Cela permet aussi de tester l’évolution de la prise de contrôle sur sa proie.

Il est égocentrique

Il rapporte tout à lui-même d’une façon très naturelle, sa nature égocentrique demeure profonde. C’est le plus beau, il est le meilleur, il veut être le gourou …

Il est très jaloux

Attention, toutefois, car ce n’est pas une jalousie sentimentale amoureuse, mais une traduction envieuse ! Il cherche par-dessus tout à le cacher, mais sa jalousie s’exprime à l’égard des capacités que vous avez et dont il ne dispose pas. Le PN vous côtoie en tant que sa chose et, en tant que femme, vous êtes son objet. Donc vous n’avez pas le droit de le supplanter, il est le meilleur.

Obsédé par l’image sociale

Il ne supporte pas d’être critiqué, car il ne veut et ne peut pas être perçu comme une personne mauvaise.

L’image POSITIVE que les autres renvoient de lui est capitale, pour ne pas dire vitale même, car il lui est insupportable de paraître différemment.

S’énerve rarement

Le manipulateur s’énerve rarement, car la prise comme la conservation de son contrôle est à la base de son fonctionnement. Sauf dans le cas d’un pervers naturellement violent, un manipulateur orchestre une crise s’il juge utile de le faire, mais ce ne sera en rien une action spontanée pour lui.

Ne tient pas compte des autres

Vos droits, vos besoins comme vos désirs ne tiennent aucune place pour lui, bien qu’il fasse croire le contraire.

Paroles opposées à ses attitudes

Quand le discours est blanc, ses actions sont noires ! Les réactions du manipulateur sont à l’opposé de l’attitude correspondant au discours.

On parle de lui

Il fait constamment l’objet des conversations, même lorsqu’il n’est pas présent. C’est d’ailleurs une grosse source de satisfaction du manipulateur pervers narcissique.

Devient soudainement attentionné

Flatterie, sortie, petit cadeau, cette personne fait pour vous plaire et vous entoure de sollicitude de façon inattendue. Dans ce cas, il aura une demande à faire qu’il fera passer pour votre bien-être alors qu’il agira dans son propre intérêt.

Fait perdre vos repères

Avec lui, votre esprit devient confus, il retourne votre cerveau. L’expression « ne plus savoir où l’on habite » prend tout son sens avec lui. Le terme de « lavage de cerveau » est approprié, car il cherche à modeler l’autre en fonction de ses buts. Narcissisme exacerbé, il jouit d’observer à quel point il fait ce qu’il veut de sa petite souris.

Vampirise votre énergie

Lors de phases de dénigrement, de rabaissement, il vous vide de votre énergie. Le caractère injustifié de son attitude vide l’énergie de sa victime qui ne sait jamais comment agir avec le pervers.

Froideur émotionnelle

Sous l’apparence d’une personne aimante, il est pourtant dénué d’empathie. Il fait preuve d’une froideur émotionnelle incroyable, sauf si sa victime lui dit être mal par sa faute. Dans ce cas de figure, il fera tout pour prouver que NON.

Il vous fait du mal

Avec lui vous souffrez, vous êtes psychologiquement mal et ne savez pas comment agir avec lui. Cela peut même avoir des conséquences sur votre santé par une perte d’appétit, un sommeil difficile, de la déprime…

Stocke les informations pouvant nous nuire

il se sert de toutes les infos qu'il enregistre sur vous pour les ressortir au moment opportun... de sorte a vous humilier ou vous salir... bien sur en présence d'êtres chers...

Nos armes contre lui

ATTITUDES face à un pervers narcissique sont :

Enfermement dans un système de pensée

Beaucoup de mal peut être fait à cause d'un enfermement dans un système de pensée, la difficulté pour l'homme de prendre du recul sur ses pensées et à modifier ses schémas de pensées et formatages infantiles.

En savoir plus.

Traité de bizarrologie

Issu des expériences sur le comportement (surement dans le but de mieux l'asservir), on y découvre quelques perles, comme des études montrant l'irrecevabilité de l'astrologie "classique", les 2 grands types de personnalité couvrant 90% des humains, comment cette personnalité change (influencée par le regard des autres), la simulation d'expérience fantômatique ou de spiritisme par la persuasion ou les infrasons, les malchanceux (ceux qui ne tentent pas leur chance), le monde très petit pour les chanceux qui ont un grand cercle d'amis.

Comment notre aspect extérieur influence le ressenti des gens sur notre intérieur, les messages subliminaux qui marchent des fois et pas d'autres fois, comment le comportement des personnes est influencé par les stumulis de la société. Comment Bush se sert de sa grande taille pour gagner quelques voix.

La petite annonce de recherche amoureuse qui ramènera le plus de réponses en jouant sur notre formatage inconscient, quelle blague fera le plus rire, les villes denses qui font marcher plus vite.

En savoir plus.

Pour en savoir plus...

Le meilleur livre de l'année 2015, gratuit, sur comment la société nous a formaté et comment s'en sortir.

Les régles de manipulation et d'infiltration de groupes.

à suivre...


Retours aux menus supérieurs