Menu du site

Nature Humaine
Survivalisme>Catastrophes naturelles de Nibiru>Avant le premier passage de Nibiru

Première version: 2014-10-27
Dernière version: 2018-06-08

Catastrophes naturelles avant le premier passage de Nibiru

Sommaire de la page


Préambule

Rappel des avertissements préalables sur les sources des infos de cette partie.

Dans cette page se trouve le futur proche à venir, les événements qui précéderont le premier passage de Nibiru.

Si vous voulez un suivi de l'effondrement, depuis septembre 2015, je note tous les indices sur ma page facebook (tout est public, inutile de vous inscrire).

Pas de dates précises

La date de passage n'est pas donnée par les ET car :

Car la date de passage doit être inconnue, la trajectoire de Nibiru doit l'être aussi. Les humains n'ont jamais eu l'occasion d'observer une naine brune si proche en interaction avec son étoile, et notre science échoue à expliquer cette trajectoire qui nous parait erratique, la théorie de la gravitation étant très incomplète (les masses sur Terre semblent s'attirer, alors qu'à l'échelle des galaxie les masses se repoussent, et sur des discontinuités comme les "trous noirs" la matière s'attire de nouveau).

Il y aura une annonce de la découverte de Nibiru, par contre nous ne savons pas quand dans les événements, ni jusqu'où ils vont divulguer la vérité. Il est très probable qu'après cette annonce, une grande partie de la population continuera à croire les médias qui diront qu'il n'y aura aucun effet à la présence d'une étoile si proche, si ce n'est un très bel événement astronomique du genre éclipse ou comète... Les ET favorisent l'annonce avant la vision de Nibiru à l'oeil nu, car des violences envers les élites en résulteraient, suite à la colère du peuple s'apercevant qu'on lui a menti. Une colère néfaste à tout le monde, le peuple étant actuellement incapable de se passer de ses gardiens.

C'est sur la grosse catastrophe annonciatrice des 50 jours qu'il faut s'appuyer, c'est elle qui donnera le top départ. Une fois partis, les événements ne seront plus retardés.

Soyez prêt dès maintenant (cette catastrophe annonciatrice ou les "petites" d'avant peuvent se passer chez vous !), menez votre préparation au mieux et le plus vite possible pour la base du survivalisme. Ensuite, chaque jour passé est un cadeau pour vous aider à passer au mieux l'effondrement du système. Développez votre spiritualité, aidez les autres dans la vie de tous les jours, éveillez-les progressivement.

Le jour venu, quelque soit la date, vous serez prêt.

Seul le déroulement final est connu

Si nous n'avons pas la date, le déroulement du passage de Nibiru et le temps que ça prendra est connu. Les élites seront aussi au courant, il n'est pas dangereux de divulguer cette partie.

Catastrophe annonciatrice des 50 jours

Les ET ont dit qu'il se produirait une grosse catastrophe "qui ne laisserait plus de doutes" environ 50 jours avant le passage. C'est la seule façon que nous auront réellement de savoir que le processus a débuté. La rupture de la faille de New Madrid (précédée d'un gros séisme à Hokaido au nord du Japon, l'île des grues), suivie de près de San Andreas puis de la faille des cascades, semble être un bon client. Un astéroïde détruisant des dizaines de milliers de vie pourrait être le signe aussi.

Augmentation exponentielle de la puissance des catastrophes

Après la catastrophe annonciatrice, la puissance des catastrophes augmentera de manière exponentielle durant les 50 jours, jusqu'au cataclysme final. Ces 50 jours seront détaillés dans la page suivante, décrivant le passage de Nibiru.

Estimation de la date de passage

Passage de Nibiru lors d'un pic magnétique

Le passage de Nibiru (à la fin des 50 jours) se fera lors d'un pic magnétique :

Astuce d'anticipation à 6 mois du passage

Si, 50 j avant la fin du prochain pic magnétique, il n'y a pas eu la catastrophe annonciatrice des 50 jours, on peut dire que Nibiru ne passera pas avant 6 mois.

Par exemple, s'il n'y a pas de catastrophe annonciatrice avant mi-novembre (50 j avant la fin "au plus tard" du prochain pic magnétique qui est fin décembre/début janvier), on peut en déduire que Nibiru ne passera pas avant le prochain pic, 6 mois après la non catastrophe annonciatrice.

Les dates déjà données

Le passage de Nibiru a déjà été repoussé. Soit parce que l'annonce n'a pas pu se faire (échec d'Obama) soit parce que les ET jouent avec les nerfs des dirigeants !

En 1995, les Zétas disaient que Nibiru entrerait dans le système solaire en 2003. C'est ce qu'elle a fait. Les zétas avaient juste "omis" de préciser qu'une fois proche du soleil elle stabiliserait son orbite et s'approcherait de la terre durant plusieurs années. Les élites sont tombées dans le piège et ont tombé le masque trop tôt (flase flag du 11 septembre 2001 bâclé, invasion de l'Irak sans preuves, aucune préparation pour le futur ayant conduit à la crise financière de 2008, etc.).

En 2013, les ET nous ont informés que la planète Nibiru était retenue par des ET supérieurs, le temps que tout se déroule au mieux sur Terre pour l'avancement des consciences : Nibiru avait continuée à tourner autour du soleil en suivant la terre en restant dans son rail gravitationnel sans s'approcher d'avantage. Certains effets, comme les séismes, sont minorés grâce à des vibreurs géants placés sur les failles tectoniques.

Ces dates servent aussi à tester l'avancement spirituel de ceux qui sont au courant. Ceux qui ne se basent que sur ce critère vont rejetter tout en bloc (manipulation des médias, sortir du système esclavagiste, arrêter de consommer inutilement, établissement du nouvel ordre mondial, nécessité de devenir plus altruiste et d'avoir plus d'entraide, revenir aux fondamentaux humains) et dévoiler leur faux éveil.

Evolution des catastrophes dans le temps

Avant le décompte des 50 jours : augmentation linéaire des catastrophes

Les catastrophes se déclenchent depuis 1996, allant crescendo. Il y a eu une forte augmentation depuis 2003, date d'entrée de Nibiru dans le système solaire. Depuis 2009, chaque année bat le record de l'année précédente (quelques soient les catastrophes observées, les températures moyennes, le nombre d'ouragans, la vitesse des vents, le nombre d'éruptions volcaniques par an, le nombre de volcans actifs en même temps, etc.).

On sait donc que cette année est pire que l'année dernière, mais mieux que l'année prochaine.

On sait que les catastrophes augmentent, mais on ne sait pas jusqu'à quand ça va monter, avant de péter pour de bon lors de la catastrophe annonciatrice des 50 jours. Il est donc difficile d'estimer le passage de Nibiru juste avec l'augmentation brutale des catastrophes. Pour donner un exemple, New Madrid devait péter en février 2015. En janvier 2015, les séismes en Oklahoma ont augmenté de 300 fois leur nombre habituel. En février, on est passé à 500 fois sur la même zone, amenant les médias à commencer à lâcher sur les risques encourus. Et brusquement, tout c'est arrêté. Harmonyum nous a par la suite expliqué que la cassure avait été freinée pour laisser le temps à Obama de faire une annonce en bonne et due forme (qu'il a finalement échoué en mai, puis abandonnée en septembre).

Il est donc très facile, si on a l'oeil rivé sur les catastrophes, de les voir augmenter jour après jour et de flipper en permanence. C'est pourquoi il est bon de prendre du recul, de ne pas se focaliser sur l'augmentation régulière mais plutôt sur l'accélération de l'augmentation.

Pendant le décompte des 50 jours

Grosses catastrophes tous les jours, les médias ne pourront pas tout relater, et les records vont tomber tous les jours.

Après le passage, ça diminue à l'inverse de la montée

Après le passage, les catastrophes resteront fortes mais en décroissance exponentielle sur 6 mois, puis plus Nibiru s'éloignera plus les catastrophes diminueront d'intensité (un niveau similaire à 2010, Nibiru ne part pas bien loin, derrière Jupiter).

Même scénario au bout de 3 an et demi, avant le second passage

Nibiru fait demi-tour 3 ans et demi après son premier passage, les catastrophes remontent linéairement pendant 3 ans et 4 mois, nouvelle catastrophes annonciatrice qui marque l'entrée dans la hausse exponentielle des catastrophes pendant 50 jours.

Second passage 2 fois plus puissant que le premier

Ce qui ne veut pas dire que les effets seront 2 fois plus grands, mais que la puissance qui les génère sera 2 fois plus forte. Ils seront donc plus importants que lors du premier passage. Mais il y aura moins de morts, les hommes, déjà échaudés lors du premier passage, se seront réfugiés dans les hauteurs (plus de 500 m de hauteur actuels, soit 300 m par rapport au niveau de la mer lors du second passage, la mer ayant monté de 200 m).

Météorites (entre 20 et 100 m de diamètre)

Il y aura des problèmes de chutes de météorites d'ici au passage de Nibiru. C'est un risque constant et en nette augmentation.

Tchéliabinsk a été un avertissement, tout comme le nombre très élevé de rentrées atmosphériques type "boule de feu". Même les prophéties en parlent, que ce soit dans l'Islam ou dans la Bible (Le Dragon (Nibiru) fait tomber les étoiles du ciel sur le monde).

Les plus gros objets, qu'on nomme généralement comètes et leurs plus petits frères les astéroïdes (tous issus de la ceinture d'astéroïde, le nuage d'Oort n'existe pas) sont des objets si dangereux qu'ils déclencheraient une extinction massive, ce que les ET nous épargnerons par leur intervention. Cela concerne tous les objets supérieurs à 100 mètres environ.

En dessous de 100 m de diamètre, on parle alors plus volontiers de météores dont la moyenne généralement se situe aux alentours des 30 mètres.

En dessous de 20 mètres de diamètre, les météores sont généralement désintégrés dans l'atmosphère ou n'occasionnent pas de dégâts (excepté pour la station internationale qui va prochainement tomber, n'étant pas protégée par l'atmosphère terrestre).

C'est donc bien les météores entre 20 et 100 m qui posent réellement souci, non seulement parce qu'ils sont dangereux (ils peuvent raser une ville moyenne) mais en plus parce qu'ils sont assez petits pour passer inaperçus (de la Nasa) jusqu'au dernier moment.

Or Nibiru charrie un grand nombre de météores, la terre va être de plus en plus bombardée.

Elles peuvent provoquer des dégâts localisés, des départs d'incendie, ou des explosions près du sol dont le souffle est dangereux.

La plupart exploseront en entrant dans l'atmosphère, trop haut pour faire des dégat mêmes s'ils donneront des "bolides" lumineux et des booms sonores. Certains, un peu plus massifs mais plus rares, peuvent amener des événements type Tunguska en 1908 ou Tcheliabinsk en 2013. Je dis bien "type", car dans les deux cas ce n'était pas un météore moyen, mais les effets concrets restent les mêmes (grosse déflagration et souffle). Dans le premier cas, c'est une explosion de gaz dans l’atmosphère, une poche de méthane, qui a balayé la région boisée. Ces explosions de gaz peuvent également arriver de nos jours puisque ces poches sont très nombreuses avec le dégazage massif lié à Nibiru. Néanmoins, les conditions requises sont limitantes (mélange air méthane précis, pas de vent etc...) et rendent ces événements moins probables. Pour le second, l'astéroïde de Tcheliabinsk, l'objet était très gros et risquait d'endommager la vie sur Terre dans sa globalité. Il a donc été détruit pas les ET. Seul le souffle de l'explosion, située très haut dans l'atmosphère, a atteint de façon atténué les habitants. Une petite catastrophe comparée à ce qui aurait pu arriver sans aide ET. L'événement de même type attendu à partir du 21 juin 2016 sera un météore moyen qui ne fera pas l'objet d'une action ET. Il fera néanmoins, petit rappel, à cause de son souffle, 70.000 morts (et 70.000 blessés / sourds). Il suffit donc de s'imaginer Tcheliabinsk en plus fort au dessus d'une ville moyenne pour ce faire une idée de cette catastrophe annoncée.

Séismes

Rappel sur le déplacement des plaques tectoniques, générant tsunamis et séismes

Les mouvements tectoniques se produisent sans séismes. Les séismes sont juste des points de tension/friction qui lâchent, ils ne sont pas systématiques car une plaque tectonique peut très bien se déplacer sans point de friction.

Par exemple, sur la côte atlantique, il y a déjà eu et il y aura des tsunamis sans séismes, parce que l'écartement du rift océanique ne comporte pas de points de friction. Les seuls indices de ces mouvements sont des effondrements, parce que l'écartement est si rapide que la lave du rift n'arrive pas à combler le vide. D'ici au passage de Nibiru, des tsunamis se produiront à cause de cet écartement soudain, les plaques tectoniques s'enfonçant à cause de la faiblesse de leur soutien. Ceci se fera en silence, sans alerte, d'où l'immense danger pour les populations des côtes européennes et américaines.

Ce risque de tsunami sans séisme sera maximum quand la plaque nord américaine aura laissé la place libre en partant vers le pacifique à l'ouest, c'est à dire suite aux ajustements de New Madrid puis San Andreas.

Cest une file d'attente : chaque plaque attend que l'autre se pousse pour avancer à son tour. Le séisme au Népal d'avril 2015 (edit : en mai 2015 ils continuent de se produire) n'est qu'un accident de parcours dans les mouvements silencieux des plaques. Le japon bouge, la plaque de la Sode (Indonésie) coule et pivote, la plaque nord américaine se trouve relachée sur le pacifique. On va ensuite observer un fort déplacement de cette plaque nord américaine, provoquant ensuite l'ajustement de New Madrid.

Ce qu'il faut retenir c'est l'ordre des ajustements : 1 - Asie 2 - New Madrid 3 - San Andreas 4 - Rift atlantique.

Tout commence en Asie et se répercute sur le reste, l'Indonésie servant de clé de voute à tout le système (c'est pourquoi l'augmentation de la sismicité a débuté avec le méga-séisme et tsunami en Indonésie en 2004).

Méga séisme en Turquie

Il reste 1 gros tremblement de terre pour l'Europe, celui de la Turquie-bassin méditerranéen.

Méga séismes aux USA de New Madrid et San Andreas

faille actuelle de new madrid

après séparation du haut du continent en haut

Voici la position approximative de la fracture de l'Amérique du Nord, fracture qui commencera avec les méga séismes de New Madrid et se terminera lors du passage de Nibiru (avec une accentuation de l’éloignement des deux morceaux lors du second passage).

Tsunamis

Tsunamis sans séismes sur les côtes atlantiques

Ces tsunamis sont dangereux car générés par un effondrement du plancher océanique suite à l'écartement de la faille atlantique, ils se produisent sans séisme annonciateur.

Au plus haut, les tsunamis sur les côtes océaniques françaises pourront atteindre de 20 mètres dans les terres à 50 mètres sur les côtes entre le moment du séisme de New madrid et le passage de Nibiru.

Ces vagues vont toucher toutes les côtes atlantiques. Elles proviennent d'un écartement soudain ou de glissements de terrains qui se produisent au centre de l'océan atlantique, sur ce qu'on appelle le rift, c'est à dire la soudure entre les plaques américaines et européennes. Pour l'instant, le risque existe mais il est très limité parce que la plaque nord américaine est figée. Elle est sous pression (d'où les sinkholes très nombreux) mais relativement immobile. Du coup, l'écartement du rift est lui aussi très réduit même s'il existe, à en voir l'énorme fissure qui a engendré de nombreuses éruptions en Islande (l'île se situe à cheval sur le rift). Il y a déjà eu un précédent au moins, précédent qui est parvenu jusqu'aux médias, en l'occurrence une vague anormale sur les côtes du New Jersey en 2012 ou 2013 et qui ne trouve pas d'explication classique (pas une onde de tempête ni de séisme).

Ce risque, déjà présent mais faible, va considérablement augmenter après l'ajustement de New Madrid, une série de séismes sur la faille du Centre-Est des USA et qui remonte tout le Mississippi jusqu'aux grands lacs et à Québec. Ces séismes vont engendrer une réaction en chaine qui touchera la côte Ouest des USA et du Canada (de Los Angeles jusqu'à Vancouver en passant par San Francisco et Seattle). De façon quasi concomitante, la plaque américaine va se trouver libérée et va se déplacer vers l'Ouest. Cela aura des conséquences sur la ceinture de feu du pacifique et notamment le Japon, parce que la plaque nord américaine va faire rétrécir le Pacifique. En symétrique, ce rétrécissement va au contraire écarter les plaques européennes et américaines qui vont d'éloigner l'une de l'autre. La soudure va lâcher, par à-coups, et ces a-coups ne provoqueront à priori aucun séisme, donc aucune alerte tsunami ne pourra être lancée pour prévenir les populations des côtes atlantiques, aussi bien aux USA qu'en Europe. Les vagues pourront faire quelques dizaines de centimètres mais pourraient monter jusqu'à 30 mètres (comme à Fukushima). Outre les terribles dangers sur les habitants des côtes, il y aussi les trop nombreuses centrales nucléaires françaises, qui comme celles du Japon, ne sont pas protégées contre de telles hauteurs de vagues. La catastrophe pourrait alors être double. Ces vagues se feront, c'est une certitude, mais leur hauteur dépend de la façon dont le rift va s'écarter, et cela peu se faire par petits a-coups ou par de gros écartements. Cela n'est pas prévisible par les ET, donc il faut tenir compte du pire scénario.

Petits tsunamis possibles en méditerranée

Dans la méditerranée, il peut aussi y avoir un éboulement du delta du nil suite à un petit séisme, qui ferait un petit raz de marée dans la méditerranée pour les pays limitrophes (pouvant monter localement à plusieurs centaines de mètres, mais s'affaiblissant assez vite), sans parler de la disparition sous les eaux du delta jusque loin dans les terres. De même, un tremblement sur la côte algérienne pourrait aussi provoquer des petits tsunamis.

Explosion de poches de gaz

Ces explosions de gaz, comme celle produite à Tugunska en 1908 (explosion d'une poche de méthane dans l’atmosphère, qui a balayé la région boisée), peuvent également arriver de nos jours puisque ces poches sont très nombreuses avec le dégazage massif lié à Nibiru.

Néanmoins, les conditions requises sont limitantes (mélange air méthane précis, pas de vent etc...) et rendent ces événements moins probables.

Ces gaz liés aux EMP peuvent aussi expliquer les 3 explosions gigantesques survenues en Chine en aout 2015.

Importance des dégâts dépendant de la préparation/habitude du pays

C'est certain que le Japon va être considérablement touché, mais c'est un pays relativement bien préparé aux risques, tout comme Los Angeles et San Francisco, même si les américains ont fait moins d'efforts antisismiques. Le problème, c'est que les grandes villes du centre Est des USA, celles des grands lacs et les grandes métropoles québecoises n'ont pas pris ce risque en considération (un séisme 7+ à 9+). Le même séisme au Japon (que dans ces zones non préparées) n'aura pas donc pas la même force destruction. Quant à la France (tout comme la côte est des USA), des tsunamis de 30 mètres n'ont jamais été envisagés. Si une de ces vagues touche le littoral français très peuplé, ce sera une catastrophe humaine telle que notre pays n'en aura jamais vue, et les conséquences nucléaires aggraveront considérablement le tableau. Ce n'est donc pas la puissance pure de la catastrophe qui compte, mais comment et qui elle va toucher.

Les zones non préparées seront celles qui s'avèreront les plus endommagées. On peut donc dire que le pire se fera dans ces zones, au niveau destructions, parce qu'elle sont bien plus fragiles qu'un Japon qui a fait beaucoup pour renforcer ses infrastructures.

Apparence de Nibiru depuis la terre

Invisible jusqu'aux dernières semaines

La planète Nibiru est entre le soleil et la terre, nous ne voyons que sa face sombre (qui émet des infrarouges que nous ne voyons pas car noyé par la luminosité de l'atmosphère pendant le jour, mais que le Vatican ou la Nasa par exemple peuvent voir grâce à leurs télescopes infrarouge plus puissants). Nous pouvons deviner sa présence grâce au soleil double, qui ne dure que peu de temps sur une petite zone de la terre, du aux rayons du soleil déviés par effet de lentille gravitationnelle et de diffraction des rayons lumineux.

Période de visibilité

Nibiru ne sera visible au dernier moment, c'est à dire quand elle sera très proche de la Terre (les toutes dernières semaines, voir le calendrier du passage de la page suivante). Quand elle croisera notre orbite. Ensuite nous pourrons l'observer de longs jours puisque elle nous montrera alors continuellement sa face éclairée.

Au départ, à l’œil nu, elle aura la taille d'une étoile. Mais très vite, en quelques semaines, elle nous apparaîtrait de la taille de notre Lune.

Avant le croisement (2 à 3 semaines avant), notre seule chance de l'observer sera qu'elle sera assez proche pour éclipser une partie de la lumière solaire, mais aussi assez proche pour qu'on puisse apercevoir un croissant (une fine partie de sa face éclairée). Un croissant rouge, qui prendra au départ la forme d'une petite tâche rouge puis grandira pour devenir une tâche flanquée de 2 "cornes" lumineuse pour enfin atteindre sa taille maximale (de la même taille qu'un croissant de notre lune mais rouge).

Ce croissant se remplira pour enfin nous montrons une moitié de disque au moment de du passage de la planète sur la trajectoire terrestre, puis enflera encore par la suite jusqu'à atteindre une forme de disque entier. Enfin, au fur et à mesure de son éloignement, ce disque diminuera en taille pour enfin disparaitre totalement.

Taille apparente

La planète X est 4 fois plus massive que la Terre mais restera tout de même à bonne distance, si bien qu'on ne la verra jamais plus grosse que notre Lune (qui elle est bien plus petite mais beaucoup plus proche).

Les 3 aspects principaux de Nibiru

La croix rouge

Tout d'abord Nibiru va apparaitre sous la forme d'une grande croix (pour des raisons physiques liées à l'atmosphère), et que bon nombres (chrétiens surtout) interpréteront mal cet effet d'optique... Nibiru est trop petite pour qu'on puisse distinguer la forme, mais suffisamment lumineuse = croix.

Le disque ailé

Après la croix apparait apparaît le disque cornu.

Nibiru se rapproche et on commence à distinguer un disque qui semble avoir deux protubérances sur les côtés, certains l'interprétant comme des cornes de taureau.

Le serpent/dragon qui ondule

Le disque est plus gros et on distingue la queue cométaire, rouge qui ondule = serpent ou Dragon céleste.

Vision des satellites

En revanche, cette planète X a une dizaine de gros satellites dont certains aussi gros que notre Lune et bien qu'aucune collision ne soit possible, nous pourrons également observer ces satellites.

Ceux-ci seront les plus visibles quand la planète sera au plus près de nous, si bien que nous pourrons oberver une multitude de "lunes" dans notre ciel. Les deux plus grosses seront la lune elle même et la planète X (qui est rouge), accompagnées de plus petites qui la suivront.

Les signes des derniers jours

Les derniers jours :

Pour en savoir plus

Infos sur la page facebook d'harmonyum.

Vidéo montrant ce qui va se passer en gros :https://www.youtube.com/watch?v=uTBUyxjV_AE

Page suivante

Il n'y aura pas que des catastrophes naturelles avant le premier passage, il y aura aussi les catastrophes provoquées par les hommes avant le 1er passage de Nibiru.

à suivre...


Retours aux menus supérieurs