Menu du site

Nature Humaine (amocalypse)
Outils asservissement>Religion

Première version: 2015-05-16
Dernière version: 2019-01-26

Religion

Sommaire de la page


Préambule

Rappel des avertissements préalables sur les sources des infos de cette partie.

Lors de la révolution néolithique, les civilisations sédentaires illuminatis, aidées par les techniques annunakis, se développent sur toute la terre en exterminant les dernières populations de chasseurs-cueilleurs libres. Le savoir des chamans, dangereux pour le maintien en esclavage des populations "civilisées", est écrasé dans le sang. La religion chamanique, au contact direct des dimensions supérieures, est remplacée par celle la terre mère (en réalité Isis/Sirius, l'étoile d'origine des dieux des annunakis, les reptiliens raksasas). Au fil des pérpéties, cette religion de la Terre mère incluera un dieu patriarcal colérique et vengeur.

Pour contrecarrer la domination des illuminatis (les serviteurs des faux dieux Annunakis), tout en respectant le libre arbitre humain, les jardiniers ET envoyèrent régulièrement des prophètes comme Abraham, Moïse, Boudha, Jésus ou Mohammet.

Mais l'idée qu'on ne doit avoir de maître sur Terre autre que son moi supérieur (son âme) ne plaît pas du tout aux illuminatis, qui se dépêchèrent de tuer les prophètes pour reprendre le pouvoir et réécrire les paroles des prophètes suivant ce qui les arrangeait, pour obtenir un super outil d'asservissement volontaire à des maîtres matériels. Cela a été de tout temps, même pour le dernier prophète que fut Mohammed, bien que l'Islam fut la moins trafiquée des 3 religions du livre, elle le fut suffisamment pour maintenir l'homme en esclavage, alors que cela est pourtant formellement interdit par Mohammed...

Ils ont aussi structurés mentalement les esprits des vivants pour qu'après leur mort les esclaves que nous sommes se retrouvent dans les mondes astraux créés par eux, où les esprits des esclaves sont incités à se réincarner pour continuer sans fin à les servir, dans le monde matériel comme dans les mondes astraux et éthériques...

Toute religion qui se bâtit par le sang (ne fût celui d’un animal) n’est pas œuvre de Dieu mais bien l’œuvre de l’homme. Dieu n’est pas et ne sera jamais religion. Dieu est en vous et non dans les livres prétendus sacrés.

Pourquoi l'homme a créé les dieux ?

ce ne sont pas les humains qui ont créé des dieux, ce sont les annunakis. Rien à voir avec des égrégores. Ce qu'ils voulaient c'était un service domestique, et tous nos rituels ne sont que des services domestiques : parfumer, s'agenouiller, jouer de la musique d'ambiance ou chanter des louanges au maître, quémander des miracles, donner des offrandes comestibles et des richesses. Tout cela ce n'est pas fait pour un "Dieu" mais pour une entité concrète de chair et de sang. Les annunakis ne demandaient que cela, un service concret et des serviteurs. Ensuite, une fois ces créatures envolées, les humains complètement endoctrinés par leur devoir d'esclave ont continué à prodiguer des services et à faire des prières, c'est à dire à demander l'intervention concrète de ces créatures pour les aider, mais nous avons perdu le pourquoi nous le faisions. Tous ces cultes sont donc une perte de temps, le vrai Dieu n'en a absolument rien à faire.

Ce que veut le vrai Dieu Universel d'amour inconditionnel

Ce que veut le vrai Dieu, c'est que nous soyons compatissants et respectueux, envers nos proches et la Nature. Que nous soyons en harmonie avec les lois de l'Univers.

Il/Elle se fout complètement que des gens boivent du vin et s'aspergent d'eau bénite, égorgent un mouton ou fassent des pains sans levure. Ces rituels sont au contraire une insulte à sa grandeur...

Jamais de culte donc, juste avoir du respect pour Dieu et vivre en harmonie avec Dieu / la nature / le Qi / le prâna, etc.

La vraie religion humaine

le shamanisme est la vraie religion des humains, avant que ceux-ci soient parasités par les Annunakis et leur culte de la personnalité. Les druides n'étaient pas des shamans, bien qu'ils aient conservé quelques habitudes chamanistiques, ils ont été grandement influencés par les grecs et ont intégré en partie un panthéon de dieux.

Il n'y a pas de dieux chez les chamans.

Réflexions sur les religions au cours du temps

Ce paragraphe et sa sous page provient des réflexions que j'avais avant de connaître Harmonyum. Ces réflexions sur la religion en général restent valables mais incomplètes.

Un des accessoires primordiaux de maintien du pouvoir est la religion, qui permet d'endoctriner le peuple dès la naissance a obéir aux ordres et à ne pas se rebeller. La religion arrive à nous faire croire que dieu nous a dit de ne pas tuer, mais que si c'est le roi ou le pape qui le demande il faut le faire quand même...

Les prophètes ont beau montrer le ciel, l'Eglise persiste à regarder le doigt et déforme le message à leur avantage, en y intégrant le fanatisme et la guerre, et en imposant le culte du prophète.

C'est le message émis qui est important, pas le prophète.

Les livres révélés contiennent certes des éléments de vérité, mais déformés, cachés pour que seuls quelques initiés puissent les comprendre et s'en servir pour asservir les citoyens. Au cours du temps ces clés se sont transformées, perdues au fur et à mesure des traductions et évolutions du langage (les premiers temps la traditions n'était qu'orale). Il est devenu quasiment impossible aujourd'hui de retrouver le faux du vrai.

Dites vous qu'une religion qui prône un dieu unique et vous promet qu'au paradis vous serez les serviteurs (entendre comme esclave) de dieu, cette religion cherche à vous maintenir en esclavage au profit des prêtres.

Les passages dans la bible ou le coran, qui disent "aimes les autres comme toi-même", "Pardonne si tu veux être pardonné", "Vous êtes votre propre église, dieu est en chacun de nous" sont les vrais éléments du message.

Les passages "Vous devez rester dans la condition où dieu vous a placé, esclaves veuillez obéir à vos maitres terrestres" ou encore "la femme est impure" ne font pas partie du message divin.

Ceux qui vous demandent de tuer au nom d'une religion dont le premier commandement est "tu ne tueras pas" ne sont en aucun cas des vrais religieux (par contre il faut reconnaitre que ce sont de sacrés bons commerciaux et bonimenteurs, un peu shizophrènes quand même...).

La religion Sumérienne (Mithra, Isis, etc.) : servir les annunakis

C'est la religion annunaki de mithra (issue elle-même de l'adoration des annunakis envers leurs faux dieux reptilien), modifiée à l'intention des dirigeants humains, les futurs illuminatis. Elle se fondra plus tard dans les religions du livre, mais aussi dans les bases des religions hindous, tibétaines, chinoises, mayas, aztèque et autres.

Les ET altruistes ont envoyés à diverses occasions des messagers prophètes (habités par des entités ascensionnées humaines) comme Boudha, Moïse 2, Jésus, Mohamet, etc. pour rendre libre les hommes, mais leur message fut toujours perverti ou occulté par le pouvoir en place, une fois le prophète décédé. C'est ainsi que les préceptes du mithraïsme se retrouvent dans toutes les religions de la planète, comme l'adoration d'images pour renforcer les égrégores, les rituels et fêtes à heures fixes, etc.

La lignée Adamique

Après qu'Enki l'Annunaki ai violé Eve la néanderthal, il est né Adam, le premier Hybride Annunaki/Homme. Chassé de l'enclave Annunaki, les descendants d'Adam furent plus tard utilisés par les annunakis pour servir de rois de droit divin (il est quand même fils de dieu...) ou de grand prêtre, et les ET bienveillants choisirent souvent leurs prophètes dans cette lignée, car les hommes manipulés par les Illuminatis ne reconnaissent leurs prophètes que dans les descendants d'Adam. Dans cette lignée, on retrouve Abraham, Jésus et Mohammed.

Le manuscrit de Kolbrin

C'est un manuscrit égyptien qui retrace les textes Sumériens, et qui servira à écrire la Torah par la suite. Il sera complété ensuite de textes celtes.

Hindouïsme

Zetatalk : La religion hindoue est consciente du changement de pôle à venir, comme leur dieu Shiva représente la planète X et Kali the Dark Twin.

L'Hindouïsme est lui aussi un polythéisme, dont une partie sera récupérée par le dieux Enlil, où les anciens dieux daivas deviennent les démons (Daevas) tandis qu'au Nord de l'Inde ils restent des dieux gentils (devas).

Le Judaïsme

Les archives du vrai Judaïsme débutent avec Abraham, un serviteur annunaki de lignée adamique qui sera contacté par les anges (ET, reconnaissables à leurs ailes dans les représentations, pour indiquer qu'ils viennent du ciel donc de l'espace). Tout ce qui précède Abraham (la première partie de l'ancien testament/Torah) n'est que la traduction cryptée/allégée des textes sumériens et babyloniens, décrivant les anciennes lois et religions Annunakis (type code Hammourabi) ou encore la description du déluge.

Le problème dans le Judaïsme, c'est que les illuminatis Sumériens, adorateurs de Satan (un des dieux Annunakis), ont toujours réussis à reprendre le pouvoir sur les vrais prophètes après leur mort, et ce sont eux qui ont réécrits les paroles des prophètes comme ça les arrangeait. Il fallut plusieurs prophètes pour orienter petit à petit le peuple juif vers le bon côté altruiste.

Cette dualité entre les élites satanistes juives et le peuple altruiste se retrouve dans les 2 Moïse. Moïse 1 est un membre de l'élite sataniste hébreuse, et il est guidé par un des Annunakis renégats , Yaveh. Alors que le peuple Hébreux a trouvé refuge en Egypte où il est bien apprécié pour ses grandes connaissances, Moïse 1 tente un coup d'état qui rate. Il parvient tout de même à voler une grosse partie du trésor royal égyptien. En représaille, le peuple hébreux est mis aux travaux forcés, et sera guidé dans son exode par Moïse 2, berger/prophète en contact avec les ET altruiste. C'est Moïse 2 qui jettera les bases d'une nouvelle religion. Lors de l'exode dans le désert, le peuple hébreux rencontre les élites satanistes, qui en reprennent vite le pouvoir (le veau d'or dès que Moïse 2 à le dos tourné). A la mort de Moïse, ses propos sont de nouveaux déformés par les satanistes avant d'être inscrits sur les rouleaux de la Torah.

Avant son exil en amérique du sud imposé par les autres Annunakis, Yaveh demande à ses serviteurs humains de se rendre maître de Jérusalem (surtout l'ancien temple de Salomon), où il espère retrouver des artefacts annunakis, dont l'oeil d'Horus (ou Graal selon les cultures), le troisième dont il se servait à l'époque pour dominer l'esprit des hommes. C'est Salomon lui-même qui le lui avait arraché du front à l'époque. Ces satanistes hébreux attendent toujours le retour de leur dieu, probablement décédé au cours de ses nombreux conflits avec les hommes qu'il a toujours chercher à asservir de manière violente.

Cette attente des satanistes d'un dieu surnaturel allant leur donner l'avantage militaire sur les peuples de la Palestine se croisa malheureusement avec l'annonce par Elie du prophète juif Jésus, qui lui devait libérer le peuple de l'esclavage imposé par les satanistes (le sanhédrin de l'époque). Evidemment, les satanistes ne voualient pas perdre leur pouvoir et firent tuer Jésus par les romains. Une partie partie du peuple juif reconnu Jésus en tant que leur prophète et devinrent ce qui s'appelle les premiers chrétiens, alors qu'il ne s'agissait que des juifs ayant suivi leur foi.

L'empire romain s'appropria une partie des paroles de Jésus, étouffant les paroles trop dérangeantes pour le pouvoir en place, et décimèrent donc les premiers chrétiens (les vrais juifs en fait). Le Sanhédrin, après la révolte de Massada, fut dispersé dans le monde avec le peuple qui n'avait pas reconnu son prophète Jésus. Cette diaspora fut utilisée par la suite pour infiltrer le pouvoir de l'empire romain, ce qui donne actuellement toute la puissance aux banquiers juifs issus de cette lignée sataniste juive.

Les textes du Judaïsme sont hétéroclites et difficilement compréhensibles car en grande partie codés. Les notions illuminatis sumériennes sont encore très présentes, comme l'élitisme ou l'esprit tribal (communautarisme qui leur permettra de contrôler une grande masse de personne malgré leur éloignement physique).

Les révélations divines s'arrêtent à Jésus dans le judaïsme. Lors de l'apocalypse que nous vivons, les 2 prophètes attendus vont apapraître successivement. Odin, se faisant passer pour yaveh, le dieu guérrier attendu par erreur il y a 2000 ans par les satanistes juifs, puis Jésus 2, que les juifs attendaient il y a 2000 ans mais que leurs chefs, qui attendaient un Annunaki, n'ont pas voulus reconnaître. Les juifs auront donc la deuxième version de leur prophète (Jésus ou Jésus 2 étant une réincarnation de David) alors qu'ils attendent toujours la première.

Les rabbins devinrent les dépositaires de la parole d'un faux dieu.

Le boudhisme

Inspiré de Boudha, le système est malheureusement lui aussi tombé dans le rituel et la récupération d'argent dû à l'ancienne religion annunaki, de même que l'asservissement du peuple et la maltraitance des moines de bas niveau ou de la traite du peuple.

Le christianisme / catholicisme

Jésus est le messie ET altruistes prévu uniquement pour les juifs. Voyant que la religion du Christ rencontrait un fort écho dans le peuple, les illuminatis romains détournèrent le message original, après avoir fait disparaître les premiers apôtres. D'abord en réécrivant les évangiles dans des termes autorisant toutes les interprétations, en virant ce qui concernait la réincarnation, et en essayant d'alterner les passages qui plaisaient au peuple avec les passages de leur religion hiérarchique (l'ancien culte de Mithra, lié en partie à Enlil). Par exemple, en -3000, on retrouve Mithra qui naît dans une étable au solstice d'hiver, la détestation des femmes des sumériens, le symbole de la croix, etc. Un autre culte populaire est inséré dans le catholicisme, c'est le culte de la déesse mère Isis (Isis immaculée conception portant un enfant dans les bras, les vierges noires). Alors qu'historiquement Marie la mère de Jésus s'est contenté de le mettre au monde et de l'élever, dans la religion catholique elle a pris une place presque supérieure à Jésus.

Bien sûr, comme le nouveau testament était différent de l'enseignement de Jésus qui avait commencé à essaimer, les illuminatis du Vatican déclarèrent le message original comme hérétique et décimèrent les adeptes du vrai message de Jésus.

Les papes devinrent les dépositaires de la parole d'un faux dieu.

La destruction des sociétés matriarcales

A l'origine, avant les Annunkis, les hommes vivaient dans des sociétés communautaires, où il n'y avait pas besoin de clergé, de hiérarchie. Il suffit de se conformer à la vie naturelle pour rendre homage au vrai dieu universel (pas de notion de sexe de dieu à ce niveau-là).

Ce culte a ensuite été manipulé par les annunakis qui avaient imposé de rendre hommages à des statues de la déesse mère, Gaia, qui n'est autre qu'Isis, l'étoile Sirius d'où proviennent les dieux des Annunakis, les Reptiliens Raksasas. Cette religion de la déesse mère n'est pas la vraie religion, attention à ne pas tomber dans le piège !

Ensuite, un groupe d'Illuminati a voulu imposer une religion patriarcale au reste du monde, en détruisant les tenants d'une ancienne religion annunaki.

Pour détruire la religion matriarcale qui restait en Europe, les illuminatis ont imposés (de force, évidemment) la nouvelle religion Annunaki (dieu à fait adam à son image, dieu est donc un homme), avec les idées misogynes Annunakis (dans une société basée sur les rapports de force, l'homme doit être supérieur). La femme n'est donc plus qu'une servante ou une séductrice perfide qui cherche le malheur de l'homme.

Les derniers temples de la déesse mère, en parallèle avec les cultes druidiques, disparaissent vers l'an 1000 sous les coups des religions dites du livre. Ils ont effacés jusqu'au souvenir de cette religion. Toutes les prophéties valables localement ont disparues à cette occasion, nous n'avons donc plus que des prophéties (comme l'apocalypse de Jean ou les prophéties islamiques) qui ne concernent que le moyent-orient.

L'islam

Les ET altruistes réessayent encore avec Mohammed : le message est adapté à son époque et à son lieu (exemple : la polygamie tolérée, sans quoi les veuves de guerre seraient mortes de faim). L'islam devait rester sur le territoire de la grande Syrie, de l'arabie saoudite et du Yemen, et ne se battre que pour se défendre.

Le message devait évoluer par la suite, notamment via le fils adoptif de Mohammed, Ali, mais il fut figé volontairement par les illuminatis juifs de Médine en place à la mort de Mohammet. L'héritier spirituel Ali fut assassiné, l'ordre des sourates mélangé et certains passage déformés (ceux qui riment mal).

Allah, le vrai dieu universel, est encore une fois mélangé avec le faux dieu mésopotamien Enlil, et les illuminatis imposent les traditions annexes (hadiths) écrites de leurs mains, la plupart venant de la tradition juive de l'époque (en particulier la pudeur extrême, la mysoginie et l'homophobie). D'autres hadiths sont des mensonges purs (celles de Abu Huraira notamment).

La déformation fut quand même moindre que celle du catholicisme avec la parole de Jésus, l'Islam est donc la religion la plus "authentique", même si la langue Arabe a beaucoup évolué en 1400 ans et que seuls des experts aujourd'hui peuvent lire le sens original du Coran, le déformant à leur guise question interprétation.

Les illuminatis n'ont de cesse de tenter de détruire la religion musulmane, beaucoup trop "communiste"/altruiste à leur goût. Notamment en reprenant les vieilles recettes d'infiltration qui leur ont toujours réussi, comme les Saouds d'Arabie Saoudites (la 13ème tribue perdue d'Israël) pilotant (avec d'autres illuminati) l'Etat Islamique. Il reste aussi ce point de litige concernant l'esplanade des mosquées (l'ancien temple de Salomon) que Odin aimerait bien fouiller mais que les musulmans ont pour charge de protéger.

Les imams devinrent les dépositaires de la parole d'un faux dieu (je sais, je me répète, comme l'histoire...).

Protestantisme

Certains juifs (les molochiens plutôt) poussent à relire la bible, malheureusement sur une version avec plusieurs contresens et en mettant en avant les principes annunakis d'égoïsme, ce qui amènera à l'élitisme et à l'ultra-libéralisme.

Les croisades vers Jérusalem

Comme une partie des groupes illuminatis occidentaux étaient de même origine sumérienne et cherchaient tous à reprendre Jérusalem aux romains pour attendre le retour de Yaveh, toutes les religions issues du livre cherchèrent à récupérer Jérusalem et l'incluèrent dans leurs textes comme ville sainte. Voilà pourquoi depuis 2000 ans des millions d'hommes sont morts pour savoir qui des clans illuminatis sera chef de Jérusalem quand leur faux dieu reviendra... Car il est dit que "celui qui régnera sur Jérusalem régnera sur le monde", et ça à l'air de les faire bander cette histoire là. En 2018, tout indique que c'est le clan Rotschild (le Puppet Master) qui réussira à reprendre possession de Jérusalem via l'ONU. Ils mettront l'antéchrist Odin au pouvoir dans le temple reconstruit, et profiteront de leur puissance illimitée... sur un monde en ruine et dévasté par Nibiru, et ne concernera que quelques enclaves sur la planète... Et cette "puissance" ne durera qu'un an. Ensuite, c'est une mort atroce, puis des milliers d'années de réincarnation en tant qu'esclave sur des planètes lointaines... Perso je ne suis pas sûr que ça en valait la peine !

Millénarisme / apocalypse

Voyons spécifiquement comment toutes les religions décrivent la fin de notre civilisation actuelle, mes mauvaises lectures de l'apocalypse de Saint Jean, d'où Jean à compilé ses textes, etc.

Le Messianisme de la fin des temps

Le monde est divisé en 2 tendances spirituelles opposées, le service aux autres (le bien) et le service envers soi (l'égoïsme, entraînant la recherche de l'esclavage des autres, le hiérarchisme et la guerre pérpétuelle).

L'apocalypse verra l'apparition d'un hérault dans les 2 camps, tout comme la polarisation spirituelle entraînera l'éclatement des livres sacrés en ses 2 tendances sous jacentes schizophrène : d'un côté, le dieu Annunki de chair et d'os, Odin, qui demande la reconstruction du 3 ème temple à Jérusalem, et de l'autre, Jésus 2, la réincarnation de Jésus, qui rétablira la vérité sur sa première incarnation, et débarrassera la bible des reliquats idôlatres.

A ranger dans religion et dans Qi

18/06/2016 – Article – ET et la religion

Extraterrestres et religions sont intimement liés, parce que les religions ne sont que les restes des interventions ET d'antan.

Les prophètes sont souvent des contactés, comme le sont les shamans.

1 - Dans les religions judéo-chrétiennes plus précisément, tout commence avec le règne des annunakis qui sont les vrais fondateurs de ce mouvement qui est d'abord polythéiste (voir ici : https://www.facebook.com/notes/marc-chazal/annunakis-et-religion-maj-9-05-16/847082898734756). Face à leur main mise, les ET sont intervenus en prenant des contactés et en réveillant les gens face à cet esclavagisme de masse : donner des offrandes et des sacrifices, parfumer le palais du dieu, le vêtir, le laver etc... tout à l'époque des annunakis était du service à une entité de chair et de sang.

Il n'y avait pas de différence entre le service domestique rendu à ces géants et le culte religieux, puisque le service matériel était le culte lui-même.

Quand les annunakis sont enfin partis, les gens se sont retrouvés avec des milliers d'années d'éducation, comme des robots, à faire toujours les mêmes services domestiques, sauf qu'il n'y avait plus personne à servir. Toute notre civilisation n'était fondée que sur cela, et les gens avaient perdu tout repère. Ce sont notamment les mieux placés dans la hiérarchie humaine auprès des dieux annunakis qui y perdaient le plus. Cela faisait des générations qu'on répétait les mêmes choses et qu'on servait le dieu de chair et de sang, et une hiérarchie s’était instaurée chez les esclaves. Les hauts prêtres étaient les gens qui avaient le droit, souvent exclusif, de côtoyer physiquement leur dieu. Ils étaient totalement dédiés, bien plus encore que le peuple qui subissait les choses de plus loin.

C'est à ce moment là que ces gens, pour conserver leur statut hiérarchique, ont remplacé le dieu vivant par une statue et en ont assumé toute l’autorité. Par des éléments symboliques, par des rituels etc... des humains ont fini par remplacer les anciens dieux. Les rois-dieux humains sont alors traités comme des annunakis, et la distinction entre le grand prêtre et le Roi fut assez tardive, comme on peut le voir chez les Egyptiens par exemple (le pharaon reste un dieu vivant). Elle a même eu une influence jusqu’à nous puisque nos Rois de France étaient ni plus ni moins que des souverains absolus de droit divin, couronnés par un pape également tout puissant.

Si on regarde bien, on continue toujours à rendre les mêmes services dans des palais qu'on appelle des temples, habités par "des dieux ou dieu" : on parfume toujours avec le même parfum qu'il y a 6000 ans (l'encens), on allume les mêmes bougies, on donne les mêmes types offrandes, or (remplacé par de l'argent monnaie) ou nourriture (le dieu devait être nourri : sacrifice d'agneaux, vin, pain etc...).

Rien n’a changé depuis le temps où un faux dieu vivant trônait dans sa ville tutélaire en bout d'un temple-palais et que tout le monde chantait ses louanges, quémandait son intervention dans la vie de la cité ou se prosternait devant lui afin d'éviter sa colère. Les rois et les chefs d’état ont aussi hérité de ce traitement, puisque le roi et le grand prêtre sont les deux facettes d’une même autorité unifiée auparavant.

Les annunakis étaient très violents et très colériques, ils régnaient par la peur et la soumission, et on retrouve bien cela dans les religions judéo-chrétiennes, où on doit avoir la crainte permanente d'une divinité certes unique, mais toujours aussi colérique et mécontente de nous.

Est ce que ces religions sont mauvaises pour autant ? Non parce que comme je l'ai dit, les ET ont pris des “contactés” et ont essayé de rectifier le tir en faisant des réformes. Il y a globalement 4 grandes réformes : Abraham, Moïse, Jésus et Mahomet.

A chaque fois, le prophète guidé par des ET très évolués (les anges ou archanges) a réformé la religion de son époque, en essayant de faire comprendre différentes bases et erreurs, comme la nature exacte de Dieu, ce qui est attendu des humains spirituellement... mais les anciens réflexes ont tellement la vie dure qu'ils reviennent irrémédiablement à la charge d'une manière ou d'une autre.

La réforme prend, puisqu'une nouvelle religion apparait, mais à chaque fois elle se corrompt rapidement parce que les institutions/puissants finissent par modifier la réforme pour la remettre sur les anciens rails. Les Elites de toute époque, et notamment les élites religieuses, ont intérêt à ce que l'ancien système perdure, parce qu'il sous entend une soumission du peuple au caprice d'un dieu colérique, et cela permet de maintenir les fidèles sous une forme de domination /chantage /culpabilisation permanente. Les Elites remplacent finalement les anciens dieux esclavagistes, la preuve avec le pape assis sur un trône au fond d'un palais/église luxueux à Rome et qui sermonne le peuple en lui interdisant ceci ou cela (bien que le dernier pape ait tendance à être l’exception à la règle). Derrière le message d’amour christique apparent se cache toujours les mêmes principes hiérarchiques de domination, de règles et d’interdictions qui permettent de maintenir les fidèles soumis.

Il y a certaines choses qui perdurent des réformes, même après leur corruption, tout n'est pas perdu. La règle d'or de Jésus "Aime ton prochain comme toi même", reste bien entendu valide, et c'est le même principe dans les autres réformes, il reste des points positifs, mais qui sont souvent mis de côté ensuite, ou détournés de leur sens premier ou qui servent juste de bel emballage.

Pour faire simple, ce sont les ET qui ont créé indirectement les religions judéo-chrétiennes et d’autres encore, que ce soit des annunakis à la base, ou les autres ET venus pour rectifier la situation. Les dénominations anges, archanges et démons, ne sont qu’un vocabulaire différent pour parler d’entités soit bénéfiques (communautaristes et altruistes) soit maléfiques (hiérarchistes et esclavagistes). Attention aussi de ne pas ramener la grande diversité des ET aux seuls “gris” décrits et déformés par la propagande US d’après guerre. Des instructeurs ET bénéfiques qui remettent en question l’ordre établi, qu’il soit religieux ou politique, sont vite la cible d’attaques, et il n’en a pas été autrement pour les prophètes ayant leur soutien. Dans ce domaine, il faut absolument sortir des images préconçues qu’on nous impose, et c’est aussi vrai sur les ET que sur des personnages comme Mahomet dans une période d’islamisme radical qui n’a rien à voir avec l’islam d’origine.

Quand les puissants n’arrivent pas à faire taire un prophète (en le tuant, entre autre comme ils ont tenté de le faire avec Jésus), ils le démolissent ou mélange sa biographie avec un autre personnage plus a leur gout. Idem avec les messagers ET et les ET eux mêmes, le but étant que leur domination perdure et que personne ne vienne réveiller les fidèles /citoyens assommés par leur emprise.

2 - Un autre lien entre ET et religion, c'est que les ET eux mêmes sont très croyants, toutes races confondues, hormis les hiérarchistes qui ne supportent pas ne pas être les maîtres de leur propre environnement [Note AM : de ne pas pouvoir exercer un libre arbitre total de par leur divinité intérieure, de devoir s’arrêter à celui des autres]. C’est un point crucial pour comprendre ce qui sépare les deux types d’orientation spirituelle prédominants.

Les ET communautaristes n'ont pas de religion telle que nous comprenons ce concept, parce qu'ils n'ont pas de rituels (comme je l'ai expliqué, les rites et les cérémonies sont juste des restes du service domestique aux annunakis). Les ET hiérarchistes au contraire sont dominés par une religion d’état, souvent impériale, où le souverain est considéré (et se considère lui-même) comme dieu. Ce sont des religions très règlementées, avec une pléthore d’interdits et de règles, de protocoles et de services au Dieu-Roi. Je ne rentrerais pas dans les détails, nous savons comment cela fonctionne puisque nous le vivons.

Selon les ET communautaristes, il existe une Intelligence Suprême capable de modifier la matière et qui guide le "destin" de l’Univers selon un scenario, tout en préservant une marge de manœuvre, nous laissant le choix des détails (le libre arbitre). Il y a donc une trame pré-écrite, faite de points clés, et personne ne peut empêcher ces points clé de se produire. Mais, la route pour y arriver dépend de nos choix. Nul besoin de règles ou de rites, cette simple croyance qui veut que le Monde soit guidé par une force supérieure appelée “Dieu” suffit. Tout rituel n’a pas de sens, puisque ce “Dieu” n’a aucun besoin que l’on se prosterne devant lui, qu’on lui donne de la nourriture ou qu’on chante ses louanges. [Note AM : c’est Dieu au contraire qui nous donne de l’énergie, qui nous encourage, nous valorise en chantant nos louanges, et se prosterne / nous montre du respect]

Il existe dans chaque espèce ET évoluée et communautariste un individu qui sert de lien entre cette Intelligence Suprême et le peuple ET en question, un peu comme un “super prophète”, ou un “avatar divin”. Les ET sont libres de leurs actions, mais de temps en temps, cette entité intervient pour leur donner des informations, les guider ou leur attribuer des tâches. Rien à voir avec les prophètes humains, c'est bien plus puissant encore, puisque c'est littéralement comme si “Dieu” était partiellement incarné dans une personne, donc on peut considérer que c'est “Dieu” lui même qui parle à travers ces individus. Nos prophètes humains sont simplement des contactés par des races ET évoluées qui elles mêmes ont reçu des instructions de leurs "avatars". Les humains devraient avoir aussi un lien matériel de ce type dans le futur, un "avatar", dès qu'ils seront assez murs pour cela, mais nous ne sommes pas encore arrivé à ce stade.

S’il n’y a pas de rites chez les ET, la prière est par contre très considérée, car c’est elle qui permet le lien avec cette Intelligence Suprême, mais aussi avec les entités plus évoluées. La prière à notre niveau peut être entendue de deux manières : elle est d’abord un appel télépathique puissant, qui peut être entendu à des distances considérables. Si cette prière est fondée, motivée par des considérations altruistes, les ET peuvent y répondre et ont le droit d’intervenir. [Note AM : plutôt que “prière” qui ne veut rien dire, on pourrait dire “demande”]

On ne parle pas ici d’une prière automatique, apprise par coeur, qui n’a absolument aucun effet ni aucune valeur spirituelle. Réciter des “Je vous salue Marie”, des passages de la Torah ou des versets du Coran de façon automatisée est une perte de temps. L’intelligence Universelle ou “Dieu” se suffit à elle-même, il/elle (un neutre aurait été plus adapté mais n’existe pas en français) n’a pas besoin qu’on lui passe de la pommade (alors que les faux dieux hiérarchistes adorent cela, problème d’égo démesuré). S’il existe des règles strictes en matière de non intervention des ET sur les activités humaines, celles-ci peuvent souffrir des exceptions, et la prière est un motif valable. Pour peu que la même demande soit relayée par de nombreux humains, les ET auront alors le droit d’agir pour répondre à ces appels même si cela dépasse les règles de non intervention.

Ensuite, Dieu étant partiellement présent au milieu des peuples ET par l’intermédiaire d’une sorte d’avatar, l’action des ET pourra être soutenue par ce lien privilégié. Mais “Dieu” ou Intelligence Suprême, peut aussi répondre directement, puisqu’il/elle est tout à fait capable de modifier la trame de la matière pour aller dans le sens de la prière.

Que vous priiez Dieu directement ou pas n’a pas d’importance, ce sont vos motivations dans votre appel qui priment et qui impliquent ou non une réponse. Une prière vide de sens, automatique qui “récite” un texte, est inutile.

3 - Un autre lien entre les ET et les religions se situe chez les prophètes eux mêmes. Ces prophètes qui ont été de grands réformateurs comme Jésus sont des humains un peu spéciaux dans la mesure où ils sont des incarnations d'entités extraterrestres plus avancées, qui viennent après leur mort et de façon volontaire s'incarner chez les humains pour essayer de les aider dans leur développement. Jésus n'était pas le fils de Dieu comme il le dit lui même, il était fils d'homme. Mais cela ne l'empêchait pas d'avoir une connaissance et une maturité spirituelle bien supérieure qu'il a essayé de partager avec les gens de son époque.

Cette situation n'est pas exceptionnelle, puisque aujourd'hui il existe des millions d'âmes ET incarnées sur Terre, même si elles n’en ont pas conscience elles mêmes. Toutes ne sont pas si évoluées que Jésus, certes, mais elles ont souvent ce petit plus qui permet de faire avancer la société humaine dans le bon sens, pour peu qu’elles viennent de mondes altruistes plus évolués (ce qui n’est pas toujours le cas). Il n'y a pas de différence fondamentale entre un humain avec une âme d'origine humaine et un humain avec une âme ET, les âmes sont toutes équivalentes, juste que les âmes ET sont généralement plus expérimentées. Une âme ET qui s'incarne dans un humain devient humaine, car l'âme n'est pas liée spécifiquement à une espèce, elle est neutre. Il existe d'ailleurs des humains incarnés sur d'autres mondes, dans des enveloppes physiques non humaines, bien que cela soit plus rare (parce que nous ne sommes qu’une espèce très jeune et inexpérimentée).

Commentaires supplémentaires :

1 - J'insiste beaucoup sur ces points quitte à me répéter un peu sur certaines choses, parce que je comprends bien que de nombreuses personnes se cherchent d'un point de vue spirituel. Le problème; c'est qu'il est difficile dans les religions traditionnelles, et notamment le Catholicisme, de faire la part des choses entre ce qui est corrompu et ce qui est authentique.

Certains sont capables de faire cette distinction, d'autres préfèrent se tourner vers d'autres religions ou d'autres mouvements. Passer du Catholicisme au Protestantisme ne change rien, tout comme se convertir à l'Islam dans cette quête de vérité, parce que le principal est de comprendre pourquoi et comment ces religions sont apparues, pas de changer une corruption par une autre.

Il existe aujourd'hui de nombreuses alternatives aux religions principales, ce qui n'a pas été toujours le cas. C'est à la fois un bien et un mal, parce que sur le fond, ces autres mouvements ne sont que des tentatives de réformes supplémentaires. Parfois elles sont motivées par le bon sens, mais généralement on retombe sur les mêmes problématiques. Se tourner vers les témoins de Jéhovah ou le Bouddhisme, voir faire la sauterelle entre des spiritualités ne résout rien non plus, parce qu'elles ne permettent généralement pas de résoudre la question principale, à savoir si Dieu existe, sa nature, et notre place dans l'Univers.

Il y a bien longtemps que les Bouddhismes et en général les religiosités orientales sont des coquilles vides de ce point de vue. Elles ont été institutionnalisées et utilisées comme les religions judéo-chrétiennes, et ceux qui connaissent comment les institutions agissent en Asie comprennent de toute évidence que les mêmes problèmes de domination se posent partout. La religion est en général un outil politique au service de pouvoirs, qui maintiennent une forme de hiérarchie et de formatage des masses. Le Bouddhisme n'en est pas exclu, même s'il conserve une image neuve et encore peu entachée dans le monde occidental.

La seule solution, si vous voulez avancer spirituellement, est de comprendre d'où nous venons et pourquoi les choses sont ainsi faites aujourd'hui. Cela permettra de ne pas recommencer les mêmes erreurs. Il n'est pas question d'interdire la religion, mais de bien faire la différence entre l'institution et le spirituel qu'elle contient, autant en bien qu'en mal.

La seule solution à long terme, c'est que nous revenions à une religion uniformisée, et il y a deux solutions : la faire par le bas, et c'est là qu'un Odin peut trouver sa part, ou le faire par le haut, en mettant les valeurs primordiales communes en avant, comme la compassion.

A chacun ensuite de voir quels chemins il veut prendre.

Rester sur des bases salies / jouer à la sauterelle par dépit, ou bien revenir sur les points fondamentaux en laissant de côté les rites et les enveloppes, ce sont les deux grandes options. Certains feront le pire choix, cela de l'extrémisme odiniste, mais en tout cas personne ne pourra, après Nibiru, rester sur des positions classiques (Catholicisme, Islam, Judaïsme, Bouddhisme). Même si vous avez une foi immense aujourd'hui, tous nous serons ébranlés dans celle-ci, et nous serons contraints d'évoluer de gré ou de force. Alors autant commencer le travail volontairement plutôt que d'attendre la grande claque.

Edit : Je n’ai jamais dit que le Catholicisme, l’Islam et le Judaïsme allaient dispaitre. Ils évolueront. Ce que je sous entendais, c’est qu’on ne pourra pas rester sur un Catholicisme tel qu’il est aujourd’hui pour les catholiques (croyants - pratiquants- sympathisants) , et cela est valable pour toutes les religions.

2 - Quand on est perdu, on fouille et on finit parfois (et c'est souvent le cas aujourd'hui) par se construire une religion à la carte. C'est pas aussi simple, on ne peut pas choisir en quoi on peut croire ou pas en regardant un menu et en ne conservant que ce qui nous “plait”. La Vérité ne peut pas être tordue en fonction de nos envies. Ce menu à la carte est ce que j'appelle faire la sauterelle.

On découvre, on prend une part et on saute ailleurs. C'est une solution de secours, mais qui n'est pas fondamentalement efficace, parce qu’il n’y a pas assez de cohérence. Après chacun fait selon ses choix, mais c’est quelque chose à prendre très sérieusement en considération.

Pour Odin, c'est par la confusion, parce que les bases spirituelles des gens sont instables, qu’il rencontrera un tel succès. Tant que les fondations religieuses et spirituelles des gens comporteront des lacunes, la porte sera ouverte. C'est pas plus compliqué. Le miracle ne viendra pas tout seul, ça c'est clair, mais la corruption se glisse aisément quand on n'est pas assuré dans ses fondements.

Il ne faut pas confondre la foi (la vraie) et la ferveur. Beaucoup sont dans le ferveur, et pas dans la Foi, là encore, même s’ils disent le contraire. Il est facile en 10 minutes (et souvent beaucoup moins), de mettre le doigt sur les incohérences religieuses d'une personne. Soit elle s'enferme dans des réponses automatiques, soit elle se braque, mais dans chaque cas, un gros signe de fragilité. Une tour qui monte jusqu'au ciel mais qui est fondée sur du sable et des trous, ça tombe au premier séisme violent. Ce sera la même chose avec nos tours spirituelles.

3 - Un exemple concret qui est commun au Judaïsme et au Christianisme. Il est dit qu'à la fin des temps, Dieu descendrait et demeurerait parmi les hommes.

Il est difficile, d'un premier coup d'oeil de comprendre comment un Dieu omnipotent et infini puisse venir matériellement prendre place parmi nous. Cela parait encore plus invraisemblable si on admet que l'Univers ne s'arrête pas à la Terre et à ses habitants.

Il y a alors 3 solutions :

a - Tordre le concept jusqu'à ce qu'il rentre, c'est l'idée de faire de Jésus le fils de Dieu, de même nature que lui voire Dieu lui-même. Or Jésus a bien dit qu'il était fils d'homme.

b - L'autre idée est de Lui construire un réceptacle, une demeure, c'est la raison du 3ème Beth Hamikdach des juifs, c'est à dire le 3ème temple qui devra être reconstruit par le Machia'h, mais la question de savoir comment un Dieu éternel et omnipotent peut "résider" dans un temple de pierre reste problématique, puisque il y a une tendance alors à le "matérialiser", ce qui est un non sens. Dieu n'a ni pieds ni bras, ou alors on tombe dans la troisième hypothèse .

c - Faire de Dieu une créature fantastique mais concrète, un super héro avec des pouvoirs incommensurables mais physique, avec des bras et des mains, qui parle et qui s'assoit sur un trône. Là on est dans la partie ultra dangereuse, parce que c'est exactement ce que faisaient les annunakis, et plutôt qu'un D.ieu on risque d'accueillir un d.ieu, par lequel nous aurions été créé à son image physique de manière physique (la génétique).

Ce que je vous raconte plus haut ce n'est pas dans le but de faire une nouvelle réforme je ne suis pas prophète. Tout a déjà été dit, mais tout peut être mal interprété ou réinterprété.

Ce qui va venir sur Terre à terme, c’est un de ces fameux avatars divins, car l'Humanité au final sera digne, comme bien d'autres peuples de l'Univers, de recevoir ce lien privilégié entre le vrai Créateur et sa création. “Dieu” sera alors parmi nous, mais ce ne sera pas lui physiquement, mais simplement un intermédiaire, une porte. Nous entreverrons Dieu par la porte, mais il ne sera pas au milieu de nous plus qu'il ne l'est aujourd'hui. Si Dieu est capable de modifier la matière continuellement et à son gré, c'est qu'il est déjà partout.

Jésus a bien dit que Dieu était plus proche de nous que nos pieds ou nos mains. Voilà un parfait exemple de relecture avec les bonnes clés. C'est à vous de faire ce travail, et vous pouvez prendre cela sous différents angles.

Chaque religion est un angle différent, mais qui pointe toujours dans le même direction commune.

Le problème qui se pose maintenant, concrètement, c'est que la plupart des chrétiens et des juifs ne sont pas clairs sur ce concept de "Dieu sur Terre", et que cela peut être détourné par un anti christ éventuel, pour peu que lui même soit un annunaki, ou dans une moindre mesure par de simples charlatans et habiles manipulateurs.

Or quand on est mal assis, il est facile de nous déloger de nos certitudes. C'est pourquoi juifs et chrétiens seront très tentés par un annunaki qui se ferait passer pour un dieu, alors que les musulmans, malgré les énormes défauts qui se sont glissés dans l'Islam et dont nous voyons les effets dévastateurs, seront bien mieux préparés de ce point de vue, car il est impossible pour eux d’accueillir un dieu de chair et de sang comme Dieu lui même.

C'est d'ailleurs la raison d'être principale de la réforme engagée par Mahomet, puisqu’il n'a pas vraiment travaillé sur les autres points avec autant d'insistance (la religion musulmane n'est qu'un réarrangement du judaïsme basique). Son cheval de bataille a toujours été de faire comprendre que Dieu ne peut pas être une entité concrète, limitée, que ce soit sous la forme d'un jésus, d'un machia'h ou peu importe. C'est aussi le gros talon d'Achille de sa réforme, puisqu'il n'a pas réussi à corriger d'autres problèmes hormis celui-là.

Idem pour Jésus, qui était là pour corriger le judaïsme de son époque. Lui a recentré la religion sur l'amour et la compassion, mais d'un autre côté, il y a eu de grosses lacunes sur la notion de nature de Dieu, des maladresses qui ont abouti à des non sens comme "Jésus fils de Dieu", ou encore la "Trinité". En utilisant l'image de Dieu comme père nourricier, il a engendré de nombreuses confusions parce que cette notion a été très mal intégrée. Dieu est celui qui pourvoit, c'est à dire celui qui mène l'Univers là où il le désire, donc tout ce qui vous arrive découle de son intervention, directement ou indirectement. Donc si vous avez à manger et à boire, c'est que Dieu l'a “voulu” ainsi. Or dans la société juive de l’époque, c'est le rôle exclusif du père. La mère n'est qu'une suppléante, voire une servante du mari / maître, donc l'image était bonne en son temps dans une culture donnée mais prompte à amener des confusions dans d’autres cultures et à d’autres époques.

Les mêmes problèmes se retrouvent ailleurs, par exemple dans le bouddhisme des origines, parce qu'il est impossible de tout réformer en bloc, le monde et les sociétés cibles ne pourraient pas digérer trop de modifications. Une réforme ne peut donc qu'être partielle et ciblée pour cette raison, et le gros inconvénient, c'est qu'en étant incomplète, elle a tendance à légitimer les pans qu'elle n'a pas ou peu tenté de réformer.

C'est pour cela que la Torah a survécu dans le Christianisme sous la forme de l'ancien testament, ou que dans l'Islam, tout ce qui a été dit par les prophètes antérieurs reste valable.

Or qu'y a-t-il en commun entre le Lévitique et le message d'amour, de tolérance et de compassion de Jésus ? Crève l'oeil du serviteur de ton voisin s'il a crevé l’œil du tient ?

Même chose avec l'Islam qui reprend à son compte des archaïsmes hérités des annunakis et connait de nombreux interdits ou une pudeur excessive communs au judaïsme et qui n'ont aucun fondement spirituel (comme manger du porc, voiler les femmes etc...).

Ce n 'est pas que tout cela ait été validé par les prophètes, mais parce qu'ils ne pouvaient pas tout résoudre d'un seul coup. C'est au croyant ensuite de déduire, avec le message principal ce qui peut encore être arrangé, car celui qui a compris le fond, voit nettement si la forme est corrompue ou non.

4 - En effet, il y a bien d'autres points à aborder. Je ne fais que commencer à creuser, et j'y vais par étapes pour que les informations puissent être comprises. Comme souvent donner trop d'un seul coup n'est pas efficace, car des informations importantes seront oubliées au passage parce que notre cerveau n'est pas capable d'ingurgiter à l'infini. Ne vous inquiétez pas, on n’en a pas terminé.

Ensuite, il y a un équilibre délicat à conserver entre donner des informations et imposer une religion nouvelle. Il a toujours été dit qu'il n'y aurait pas de nouvelle réforme/religion après Mahomet, ce que je confirme.

Il n'y aura donc pas de nouveau prophète, tous ceux qui se réclameront de cela sont des imposteurs, et Jésus nous a bien averti sur cela. Autant il a annoncé le paraclet (Mahomet) autant il a dit aussi que nombreux seront ceux qui se réclameront être Jésus ou prophètes mais que ce seront TOUS des imposteurs.

Dans ce cadre, le retour de Jésus est particulier car il n'est pas censé revenir pour prophétiser, dans le sens apporter de nouvelles informations. Les prophètes des anciennes réformes ont toujours œuvré sur les deux tableaux, c'est à dire rectifier des corruptions mais aussi donner de nouveaux éléments. Or tout a été dit aujourd'hui, et le futur consiste seulement à faire le tri sur ce qui est corrompu ou pas, il ne sera rien apporté de neuf. Les textes précisent bien que Jésus ne sera pas là en qualité de prophète, mais en qualité de "confirmateur", et ce concept est à comprendre comme "validation" ce qui est de lui et ce qui n'est pas de lui. Probablement qu'il nous donnera aussi un témoignage sur sa véritable histoire, ce qui s'est réellement passé dans son ministère il y a 2000 ans et l'épisode de la crucifixion. Qui mieux que lui pourra nous raconter cela ?

Le processus actuel consiste, plutôt qu'en des prophètes, à voir l'émergence de personnalités "éclairées" qui serviront de support, comme le Mahdi au Moyen Orient, et son cas ne sera pas exclusif. Il y aura aussi d'autres "Mahdi" dans différentes cultures, des guides, qui serviront à préparer les populations à l'ascension et adaptés à la religion/spiritualité et aux coutumes locales.

Les altairans et moi même ne sommes pas là pour court circuiter ce processus, mais pour l'accompagner en parallèle. C'est un grand travail de groupe qui part de multiples sources. Mon travail est le même que celui d'un Sitchin (en toute humilité) puisqu'il sert avant tout à rétablir un certain nombre de vérités, et un équilibre entre ce que savent les Elites et ce qu'a le droit de connaitre aussi le peuple.

Il n'y aucune volonté d'aller plus loin que cela en terme de leadership, à la différence de ce que sera le Mahdi en Arabie ou certains shamans en Amérique. Chaque peuple aura une sorte de guide, et ces guides politiques et spirituels travailleront en commun pour faire monter l'Humanité à un stade supérieur alors que l'ancien système partira en lambeaux.

Donc en résumé, je ne suis pas là pour faire le travail des autres, juste le préparer. C'est ensuite que vous serez davantage guidés, ce que je vous donne c'est pour commencer à vous faire réfléchir, vous montrer qu'il y a une remise en question de certaines certitudes à opérer. Je ne suis qu'un humble éclaireur, pas le gros de la troupe. Il est alors tout à fait normal que votre curiosité et vos besoins de "plus" ne soient pas assouvis. Attendez que les bonnes personnes se dévoilent. Il sera alors bien plus facile pour vous, je l'espère grâce à mon travail préparatoire, de reconnaitre les bons guides des charlatans qui vous attireront dans leurs giron.

PA : mon témoignage si je peux me permettre : depuis tout jeune je vois ma planète et par télépathie mes amis là bas qui regrettent mon départ ! comme s'ils disaient reviens que fais tu là bas ! je ressentais mon corps différents à ces moments là , pas la même enveloppe corporel et une énorme enveloppe magnétique ! j'ai survécu jusqu'à la quarantaine avec des dons inexpliqués et mal vécu de ma part ! je me suis équilibré que par détachement si je puis dire de ce système de chose ici bas et me voue au spirituel ( entre aide ) je passe tout le reste pour ne pas passer pour un illuminé voulant briller , mais je ressent tout ce qui est dit ici par marc

H : Je n'ai pas le droit de confirmer PA, ni dans un sens ni dans un autre, parce que cela fait aussi partie de la leçon. Même les ET incarnés sur Terre sont en apprentissage :)

MK : Je me suis tout le temps pose moi aussi ce genre de question depuis toujours. Comme si ce monde n'était pas le mien

AM : "[Le peuple] se prosternait devant lui [le dieu annunaki] afin d'éviter sa colère" : On dirait Valls avec le policier qui refuse de lui serrer la main...:)

H : Les rois et les grands prêtres ne sont que les successeurs des annunakis qu'ils ont remplacé sur le trône. On le voit tous les jours, même 7200 ans plus tard.

AM : Le problème de la prière, c'est que nos hiérarchistes connaissent son principe et s'en sont servis pour appeler les Rasksasas en 1946 à groom lake, même si ces derniers n'avaient pas le droit à cause des règles de non intervention. Et les altruistes ne sont eux pas au courant de ces subtilités, à cause du mensonge de la religion.

Tout comme ceux qui méditent pour que les catastrophes se calment, et en faisant ça enlèvent les chances de faire tomber le système injuste. J'imagine qu'il y a des cas où les prières ne seront pas exaucées si elles entrainent derrière plus de catastrophes qu'elles n'en enlèvent, ou si elles contredisent les points de passage obligés. Mieux vaut laisser faire sur ces questions le proverbe "dieu sait mieux".

H : Ce sera surtout utile sur des cas concrets. les zétas expliquent bien cela par l'intermédiaire de Nancy lieder. par exemple, par rapport au risque nucléaire lié à Nibiru, les zétas et les autres ET n'ont pas le droit d’intervenir si cela ne représente pas un risque global d'extinction. or des centrales qui fuient comme Tcherno ou Fuku, sans fusion totale, sont digérés par la nature (voir ce qu'est devenu la zone contaminée en Ukraine). Sauf que pour nous, c'est une autre histoire. Vu le nombre de réacteurs en France, les humains risquent d'être bien embêtés. Or, selon ce principe d'appel /prière, la combinaison des appels des gens peut autoriser une intervention qui serait d'ordinaire interdite. En gros, plus les gens auront conscience du danger nucléaire, plus automatiquement ils lanceront sans le savoir des appels en ce sens, et ces appels sont d'autant plus forts s'ils deviennent conscients. C'est avec cela en tête que j'ai posté ce cas de la prière, parce que c'est important de savoir que cela existe, et qu'on est pas en face d'entités ou même d'un Dieu sourd, bien au contraire. par contre, les hiérarchistes de Groomlake n'ont pas lancé d'appel de ce type, c'est juste les reptiliens qui ont vu une belle opportunité à ce moment là. mais l'idée n'est pas fausse. Une prière égoïste est aussi entendue, sauf que ceux qui répondent ne sont pas bénéfiques. Comme de mauvais génies, la demande si elle est acceptée sera toujours à double tranchant.

AM : Tu dis que toutes les âmes ET incarnées actuellement sur terre ne viennent pas de mondes altruistes. J'imagine qu'il s'agit des fameux reptiliens, et que selon le principe d'équilibre il y en a autant que des âmes ET altruistes. Equilibre oui et non, vu qu'une âme altruiste est plus élevée spirituellement donc penchera plus dans la balance, c'est ça?

H : le nombre de hiérarchistes qui viennent d'autres mondes peut tenir sur une seule main. Je ne parlais donc pas des hiérarchistes en particulier, mais des neutres, des âmes non encore matures qui peuvent être transférées d'un monde ou d'un autre pour être mis dans notre école, vu qu'ils sont du même niveau. Je ne les compte pas généralement dans les ET incarnés, parce qu'ils ne contribuent pas aux 25% d'altruistes. mais ils existent. Imaginez un monde qui fait son ascension. Les âmes altruistes et hiérarchistes sont séparées, mais les autres, indéterminées sont enlevées, car ce monde n'est plus une école. A ce moment, il faut bien leur trouver une classe ailleurs :)

AM : Tu dis que les rituels ne servent qu'à remplacer certaines pratiques anciennes, mais n'y a-t-il pas aussi des notions d'alimentation en énergie d'égrégores (ce que tu appelle les enveloppes?, à savoir méditer devant les mêmes images partout dans le monde aux mêmes heures, avoir les mêmes représentation mentales d'un saint ou de Jésus, représentations éloignées des vrais personnages), cette énergie étant ensuite récupérée par les illuminatis qui s'en servent pour favoriser "magiquement" leurs projets d'asservissements du peuple?

Si c'est vrai, quels sont les pièges à éviter pour ne pas les renforcer magiquement? Parce qu'il est dur maintenant qu'on est formaté à ne pas avoir d'images mentales.

H : Les égrégores n'existent pas par les objets. Ils se forment par des liens spirituels entre les personnes. Ce ne sont pas des entités autonomes, mais une mise en commun d'un petit bout d'âme afin de permettre un esprit de groupe. Cela arrive dans les espèces immatures comme les humains qui n'ont pas encore de liens directs les uns avec les autres, et sont obligés de passer par un artifice. Certains ont situé physiquement cet égrégore dans des objets, comme des statues ou des images, mais l'égrégore existe en dehors de tout lien matériel. Ensuite, il y a eu beaucoup de fantaisie autour de cela, et tout n'est pas à prendre au pieds de la lettre. Un égrégore ne peut pas posséder un golem par exemple. Les illuminatis font de la magie, mais elle reste stérile parce que leurs croyances ne sont que des superstitions. Ce sont des rituels qui n'apportent rien de concret, ni en terme d'énergie ni en terme spirituels. Eux le croient, mais ils se trompent, ce sont des choses vides. Il ne faut pas oublier qu'ils sont héritiers des annunakis. Ils répètent sans comprendre des gestes que les géants faisaient pour des raisons précises. Boire du sang était vital pour eux, car ils manquaient de fer sur Terre. En a découlé toute une magie et des rituels liés au sang et aux sacrifices, et pas seulement chez les illuminatis. Ils sont aussi convaincu que l'avenir est complètement écrit dans les étoiles, qui sont le reflet du monde, ce qui est complètement faux. C'est une superstition annunaki sans fondement. Idem avec la numérologie qu'ils utilisent aussi à souhait. Ce qui les renforce, c'est leur propagande constante à préserver un système qui les maintient, eux et les autres Elites au pouvoir. A chaque fois que nous sommes contaminés par ces idées, nous nourrissons leurs idéaux. Nous ne les nourrissons pas avec une énergie subtile, nous les nourrissons pratiquement de notre vie physique en les servant et en leur donnant notre pain, et en validant leurs concepts serviteurs maitres. Concrètement le rêve américain, les enfants qui veulent devenir des stars, c'est ça qui les nourrit, parce que cela veut dire que les gens ont intégré leur société hiérarchiste avec une élite et des sujets, des winners et des loosers. Il n'y a rien de magique là dedans, c'est purement idéologique.

AM : Je pensais qu'il y avait un équilibre pour les ET incarnés en humain, altruistes et égoïstes, comme pour la règle de non intervention (si les altruistes interviennent, les égoïstes ont le droit d'intervenir). Mais Marc à répondu, à part Odin et maxi 4 autres pas d'ET hiérarchistes sur terre!

Par contre c'est pas très équitables pour les hiérarchistes (je ne vais pas les plaindre ni me plaindre, loin de là, ils ont suffisamment de pouvoir comme ça!).

PA : ne pas confondre les âmes réincarnées que nous pouvons chacun être et une présence physique .…

AM : Marc parle de hiérarchistes, sans plus de précisions. C'est vrai que ma question portait sur les incarnés. C'est vrai que les détails sur le sujet peuvent être important entre quelqu'un qui appartient à la terre (un ET réincarné) et un alien (né ailleurs).

H : Il y a généralement un équilibre naturel entre hiérarchistes et altruistes dans les mondes école comme la Terre. Cela a été le cas pendant longtemps, où les deux groupes se tenaient en effectif. Sauf que, à un moment donné, il faut bien décider à qui héritera la Terre après l'ascension. Quand on dit bêtement que Jésus a racheté ou sauvé l'humanité, c'est parce qu'il est tombé à un moment clé (et pas que lui d'ailleurs), où cette décision allait tomber, ou du moins où il fallait donner une tendance qui allait se poursuite (la décision finale, de toute façon certaine depuis déjà longtemps a été officialisée chez les ET en 1974, mais la victoire et les restrictions étaient déjà acquises depuis bien plus longtemps). Or par sa réforme, il a fait basculer légèrement du côté altruiste, ce qui a fait en sorte que la Terre soit promise aux "bons". Passé ce stade, vu que la Terre héritera quoi qu'il arrive aux altruistes, la bataille est déjà gagnée. L’équilibre n'a plus à être respecté, au contraire tout est fait pour accélérer le choix spirituel de l'Humanité vers l'altruisme. C'est pour cela que les ET hiérarchistes sont interdits de séjour depuis dans les corps humains, sauf quelques rares exceptions liées à des cas particuliers. De toute façon les hiérarchistes humains sont déjà suffisants, pourquoi vouloir s'embarrasser avec d'autres :). Certains humains hiérarchistes n'ont rien à envier aux pires ET de la galaxie dans cette orientation spirituelle. Pour le cas Odin, c'est une incarnation qui date d'avant cette décision, donc il n'était pas encore concerné par ces restrictions. En plus, il n'est pas humain, ce qui l'exclut aussi de cette règle.

AM : Merci de votre patience, je fais pas mal d'erreurs!

H : Pas de souci, ça fait jamais de mal de donner des détails en plus :)

EB : 1974, c'est l'année où a été réalisé le dernier "sondage" qui a entériné la décision que la Terre devienne un monde altruiste ?

H : Oui c'est tout à fait cela

AM : J'arrête pas de voir cette date 1974 de partout en ce moment dans mes lectures? Pourquoi cette date?

H : peut être qu’inconsciemment tout le monde a été informé de la décision, tout simplement :)

AM : Quel mois de 1974 ? :)

H : Alors ça je ne sais pas. Je connais juste l'année :)

Les restrictions sont beaucoup plus anciennes, donc ça faisait longtemps que les ET hiérarchistes étaient bannis des incarnations. On a pas attendu 1974 :) Donc de ce point de vue, ça n'a pas changé grand chose

AM : IL me semble avoir lu chez Elizabeth Teissier que au niveau astrologique il y avait eu une discontinuité, je sais plus comment elle appelait ça, le 18 avril 1974 de mémoire (mort de Marcel Pagnol). Peut-être c'est pas lié.

[Note AM : le message qui suit a été écrit au même moment où Harmo écrivait le message du dessous, il ne l’avait pas lu] Au niveau astrologique, les vrais voyants s'en serve comme d'une boule de cristal ou du tarot, c'est à dire de faire jaillir des informations qu'ils auraient pu avoir autrement.

H : Tu connais mon opinion sur l'astrologie (support pour vrais voyant mais science sans fondement). Teissier voyante, je sais pas... je veux pas juger. Si on regarde les prédictions réalisées, ça peut se discuter.

H : Faut pas non plus trop chercher. C'est plus une date symbolique que quelque chose qui a eu un impact concret et nouveau. Après dans les années qui ont suivi, peut être que ça a modifié des tendances et rendu les hiérarchistes plus agressifs vu qu'ils se sont su perdants définitivement.

AM : Ils participent aussi à rendre ce monde altruiste en dégoûtant tout le monde de l'égoïsme!

H : Oui tout à fait, et à l’extrême, c'est aussi le rôle de Daesh et d'Odin après tout. Tous ces mauvais ne font que renforcer la polarisation, les mauvais et les bons se regroupent avec les leurs et s'extrémisent dans leur orientation spirituelle. Si tu regardes l'effet des attentats c'est tout à fait cela : ça galvanise la compassion et la solidarité, la résistance à la cruauté, et dans le même temps, cela galvanise aussi les haines des haineux de tout bord. C'est un effet de contraste qui pousse chacun dans ses retranchements. sauf que au final, les requins se regroupent mais continuent à s'entredévorer, alors que les autres forment une famille de plus en plus soudée et compacte.

AM : J'aurais un dernière question sur la religion, tu dis que la prière est la principale pratique des ET, mais qu'en est-il du sentiment de gratitude, de remercier "dieu" pour ses bienfaits? Un formatage, ou quelque chose de plus profond et vrai?

H : Les ET ne considèrent pas qu'il faut avoir une gratitude avec Dieu comme nous la comprenons. Dans notre vision, la gratitude c'est lécher les bottes, dans la leur, c'est être conscient qu'ils n'existent que parce que c'est la volonté divine qui est le support universel de la création. En respectant les règles et en étant conscient de sa place, en toute humilité, on offre la plus grande gratitude qu'on puisse donner à une Intelligence qui se suffit à elle même. C'est le concept même de l'Islam, qui a été d'ailleurs complètement dénaturé : Islam signifie soumission, dans le sens que nous reconnaissons que Dieu est le maître, le seul de notre destin, mais aussi le seul garant de notre liberté et de notre existence (ce qui revient au concept de Jésus du Père Nourricier). C'est reconnaitre que nous sommes encore des élèves et que nous savons de Dieu n'est qu'effleurer sa vraie nature. C'est comprendre que nous ne pouvons tout dominer de notre environnement, mais que nous devons nous adapter et trouver notre place au milieu des autres, pas contre les autres. C'est aussi bien valable pour une civilisation, que pour des individus. L'être humain et le système actuel, se croit maître, centre, et détruit pour faire ce qu'il veut. Il ne trouve pas sa place, il la taille à la machette. Les ET sont dans une position plus équilibrée : ils savent que leur libre arbitre est limité, et qu'il y a des règles fondamentales dans l'Univers qu'il faut suivre, parce que c'est ainsi qu'il a été construit. Libre mais soumis à Dieu en quelque sorte. Les hiérarchistes construisent leurs propres règles et les imposent, alors que les communautaristes étudient l'Univers pour en comprendre les règles et mieux pouvoir les suivre. Les hiérarchistes sont des insoumis qui se prennent eux mêmes pour des dieux, dans le principe et dans les faits. Avec les autres, ils détournent volontiers cette soumission à Dieu pour qu'on se soumettent à eux. Crois tu vraiment qu'un Dieu créateur d'un multi-univers infini, qui est au delà du temps et de l'espace a quelque chose à carrer qu'on lui offre des choses ou qu'on le remercie avec des louanges. Le meilleur moyen de le remercier c'est d'avoir conscience de lui, et de faire en sorte que cela se concrétise dans notre comportement. Sur ce principe, à chaque fois que tu fais un geste altruiste, tu remercies Dieu. Les mots et les louanges, ça reste que des mots. Il vaut mieux une bonne action concrète que tous les remerciements par la prière, parce que ça coute rien de les faire. Même un hiérarchiste peut remercier Dieu de cette manière. J'espère que j'ai été clair, je souffre à chaque fois pour expliquer ces choses tellement c'est compliqué d'employer des mots qui ont des sens confus et multiples. Faut alors que j'arrive à dépasser les notions classiques qu'on rattache automatiquement à cause du formatage. "Dieu", "Intelligence", "Gratitude", c'est toujours des mots avec des connotations corrompues, difficile de se sortir de cette boue.

PA: simplement lui dire " merci " et être reconnaissant ! il suffit d'observer sa création

H : je suis pas sur que lui dire merci compte vraiment, parce que Dieu c'est pas un humain ou un ET. Un Et va être content qu'on le remercie par exemple. Pour Dieu c'est plus compliqué.

AM : Vivre en harmonie avec Dieu est la meilleure manière de le remercier.

H : Voilà, c'est ça l'idée, merci :)

PA : le sentiment dans notre coeur de reconnaissance

H : Le sentiment est une bonne chose, mais ce n'est pas suffisant pour une Intelligence comme celle-là. Le merci a toujours une connotation bizarre, parce que c'est toujours le même concept maitre friandise. En gros tu es comme le chien qui remue la queue quand on lui donne un miam. Dieu n'est pas sensible à cela, ça n'a pas de sens pour lui.

Désolé, j'ai du mal à mettre ça en mots

PA : je comprends et moi aussi

H : Dur dur de dépasser des mots qui ont été utilisés à tort et à travers hein :)

PA : j'essaie d'exprimer la pensée car aucune parole ne peut transmettre ce que l'on envoie ou reçoit

AM : Notre langue fait partie de cette boue donc tu parles, mettre le même mot pour l'amour de Jésus, la baise ou aimer les raviolis... Où la démocratie veut dire dictature.

On ne peut rien faire avec cette daube (pas le plat, la langue!)

PA : heureusement qu'en travaillant on ce sentiments ( ressenti ) de l'intuition et de la télépathie mais j'ai l'impression de ne pouvoir parler dans la bonne langue ;)

H : Tout à fait d'accord avec vous deux. Aimer en effet est un des mots les plus usurpés qui existe. J'aime bien ma voiture parce qu'elle est jolie et qu'elle me rend service, tu peux remplacer voiture par femme. C'est terrible !

PA : seul ce qu'on exprime à l'intérieur est fiable et bien reçu car on émet une énergie qu'ils peuvent percevoir ( percer et voir ) :)

H : En l'occurrence un appel télépathique. On peut pas tricher là dessus, c'est pas comme avec les mots :) C'est tout à fait cela

ZD :Une entité hierarchiste ne peut plus posséder de corps humain depuis que Jésus est né des entrailles de Marie :) C'est l'archange Gabriel qui en a eu l'idée.

Ça colle bien avec ce que tu dis Harmo:) Merci aussi d'avoir provoqué le lien (dans ma petite tête) entre ET très évolués et archanges, anges. Ça a fait PAF !

H : oui, c'est l'idée. A un moment il y a eu un stop pour les hiérarchistes extérieurs. A savoir que l'Archange Gabriel "n'existe pas" réellement, c'est un peuple ET qui est nommé sous ce terme. Ce n'est pas à chaque fois le même "ange" qui intervient. C'est plus une fonction/rôle de messager qu'un véritable nom pour une entité unique. Cela n'exclut pas qu'une même entité puisse revenir plusieurs fois :) Les prophètes ne pouvaient pas voir la différence forcément entre deux ETs différents ayant la même apparence, surtout des ET lumineux et hyper évolués de ce type.

Reste qu'il y a quand même des hiérarchistes qui sont là et qui se sont incarnés depuis 2000 ans chez les humains, mais ils ne viennent pas de l'extérieur. Ce sont de bons vieux humains égoïstes :)

Ils connaissent Trop bien le terrain, c'est pur ça que 1% des humains contrôlent toute la Terre et la mènent droit dans le mur.

ZD : On finira par connaître les secrets et on s'en servira pour créer l'harmonie

H : Tu sais, je vais peut être donner un scoop, mais les secrets ont déjà été donnés. Le problème c'est leur lecture. Si on était plus sages et plus savants, l'harmonie pourrait être faite dès maintenant. C'est dommage, c'est un peu du gâchis quand même.

ZD : Mais le formatage a bien fonctionné et les gens courent après un pseudo bonheur matériel. Sans compter une bonne partie qui bosse comme des esclaves pour justement se payer un pseudo bonheur. Et je ne parle même pas des gens qui subissent bien pire !! Laissons le temps au temps.... ;)

Moi même j'aimerais lire bien plus....les journée passent si vite !!

Mais les gens comme toi nous transmettent, nous mettent sur des pistes de recherche...et nous même nous faisons pareil à notre échelle , et aussi avec nos enfants....comme un gentil petit virus lol

Faut y aller doucement parce que sinon ça devient des sujets de discorde et de gue-guerre juste invivable au quotidien ?

Tout en douceur...question d'équilibre....==> harmonie

H : Oui, la progressivité est importante, sinon on va droit sur des blocages. Je trouve déjà que je vais trop vite de ce point de vue, mais comme le temps presse un peu, je ne peux pas me permettre d'enfiler 3 paires de gants de velours :)

PA : oui nous sommes dans le souci du temps , beaucoup de choses sont loupées et ne se feront désormais qu'après un certain nettoyage hélas mais il y en a besoin pour l'intérêt Général

H : J'espère pas trop perdre de monde en cours de route en tout cas

AM : Marc, Si je prends du recul sur ton message, en fait tu nous dit :

1) pourquoi on ne peut pas faire confiance à toutes les religions/croyances existantes (on peut en tirer un sens général mais les bords sont flous entre mensonge et vérités, sur plusieurs points on ne peut pas savoir à notre niveau).

2) Tu nous donnes bien les clés principales pour une nouvelle "religion"/façon de vivre/d'être (on peut appeler ça une nouvelle spiritualité?), mais il y aurait pleins d'autres points à aborder.

Je n'arrive pas à prendre un recul supplémentaire pour voir ta conclusion, qu'est-ce qu'on fait maintenant avec ça? On se réinvente une nouvelle spiritualité, avec les risques de tordre la réalité ou de repartir dans le mauvais sens?

H : En effet, il y a bien d'autres points à aborder. Je ne fais que commencer à creuser, et j'y vais par étapes pour que les informations puissent être comprises. Comme souvent donner trop d'un seul coup n'est pas efficace, car des informations importantes seront oubliées au passage parce que notre cerveau n'est pas capable d'ingurgiter à l'infini. Ne t'inquiète pas, on en a pas terminé :). Ensuite, il y a un équilibre délicat à conserver entre donner des informations et imposer une religion nouvelle. Il a toujours été dit qu'il n'y aurait pas de nouvelle réforme/religion après Mahomet, ce que je confirme. [Note AM : Voir la suite recopiée dans le corps de l’article ci-dessus]

AM : Tu nous vide la tête pour qu'on puisse la remplir de nouveau, en nous donnant des clés pour faire la part du vrai et du faux dans ce que nous rencontrerons par la suite!

H : Voilà. Peut être pas vider, ce serait un lavage de cerveau :) mais vous faire remuer tout ce qui s'est trouve pour éviter que ça s'encroute définitivement, oui ! Une fois l'humus bien retourné, la graine pourra davantage faire ses racines. Essaie de faire cela sur un sol dur comme de la pierre ! :)

AM : Au niveau de manipulation qu'on a subi, une bonne remise à zéro ne serait pas du luxe. Mais c'est vrai (je parle pour moi) qui tu arrives à rebrancher entre eux des choses qui étaient un peu éparses, et pas connectées entre elles. Retouiller les connaissances anciennes pour qu'elles se remettent d'aplomb, que les mensonges montent à la surface pour qu'on écrême, etc.

H : Oui, c'est beaucoup mieux qu'une table rase, parce que nous avons besoin d'avoir des bases éthiques pour vivre. Remettre à zéro serait trop perturbant, il vaut mieux revoir les fondations que de les supprimer, car tu conserves encore la construction indispensable au dessus lors des travaux. D'ailleurs, le processus ne veut surtout pas faire disparaitre les différentes religions, juste les faire évoluer. Les Et ont toujours adapté les choses à la culture locale, et les religions sont normalement prévues pour un peuple donné. Le fait que le Christianisme et l'Islam se soient éparpillés plus loin que les frontières initialement prévues n'était pas désiré. Le message de Jésus était destiné au peuple hébreux, l'Islam aux peuples arabes (c'est à dire à la zone Grande Syrie, Arabie). Ce sont les corrupteurs qui ont ensuite utilisé ces religions comme porte étendard de leur invasions ou de leur désir de domination. Les romains ont récupéré le message de Jésus pour des raisons politiques après l'avoir combattu, et c'est Paul qui a surtout œuvré au départ à son extension. C'était un homme vile qui a juste vu une opportunité de dominer les gens du peuple, à la manière d 'un gourou. Or en ouvrant le christianisme aux non juifs, il a pu étendre son "autorité" bien au delà de la zone initiale (plus il a eu de fidèles et plus son poids a augmenté) et ainsi contester le leadership de Jacques, le frère de Jésus. Paul a récupéré le message christique dans un but de domination et surement pas pour convertir les gens à un message d'amour et de compassion. C'est d'ailleurs lui qui a poussé les autorités romaines à tuer Jacques, se débarrassant ainsi du frein principal à son ambition. Tout cela pour dire qu'il ne faut pas chercher dans d'autres cultures la base sur laquelle vous voulez vous "réformer". Elle ne vous correspond pas. La langue, en qualité d'élément important de la culture d'un peuple, est un immense frein de ce point de vue. Il n'est pas interdit de se convertir à une autre religion, bien entendu, mais c'est plus simple de partir sur de bases familières. C'est pour cela que les amérindiens ne seront pas guidés par un Mahdi, mais par un Shaman ou un Ancien, parce que c'est comme cela que les choses fonctionnent chez eux. A chaque peuple sa solution personnalisée. Pour les occidentaux, c'est délicat, car la vraie culture de base a disparu, impossible d'avoir assez d'éléments pour partir sur cette base. Un druide par exemple serait un non sens. La culture prédominante depuis est devenue chrétienne et c'est sur ces bases que les ET ont communiqué depuis Fatima. Les moeurs et l'époque ont changés, certes, mais le fond est conservé. Je ne sais pas sur quelles bases exactes les ET vont agir, mais ce sera de toute façon coloré selon notre culture (langue etc...). Le danger serait une acculturation. Nous faire guider par un Mahdi musulman serait un non sens là encore. Donc partir de ce qui est préexistant, c'est l'idée, et ne surtout pas faire table rase (acculturation).

AM : Pourquoi la culture est si importante? Ces dernières années, les français ont subis une déculturation totale, d'enfant de choeur issu de la campagne je suis passé scientifique citadin athée convaincu, et c'est vrai que l'humanisme aculturel mondialisé, prôné par Jacques Attali par exemple (je sais que ce n'est que du flan et qu'ils feront le contraire), me plaît bien (mais c'est normal en tant que formaté profond du système). Plus de notion de nations, tous frères, pas de compétition entre tribus mais la coopération, une pensée basée sur la vérité donc universelle, la même langue pour se comprendre, etc.

En gros actuellement on n'a plus de culture, si ce n'est Goldorak ou StarWars... Vu qu'on n'en a plus autant repartir sur de bonnes bases?

Désolé je n'arrête pas de changer de sujet…

H : Non, ce n'est pas changer de sujet, c'est important ce que tu soulèves. Nous ne sommes pas en France dans une phase d'acculturation, mais de déculturation. La différence, c'est qu'on essaie de remplacer une culture par une autre, pas de l'effacer pour ne rien laisser à la place. La culture qui nous "envahit", c'est la culture anglo-saxonne et particulièrement américaine, n'importe qui peut s'en rendre compte dans la vie de tous les jours. Et lorsqu'on fait ce genre de choses, on arrive à une situation où on est assis entre deux chaises. C'est le cas par exemple de nombreux émigrés-immigrés, qui, s'ils ne font pas assez attention, perdent leurs repères. Ni dans un monde, ni dans l'autre. La langue étant le support principal de la culture d'un peuple, c'est évidement là qu'on va retrouver des traces - indices de cette déculturation. Tout le monde voit bien que les mots anglais nous envahissent, mais cela va bien plus profondément encore, au niveau des concepts sociaux, des comportements individuels, des tabous, des mœurs, du rapport avec l'argent, le sexe, l'état, la religion. Il est peu probable que les ET ne prennent pas en compte cette situation hybride, parce qu'on ne peut pas aujourd'hui nier ce glissement. Réformer sur la base de la culture française telle qu'elle était sous de Gaulle, voire pire sous les rois de France juste avant la révolution serait absurde. C'est pour cela que les prophéties privées catholiques qui parlent du retour d'un roi de France, Henry V etc... ne sont pas à prendre au pieds de la lettre. Ce qu'on nous annonce, ce grand Monarque, c'est l'équivalent de ce qui est annoncé pour les musulmans avec le Mahdi, c'est pour cela que certains instinctivement font le lien entre les deux personnages (même s'ils font l'un de l'autre à tort). Alors oui, il y aura l'émergence d'un dirigeant éclairé (et il faudra être prudent pour ne pas donner sa confiance à celui qui ne la méritera pas), mais de là à ce que la Monarchie concrètement soit réinstaurée, il y a un fossé (culturel). Tout comme à Fatima, les ET se sont entourés d'un discours religieux catholique, il faut lire entre les lignes. Il n'a jamais été question de convertir tout le monde au Catholicisme tel qu'il était à l'époque, ni que l'Eglise actuelle domine le monde. L'idée est de revenir à une religion vraie, et que ces religions renouvelées travaillent sur une base commune, mais avec un habit différent. Idem chez les musulmans, le Mahdi n'est pas fait pour dominer toute la planète et l'Islam devenir une religion mondiale. L'idée c'est que finalement tout le monde sera d'accord sur une base religieuse uniformisée mais colorée localement. Plutôt que de pointer toujours sur les différences, il suffit de pointer sur les points communs et de rectifier les quelques erreurs conceptuelles qui sont sources de désaccord. La Trinité et la déification de Jésus par exemple sont des choses à rectifier du coté catholique. Cela ne va pas fondamentalement faire disparaitre la chrétienté, mais la faire revenir à ses bases telles qu'elles pouvaient être dans ses premiers ages. L'activité numéro un sera de démonter des choses qui se sont greffées par dessus le message initial, pas de le détruire. J'insiste beaucoup là dessus parce que c'est une source de haine, que de penser à la fois qu'on va dominer le monde d'un côté et qu'en même temps l'autre est un camp à abattre (je pense là à la relation conflictuelle des chrétiens et des musulmans par exemple). Donc ton questionnement est très important

JB : les défauts que tu mets sur le catholicisme sont presque les mêmes pour les autres religions chrétiennes. Même si certaines refusent les statues et les prières toutes faites. Il leur reste des rituels et une hiérarchie. Perso je conserve les chants qui me permettent d'augmenter facilement mes vibrations et je les adresse à l'Energie-Source, Dieu, mais sans le personnifier. Et je prie le Père. Là par contre, je personnifie. Aïe. Et il est vrai que chaque fois que j'ai été exaucée dans mes prières, c'est lorsque je m'adressais à l'Energie-Source, Dieu, sans personnification ! L'énergie de ma prière partait dans le "cosmos" et c'est complètement différent de la prière habituelle à une entité ! Certains parlent du point zéro, où tout est possible.

H : Bien entendu, les autres chrétientés sont teintées bien souvent des mêmes problèmes. Toutes les religions et leurs différentes branches doivent subir certaines corrections, c'est très juste de le préciser. Je donne le Catholicisme en exemple parce que c'est qui est encore majoritaire en France, mais cela n'est pas du tout exclusif :)Quant aux chants, on sait que la musique a un très gros impact sur nous (les humains), notamment la capacité de modifier les ondes cérébrales, et donc de passer en mode "transe". Ce sont des états physiques qui favorisent l'expression de l'âme, donc ils sont très utiles. Tous les peuples les ont utilisés dans ce but et cela est très très ancien.

AA : Oui c'est d'ailleurs pour ça que certains anciens temples d'indes (creusé a même le granit) ou de tous pays en passant par les cathédrales ou même grottes, ont une acoustique si particulière…

---

H : Une belle enveloppe ne garantie pas la valeur de son contenu. Les ET ont beaucoup de mal avec ce gourou, un agent RG au départ, et qui a ensuite pris son rôle très à coeur parce que sa position lui permet d'assouvir des besoins égocentriques assez importants. La géniocratie est une forme de hiérarchisme, ce qui est complètement incompatible avec la vision des ET dits altruistes. Enfin, la spiritualité de cette secte est au départ athée, ce qui est complètement là aussi à l'opposé de celle des ET altruistes pour toutes les raisons que je viens d'expliquer. C'est typique là encore d'une vision hiérarchiste du Monde, puisque les hiérarchistes ne peuvent supporter qu'un "Dieu" puisse mener leur barque. Les ET sont très clairs sur le cas de cette secte puisqu'ils considèrent son gourou comme un ennemi. Je pense qu'on peut difficilement être plus clair, et je rejoins leur position par mes propres observations. Il n'y aura aucun débat sur ce sujet.

H : Afin que les choses soient les plus transparentes possibles, je vous informe que j'ai retiré un sectaire de la liste d'accès au mur. Je l'ai également informé de cette décision par mp, dont voici la copie : "Je suis navré mais je ne peux te conserver dans ma liste d'amis. Nos croyances sont trop incompatibles pour cela. Je respecte ton droit de suivre la spiritualité que tu désires, ce qui ne m'empêche pas, à mon tour, d'avoir une opinion sur celle-ci, qu'elle soit positive ou dans notre cas négative. Ce qui importe, c'est que chacun soit libre de faire ses choix. Les nôtres sont faits, c'est comme cela. Je te souhaite bonne continuation en toute cordialité."

---

H : C'est votre totale liberté de juger si vous pouvez voir ce document ou pas ! Je ne peux pas et ne doit pas vous contraindre en quoi que ce soit de ce point de vue. C'est à vous de prendre cette responsabilité. parfois voir autre chose permet aussi d'éviter de tomber dans le dogmatisme, c'est à dire de se retrouver "entre nous" coincé dans une coquille autonome. C'est ensuite à vous de faire le tri entre ce que vous voulez retenir et ce que vous rejetez. Si je choisis le menu à votre place, je deviens un gourou et je ne vaut pas mieux que les gourous que je critique. Faites bien la différence entre mon opinion (très influencée par les Et mais c'est logique) et la votre. Il ne faut pas que l'exclusion de la liste d'ami devienne un couperet au dessus de votre tête. Cela permet simplement de contribuer à séparer des choses incompatibles, pas à sanctionner un choix. Ce n'est pas une punition !! Vous faites bien ce que vous voulez chez vous de votre côté.

à suivre...


Retours aux menus supérieurs