Menu du site

Nature Humaine (amocalypse)
Spiritualité

Première version: 09/10/2010
Dernière version: 2019-02-25

Spiritualité

d

Sommaire de la page


Préambule

Le qi est en toute chose, mais est plus dense dans les choses vivantes, en étant de plus en plus dense de même que la conscience se développe.

J'utilise âme parce que c'est le concept le plus simple qui me vient, mais la litterature ésotérique préfère utiliser des mots se rapportant à Freud comme "inconscient".

Cette page est en cours de développement, veuillez excuser l'aspect foutoir.

A résumer dans la page mère

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/article/detail/2795775/2016/07/14/Il-lui-manque-90-de-son-cerveau-mais-tout-va-bien.dhtml

Résumé article : Il lui manque 90% de son cerveau mais tout va bien. un Français de 44 ans dont la boîte crânienne est quasiment vide. C'est lorsqu'il se rend à l'hôpital pour une douleur à la jambe gauche que cet homme a fait cette incroyable découverte. L'IRM montre que sa boîte crânienne est remplie de liquide. Pourtant cet homme a une vie tout à fait normale. Marié, il est père de deux enfants et a un emploi dans l'administration. Son QI de 75 est un peu inférieur à la moyenne mais il n'est pas considéré comme handicapé. une maladie que l'homme avait quand il était enfant. Alors qu'il souffrait d'hydrocéphalie (une accumulation de liquide céphalorachidien dans le cerveau), les médecins lui ont implanté un petit tube dans le cerveau pour évacuer le liquide. Ce tube lui a été retiré à ses 14 ans mais le liquide s'est à nouveau accumulé.

Si le cas n'est pas nouveau (il a fait l'objet d'une étude scientifique en 2007), un chercheur belge, Axel Cleeremans, vient de le remettre à l'ordre du jour. Selon lui, ce cas remet en question les théories basées sur la pleine conscience. "Aucune théorie n'explique comment une personne, dont 90% des neurones sont absentes, peut avoir un comportement tout à fait normal"

Alors que les zones de son cerveau qui contrôlent la sensibilité, la parole ou l'audition ont été réduites, l'homme n'a pas été affecté dans son quotidien. Axel Cleeremans a donc développé une théorie qui suppose que si le cerveau est endommagé petit à petit, l'organe reste capable de s'adapter. "En clair, l'homme connaît une information mais a aussi conscience de connaître cette information"

H : Ce cas concret est un argument en faveur des infos ET qui nous disent que seulement 10% de notre cerveau sert à notre quotidien en qualité de "cerveau conscient", alors que le reste, les 90%, sont actifs MAIS sont déconnectés du conscient, formant un cerveau bien plus complexe mais peu accessible. Les deux sont liés mais de façon superficielle. Le plus gros est celui qui est relié à notre "intuition", notre 6ème sens et tout un tas de choses qui sont absentes dans le conscient. Il existe plusieurs mémoires dont une qui est absolue, complète et qui est stockée dans ce second cerveau massif par exemple. Dans le cas de l'homme en question, l'important est qu'il possède toutes les aires cérébrales de base, qui sont réparties dans tout le cerveau global, mais, comme il le démontre, seulement 10% de la masse cérébrale "normale" est nécessaire à la vie quotidienne. Son Qi légèrement inférieur est simplement lié au fait que le cerveau quotidien ou conscient n'a pas accès à la formidable machine qui tourne en arrière plan chez les autres personnes. Bien des gens ont 100% de leur cerveau mais n'utilisent que 10% dans leur vie quotidienne. Les 90% en plus sont mis à l'écart et même s'ils fonctionnent très bien, ils ne sont pas utilisés. Les gens hyper intuitifs au contraire piochent volontiers dans ce second cerveau pour avoir des raisonnements nouveaux, ce qui augmente sensiblement leur capacité d'adaptation et donc leur intelligence. Quoiqu'il en soit, la plupart des humains sinon tous se fondent surtout, comme cet homme, sur les 10% utiles, les 90% ne s'exprimant que de façon superficielle et périphérique. Dommage, c'est avec ce cerveau inconscient que l'âme est principalement connectée, un défaut qui devrait être corrigé après la période des passages de Nibiru grâce au génie génétique des zétas.

----

L'homme est spécial avec son double cerveau physique, le conscient et l'inconscient. Le conscient ne représente que 10% des capacités de notre cerveau, l'inconscient étant les 90% restants (avec en plus des capacités analytiques supérieures, l'intuition ou les pouvoirs psys). Les 2 cerveaux fonctionnent en même temps, mais l'échange entre eux est quasi inexistant : les hiérarchistes qui nous ont créé pour être esclave ont abimé volontairement le subconscient, le dialogue entre les 2 cerveaux, ce qui implique cette perte de capacité ou cette impression que nos volontés conscientes et inconscientes ne sont pas les mêmes et provoquent les actes manqués, ou encore que 10% de notre cerveau suffit aux automatismes de notre vie quotidienne (ceux qui sortent de leur corps pendant que le corps continue à conduire ou à faire les factures tout seul). Les gens intelligents ont généralement plus d'accès aux capacités de traitement de l'inconscient Ces 2 cerveaux stockent chacun leur mémoire, celle de l'inconscient étant absolue (mais souvent inaccessible à la conscience). C'est le conscient qui est nommé l'égo ou le mental, ce qu'on a l'impression d'être "soi". L'âme qui survit est plus connectée à l'inconscient qu'au conscient, d'où les défunts qui contactés par les médiums semblent débarassés en partie des limitations du mental, ou encore les vies antérieures qui remontent sous hypnose (placer la conscience dans l'inconscient). C'est pourquoi aussi, le conscient ne représentant que 10% de notre cerveau, et étant réparti partout dans le cerveau, est rarement atteint lors de dommage portés au cerveau, et permet à l'humain de continuer une vie presque normale.

L'âme est vite limité par la dimension dans laquelle évolue le corps physique. Faire ascensionner le corps physique lui permet de s'incarner dans une dimension supérieure où elle pourra se densifier/grossir encore plus.

Si on retrace le chemin de l'âme, il s'agit des particules les plus énergétiques de l'univers (dimensions divine) qui s'agglomère dans la matire autour d'un corps, et charchent à faire ascensionner ce corps/matière pour retourner du divin d'où elles viennent.

L'âme va expérimenter 2 orientations spirituelles : l'aide aux autres (le bien) ou l'égoïsme et la prédation (le mal). Pour être fermement dans un camp ou dans l'autre, il faut soit penser la moitié du temps aux autres pour être fermement altruiste, soit penser à soi ou à l'extension de soi (sa famille, sa voiture, sa maison, son image sociale, etc.) plus de 95% du temps pour être fermement égoïste. Les altruistes ne pensent pas aux autres 100% du temps, parce qu'ils savent que ce n'est pas à eux d'orienter la vie des autres, et que le but est de se fondre dans l'unité tout en gardant son individualité. L'abnégation totale du catholicisme (faire à la place des autres) ne semble donc pas la bonne voie.

Nous développerons aussi dans cette partie les liens corps-âme (niveaux énergétiques, chakra), les possibilités de l'âme (sorties hors du corps, clair-voyance, etc.).

Niveau de conscience

L'échelle utilisée par les ésotéristes pour mesurer le niveau de conscience (capacité de connaissances, d'intelligence, ça me reste à définir) dépend des écoles. certains disent que le 2 c'est la vie basique (virus, bactéries etc...) et le 1 le minéral. D'autres, que le deux c'est le minéral et que le 1 c'est le vide.

L'humanité actuelle est au niveau 3 (surement lié au principe mal compris de dimension, l'humanité étant en 3D, alors qu'en fait on est au niveau le plus bas. Pas de vibration plus basse de l'espace-temps).

Le niveau de conscience n'est pas un degré d'évolution physique, mais un degré d'évolution SPIRITUEL.

C'est à partir du niveau 6/9 que l'âme n'a plus besoin de support biologique, mais surtout au niveau 7/9. C'est possible aussi aux niveaux inférieurs, mais sur de plus courtes périodes. Les humains et les entités de niveau 3/9 peuvent par exemple rester environ 50 ans sans être incarnés. Les zétas et autres ET de niveau 4 (il n'y a pas encore de population zéta de niveau 5) peuvent en général rester plus longtemps dans ces états désincarnés, mais eux aussi ont des limites assez vite atteintes etc... On parle ici des humains "normaux", car il ne faut pas oublier que dans un corps de dimension 3 peut se trouver une âme de dimension supérieure (et idem chez les zétas). Jésus par exemple avait bien un corps d'humain (fils d'homme), mais avait une âme bien plus vieille, évoluée (8/9 ? à valider dans la page d'Odin) et non originaire de la Terre. C'est un exemple extrême bien entendu, mais dans le principe c'est plutôt assez courant surtout sur Terre en ce moment.

Esotérisme

Cette page sert de base, et sera à dispatcher entre le qi et la spiritualité

Je recopie ici ce qu'on peut trouver sur le forum (fermé en 2018) http://www.equi-nox.net et sur le blog http://www.equinox-blog.net. Il s'agit d'une introduction à l'ésotérisme, ocultisme, magie, dont je me servirais ensuite pour décrypter grâce aux clés données par Harmonyum.

Conscient - subconscient

Zetatalk parle du conscient et du subconscient (relié à l'âme, qui mémorise les vrais souvenirs et pas les faux que peut créer le conscient/mental), et n'utilise inconscient que pour dire évanoui / sans conscience activée, encore appelé la fugue mentale / coma.

Les corps permettent un lien direct entre le processus mental du cerveau (conscient ou ego), et l'âme (subconscient ou inconscient, ça me reste à déterminer), ce qui permet une progression de l'âme de vie en vie. Certaines espèces programmées pour perdre la télépathie, comme l'homme, n'ont pas de lien direct avec l'âme et perdent à la naissance la connaissance de leurs vies passées. Le cerveau humain, s'il semble commun à celui de tous les animaux au niveau de son architecture, à la plus grande allométrie (rapport "volume cerveau" / "volume du corps") du monde animal. Parmis les animaux à l'allométrie élevée, on trouve aussi les requins, les dauphins, les perruches, les perroquets. Autre différence, le cerveau humain continue de se développer pendant 6 ans après la naissance. L'environnement, la famille et la culture auront un effet sur la maturation du cerveau humain, en raison de sa grande plasticité. Par rapport aux autres espèces, l'homme est celui qui présente le cortex (partie antérieure du cerveau) le plus développé.

L'expérience de sortie du corps

https://www.youtube.com/watch?v=Dc9FsJjmkQc&feature=share

Résumé vidéo témoignage de Nicolas Fraisse :

Quand je sors de mon corps physique, soit ce dernier reste figé, soit il continue le boulot répétitif qu’il est en train de faire (éplucher les patates, conduire). Mon esprit (conscient) ne va se souvenir de la tâche répétitive, mais va se souvenir des endroits où l’âme / corps astral s’est rendu (où l’esprit s’est projeté). Quand je reviens, le travail est terminé.

Si on parle au corps physique pendant ces expriences, il n’y aura aucune réponse du corps, qui continue ce qu’il fait (tâche répétitive ou complètement statique).

La durée des sorties de corps est très variable, et différente du point de vue. Dans l’ailleurs, l’esprit à l’impression que ça dure une fraction de secondes, mais 20 minutes dans le corps physique. L’inverse est vrai, et ça peut durer des années dans l’ailleurs et seulement une minute voir 2 secondes pour le corps physique.

L’esprit ne peut agir sur l’ailleurs (comme parler) mais il peut entendre et voir, avoir accès à toutes les infos de la scène (vu qu’il « est » la scène). Il ne peut pas apporter une information (lancer une parole par exemple).

Il peut incorporer d’autres corps (humains ou animaux). Expérience très différente de la délocalisation, parce que dans ce cas là, c’est comme si le cerveau de Nicolas était mis dans une utre corps, avec toutes les sensations que ça implique. La totalité de son esprit qui se projette dans un nouveau corps. C’est très différent de la sortie hors du corps, car en OBE il n’a plus l’impression d’être lui, mais la pièce, alors qu’en incorporation il a complètement l’impresson d’être lui, mais plus du tout avec son corps.

Il ne veut plus faire ce type d’expérience, tant qu’il ne maîtrise pas vers qui il pourrait aller. Aucune idée de ce que devoient l’esprit de la personne à ce moment là (imagine que la personne est en arrière plan, spectateur de la possession).

Il a la chance de pouvoir stopper les expériences si elles lui sont gênantes,

AM : Le témoignage de Nicolas Fraisse (le "sorteur du corps" validé par la science !) s'adapte tout à faits aux explications de Marc Chazal.

Dans le cerveau, on a :

- le mental (conscient), notre réflexion, 10% de nos capacités de raisonnement,

- l'inconscient (le super-mental, ou supra-mental pour les québécois), 90% de nos capacités de raisonnement.

C'est montré scientifiquement, par exemple ce français qui après des études post-bac et une vie normale, se fait faire un IRM du cerveau à 40 ans. Stupeur, il ne possède que 10 % du cerveau. Il a pourtant un QI de 85 (légèrement sous la moyenne), donc ne souffre pas trop de l'absence de 90% du cerveau.

Quand on fait les tests sur le cerveau, on voit que tout le cerveau réagit, donc le conscient et l'inconscient travaillent de concert. Pourquoi on ne bénéficie donc que de 10% de nos capacités cognitives ?

A cause du subconscient. Les informations conscient vers inconscient ça marche, mais pas l'inverse (excepté les intuitions, ce qui permet à certains d'avoir un QI supérieur à 85). ça veut dire que plus on est intelligent, plus on reçoit dans le conscient d'infos venant de l'inconscient.

Déjà, le "don" de Nicolas c'est de bénéficier de ce subconscient qui laisse les infos arriver à la conscience.

Quand on conduit, qu'on épluche des patates, c'est le boulot répétitif que le conscient déteste (il s'endort vite) laissant l'inconscient (ou le subconscient, c'est à affiner) gérer les choses (une sorte d'hypnose).

L'inconscient est en lien avec le corps et l'âme. Il connait ses vies antérieures, il a accès à des infos cachées (le pendule), peut agir sur le corps et ses fonctions non conscientes (les yogis, les méditants) et peut suivre l'âme dans ses pérégrinations. Que le conscient accède pleinement aux infos de l'inconscient c'est l'éveil... L'hypnose est là pour endormir le subconscient, lui laisser passer plus d'infos.

Par exemple, si vous rêvez que vous tuez le chien de votre belle-mère, c'est en fait votre inconscient qui déteste votre belle-mère, et le subconscient, pour calmer sa conscience, va censurer les vraies pensées de l'inconscient...

2ème point fort, c'est la capacité de Nicolas à se balader dans les dimensions. Ces dimensions sont des changement de "vibrations" (on n'a pas encore de mots pour ça au niveau scientifiques), les propriétés dimensions / temps étant changeantes. Ces dimensions expliquent par exemple les apparitions / disparitions de fantômes, ou celle des OVNIS (comme l'OVNI tictac observé en 2004, et divulgué cette année par le Pentagone). Les basses dimensions (associées au bas-astral) sont celles où le temps est ralenti par rapport à notre dimension 3D. Tu reste 2 secondes en basse dimensions, et il s'est écoulé 1 heure dans notre dimensions.

A l'inverse, dans les dimensions supérieures, 4 heures écoulées c'est 15 minutes ici. Vivre plusieurs années en moins d'une minute en 3D, c'est que tu montes sacrément haut ! :)

Les atomes qui constituent notre matière sont constitués de particules élémentaires (bien inférieures aux quarks), ces particules énergies ayant leur configuration spatio-temporelle différentes d'une dimension à l'autre. Elles existent dans toutes les dimensions, ce qui explique que dans d'autres dimensions elles peuvent être spatialement différentes. Il faut là encore arriver à faire remonter au conscient toutes ces variations d'espace-temps vécus par ce qu'on peut appeler l'âme.

A ranger

H : L'astral n'existe pas tel que les gens l'entendent généralement, c'est une mauvaise interprétation des différentes dimensions de la matière (que l'on peut visiter par exemple lors des voyages astraux, expériences qui sont déformées ensuite dans le cerveau lors du retour).

Les ET sont des créatures de chair et de sang comme nous, il n'y a pas ou peu de différence au niveau physique dans les Univers du dessus. C'est pour cette raison que les ET peuvent "descendre" dans notre dimension sans problème, leur corps est toujours le même. Il ne faut pas oublier que tout l'écosystème d'une espèce passe avec elle dans les niveaux supérieurs, un lion restera un lion, une brebis une brebis. Notre corps ne changera pas non plus dans un premier temps. Les dimensions sont des niveaux qui permettent de débloquer des choses au niveau de l'esprit, mais sur le plan matériel elles restent relativement identiques d'une dimension à une autre. Tout se situe sur un niveau "vibratoire" (à définir plus en détail car il y a de grosses confusions là dessus), la matière changeant de fréquence mais pas de nature. Ce sont donc fondamentalement des problèmes d'espace temps plutôt que de matière. Les gens qui disent voir des créatures ou des mondes de l'astral lors de voyages hors du corps, mondes qui ne sont pas concrets ou complètement éthérés, sont victimes du syndrome du retour, c'est à dire que l'âme a bien stocké des informations concrètes mais que le cerveau n'a pas la capacité de les comprendre ensuite. Un exemple concret, si un ET faisait un voyage astral sur Terre et voyait un lion, au retour, son cerveau ne pourrait comprendre l'image du lion, l'ET physiquement n'a jamais vu de lion et son cerveau lui donnerait une image éthérée ou fantasmagorique du lion qui n'aurait pas grand chose à voir avec la réalité. On ne peut pas comprendre ce que l'on ne connait pas, c'est un des défauts communs aux cerveaux de toutes les créatures. C'est d'ailleurs un gros souci pour la télépathie entre espèces, car pour comprendre un message télépathique il faut en avoir les clés. Un ET qui me ferait voir une créature de sa planète, qui m'est complètement inconnue, n'arriverait pas à son but, mon cerveau étant incapable de rendre cette pensée. Une quête de connaissance perpétuelle vous permet donc d'ajouter du nouveau vocabulaire à votre dictionnaire télépathique, car sans vocabulaire, l'émetteur et le récepteur n'ont pas les mots (communs) pour se parler. Les ET qui sont présents sur Terre physiquement (attention, ils peuvent venir chez nous mais n'y résident pas) depuis longtemps, ou ceux ayant été incarnés en humains servent alors d'interprètes entre nos espèces.Concrètement, d'un point de vue purement physique, il n'y a pas de niveau plus évolué qu'un autre. Les ET comme les humains, même de dimensions très élevés, sont au même niveau physique que nos animaux. Au niveau spirituel et intellectuel par contre, les écarts peuvent être gigantesques et c'est là dessus que les "dimensions" jouent un rôle déterminant.

AM : J'ai toujours du mal sur ces notions mais j'imagine que comme pour l'espace-temps il y a des points où tu n'as pas le droit d'être plus précis ! Je vais y réfléchir à tête reposée.

H : Je pense surtout que ce sont des concepts qui nous échappent complètement. Va faire comprendre à un celte de l'antiquité ce qu'est l'énergie atomique, lui qui ne sait même pas que la matière est constituée de particules. Il y a des choses qu'il faut accepter être trop compliquées pour nous, laissons nous le temps aussi de les découvrir par nous mêmes par la suite :) La connaissance doit s'acquérir par étapes, on ne peut comprendre les domaines les plus compliqués si il nous manque quantité de prérequis. Les ET nous décrivent cette structure de l'Univers pour que nous commencions à comprendre ce qui va nous arriver dans un futur proche, c'est dire le passage dans la dimension suivante. Pourquoi cela arrive et comment ce phénomène fonctionne exactement, c'est pour l'instant prématuré. N'oublie pas qu'il y a quelques siècles les humains croyaient encore que la Terre était plate, et qu'il y a quelques dizaines d'années seulement nous avons entrevu la nature de la matière avec l'énergie nucléaire. Les ET qui maitrisent les notions de dimensions sont des civilisations dont l'âge se compte en millions d'années, alors je crois qu'il est tout à fait logique que nous buttions sur ces domaines. Restons donc sur les grandes lignes, c'est largement suffisant pour ce que nous avons à en faire aujourd'hui, inutile de pousser plus en avant des notions qui sont extrêmement complexes et qui demanderaient des années à aborder !

CL : Mais je pensais à un truc justement en parlant de capacité,syndrome du retour etc... Les rêves c'est "quoi" exactement? Selon toi ou selon les Ets? C'est aussi à cause des interventions de certaines espèces malveillantes qu'on arrive pas à comprendre nos rêves,le fait de les oublier, tentative d'interprétation,d'être indifférent (pour beaucoup de personnes je pense?)etc..la liste est longue

H : Les rêves sont des expressions de notre inconscient qui a enfin la parole quand le conscient prend un peu de repos. le cerveau conscient n'est jamais complètement éteint et continue à transformer la parole de l'inconscient pour la rendre "politiquement correcte" et digestible. Un exemple simple, c'est que si ton inconscient a envie de tuer quelqu'un qui t'embête dans la vraie vie, il te le suggère en rêve de façon claire, mais comme le "conscient" trouve cela dérangeant (pour ta morale, tes principes etc...), il va transformer la scène. A la place d'étrangler ta belle mère, tu étrangleras quelque chose qui la représente, comme son camélia préféré. L'idée de fond, c'est que le cerveau conscient a une partie qui censure tout, et qui ne s'éteint jamais. C'est cette partie qui interprète et traduit les expériences, aussi bien les messages dans les rêves que ceux que l'âme peut ramener après un voyage hors du corps. Le cerveau inconscient lui n'a pas de censure, il peut recevoir directement les messages télépathiques pour peu que tu ais le vocabulaire nécessaire. Tout le monde reçoit donc en continu les messages télépathiques de masse envoyés par les ET, mais ces messages n’atteignent jamais le conscient à cause du filtre (qu'on appelle parfois "subconscient"). Pour les gens qui ont réussi à débloquer ce filtre, même partiellement, les messages de l'inconscient dans les rêves ou ceux envoyés par les ET par télépathie, ou encore leurs visites effacées de la mémoire, peuvent alors remonter. Ils prennent des formes diverses, comme des intuitions, des déjà vus, des rêves spéciaux très vivants et parfois même des flashs ou des images éveillées. C'est l’inconscient qui transmet ce qu'il a reçu ou stocké dans sa super mémoire (qui est parfaite) et que le filtre ou subconscient laisse passer. Chez la plupart des gens, ce "subconscient" est très rigide et laisse peu de choses ressurgir. Les conflits moraux internes par exemple peuvent être refoulés, et rendre le corps malade, car la maladie est bien souvent la seule place où l'inconscient peut s'exprimer. Atténuer son "filtre"/subconscient, est ce qu'on appelle "l'éveil" : il s'agit d'une reprogrammation des rigidités qui ont pu être introduites dans notre éducation/vie (morale, spirituelle, nos expériences vécues, notre opinion, les a prioris = le formatage), de nos peurs, de nos (fausses) certitudes, de nos connaissances (scientifiques, historiques etc...). Cette reprogrammation peut être effectuée par 3 moyens : 1 - l'apprentissage, qui nécessite d'être guidé par une personne/guide, un maître (dans le bon sens du terme, pas un gourou) qui a déjà réussi cette reprogrammation et qui peut enseigner son expérience 2 - par une réflexion profonde individuelle et l'introspection, notamment par la méditation (non contemplative mais d'autoanalyse), la connaissance de soi 3 - Par l'expérience vécue et l'acquisition de connaissances (qui permet de dévoiler les mensonges et les fausses certitudes). Combiner les 3 est possible, mais une voie est souvent plus facile à suivre que les autres (cela dépend de votre propre situation, possibilités, sensibilités). Une fois ce travail fait, ou en cours (car il est difficile de se nettoyer totalement), le cerveau peut acquérir une forme de symbiose entre conscient et inconscient sans être parasité par la dictature du subconscient. C'est à cette seule condition qu'on peut accéder à ce qui se cache en nous et qui ne demande qu'à s'exprimer.

[Note AM : en réponse à un résumé de psychanalyse freudienne] la psychanalyse a découvert une partie du problème mais s'est vite enfoncée dans des erreurs graves, regardez par exemple les dégâts que cette discipline a eu sur le sort des autistes. Donc attention à ce niveau, faut pas tout prendre au pieds de la lettre.

AM : Les sujets facilement hypnotisables sont donc ceux dont le subconscient est "déficient"? Et qui ont donc facilement accès à leur inconscient.

L'inconscient c'est l'âme? [Note AM : A l’époque, je navais compris que ll’inconscient était 90% de notre cerveau physique, donc un traitement physique de l’information] Elle aussi peut avoir de fausses croyances, d'où la nécessité du mental/conscient de travailler là-dessus?

Vu que la prochaine génération n'aura plus de subconscient, ça devrait être important pour nous de travailler à cet éveil non?

H : l'inconscient n'est pas l'âme mais presque, puisque l'âme est connectée avec l'inconscient (mais pas avec le conscient). Les personnes facilement hypnotisables sont celles qui au contraire ont un subconscient extrêmement rigide et sont bien formatées. Les autres ont une perméabilité conscient inconscient plus forte, et sont donc habituées à gérer ces accès, elles résistent d'autant mieux aux inductions extérieures. C'est un peu contre-intuitif au premier abord, mais ça s'explique ! Pour la prochaine génération, nous ne sommes pas encore concernés, puisque nous sommes pour l'instant incarnés dans des corps comportant le défaut d'avoir deux cerveaux indépendants. Il faut faire avec dans cette vie et peut être la suivante encore, ou du moins jusqu'à ce que les zétas enclenchent la modernisation génétique de l'être humain. Dans l'humain phase suivante, les choses sont plus simples, car il n'y a plus qu'un seul cerveau fusionné. On a donc facilement accès aux choses, mais c'est à double tranchant puisque le subconscient (filtre qui censure) est aussi fusionné dans le tout. Les méthodes d'éveil seront toujours valables et nécessaires, mais les résultats seront plus visibles qu'actuellement. Cela ne nous dédouanera pas de toute manière d'un travail personnel, car l'éveil ne va jamais de soi, il demande un effort avec ou sans cerveau fusionné. Ce que vous apprendrez donc dans cette vie servira tout aussi bien dans les suivantes, donc n’hésitez pas, plus on s'y prend tôt mieux cela vaut ! :) Je rappelle qu'il y a 3 voies de travail qui peuvent être résumées comme ceci : 1 - La Foi (en un maître notamment, Jésus et Bouddha sont encore de bons maîtres historiques malgré tout grâce à leur héritage par exemple, c'est un peu moins le cas pour les autres maîtres qui ont laissé moins de contenu exploitable) 2 - La Sagesse (l'introspection et la connaissance de soi) 3 - Le Savoir (La connaissance disciple les illusions liées à l'ignorance). Chaque voie a aussi ses pièges, 1 - la Foi sans conscience (celle qui vous fait tomber dans les bras des gourous) 2 - Le Repli sur soi pour soi même et non pour les autres (se regarder le nombril, c'est à dire se focaliser dans son introspection sur sa seule amélioration en oubliant que le but de l'Eveil reste et restera l'accès à la Compassion ultime) 3 - Le Matérialisme et le Dogmatisme (Vouloir tout expliquer par un savoir incomplet, et croire que l'on sait tout). A vous de jouer :)

Le libre-arbitre

a resumer dans une sous page, à redispatcher au bon endroit.

Créateur ou co-créateur ?

Une question qui revient souvent : « Nous somme créateurs de nos vie, donc parler de Nibiru c’est créer un futur néfaste »...

La réponse rapide de Marc Chazal (qui répond à cette question précise, qui serait à nuancer sur d’autres thèmes) :

« Malheureusement (ou peut être heureusement :) ), ce n'est pas nous qui créons le scénario du futur. Donc tu peux dépeindre autant de scénarios catastrophes que tu veux, ce n'est pas notre avis qui compte. Nous ne sommes pas créateurs, c'est une prérogative exclusive de l'Intelligence suprême /Dieu /la Source peu importe comment tu l'appelles. La seule marge dans laquelle nous intervenons, c'est au niveau de nos choix concrets au milieu du scénario pré établi.

Nos pensées ne sont pas autoréalisatrices, inutile donc de culpabiliser à dire la vérité, même si elle est sombre, au contraire. En prévenant, quitte à être un oiseau de mauvais augure, on sauve des vies, la vôtre peut être, celle de vos proches ensuite et par effet boule de neige peut être des centaines d'autres encore.

C'est important, car cela fait toute la différence entre les hiérarchistes et les altruistes : les hiérarchistes pensent qu'ils sont maitres de leur destin, les altruistes pensent qu'ils y sont soumis. »

Nibiru est un point trop important pour qu'un groupe de personne puisse agir de manière totale dessus, même si l'évolution de conscience de tous peut moduler plusieurs aspects du passage.

J’ai développé plusieurs points ces dernières semaines sur le libre arbitre, je peux les reprendre rapidement, pour moduler sur le fait que nos pensées ne sont pas auto-réalisatrices (mais la vie peut créer les conditions pour que nous puissions apprendre une leçon) :

Nous sommes "co-créateurs" (et non "créateurs", notez la nuance) : C’est à dire que notre libre-arbitre s’arrête là où commence celui des autres. Vu le nombre de personnes sur Terre, notre libre-arbitre finalement n’est pas infini !

Mais déjà, rien qu'à arriver à prendre les bonnes décisions pour soi-même, peu de gens sur Terre y arrivent.

Notre libre-arbitre est suffisamment vaste pour nous occuper pendant des millions de vie ! Il ne s'agit pas d'être fataliste, de croire que notre destin est tout tracé, qu'on ne peut le changer : nous pouvons déterminer de quelle façon nous allons vivre notre vie, parmis la multitude de choix proposé, mais sans nuire ou empiéter sur le libre arbitre d'autrui.

La société sataniste dans laquelle nous vivons, à trop tendance à nous faire croire que nous sommes divin, donc avons tous les droits, un libre-arbitre illimité, y compris sur les autres, que seule notre faiblesse ne rends pas illimité : faiblesse pour les hiérarchistes qui est donc à corriger.

Il faut savoir que le respect du libre-arbitre est une loi fondamentale, indépendante de toute orientation spirituelle. Elle implique, à cause de l’unité (ou dit autrement, que Dieu est partout), que toute action sur autrui se répercute sur nous (le retour de bâton). Prendre le libre-abritre de quelqu’un, c’est rapidement se faire prendre son libre-arbitre, pour qu’on comprenne ce qu’on a fait. Normalement, on comprends, et on arrête d’empiéter sur le libre-arbitre. C’est ce que font les altruistes. Pourquoi les hiérarchistes ne veulent pas le comprendre ?

C’est comme mettre sa main dans le feu, et ressentir la douleur. On ne le fait plus après, et on comprends que le libre-arbitre individuel implique d’être responsable de l’autre (qui est soi).

Sauf que le sataniste, c’est développer cette idée sado-maso que quand on mets la main au feu, l’information de douleur ne vient qu’après quelques secondes, secondes pendant lesquelles on a la fausse impression d’être tout puissant, que nos actes n’ont pas de conséquences derrière, que Dieu n’a aucun pouvoir sur nous. La main brûle, la douleur fait retirer la main, Dieu guérit, et le sado-maso / sataniste remet sa main au feu pour revivre cette seconde de toute puissance…

Comme le retour de bâton peut se produire plus tard, et que quel’un qui ne fait pas gaffe ne verra pas forcément le lien avec ce qu’il a fait quelques jours / ou vies avant, beaucoup de satanistes vont persévérer des centaines de fois dans la même erreur. La mentalité de notre système capitaliste, cachant l’existence de Dieu et de la loi de l’action/réaction, aident bien à ne se rendre compte de rien, surtout quand on demande aux gens de ne jamais penser, jamais analyser leur vie ou le monde qui les entoure...

2 exemples de propagande insidueuse de tous les jours :

- la série « Malcolm » : les enfants font conneries sur conneries, emmerdent le voisinage où leurs parents, sans aucun égard pour les autres. Leurs actes n’ont aucune conséquences, ils ne passent jamais des mois en prison, ils continuent d’avoir des amis, leurs parents ne leur coupe pas les vivre, etc.

- le film « fight club » : Brad Pitt, en bon sado-maso, se fait frapper en permanence. Il ne perds jamais de dents, ne passe pas des heures aux urgences à se faire recoudre, ne fait pas souffrir pendant 40 ans des rhumatismes engendrés par les rhumatismes… Une manière aussi de détruire l’oeuvre de la vie, de Dieu, le corps humain qu’il habite.

Marc complétait sur le hiérarchisme : « Pour les reptiliens, bien entendu qu'ils ont une âme. Ils sont issus d'une espèce qui est passée par les mêmes étapes que nous, passée d'une conscience animale à celle d'une conscience pleine et entière, puis par un tri spirituel entre les deux grandes voies, altruiste et hiérarchiste. Une fois ces voies choisies, l'espèce se scinde en deux, et les deux parties subissent une ascension, c'est à dire passe à une degré supérieur au niveau "vibratoire". Les reptiliens de Sirius dont je parle souvent sont la partie hiérarchiste de cette espèce, leur âme est plus évoluée que la notre en ce sens là. Une âme reptilienne, c'est une âme "négative", dans le sens où elle se sent maitre de l'Univers (égocentrisme) et ne considère pas les autres de manière égale (les autres sont des outils, avec négation de leur propre spiritualité). l'âme se sent comme "Dieu" maître de son destin, puisque le monde tourne autour de leur nombril (s'ils en ont un :)). Ce n'est pas différent des humains avec cette même spiritualité, nous avons aussi des gens très avancés sur cette voie égoïste, qui généralement cherchent des positions de domination (Elitisme par l'argent, le pouvoir politique ou spirituel etc...). Ne pas se trouver dans de telles positions de dominance les met très en colère, car l'âme ne comprend pas que sa suprématie ne soit pas reconnue. De même, elle ne comprend pas que l'Univers ne tourne pas autour d'elle, de sa volonté et que l'avenir ne se construise pas comme elle l'entendrait (d'où ma réflexion précédente sur la soumission au scénario divin - attention aux théories comme le secret ou le positivisme qui surfent largement sur cet aspect). Ces âmes frustrées cherchent alors des moyens d'évacuer ces tensions par des coups d'éclats ou des positions où elles se sentent comme "Dieu". Un psychopathe tue généralement parce que pendant qu'il donne la mort, il se sent puissant, à l'égal d'un dieu qui donne la vie ou la mort. Ces frustrations à l’extrême donnent des coups d'éclat, car la personne préfère parfois mourir que de subir une telle humiliation, et part en voulant être reconnue par la communauté, c'est comme cela qu'on arrive à des tueries de masse, ces gens ne souhaitant qu'une seule chose, rester à la postérité, peu importe si c'est en positif ou en négatif. De toute façon, les "victimes" le "méritent" puisqu'ils n'ont pas reconnu leur supériorité, donc tout est de leur faute si la vie de la personne égoïste a pris cette tournure. Ce sont souvent des gens paranoïaques qui externalisent leurs problèmes/échecs (tout est de la faute des autres). C'est aussi une des caractéristiques faciles à repérer qui permettent de juger de l'orientation spirituelle des gens. Au contraire, les altruistes débutant sont des gens qui ne savent pas encore juger de la responsabilité des autres ou d'elles mêmes dans les situations, et ont tendance à porter les malheurs du monde sur leurs épaules. Elles se dévalorisent, ou culpabilisent de tout, un signe que leur maturité altruiste n'est pas encore pleinement forgée. »

Pour résumer, nous ne demandons pas que des cataclysmes frappent la Terre, nous demandons au contraire que la Terre soit sauvée de la destruction, et pour ça il faut que le système actuel s’arrête.

Le passage de Nibiru est un phénomène naturel. Dieu a fait en sorte que ça se passe au moment où le système doit être arrêté, mais c’est à la base 2 phénomènes indépendants, et pourtant intriqués : Jeanne d’Arc a permis que l’Angleterre ne devienne toute puissante que 400 ans après, au moment du passage de Nibiru. Les impulsions qui rapprochent Nibiru de la Terre tombent bizarrement à côté depuis plusieurs années, ce qui nous laisse un délai. Une somme de libres-arbitres, cette somme s’appelant Dieu !:)

Dernière chose, les hiérarchistes cherchent à imposer le futur qu'ils ont décidé, sachant que cette décision vient d'un cerveau humain, donc des moyens d’analyse limités. Sans télépathie, ils ne savent pas non plus ce que veulent les autres, ils sont incapables de prendre en compte plus d'une dizaines de paramètres, et même pour leur vie, ils sont capables de prendre les mauvaises décisions, manipulés par d'autres hiérarchistes plus habiles.

Les altruistes au contraire, font confiance au super cerveau qu'est Dieu, qui voit l'impact sur tout l'univers, qui prends en considération des milliards de libres-arbitres en même temps, qui voit tout sait tout et qui en plus peut voir l'histoire déjà terminée... Les altruistes se contentent d’analyser ce qui se passe autour d’eux afin de détecter les signes de Dieu, afin de suivre la voie la plus facile et la mieux pour tout le monde, tout en apprenant sa leçon et en évoluant (sans chercher à vivre les fantasmes imposés par d’autres).

Pour faire une parabole, parmis les remous de la rivière, il y a des endroits où ça secouera plus que d’autres, on choisit la voie en fonction de ce qu’on en voit en avance. Celui qui n'a pas assez de recul, va prendre le bras de rivière le plus tranquille, celui qui se termine par une grosse cascade de 30 m ! :) Alors que celui qui voit loin, il aura compris que la pente la plus raide mais la plus régulière sera celle qui contrairement aux apparences, sera la plus "confortable".

Pour prendre du recul, quoi de mieux que suivre les conseils d'une intelligence bien supérieure à la sienne, qui nous montre le chemin mais nous laisse le choix de le prendre ou non ?

Dit autrement, il est mieux de suivre les conseils de Dieu, un cerveau bien plus intelligent que nous, plutôt que décider par soi-même, sachant qu'on a très peu d'informations disponibles pour prendre une décision correcte.

Regarder ce que notre décisions entraîne, comprendre tout ce qu'elle a amené de positif, voilà de quoi apprendre de cette intelligence supérieure, mieux la comprendre, et progresser spirituellement (a analyser plus avant, est-ce qu'il faut que l'inconscient soit plus conscient ou inversement ?).

Pour finir, les zétas ne sont donc pas des méchants qui veulent nous faire croire à des catastrophes afin que notre pouvoir créateur fasse apparaître ces catastrophes, dans le but d’envahir la Terre derrière :)

6 jours après cette discussion, synchronicité ? Marc Auburn diffusait cette vidéo sur les zétas, confirmant en tout point les propos de Marc Chazal.

https://www.youtube.com/watch?v=uQuVWjydCeA

Pour résumer, on peut parler du passage de Nibiru, de ses catastrophes possibles, dans problème : si ce futur ne doit pas se réaliser, il ne se réalisera pas.

En parler ne va pas créer ces cataclysmes, voir au contraire, en développant la conscience de cette réalité, des questionnements face à notre mort ou celle de nos proches, va adoucir les conséquences de ces cataclysmes ! :)

Notre libre arbitre n'est pas assez puissant pour contrecarrer le libre-arbitre de tout le reste de l'Univers :)

(dit autrement, il y a des choses sur lesquelles nous ne pouvons agir, notamment si c'est le meilleur scénario pour tous)

---

On ne choisit pas ses incarnations, elles dépendent du bon vouloir des guides, des entités très anciennes qui placent les gens afin qu'ils soient dans une situation d'apprentissage. Sans cela, 75% des gens voudraient s'incarner dans des riches puissants :) Nos âmes sont donc guidées, et s'ils elles ne sont pas coopératives, elles sont contraintes. Le but est de mettre l'âme dans une situation d'apprentissage adéquat, mais attention de ne pas tomber dans l'erreur de penser que si une personne est handicapée, c'est parce qu'elle l'a mérité de son karma, cela ne fonctionne pas du tout comme cela. Les critères des guides sont bien plus complexes que cela. Il n'y a pas de mérite ou de punition dans les décisions d'incarnation, cela est une façon de voir véhiculée par les hiérarchistes parce que cela leur permet de légitimer leur domination sur les autres. Si tu es pauvres (ou intouchable comme en Inde), c'est que tu payes un mauvais karma. Pratique pour maintenir une population sous domination en utilisant la religion comme support. Ces tendances se retrouvent très fortement dans les spiritualités alternatives, car de nombreux "gourous" sont en fait de purs hiérarchistes. Leurs méthodes comme leurs théories, qui prônent le repli sur soi derrière l'épanouissement personnel sont une véritable pollution spirituelle. Accepter que nous ne sommes maître que de peu de choses est une première étape indispensable sur la voie altruiste :) La seule voie d'épanouissement spirituelle positive n'est pas interne, mais externe, car les âmes positives se construisent sur la compassion et leur rapport avec les autres. Chercher l'épanouissement spirituel en soi, c'est déjà faire un pas du côté hiérarchiste. On peut apprendre à contrôler ses pulsions individuelles certes (méditation par exemple), mais dans le but d'être de meilleurs personnes ENVERS LES AUTRES, et non pas pour s’améliorer soi même pour soi même. Toutes les spiritualités qui vous promettent des "dons" ou des "nouvelles capacités" sont des pièges hiérarchistes dans la mesure où elles ne sont faites que pour vous mêmes, flatter votre égo, et ne se focalisent que sur le "MOI, je".

---

Il ne faut pas confondre la liberté individuelle et ce qui relève de l'intérêt ou des conditions générales. Le libre arbitre, c'est la capacité pour chacun de voir/faire ses choix, cela ne veut pas dire que l'environnement dans lequel ils sont pris est libre. Si tu es sur un navire dont tu n'as pas les commandes et qui fonce sur un iceberg, tu as de nombreux choix à faire, mais c'est pas pour cela que tu es le capitaine ou que tu pourras empêcher le drame. Les ET vont faire taper un petit iceberg sur le bateau pour que les gens qui sont dessus sortent leur nez de leurs coupes de champagne. Peut être que si il y a un gros boum et que la coque est légèrement endommagée, certains iront sur le pont voir ce qu'il se passe, ou demanderont des comptes au Capitaine sur l'incident. Après, à chacun de le faire ou non, c'est la liberté de choix. Certains s'amusent trop bien dans la salle de bal pour se faire du souci et se déchargent de réfléchir en passant que l'équipage gère à leur place. D'autres au contraire iront voir si d'autres icebergs plus dangereux sont à l'horizon et enfin d'autres commenceront à préparer leurs enfants, sans les effrayer, à monter dans une chaloupe. Le fait que le bateau fonce droit sur un champ d'iceberg ne relève pas des humains, ni du capitaine, il est trop tard pour éviter le drame. Le bateau est lancé, il aurait fallu tourner plus tôt. Ce qui relève de la liberté de choix, c'est ce qu'on va faire dans cette situation inévitable de collision. Le capitaine a le choix entre prévenir les passagers du danger et commencer à les évacuer, ou de ne pas le faire pour avoir les chaloupes pour lui et ses amis. Que ce soit en haut de l'échelle de décision ou en bas, le choix est dans ce que nous allons faire compte tenu des événements généraux qui eux ne dépendent pas de nous. C'est une nuance subtile, mais qui est importante. Dans ce cadre, si les ET ne font pas taper un petit iceberg pour prévenir du danger, ce sont des millions de personnes qui resteront saoulées par la musique du quotidien. Cela n'a rien à voir avec la liberté de chacun de passer à l'action ou pas, de sauver son prochain ou de se favoriser lui-même, de se préparer au choc ou de rester tranquillement dans ses pantoufles en disant que les autres sont catastrophistes :) Il y a un contexte qui est indépendant de notre volonté, et c'est dans ce contexte contraignant que nous sommes libres de nos décisions. les ET ne prendront pas de choix à notre place en faisant basculer la Terre. Il vont juste créer des conditions pour contrer des décennies de mensonges de la part des Élites et de leurs médias. Au contraire, ils nous offrent un environnement plus équilibré pour que nous puissions prendre les meilleures décisions possibles, car pour le moment les gens suivent ce que les Elites veulent d'eux. Est ce être libre ? Non, parce que dans ce cas le libre arbitre est biaisé par les Elites. Les ET ne sont pas là pour nous sauver, ils sont là pour assurer un équilibre. En faisant cela, ils font pencher la balance dans l'autre sens et font perdre du contrôle aux Elites sur les populations. Des gens mourront à cause du tsunami provoqué, mais de toute façon ils seraient morts depuis des semaines si les ET n'avaient pas retardé le processus. Le monde n'est pas aussi simple. Là encore, attention à nos notions de liberté, de bien et de mal qui sont souvent incorrectes et naïves. beaucoup d'implants spirituels néfastes dans ces domaines. C'est donc bien, ça va commencer le nettoyage aussi dans ce domaine et tous vous faire réfléchir.

L'impermanence de la vie

Nibiru, Ce n'est pas qu'une action matérielle de mise en garde, c'est bien plus profondément spirituel que cela en a l'air. Cela va permettre de nettoyer en partie tous les concepts parasites qui ont été implantés dans nos esprit, ces fameux "implants éthériques" qui nous conduisent sur de mauvaises voies spirituelles.

Si Bouddha a autant insisté sur la nécessité, lors du processus d'éveil, d'ouvrir sa conscience à cette impermanence, c'est parce que c'est un fondamental. Or depuis l'avènement de la science (de la permanence), où il n'y a jamais de catastrophes qui remettent en question le "progrès humain", ces "implants" spirituels négatifs bloquent l'avancée des gens, leur éveil, en les plaquant sur une vie matériel faussement solide et stable, alors qu'en réalité notre vie physique n'est qu'un feu de paille. C'est une des inversions des notions spirituelles les plus graves, puisque en substance ces "implants" idéologiques font recentrer les priorités des gens sur le matériel, l'apparence extérieure, la possession et l'immédiat, plutôt que sur le spirituel (la compassion et le partage des ressources). Ce n'est pas que la Terre qui sera secouée !!!

La voie du Tao

A compresser

C'est pourtant simple : on regarde où sont les 2 extrêmes, et on s'engage dans la voie au milieu !

Jean-Noël Olivi : Je crois en effet que nous sommes des êtres polarisés dans un monde duel. Et pour ne pas sombrer dans le piège de nos émotions et de notre mental conditionné, il faudra faire preuve de discernement. Face à deux contradictions/contradicteurs Je pense comme toi que la clé se trouve dans la voie du milieu. Je ne vois pas ce chemin comme un consensus mais plutôt comme une ouverture, une opportunité qui harmonise les extrêmes. Le milieu ce n'est pas un melting pot de ceux qui s'opposent mais une voie nouvelle qui s'ajuste sur l'idée que bien que tous différents nous sommes interreliés. Le jour et la nuit sont également utiles pour les besoins vitaux de la vie. C'est selon moi l'une des clés de notre progression humaine et spirituelle : toujours chercher ce qui harmonise les contraires afin de restaurer l'unité intérieure et extérieure. Je veux dire par là qu'il faut d'abord réaliser cette harmonie intérieure pour l'exprimer ensuite dans le monde. C'est là que je situe l'amour...

FFG : Soyons des juges bon,des médiateurs justes visant à harmoniser les extrêmes pour effacé la dualité par l'acceptabilité des opposés, il faut être la balance et non les poids , l'entièreté du ying et du yang (ou encore la ligne entre les 2) et non l'un ou l'autre... Ne choisissez aucuns camps ,allez au plus profond de chacun des camps pour trouver les liens unificateurs

Alignement corps-mental-âme/esprit - Effet placebo

Comment le corps, le mental et l'âme/esprit s'alignent-ils? (body, mind and spirit) ?

Il y a un tiraillement entre les différentes parties de l'homme.

Le corps, dont la génétique remonte à vieux dans le temps, veut vivre simplement et se concentrer sur le confort corporel tel que l'abri, la nourriture, le repos et le sexe. Le corps ne peut pas être vraiment mis de côté sans répercussions. Ses demandes sont toujours présentes et prononcées.

Le mental (le conscient, lobe gauche du cerveau), qui a été superposé au corps humain par le génie génétique, a sa propre vie et est animé par la curiosité et les obsessions. Que le mental ait une vie propre peut être démontré en plaçant un puzzle devant un humain brillant et curieux. L'humain va ignorer les exigences de la défécation et de la miction, la faim et le besoin de dormir afin de compléter le puzzle.

Le mental et le corps peuvent travailler ensemble, et le plus souvent, mais peuvent parfois tirer dans des directions opposées.

Maintenant vient l'âme, qui s'est incarnée dans le corps. L'âme en encore appelée esprit, bien que ce mot ne veuille plus rien dire dans les langues humaines, si ce n'est de donner la notion de spirituel (même mot utilisé). Je ne parle pas du subconscient dans ce paragraphe, mais le mot esprit conviendrais plus à celui de subconscient. L'âme est encore un autre foyer, qui peut être en phase avec le corps, parfois, comme dans le désir de communier avec un autre du sexe opposé quand les deux sont, comme vous le dites, excités. L'âme peut aussi être en phase avec le mental, parfois, lorsque le désir d'être au service des autres se mêle à la possibilité de faire de la recherche.

Mais le corps, le mental et l'âme peuvent tous tirer dans des directions différentes et ainsi rendre le corps malade. Le guérisseur de la foi discerne le désalignement et en discute, non verbalement dans la plupart des cas. Des conseils sont prodigués, avec des suggestions sur la façon de procéder. Comme le guérisseur de la foi peut être en contact avec des entités supérieures, il peut aider dans cette action, le guérisseur ayant essentiellement donné l'Appel à ceux qui sont dans le Service-aux-Autres. Le guérisseur de foi convainc les parties de l'affligé de s'ajuster les unes aux autres, de sorte que le mental et l'âme se prennent en considération l'un l'autre et le corps plus efficacement. S'il s'agissait d'une communication verbale, on verrait qu'il n'y a pas tellement de mystère à propos de la guérison par la foi, ce qui peut arriver et qui se produit.

Télépathie au niveau des cellules

A mettre plutôt dans la partie qi, comme phénomène physique de base

Toute vie, même végétale, partage cette capacité de télépathie (communication avec d'autres cellules), car elle est liée au flux de communication entre les cellules vivantes. Là où il y a de la vie, il y a la possibilité de recevoir un flux de communications de la part d'un autre, et de sympathiser avec le flux d'un autre, et donc de pénétrer dans un autre, pour ainsi dire.

Lorsque les humains sont en communication télépathique les uns avec les autres, le flux de communication entre les cellules cérébrales de l'un crée une sorte de pulsation qui s'étend vers l'extérieur sur plusieurs centaines de kilomètres. S'accorder avec cette aura de communication pour être dans une conversation télépathique implique d'accorder sa propre aura de communication pour être en phase avec l'autre. Une fois cela fait, leur esprit peut parcourir des chemins parallèles, l'auditeur en parallèle avec celui écouté. Cela a également un mécanisme inverse, car une fois que cette communication parallèle est en place, l'auditeur peut intervenir.

Discuter avec les guides

Source Sylvain Didelot.

Il y a des entités dites d'ascension (comme l'âme du Padre Pio) encore très dans la matière, puis des entités plus élevée, comme les archanges. Ils viennent en supplément de nos guides ou anges gardiens, qui vérifient en permanence que tout se passe au mieux pour nous dans notre incarnation. Et enfin notre âme, qui peut être multi-ascensionnée avec des milions de vie sur des planètes différentes, ou encore à sa première incarnation.

Les archanges ne peuvent nous répondre que si nous leur demandons. Comme avec une connaissance, on lui demande une seule fois quelque chose, et après tous les jours on peut le remercier parce qu'on a reçu dans notre coeur comme quoi notre demande était acceptée et qu'on sait qu'il travaille tous les jours à réaliser notre demande.

(Note AM : je ne suis pas sûr que demander à quelqu'un d'autre soit vraiment une bonne idée, car on est vite redevable, mais si c'est des êtres altruistes qui veulent nous faire partager leur savoir, pourquoi pas. A noter que si on est d'une spiritualité immature, nous allons attirer des entités immatures. Si nous demandons des choses égoîstement, nous allons attirer des êtres égoïstes qui ne pensent qu'à eux quand ils nous aident. Idem, je ne sais pas si c'est une bonne idée de chercher à guérir les autres. Leur apprendre à se renforcer énergéitquement, à résoudre les conflits intérieurs, et à envoyer de l'énergie pour que tout se passe pour le mieux pour tout le monde est une meilleure chose (même si le mieux est la mort de la personne parce que c'était son heure)).

Pour savoir si les entités canalisées sont spirituellement élevées :

Le canal reçoit une pelote de laine, c'est à lui de la détricoter pour lire ce qui est sur le fil. Il faut faire gaffe lors de la traduction, car ce n'est qu'une traduction.

Attention au fait que votre âme peut vous imposer les choses, et c'est normal (mais elle ne vous pompe pas d'énergie).

Les guides bienveillants nous veulent du bien comme des frères et soeurs, on doit ressentir cette vibration. Nous avons vu comment déterminer si la vibration vient d'un plan inférieur ou supérieur, mais des âmes égoïstes sont aussi incarnées au niveau supérieur. Même si elles sont minoritaires, en ce moment de révélation de la vérité il y a énormément de canaux qui transmettent de fausses informations venant de désinformateurs esclavagistes qui veulent nous garder en esclavage. Haut niveau d'énergie n'inclus pas forcément haute spiritualité...

Leur demander précisément ce que vous voulez (bien demander "ici et maintenant" pour ne pas voir sa demande exaucée dans 4 vies. Demander à ce qu'on guérisse d'un furoncle au pied en conservant son corps entier : en effet, se faire arracher le pieds dans un accident aurait pour effet de guérir le furoncle...). Quand on veut s'élever en vibration, bien demander dans cette vie et dans ce corps, sinon vous faire mourir peut aussi exaucer votre voeu. Demander plutôt comment on veut se sentir : si on demande l'abondance matérielle, on peut l'avoir mais sans le bonheur, ça n'a aucun intérêt. Demander en permanence "je veux guérir" ne fait qu'affirmer la croyance que vous êtes malade.

Nous communiquons avec les guides via notre propre divinité, par qu'eux sont nous au final. Si souvent les guides autres parlent "monde des bisounours", notre propre soi supérieur va plus nous apprendre et nous parler plus franchement.

Si on émet de l'amour vers ces entités, si elles sont néfastes elles s'éloigneront de nous. Si on en a peur elles viendront.

Attention au fait que ces énergies archangéliques, maitres ascensionnés, etc. car elles sont faites pour travailler au niveau général/universel, pas dans un but personnel/pour son propre compte (sinon c'est d'autres entités égoïstes qui vous répondent, et il y aura un retour de baton). Demander la guérison d'un proche c'est travailler au niveau personnel, ne l'oubliez pas ! :)

Source du texte suivant : https://www.youtube.com/watch?v=7zQwGSOfepI

Les archanges ne sont pas une âme individuelle, ce sont des archétypes, c'est à dire des amas d'étincelles à une strate de vibration, qui a une structure, une omniscience de consciences. Ces strates sont des plage de fréquences, celles qui vibrent plus haut sont les plus faciles à vivre, mais il n'y a pas de notion de hiérarchie, de plus important que les autres. Un archange est donc une famille d'âmes, des groupes d'étincelles. ces familles composent des ordres.

Cette notion d'étincelle est différente de l'âme des plans terrestres, plus liée aux corps énergétiques. Etincelle la partie de l'âme dans les plans subtils. L'âme ne s'arrête pas à la Terre, il va bien au dela.

Il y a d'autres ordres, pas forcément issus d'incarnation, comme les peuples de l'eau, de l'air, etc.

Le corps imprime le phénomène paranormal

Source.

A partir du moment où le corps a été mis en contact avec un phénomène paranormal, ce dernier est susceptible de se reproduire (par exemple, sortie du corps, vision de défunt, poltergeist, etc.). C'est mémorisé dans l'inconscient, et donc reproductible de vie en vie (comme les sorties du corps accidentelle dans une vie, l'âme mémorise comment ça s'est passé). Ceux qui ont eu une NDE sont capables de s'en rappeler sans faillir 30 ans après, montrant qu'ils se reconnectent à l'inconscient pour raconter cette expérience.

La notion de Karma

Source.

On fait partie des rares intelligences qui avons été privé de notre unité (manipulation génétique sur le subconscient). Du coup, vu que nous ne sommes plus reliés les uns aux autres, nous vivons dans la dualité, on a créé la notion de Karma/ la dette pour savoir qui se réincarnait où. Cette notion de dette vous donne un indice de quelles entités ont eu l'idée de cette arnaque. Cette dette inexistante à été effacée en 2012.

Note AM : là-haut nous ne sommes pas jugé en bien ou en mal, mais comment nous avons agi par rapport à ce que l'on croyait être bon (c'est Sylvain Didelot qui le dit). Je rajouterais cela : quand on est une âme égoïste et qu'on a tué et asservi pleins de personnes pour arriver à son but égocentré, en effet quand on meurt on se retrouve dans le bas astral, les basses vibrations où les vibrations de notre âme nous ont amenées. Les autres crevards de cet endroit ne vont en effet pas nous juger pour le mal que nous avons fait, voir vont nous féliciter. Ça n'empêche pas qu'on se retrouve en enfer (entouré de personnes qui ne pensent qu'à elles et donc à nous montre dessus, une guerre permanente...). Une âme bienveillante qui aura dû tuer pour se défendre sera suffisament malheureuse comme ça, inutile à sa mort de lui rappeler ces mauvais moments, et de toute façon on savait que c'était juste. Nos actes ne sont pas jugés, mais la propension à empiéter sur le libre arbitre des autres influera sur nos vibrations et engendrera la loi d'action/réaction.

Sylvain précise que même si on n'est pas jugé, la douleur qu'on a fait vivre à son prochain on va la vivre aussi (la loi d'action/réaction). Les témoins de NDE disent qu'on ressent tout ce qu'on a fait en 1000 fois plus fort, le mal comme le bien. Ce moment servirait à expier nos fautes ?

Depuis 2012 (la fin de ce temps) il n'y a plus de mission à effectuer mais de combien on a aimé (ce qu'on a fait, les autres, etc.). C'est la fin de l'obligation de réincarnation sur le prétexte du karma.

La peur

Source.

La peur est une émotion venant du cerveau primaire (assimilé au groupe "corps") qui coupe l'action du mental/réflexion, de même que l'accès au divin, pour privilégier les mouvements réflexes basiques comme se figer, la fuite ou l'agression (j'agis parce que c'est urgent et je réfléchirais après). Le corps envoit plein d'adrénaline pour booster tous les organes (le bouton "turbo"). Comme on a rarement de nos jours affaire à un lion, le cerveau à tendance à créer la peur sur des choses qui n'ont plus lieu d'être. Ça peut être le stress permanent au boulot sous l'effet d'un chef pervers narcissique, l'inquiétude des boulots à durée déterminée, etc. Néfaste à cause de l'adrénaline gérée en permanence, et surtout la perte permanente de l'accès à son mental et à son inconscient. Comme un poulet décapité qui continue à courir ou même à vivre plusieurs mois si les jugulaires sont obturées et si on le nourrit par l'oesophage à l'air libre.

La peur est donc une réaction normale, mais néfaste si elle nous arrête. D'où l'intérêt d'avoir peur avant, d'analyser le danger et de ne plus par la suite laisser les émotions prendre le dessus. les guides disent "ai peur mais avance". Si on nous explique que les ET existent, on ne va plus rester figé quand on en verra un (sinon le cerveau se demande ce qu'est cet animal inconnu, est-ce un prédateur qui va me manger ?). 80% de nos peurs (dans le monde moderne) sont irrationnelles (non justifiées, basées sur des croyances et pas sur des faits). Elles sont souvent inculquées à dessein (si je perds mon boulot je me retrouve à la rue et je meurt). On contrôle facilement des gens dans la peur, mais on perds le pouvoir sur des gens qui n'ont plus peur. Si on fait des gens qui n'ont plus peur de la mort, on en fait des guerriers absolu (utilisé par les hiérarchistes, comme la croyance du valhalla d'Odin). Si les gens n'ont plus peur de la vie, on en fait des êtres humains et divins absolus... Les gens ont peur des circonstances de vie plus que de la mort (AM : d'où les suicides pour des motifs "puérils" comme des dettes ou un amour impossible).

Pour dépasser ces peurs, se poser la question si c'est vrai : est-ce que personne ne s'est jamais sorti de cette situation ? Utiliser le cerveau gauche pour revenir à une situation émotionnelle stable. Continuer à avancer, pour voir les petits indices ou portes de sortie envoyées par les guides.

Ne pas oublier que des gens sont revenu de toutes les situations, et que quand ce n'est pas son heure, on ne risque pas grand chose.

Le conseil c'est "tremble mais avance", ne te crois surtout pas seul, fait confiance à l'unité autour de toi.

La guérison spirituelle

Source.

Pour guérir, il faut déjà vouloir guérir. Au moins se dire que c'est possible. Les cercles de guérison permettent aux guides de relier des dons d'intentions de guérisons avec des demandes de guérison. Quand on demande une guérison, on fait appel aux autres déjà guéris pour se mettre en rapport pour savoir comment ils ont fait. On ne reste pas tout seul dans son coin à vouloir se guérir tout seul. Là encore, bien être précis. La suppression d'un furoncle au pied peut se guérir en perdant le pied...

Âme humaine

Dans tout être vivant, toute chose, il y a du qi. Plus cette chose est consciente, plus le qi s'agglomère, se densifie, formant une âme. Lors de la mort de la chose, cette âme garde la forme de l'objet pendant un moment, avant de retourner/se dissoudre dans le Qi, qui conserve ainsi la mémoire de tout ce qui a existé.

Pour les âmes les plus denses/conscientes, elles sont capables de continuer à "vivre", à penser, pendant plusieurs années. Pour éviter de se dissoudre dans le Qi, elles choisissent un foetus de la même espèce qui les a vu naître (de préférence dans sa famille/son groupe) et entament ainsi une nouvelle vie, fortifiant/densifiant son âme de vie en vie.

L'homme est une espèce vivante à part, car à cause de son double cerveau : une partie dédiée au mental conscient, l'autre inconsciente liée à son âme, et un organe subconscient entre les 2 qui est là pour empêcher le conscient de discuter avec son âme, donc de se rappeler ses vies antérieures ou encore d'avoir accès aux capacités psys de son âme. Si l'âme n'a pas besoin d'organe physique pour se rappeler de ce que vit l'organisme qu'elle habite, elle a bien du mal à parler à la conscience de cet organisme.

Développement spirituel

Le but de la vie est de se reconnecter à son âme pour vivre la vie qu'on doit vivre, et participer pleinement au plan. Pour ça il existe plusieurs techniques, de la méditation à l'auto-hypnose en passant par le yoga. Cela pourra aboutir à l'éveil.

Ascension spirituelle

L'âme est limité en "taille" par la dimension vibratoire dans laquelle se trouve son corps. Il lui faut donc ascensionner pour pouvoir continuer à se développer et s'approcher toujours un peu plus du divin, ou de l'énergie pure dont elle est issue.

Humour

Quelques petits traits de la nature humaine vue sous un aspect très important pour l'homme, l'humour.

à suivre...


Retour menu sup