Menu du site

Nature Humaine
Vie>Système solaire

Première version: 2014-10-27
Dernière version: 2018-05-24

La vie dans le système solaire

Sommaire de la page


Préambule

Rappel des avertissements préalables sur les sources des infos de cette partie.

La vie est apparue naturellement sur Tiamat, une géante rocheuse océanique entre Mars et Jupiter. Après la dislocation de Tiamat, la vie est repartie rapidement sur la Terre, issue de la dislocation de Tiamat. Les astéroïdes, résidus de Tiamat, et contenant les briques de la vie, ont essaimés la vie (grâce à l'activité météoritique) sur toutes les planètes du système aptes à recevoir la vie.

Dans la page précédente (histoire du système solaire), nous avons vu qu'il y avait 3 soleils au début de notre système solaire. Il n'en reste que 2, le Soleil et Nemesis (une étoile éteinte lointaine). La 3ème étoile, Perséphone, entre Mars et Jupiter, s'est disloquée une première fois pour donner Tiamat et Nibiru, 2 géantes rocheuses océaniques avec un coeur d'étoile. Nibiru, le plus gros débris, est éjectée de l'orbite de Perséphone pour orbiter autour des 2 soleils restants, Nemesis et Soleil, ce qui lui prends 3 600 ans. Chaque nouveau passage dans le système solaire perturbe les autres planètes magnétiques, comme Tiamat.

La vie s'est formée spontanément sur Tiamat. Tiamat, toujours sur une orbite instable, s'est ensuite de nouveau disloquée pour donner la Terre et la Lune, déplacées sur une orbite plus basse et stable. Il faut retenir que notre planète a conservé son coeur d'étoile donc son magnétisme, et est elle aussi impactée par chaque passage de Nibiru. La vie sur cette planète se doit d'être adaptative et résiliente.

Lors de la dislocation de Perséphone, une floppée d'astéroïdes a été relâchée pour former la ceinture d'astéroïde (sur l'orbite originelle, entre Mars et Jupiter). Chaque passage de Nibiru, par gravitation, éjecte des astéroïdes de leur orbite pour former les comètes. Comme ces astéroïdes issus de Tiamat contiennent de l'eau et des briques d'ADN, ils permettent d'ensemencer les planètes sur lesquelles ils s'écrasent, même si cette dernière n'était pas apte à créer la vie.

Développement de la vie sur Tiamat puis ensemencement

Sur Tiamat se développe naturellement la vie au cours des milliards d'années qui suivent sa création (pas d'intervention ET comme souvent). Les briques de cette vie se retrouveront, après la dislocation de Tiamat, dans les astéroïdes de la ceinture principale d'astéroïdes, et ensemenceront les planètes propices à la vie sur lesquelles ils s'écraseront (Nibiru, Mars et Phobos). Et bien sûr sur Terre (issue de Tiamat).

La planète Terre

La terre sous sa forme actuelle doit avoir plus de 5 milliards d'années, c'est donc une planète assez jeune. Issue d'une planète océanique portant la vie (Tiamat), elle redéveloppe rapidement la vie (que ce soit par les briques d'ADN encore présentes à sa surface, le bombardement météoritiques, puis l'introduction d'espèces aliens par les ET).

La terre est une planète au top pour abriter la vie :

Dernier avantage (si on prends du recul sur la mort d'une grande partie des animaux), le passage régulier de Nibiru provoquant des catastrophes (une sorte de redistribution des cartes) obligeant les espèces vivantes à beaucoup d'adaptibilité, ce qui donne des espèces riches et variées.

Des espèces intelligentes, aujourd'hui disparues, ont précédées l'homme. Ce dernier a subi plusieurs évolutions majeures et inexpliquées (manipulations génétiques de divers ET) au cours des 5 derniers millions d'années, jusqu'à recouvrir toute la surface de la terre.

La vie peut coloniser des endroits réputés inaptes à la vie

En 1970, on aurait dit aux scientifiques qu'il existait des écosystèmes entiers dans les profondeurs abyssales dont tout le cycle alimentaire se fonde sur des bactéries anaérobies (sans oxygène), tout le monde aurait crié à la science fiction. Si on leur avait dit que quasiment toutes les étoiles de l'Univers comportaient un système planétaire, ils auraient crié au fou... Ne prenez pas les scientifiques pour des surhommes, leur connaissances sont imcomplètes et évoluent en permanence.

On sait aussi que des créatures peuvent vivre dans des grottes fermées depuis des millions d'années, sans apport extérieur, dans une atmosphère ténue, toxique pour nous, et qui se recycle grâce à des processus biochimiques complexes. Alors pourquoi pas, même sur des planètes dites "mortes", une vie n'aurait elle pas pu se développer en milieu fermé et souterrain, sur des bases chimiques complètement différentes ? Les algues bleues primitives, à la naissance de la vie sur Terre, n'ont elle pas créé l'atmosphère que nous connaissons aujourd'hui, et sans lesquels, il serait impossible pour n'importe quelle créature connue de prospérer en dehors de l'eau ?

Nous ne nous sommes posé et n'avons exploré qu'une infime partie de notre satellite (la Lune), et c'est la même chose pour Mars, ou Vénus. La vie sur Terre nous montre déjà qu'elle peut se développer dans des conditions extrêmes, complètement inimaginables si l'on pense que toute vie fonctionne comme celle que l'on a sous les yeux. Des biologistes ont estimés par exemple qu'une vie fondée sur le silicium plutôt que sur le carbone pouvait même être envisagée. Dans ce cas, les besoins de développement de cette vie ne serait pas du tout les mêmes que celles dont nous avons besoin nous, êtres humains. C'est super anthropocentriste de penser que si vie il y a, elle doit prendre le même chemin que nous. C'est un vieux réflexe religieux qui place l'homme au centre de l'Univers, ce qui est très loi d'être le cas.

La vie sur des endroits hostiles comme la Lune peut aussi être faite par des êtres vivants utilisant une technologie, comme les ET l'ont fait il y a longtemps en recréant artificiellement un environnement propice dans des bases étanches.

Le satellite de la Terre, la Lune

La Lune a été visitée par de nombreux ET dont les annunakis qui s'en servait de lieu de relais pour leur transit Terre-Mars-Nibiru. Comme ce sont de gros pollueurs et que des pannes sont possibles (leur technologie est du même niveau que la nôtre), il était courant qu'ils laissent derrière eux des machines en panne, des containers et même des mini-réacteurs nucléaires fissurés. Comme sur la Lune il n'y a pas de végétation, de précipitation et d'oxygène corrosif, ni de vent pour les recouvrir de poussière, les objets restent en place durant des milliers d'années comme si ils avaient été déposé là hier. La Lune est jonchée de choses, notamment dans les zones où les annunakis avaient des infrastructures.

90% des traces non humaines sur la Lune sont l'œuvre des Annunakis, le reste des Raksasas.

Il n'y avait plus de bases ET actives sur la lune depuis un certain temps (même sur la face cachée), ni de voyages habités humains (même officieux). Même s'il est possible d'y trouver quelques vaisseaux reptiliens temporairement, les ET hiérarchiques ayant une technologie plus limitée. Ce qui n'empêche pas les OVNIs de se montrer régulièrement.

Ces très nombreuses traces d'activité non humaine ont poussé la Nasa a truquer et retoucher certains films des explorations effectuées. Elle a effectivement refilmé certaines scènes dans des studios ce qui explique de nombreuses rumeurs (que l'homme n'a jamais été sur la Lune).

Pour ce qui est de la vie native, Harmonyum avait cette réflexion :

"La Lune peut bien héberger des formes de vie spécifiques, basées sur des formes bactériennes décomposant des sources d'énergie minérales, dans des oasis cavernicoles, et que cette vie primitive ait pu évoluer vers des êtres multicellulaires plus complexes, de type insectoïdes ou d'invertébrés (types vers ou crustacés). On pense savoir aujourd'hui que la Lune possède de l'eau, et en profondeur, grâce à la pression, rien ne nous dit que cette eau ne forme pas des poches dans lesquelles la vie aurait pu évoluer selon un chemin adapté aux ressources disponibles. On a visité moins de 1% de la surface, et on ne connait rien des 100% qui se trouvent en dessous de celle-ci. L'astre est "apparement" mort en surface, impropre à la vie, mais on ne peut pas conclure que la vie n'est pas possible simplement en considérant qu'il faut de l'eau, de l'oxygène et une atmosphère de type terrestre."

La planète Niribu

Recouverte d'océans et de quelques terres émergées, la chaleur de son noyau permet la vie à sa surface, mais peu nombreuse comparée à la terre. Elle dispose d'une atmosphère respirable. Elle est peuplée par d'anciens homo habilis qui ont évolués en Annunakis.

La ceinture principale d'astéroïdes

La ceinture principale d'astéroïdes se trouve entre Mars et Jupiter, et provient en partie de la dislocation de Tiamat. Il y a donc de l'eau et des briques d'ADN sur beaucoup de ces astéroïdes.

Cette ceinture est la source de toutes les comètes du système solaire. Ces comètes sont des astéroïdes déviés lors des passages de Nibiru.

C'est la ceinture principale qui a permis d'ensemencer avec la vie de Tiamat les planètes ou lunes du système solaire.

La planète Mars

Cette planète éteinte n'est pas actuellement une bonne base pour une vie luxuriante. Anciennement plus propice à la vie, la pollution des Annunakis pendant des milliers d'années pour l'extraction de l'or à faire disparaître dans le sous sol martien une grande partie de l'eau de surface, entraînant la perte d'une grosse partie de l'atmosphère et donc un refroidissement général. Malgré tout, une faune minimaliste continue de subsister, importée des endroits les plus hauts et extrêmes de la Terre. Des algues et lichen à la surface des rochers, ainsi que des insectes et vers dans le sol, forment la base d'une mini pyramide alimentaire, des souris se nourrissent de cette base alimentaire, et sont régulées par des faucons. La Nasa truque évidemment ses vidéos, même si quelques erreurs sont passées au travers de la censure.

Actuellement, des ET replantent pour faire repartir doucement la vie sur des milliers d'années, et les oligarques ont des vues pour se réfugier sur Mars, plus facilement habitable que ce qu'on nous a fait croire.

Le satellite de Mars, Phobos

Issu de la dislocation de Tiamat en même temps que le Terre, il s'accroche à Mars tardivement. Comme la Terre, il est très riche en minerais. Il y a encore une colonie minière Annunaki active et semi-automatisée sur les lieux, ce qui explique les destructions systématiques des premiers satellites humains qui ont essayés d'approcher Mars. Les élites ont cherchés par la suite à contacter les "dieux" par la suite, mais sans succès.

La planète Hécate

La principale base Raksasas se trouve sur Hécate, et les reptiliens avaient promis aux élites de les évacuer sur Hécate pour échapper aux ravages de Nibiru. Il y a eu une tentative de colonisation humaine lors des contacts MJ12-Raksasas entre les années 1940 et 1990, mais ce fut un échec (les soldats humains furent torturés puis tués). Après l'arrêt des contacts élites-Raksasas, quelques projets ont cherché à y établir une base avec des moyens humains, mais comme la planète est stérile et sans atmosphère, notre technologie actuelle ne le permettrait pas.

Impossible de voir Hécate sans y aller avec une sonde. C'est pourquoi elle n'a été découverte que lorsque les USA ont envoyé des engins type SOHO pour observer le Soleil. A cause du projet secret de colonisation fait par l'armée US, cette découverte sous secret défense à rejoint les nombreuses censures de la Nasa, qui n'était pas à ça près...

à suivre...


Retours aux menus supérieurs