Menu du site

Nature Humaine
Techniques Vitales>Nourriture

Première version: 2015-05-01
Dernière version: 2018-06-13

Nourriture humaine

Sommaire de la page


Préambule

Nous avons vu dans la page précédente les règles de base pour bien manger.

Cette page à pour but de montrer comment trouver les aliments dans notre milieu (j'éviterais le milieu du supermarché, tout le monde connait déjà!).

Ces informations sont orientées "trouver de la nourriture dans un contexte difficile" comme l'après Nibiru, où les premières années le modèle sédentaire sera mis à mal et où il vaudra mieux être nomade / chasseur-cueilleur, puis dans un 2ème temps une reprise progressive de l'agriculture dans un monde ravagé.

Prânisme

Attention, pour le moment je n'ai pas validé personnellement l'existence de cette capacité du corps humain.

Si la situation alimentaire empire, il faut connaître cette possibilité du corps humain.

La meilleure alimentation, c'est que nos cellules absorbent directement l'énergie qui les entoure plutôt que passer par la digestion, compliquée et source de pollution/toxiques dans notre monde actuel. Attention, il ne s'agit pas d'un jeûn : la nourriture physique (constituée d'énergie) est remplacée par la nourriture énergétique. Vous ne devez ni perdre de poids, ni perdre de vitalité, ni dormir plus. Au contraire, il s'agit de repartir plus en forme dans sa vie et en meilleure santé.

Si vous êtes prânique, inutile de continuer la suite de cette page, qui est comment bien se nourrir, et comment trouver/faire de la nourriture !

Nutrition saine

La santé humaine passe par une bonne alimentation, en accord avec l'animal que nous sommes, et les centaines de milliers d'années d'évolution qui ont forgées notre ADN, et auxquelles nous devons nous conformer. Nous verrons quels aliments nous devons manger, et comment les manger.

Faire cuire la nourriture

La plupart des animaux sont porteurs de parasites néfastes pour nous. Les végétaux contiennent des molécules qui demandent de l'énergie pour être assimilées.

Le mieux est de cuire tout aliment que l'on ingère (tue les parasites vivants, aide aussi à digérer).

Comme les aliments sont plus digestes, on dépense moins d'énergie pour digérer, il y a au final besoin de moins d'aliments.

Attention, réchauffer les aliments les transforment et peut les rendre toxiques. Ne pas faire cuire des aliments qu'on ne mangera pas tout de suite, ou sinon les manger froid plus tard. La conservation des aliments sera abordée dans un chapitre ultérieur.

Se nourrir en bushcraft

La nourriture en bushcraft demande quelques spécificités à connaître, notamment sur la gestion de son effort et la nécessité de manger en cours de marche, à chaque fois qu'on le peut.

On peut tenir 2 mois sans manger, donc ne pas se précipiter à manger n'importe quoi qui au pire nous tuerai, au mieux nous ferais vomir ou avoir la diarrhée et perdre toute notre énergie-eau. La digestion consommant beaucoup, toujours s'assurer d'être convenablement hydraté avant de manger.

Il faut savoir que le changement d'alimentation brutale boulverse le système intestinal qui met du temps à s'adapter (diarrhées-vomissement).

Les plantes sauvages ou insectes et vers de terre sont très nutritifs, mais il faut éviter les plantes peu énergétiques qui prendront plus d'énergies à ramasser, mâcher et digérer qu'elles ne vous en donneront.

Au bout de quelques jours, le corps se mets en mode rendement et s'habitue au peu de nourriture que vous lui apportez, ne vous inquiétez pas outre mesure des fatigues du début.

Cuire tous les aliments pour éviter les parasites.

En dernier recours, ne pas oublier le prânisme, qu'on peut se nourrir de l'énergie universelle en demandant aux cellules de son corps de passer dans ce mode de nourriture.

Chasse et cueillette

Tout ce qui permet au nomade de manger.

En survie les gens vont s'étaler dans les campagnes, repérer les champs ou s'y mettre à l'affut, l'armée va passer dans les champs repérés avant Nibiru par satellites, il vaudra mieux avoir la connaissance des plantes sauvages en toute saison et être mobile les premières années. Les plantes sauvages poussent toutes seules. Par contre il faudra connaître les moins évidentes, celles qui poussent dans les sous-bois inaccessibles, car les plus courantes comme le pissenlit risquent d'être razziées.

Chasse

Les animaux savent mieux que nous comment survivre, il faudra profiter de leurs compétences pour leur prendre leurs protéines. Mais avec une telle pression humaine ils risquent de vite se faire rares.

Cueillette

Les végétaux sont pour la plupart toxiques. Il est important de savoir lesquels manger, leur bienfaits spécifiques, les associations à connaître (fruit d'une connaissance acquise sur des millions d'années), comment les préparer pour détruire les toxiques éventuels. La connaissance de l'étalement des cueillettes le long de l'année permet de manger en toutes saisons.

Pour en savoir plus..

Très bonne page dont il me faudrait récupérer le texte en le développant un peu : https://survivreauchaos.blogspot.com/2015/12/se-nourrir-dehors-en-situation-de-chaos.html

Agriculture

Tout ce qui permet au sédentaire de manger.

Elevage d'animaux

Elever des animaux près de chez soi pour éviter de les capturer, mais avec l'inconvénient de devoir leur donner le gite et le couvert.

Culture de végétaux

Retrouver au même endroit le même type de plante, de préférence une plante utile à l'homme et productive, avec de gros fruits pour diminuer la surface prise par les plantation et le travail de plantation, d'entretien et de récolte.

En savoir plus.

Conserver les aliments

Les diverses modes pour conserver les aliments quand l'hiver arrive et que la production est arrêtée, garder l'excédent de récolte d'une année pour les années de disette ou les voisins lointains malchanceux.

En savoir plus.

Cuisine

L'art de rendre les aliments délicieux et plus attractif, de rajouter de la joie et de la convivialité pour conserver notre exception culturelle française.

En savoir plus.

à suivre...


Retour menu sup